AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747033414
Éditeur : Bayard Jeunesse (23/05/2013)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Béatrice, qui vit à Elbow, une petite ville des Etats - Unis où il pleut sans cesse, rêve de partir au soleil ! Aussi décide - t - elle de participer à un concours de photos dont le premier prix est un voyage en Floride. Pour qu'elle puisse faire la photo qui lui permettrait de remporter le concours, son vieux copain, Sam, l'entraîne dans une vieille maison abandonnée. Mais, une fois sur les lieux, ils découvrent un cadavre.
Borgne ! Tout excités, les deux a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  24 juillet 2016
Une grosse surprise avec cette lecture car je ne m'attendais pas du tout à ça!!! D'après le titre, je comptais lire un (bon si possible) polar avec une longue enquête vu l'épaisseur du livre. Au final, je ne sais plus trop quel genre j'ai lu…!
Certes il y a bien un cadavre et une enquête menée par des enfants. Mais lorsque Béa prend en photo ce mort, l'esprit du mort reste dans l'appareil et le fantôme va les suivre jusqu'à la résolution du mystère. On passe dans la dimension fantastique avec de nombreux effets impressionnants, amenés au bon moment et habilement décrits.
Parfois on nage dans le roman d'horreur avec des descriptions très crues et détaillées de parties de corps humain, sans compter l'attaque des rats ou la scène dans le train. Âme sensible s'abstenir...
Cependant le récit est à la première personne et Béa nous fait souvent part de ses doutes et de ses incertitudes face à la vie qui n'a pas été toujours simple pour elle. Elle doit faire le deuil de son père et accepter la maladie et l'absence de sa mère. Ses nouveaux amis ne sont pas forcément mieux lotis, chacun avec ses problèmes. Là on se retrouve avec un roman plutôt social (voire psychologique) tourné vers les problèmes adolescents et les rapports enfant/parent.
Puis l'enquête progresse et les enfants vont rapidement se sentir dépassés car il ne s'agit plus d'un simple meurtre mais (sans vouloir tout révéler au futur lecteur) de tromperies, d'abus de pouvoir, de délire scientifique. On entre alors en pleine science-fiction: on a franchi une nouvelle dimension, on se sent désorienté, toutefois le récit devient haletant et on n'a qu'une hâte: lire les pages suivantes!
Mon avis reste très mitigé car si certains passages m'ont tenue en haleine, j'ai souffert de quelques longueurs parfois. J'ai néanmoins apprécié le style de l'auteur, son humour un peu glauque et sa faculté à créer une ambiance singulière avec cette pluie continue qui s'infiltre partout (a-t-on jamais vu ça en plein été?). Les enfants sont des personnages attachants et j'ai aimé la solidarité qui s'instaure entre eux malgré leurs différences.
L'auteur a donc un vrai talent d'écrivain mais la multitude de genres nous perd un peu. Serait-ce là son originalité?
Challenge ABC
Challenge 1 mot- 1 livre
Challenge en Choeur
Challenge Multi-Défis
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Takalirsa
  21 octobre 2014
Ce qui m'a le plus marqué dans ce roman, c'est l'humour. Alors bien sûr il y a de très bonnes scènes d'horreur, notamment lorsque le fantôme se manifeste et lorsque surgissent certains mystérieux et inquiétants personnages, mais globalement c'est la dérision qui domine. Tout commence avec la terrible pluie d'Elbow, véritable personnage à part entière, qui s'abat en "torrents d'eau sombre" sans jamais aucune accalmie, "martelant les trottoirs, les voitures et les parapluies comme des milliers de doigts furieux" (pire qu'en Normandie !!). Une pluie si déprimante et si inquiétante de par son flot et sa persistance que Béa a peur, la nuit, "qu'elle ne profite de [son] sommeil pour entrer avec ses horribles doigts". Et toute l'ambiance du roman est comme ça, entre rire et frayeur, avec des incontournables du genre horrifique (rats, cafards, château maudit...) tellement poussés à l'extrême qu'on se demande s'il faut les prendre au sérieux.

En fait mon sentiment concernant cette lecture est partagé. L'intrigue en soi n'est guère originale : un appareil photo qui capte l'esprit d'un mort (déjà vu dans Chair de poule) et ne trouvera le repos que lorsque son décès sera élucidé. le duo Béa-Sam est rapidement complété par d'autres enfants également coincés à Elbow pour l'été - les Prisonniers de la Pluie, comme ils se désignent eux-mêmes - et nous voilà avec un nouveau Club des Cinq, chien y compris : Jellybean ! de Sam le sans-gêne (et sans hygiène) à Madison la snob coincée, en passant par Eric l'apprenti scientifico-bricoleur et Lisa la futée qui se trimbale tout le temps son petit frère, chacun va s'efforcer de faire avancer l'enquête sur Herman Henderson l'inventeur de la sauce aux piments. Beaucoup de péripéties les attendent, et toujours cet humour décalé... comme le petit doigt de Béa qui s'agite pour attirer son attention sur un danger ou un indice !

Il en résulte un roman à la croisée de plusieurs genres : fantastique, thriller, aventure et même anticipation dans la grande scène finale, si bien qu'on ne sait plus trop où donner de la tête. On a même droit à une réflexion socio-écologique avec les "habitants de la décharge", des laisser-pour-compte vivant sous une mer boueuse de déchets. L'auteur a su développer une atmosphère particulière mais le roman n'apporte aucune réelle innovation, offrant un joli pêle-mêle de références au genre horrifico-fantastique avec la créature de Frankenstein en point d'orgue. Par contre la fin est soignée, on a le plaisir de retrouver les personnages quelques chapitres encore après la résolution de l'énigme pour savoir ce qu'ils sont devenus.
En conclusion : un roman sympa mais qui ne m'a pas captivée !
Lien : http://www.takalirsa.fr/qui-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
darko
  20 juillet 2013
Wahou absolument génial ! Un mélange de stand by me (la nouvelle "le corps" de Stephen King), de ça (toujours de Stephen King), du secret de la pyramide et des goonies !
Le roman baigne dans une ambiance lourde, poisseuse et suffocante.
Le club des jeunes trouve un équilibre parfait dans la diversité des personnages, tous différents et complémentaires.
Les méchants sont à glacer le sang !
Je rêve à une suite des aventures de ce club des "Prisonniers de la Pluie" !
Commenter  J’apprécie          110
Lagagne
  10 octobre 2013
Un roman étrange... Parfois j'avais l'impression de lire un roman pour ado, à d'autres moments je trouvais que c'était pour un public plus jeune, ou carrément adulte. Parfois un policier, avec des scènes aux détails glauques, parfois limite de la SF, ou du fantastique, une chronique de vie d'ados...
Bref j'ai été un peu perdue, j'ai eu du mal à accrocher. Mais bon une fois dedans j'étais embarquée. Reste un sentiment mitigé, même si plutôt positif.
Commenter  J’apprécie          100
Elmyra17
  12 décembre 2016
Quel livre époustouflant!Destiné aux ados, il ravira aussi les plus grands, amateurs du genre, je l'ai pour ma part, adoré à plusieurs titres!
Déjà, l'ambiance, cet été entièrement sous la pluie, ce personnage à part entière, présente (et utile) à chaque page.Elle ne m'a jamais autant manquée une fois le livre refermé.
De deux, les personnages, de vraies petites personnalités, chacun la sienne, et de très belles et émouvantes.On s'attache très vite.Ils me manquent tous.
Béa, notre héroïne, est votre meilleure amie pour toute la lecture du roman, son meilleur ami, devient le votre, et toute la petite troupe qui suit, jusqu'à l'adorable petit Nelson!
De trois, l'histoire, les événements qui s'enchaînent, vous délectent d'une envie folle d'être avec eux, de toute façon, on y est déjà bel et bien les pieds dans la boue! L'enquête est géniale, bien ficelée, rondement menée, les péripéties se suivent et s'intensifient à chaque page.
De quatre, rien que la couverture du livre est magnifique, en accord parfait avec l'histoire.
Je remercie chaleureusement de tout mon coeur Rebecca Promitzer, pour cette pépite merveilleuse, qui m'a fait passer un des moments de lecture les plus agréable et intense de ma vie de lectrice. le seul bémol, pfff c'est qu'elle n'a écrit que celui ci, je me jetterai sur le prochain sans hésitation!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
book-en-stockbook-en-stock   23 juillet 2016
"Un jour, m'a-t-il dit, tu comprendras que la réalité peut parfois être pire que le pire des cauchemars."

p.101
Commenter  J’apprécie          100
LetterBeeLetterBee   24 juin 2013
Elbow est une très vieille ville, pleine de vieilles histoires; pour comprendre, il faut remonter aux sources, là où tout a commencé.
Commenter  J’apprécie          60
liradolirado   23 juillet 2013
A Elbow, la ville où j'habite, il pleut tout l'été [...] Certains habitants deviennent fous et s'élancent dans les rues en pyjama en hurlant : "Stop ! Stop ! Je n'en peux plus !"
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1601 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..