AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Damour (Traducteur)
ISBN : 2246699215
Éditeur : Grasset (04/01/2006)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 248 notes)
Résumé :
Brokeback Mountain : un bout de terre sauvage, hors du temps, dans les plaines du Wyoming.
Ennis del Mar et jack Twist, cow-boys, nomades du désert américain, saisonniers des ranchs, n'ont pas vingt ans. Ils se croisent le temps d'un été. La rencontre est fulgurante. Ni le temps, ni l'espace, ni les non-dits, ni la société n'auront raison de cet amour - que seule brisera la mort. Le récit déchirant d'une passion, au cœur des grands espaces américains, ces som... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
Allantvers
  02 juillet 2016
Cette nouvelle est une claque magistrale, bouleversante.
Est-ce sous la plume cinglante et rêche d'Annie Proulx , ou parce que le cadre grandiose et hostile des montagnes du Wyoming donne une emphase tragique à l'histoire ? Toujours est-il que je n'avais encore jamais ressenti dans un livre avec une telle force la souffrance d'un amour contrarié.
Brodeback Mountain, c'est l'histoire d'une passion brute et désespérée, belle à pleurer, entre deux jeunes gars du grand Ouest, qui s'enflamment comme des torches l'un pour l'autre à l'aube de leurs vingt ans, se rentrant dans la peau l'un de l'autre sans rien y pouvoir, et ne se reverront qu'à peine au cours de leurs vies au pays des cow-boys, passées à brûler de douleur et du désir de l'un de l'autre.
Cette histoire pire que l'enfer m'a fait un mal de chien. Une nouvelle magnifique, plus forte que le film.
Commenter  J’apprécie          500
Folfaerie
  15 mars 2014
J'ai lu la nouvelle il y a un bon bout de temps (en anglais, pêchée dans le New Yorker où elle avait été publiée en 1997) mais il a fallu attendre un certain nombre d'années avant que je ne me décide à voir l'adaptation d'Ang Lee. de ma lecture je gardais un souvenir mitigé. Un matériau intéressant, un sujet pouvant émouvoir mais une écriture toute en sécheresse et en dureté qui ne m'avait pas plu. La rencontre entre Jack et Ennis (Jake Gyllenhall et Heath Ledger, excellents et magnifiques) est simple, brutale. Pas un soupçon de douceur, pas d'artifices. Vous allez me rétorquer que l'attirance entre deux cowboys peut se passer de romantisme ou d'émotion. J'ai été sensible aussi au fait que les deux hommes sont très ordinaires, très frustres (langage grossier, brutalité de leurs rapports, vies ternes...) et que je ne ressentais guère d'empathie pour eux, malgré quelques beaux passages dans cette nouvelle.
Heureusement, Ang Lee est passé par là. Larry McMurtry (sa présence est un gage de qualité pour moi) et Diana Assana ont magnifié cette histoire d'amour dans le scénario et le résultat à l'écran est si lumineux, si évident, que je regrettais bien le prosaïsme d'Annie Proulx. Et puis une seconde lecture, récente, m'a permis de mieux savourer le texte, d'en gommer les aspérités. Ce n'est pas que je découvre enfin les qualités littéraires de la nouvelle, mais plutôt que je colle désormais les visages des deux acteurs sur ceux des personnages et j'ai encore en mémoire les paysages du Wyoming. Je garde donc ma préférence au somptueux film d'Ang Lee.
Cette histoire est d'autant plus émouvante qu'elle s'installe dans un milieu et une époque où l'homosexualité était plus que jamais un sujet tabou. 1963 dans l'Amérique rurale, deux cow-boys incarnant la quintessence de la virilité, et le poids des conventions et traditions. D'ailleurs, l'attitude des pères respectifs d'Ennis et de Jack en est la parfaite illustration.
Ennis est plus renfermé, moins démonstratif. tandis que Jack est passionné, impulsif, mais la peur du "châtiment" (la scène où Ennis se remémore la leçon de son père est édifiante...) l'empêche de braver les conventions et le regard des autres. Coincés dans leurs petites vies ordinaires, confrontés à des épouses qu'ils ne peuvent rendre que malheureuses, les deux hommes vont connaître de brefs mais intenses moments de bonheur, sur 20 ans, lorsque de leurs retrouvailles irrégulières à Brockeback Mountain, en pleine nature. Ces moments sont poignants, et ne peuvent compenser des années de frustration mais ils remplissent toute leur vie.
Au-delà de cette relation entre deux hommes, c'est l'histoire d'amour en elle-même qui m'a touchée. le même problème se serait probablement posé si le couple avait été un Noir et une Blanche ou vice-versa. N'importe quel couple ne rentrant pas dans "les cases". Ce qui m'a donc intéressée, c'est cette impossibilité d'être heureux dès que l'ont vit sous le regard des autres, dès que la société, vos voisins, vos amis, la famille vous jugent et vous empêchent de vivre selon votre coeur.
Enfin un mot sur les dernières pages et les dernières images du film. Quoi de plus romantique, de plus émouvant, que cette histoire de chemise ? J'en ai les larmes aux yeux à chaque fois. (c'est mon côté fleur bleue qui ressurgit... :-))

Lien : http://lectures-au-coin-du-f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
ladyshania
  17 février 2018
Ayant trouvé ce petit livre dans un vide-grenier, j'ignorais totalement que le film avait été tiré d'une nouvelle. Et comme j'aime beaucoup le film, j'avais hâte de lire l'oeuvre originale. Cependant, comme le récit est très condensé, je n'ai pas retrouvé avec la même intensité les émotions qu'on peut ressentir avec le film. Pour autant, il a des points positifs dans cette nouvelle. le style d'Annie Proulx frappe et étonne par son côté brut et direct. Les mots sont utilisés avec précision, les passages descriptifs sont courts mais suffises à rendre l'ambiance de "terre sauvage". L'histoire d'amour impossible entre les deux cow-boys Ennis del Mar et Jack Twist est très intense et portant, Annie Proulx réussit l'exploit de nous la faire vivre sans de grandes déclarations mais en nous la distillant à travers leurs actions, leurs gestes... Magistral !
Commenter  J’apprécie          202
Orzech
  05 août 2016
Si j'ai voulu lire cette nouvelle, c'est parce que j'ai adoré le film. Cette belle histoire d'amour pleine de sensualité qui a surpris et uni les deux cow-boys m'a bouleversée.
Dans ce court récit sans fioritures, l'auteure a su transmettre toute la force et la profondeur d'une passion, d'un amour sans avenir dans un milieu hostile et sans pitié.
"La vieille Brokeback nous a accrochés pour de bon et c'est sûr que c'est pas fini".
Le livre m'a moins émue mais la prose d'Annie Proulx m'a forcément rappelé certaines scènes et les beaux paysages du film qui m'a beaucoup marquée.

Lien : http://edytalectures.blogspo..
Commenter  J’apprécie          241
Hamisoitil
  22 janvier 2015
J'avais tellement entendu parler de ce film, Brokeback Mountain que je ne pouvais pas passer à côté du livre ou plutôt cette nouvelle trouvée à 1 euro et neuve en plus dans une boutique spécialisée. C'est une sacrée belle affaire parce que 98 pages pour 9 euros, j'avoue que ça froisse un peu.
Une nouvelle lue en 1h30 et l'affaire était réglée. Une fois commencée, il m'était difficile de m'arrêter.
Pour tout vous dire, je ne lis pas de livres M/M. Une peur d'être déçue, dégoûtée ou que sais-je encore..... Pas fan du tout de toutes ces histoires sur l'homosexualité et pourtant, je me suis lancée dans celui-là sans aucune méfiance.
L'histoire se passe entre 1963 et 1983. Une relation entre deux cow-boys paumés qui trouvent un travail dans les plaines sauvages du Wyoming.
Tout l'été, ils ne seront que tous les deux à veiller sur le ranch, les bêtes....dehors ou sous une tente, à tour de rôle. Jusqu'au jour où le froid viendra par surprise et l'un invitera l'autre à venir le rejoindre sous la tente pour se réchauffer. Cette nuit, une passion charnelle va naître entre ces deux hommes, encore et encore jusqu'à se perdre, se retrouver et se perdre au fil des années. Loin d'imaginer qu'ils puissent être différents au point d'avoir femmes et enfants chacun de leur côté. Toujours avec cette pensée pour l'autre. Ce manque de l'autre.
Certains passages sont assez crus mais dans l'ensemble, ça va. L'écriture est fluide, agréable, sans chichis avec des expressions à la Cow-boy, donc droit au but.
Les sentiments sont fulgurants dès les premières pages et puissants quand ils se retrouvent.
En conclusion : C'est une nouvelle que je peux recommander à ceux ou celles qui souhaitent découvrir doucement mais surement des histoires M/M. Quant aux scènes érotiques, elles ne sont pas nombreuses voire quasi pas, c'est plutôt centré sur les sentiments, les émotions.
Donc dans l'ensemble, je suis ravie d'avoir découvert la plume de cette auteure et par la même occasion pour mon choix de lecture. Je n'en ressors pas bouleversée voire traumatisée. Je tenterai peut-être une fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Michel50Michel50   27 mars 2008
La chemise lui parut lourde et il découvrit qu'il y en avait une autre à l'intérieur, les manches soigneusement enfilée dans celles de Jack. C'était sa propre chemise à carreaux, perdue depuis longtemps, avait-il cru, dans une putain de blanchisserie, sa chemise sale, la poche arrachée, les boutons en moins, volée et dissimulée par Jack à l'intérieur de sa propre chemise, comme deux peaux, l'une à l'intérieur de l'autre, deux en une.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
AllantversAllantvers   02 juillet 2016
"Bon", fit Jack, et ils se serrèrent la main, se tapèrent sur l'épaule, puis il y eut dix mètres de distance entre eux et rien d'autre à faire que de rouler chacun dans des directions opposées. Au bout d'un mile, Ennis eut l'impression que quelqu'un lui extirpait les boyaux avec la main, mètre par mètre. Il s'arrêta sur le bas-côté de la route et , dans les soudains tourbillons de neige, essaya de vomir mais rien ne vint. Il ne s'était jamais senti aussi mal et dut attendre longtemps avant que la sensation ne se dissipât.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
VoltaireVoltaire   19 juin 2011
Ennis del Mar se réveille avant cinq heures, le vent secoue la caravane, siffle autour de la porte et des encadrements de fenêtres en aluminium. Les chemises pendues à un clou frémissent légèrement dans le courant d’air. Il se lève, gratte le triangle de poils gris au bas de son ventre, se traîne vers le réchaud à gaz, verse un reste de café dans une casserole en émail écaillé ; la flamme enveloppe la casserole de bleu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CernunnosCernunnos   04 novembre 2011
Chacun respectait l’opinion de l’autre, chacun était heureux d’avoir trouvé un compagnon alors qu’il n’en attendait pas. Ennis, reprenant le chemin face au vent pour retrouver les moutons dans la lumière traîtresse de l’ébriété, se disait qu’il n’avait jamais connu d’aussi bons moments, se sentait capable d’aller cueillir l’argent de la lune.
Commenter  J’apprécie          40
CroquignolleCroquignolle   16 décembre 2014
Il y avait un espace incertain entre ce qu'il savait et ce qu'il voulait croire, mais il n'y pouvait rien, et quand on ne peut rien y faire il faut vivre avec.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Annie Proulx (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Proulx
Annie Proulx "Entrevista en Colectivo Imaginario - TN"
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1295 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre