AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Robert Damien (Éditeur scientifique)Edward Castleton (Préfacier, etc.)
EAN : 9782253082590
445 pages
Le Livre de Poche (17/06/2009)
3.73/5   64 notes
Résumé :

Ce texte, publié en 1840, rendit célèbre Pierre-Joseph Proudhon grâce à une impérissable formule « La propriété, c'est le vol. » Pour Proudhon, le capitalisme est l'apothéose d'une extorsion invisible. Le rassemblement productif des travailleurs dégage une force collective supérieure à la somme des forces de ces travailleurs pris isolément. Or la propriété privée des... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
julspirit
  18 mai 2021
J'ai lu cet ouvrage dans le cadre d'une lecture collective des textes fondamentaux de l'anarchisme. Cela faisait longtemps que je souhaitais découvrir cet auteur, et aller au-delà du fameux mais réducteur "la propriété, c'est le vol!"
Eh bien, le moins que l'on puisse dire est que j'ai été plutôt déçu par ce que j'y ai trouvé. L'analyse juridico-économico-philosophique de la propriété est érudite, mais l'emphase mise dans l'argumentation et la prétention à la scientificité de l'ensemble m'ont rebuté.
Tout cela sent pour tout dire assez fortement le débat d'arrière-garde - misogyne par-dessus le marché-, débat que l'histoire s'est chargée d'ensevelir et que Proudhon lui-même, dans ses derniers textes, infléchira sensiblement.
Cet ouvrage entre donc selon moi dans la catégorie des livres qu'il convient de connaître pour sa place dans l'histoire de l'anarchisme, mais qu'il n'est pas urgent de (re)lire. Si l'on souhaite malgré tout sauter le pas, il me paraît tout à fait possible de se contenter du premier chapitre, qui expose bien la thèse de l'auteur en une trentaine de pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          344
Luniver
  16 janvier 2013
« Qu'est-ce que la propriété ? » est l'ouvrage majeur de l'anarchiste français Proudhon. Sa réponse à cette épineuse question est devenue célèbre : « La propriété, c'est le vol ».
Proudhon passe en revue toutes les explications qui ont été données pour justifier la propriété, et les démonte une à une, que ce soit du point de vue juridique économique ou philosophie. Je dois avouer que j'aurais beaucoup de mal à les commenter : j'ai trouvé toutes ses explications bien arides. Ces histoires de nue-propriété (mais que fait donc la police des moeurs ?) et de « jus ad rem » ont eu sur moi un effet soporifique, que même le style enflammé et enthousiaste de l'auteur n'a pas réussi à contrer. Ajoutons à cela de nombreuses digressions qui m'ont fait définitivement perdre le fil du raisonnement. La nature de la propriété restera une énigme pour moi pendant quelques temps encore.
Commenter  J’apprécie          120
essel
  03 avril 2010
Elève brillant, ayant dû interrompre ses études quand son père fit faillite, devenu autodidacte, entrepreneur d'imprimerie et comptable dans une entreprise lyonnaise de batellerie, Proudhon est âgé de 31 ans quand il publie son premier essai, Qu'est-ce que la propriété ?, en 1840. On connaît tous sa réponse devenue célèbre : « La propriété c'est le vol. » Mais qu'entendait-il par là ? C'est ce que j'ai essayé de comprendre en me plongeant dans cet essai philosophique.
Car il s'agit bien de philosophie, dans la mesure où « Proudhon suit bien la méthode d'interrogation philosophique en posant la question métaphysique de la propriété : comment rendre raison de ce qui est, comment justifier ontologiquement la propriété et en rendre l'existence indiscutable comme fondement d'un ordre juste et légitime ? Quelle est l'essence de la propriété ? » (Robert Damien, Présentation, p. 29)
Il se trouve qu'aucun argument économique, juridique ou philosophique ne justifie l'existence de la propriété, comme Proudhon va nous en faire la démonstration.
Proudhon commence par examiner le processus historique qui a instauré la propriété et l'a intégrée dans le fonctionnement de la société et de son économie marchande.
Lire la suite dans mon blog "Carnets de SeL".
Lien : http://essel.over-blog.com/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lecamadeplus
  17 février 2018
Hommage à celui qui à utiliser pour la première fois le mot anarchie à des fins politiques et pour ce mémoire.Proudhon était un être singulier pour qui l 'anarchie c 'était l 'ordre et qui à l'aide de calcul mathématique s 'applique à démontrer que la propriété c' est le vol.J 'ai tiquer sur les passages ou il veut contraindre les paresseux comme il dit à travailler,le travail ne devrai jamais être contraint mais voulu.
Commenter  J’apprécie          40
Bel-Ami
  16 octobre 2017
Très réactionnaire, la plume est acerbe mais toujours précise tel un couperet. Je dois avouer qu'après ma précédent lecture, sans quelques notions d'histoire, la politique rouge semble bien plus tentante!
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
julspiritjulspirit   25 avril 2021
La France, comme un seul homme, possède un territoire qu'elle exploite ; elle n'en est pas propriétaire. Il en est des nations entre elles comme des individus entre eux : elles sont usagères et travailleuses ; c'est par abus de langage qu'on leur attribue le domaine du sol. Le droit d'user et d'abuser n'appartient pas plus au peuple qu'à l'homme ; et viendra le temps où la guerre entreprise pour réprimer l'abus du sol chez une nation, sera une guerre sacrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
julspiritjulspirit   02 mai 2021
Le médecin [par exemple] ne peut s'élever au-dessus de l'égalité, parce que son talent est une propriété collective qu'il n'a point payer et dont il reste perpétuellement débiteur.
(...) Le talent et la science dans un homme sont le produit de l'intelligence universelle et d'une science générale lentement accumulée par une multitude de maîtres, et moyennant le secours d'une multitude d'industries inférieures. (...) L'homme de talent a contribué à produire en lui-même un instrument utile : il en est donc co-possesseur ; il n'en est pas le propriétaire. Il y a tout à la fois en lui un travailleur libre et un capital social accumulé (...).
Il avait la faculté de DEVENIR, la société l'a fait ÊTRE.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
julspiritjulspirit   04 mai 2021
La propriété est le droit d'aubaine que le propriétaire s'attribue sur une chose marquée par lui de son seing. (...) Par le droit d'aubaine, le propriétaire moissonne et ne laboure pas, récolte et ne cultive pas, consomme et ne produit pas, jouit et n'exerce rien. (...) La propriété est le droit d'aubaine, c'est-à-dire le pouvoir de produire sans travailler.
Commenter  J’apprécie          160
julspiritjulspirit   20 avril 2021
Il y a progrès continuel du genre humain vers la vérité, et triomphe incessant de la lumière sur les ténèbres. Notre mal n'est donc pas absolument incurable (...). L'homme se trompe parce qu'il apprend. Si l'homme parvient à savoir tout ce qu'il a besoin de connaître, il y a lieu de croire que, ne se trompant plus, il cessera de souffrir.
Commenter  J’apprécie          162
julspiritjulspirit   18 mai 2021
Tout ce qui est matière de législation et de politique est objet de science, non d'opinion : la puissance législative n'appartient qu'à la raison, méthodiquement reconnue et démontrée. (...) Justice et légalité sont deux choses aussi indépendantes de notre assentiment que la vérité mathématique. Pour obliger, il leur suffit d'être connues ; pour se laisser voir, elles ne demandent que la méditation et l'étude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122

Video de Pierre-Joseph Proudhon (1) Voir plusAjouter une vidéo

Charles FOURIER ou le bonheur du peuple
La vie et la pensée de Charles FOURIER sont retracées à travers des lieux significatifs ainsi que de nombreux documents d'Archives, gravures, photos et peintures.Ce sujet fait partie d'une série intitulée "Les utopistes du XIXe siècle". Deux autres volets sont consacrés à : Pierre Joseph Proudhon et Gustave COURBET, également Francs Comtois. Charles FOURIER est né à Besançon en...
Dans la catégorie : Systèmes et théoriesVoir plus
>Economie>Economie>Systèmes et théories (83)
autres livres classés : anarchismeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
390 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre