AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

André Zavriew (Traducteur)
EAN : 9782253117377
637 pages
Le Livre de Poche (07/06/2006)
3.76/5   33 notes
Résumé :
A la fin du XIXe siècle, un Sicilien débarque à La Nouvelle-Orléans, accompagné de son fils et d'un magnifique accordéon de sa fabrication. Passant de main en main, l'instrument devient le héros du livre. Il accompagne les aventures et tribulations des émigrants du melting-pot: Allemands du Middle West, Polonais de Chicago, Norvégiens du Minnesota... Tous ces humbles, ces miséreux de l'Europe gagnés par le rêve du Nouveau Monde, et dont les descendants, oubliant peu... >Voir plus
Que lire après Les Crimes de l'accordéonVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Un accordéon passe de main en main, dans l'Amérique du 19e et du 20e siècles. C'est donc les pérégrinations et la vie de ses émigrants d'origines diverses, Polonais, Allemands, Français, Norvégiens que nous suivrons, le tout constituant un superbe tableau de l'Amérique en train de se faire.
Annie Proulx est un des grands écrivains américains d'aujourd'hui, aucun doute à ce sujet. Et elle n'est pas assez connue. Lisez-là, vous pouvez commencer par ce livre que vous ne lâcherez pas.
Commenter  J’apprécie          70
Plus qu'un gros roman fleuve historique où le personnage principal serait un accordéon, j'ai lu ces quelques 600 pages comme un gros recueil de nouvelles dont le fil rouge serait cet instrument de musique et ses traditions.
Prétexte à nous transporter dans différents lieux des États Unis tout le long du 20eme siècle, cet instrument réunit ceux qui se l'approprient malgré leurs différences.
Les héros de chaque histoires sont tous des migrants poussés par le rêve d'une vie meilleure,un allemand venu s'installer dans le Middle West pour devenir fermier,
un mexicain du Texas, un français émigré au Québec, un polonais, un norvégien, un basque...
Ils croient pouvoir vivre le mythe du "self-made-man" dans une Amérique riche de son melting pot.
Ils vont se servir du même instrument pour jouer la musique de leur pays d'origineou pour innover en se lançant dans la quête de la fortune et du succès.
Leur destin sera inexorablement tragique.
Chacun connaitra souffrances, cruelles déceptions, racisme, misère et mort...
A croire que cet accordéon apporté de Sicile par le premier personnage du livre, (le facteur d'accordéon) est un instrument de malheur qui porte la poisse à qui y touche...
Annie Proulx nous livre de belles pages d'humour très noir pour nous conter des histoires de migrants qui tordent le coup au rêve américain.
Ce livre foisonnant nous fait faire un voyage dans le temps et dans l'espace au rythme d'une musique populaire à découvrir ou à redécouvrir.
des liens et une vidéo sur le blog.
Lien : http://sylvie-lectures.blogs..
Commenter  J’apprécie          50
Huit nouvelles composent ce recueil. Chacune d'entre elle raconte l'intégration d'une famille d'émigrants qui a fui le vieux continent, attirée par le rêve d'un nouveau monde. La période contée couvre environ un siècle (fin 19ème – fin 20ème). le voyage nous mène d'un bout à l'autre des Etats-Unis, dans des familles modestes. le trait d'union de ces histoires est un accordéon vert, débarqué de Sicile avec le personnage principal de la première nouvelle et qui change de main tout au long du livre. Les conditions de vie de ces émigrants sont difficiles, souvent sordides. L'accordéon ne fait pas le bonheur de tous mais égaie un moment ces vies de misère. Leurs propriétaires successifs sont des passionnés qui défendent leur vision de l'instrument, tentent d'imposer leur musique…

Voilà un livre très documenté qui plaira aux amateurs de musique, notamment aux passionnés de l'accordéon. Ne connaissant pas grand chose à l'instrument en question et à son histoire, je suis restée un peu en dehors de cet aspect pourtant essentiel du livre. J'ai davantage apprécié l'évocation de l'origine du melting pot américain. Je dois toutefois reconnaitre que 200 pages de moins ne m'auraient pas dérangée. Quand j'aborde un pavé de plus de 600 pages, je préfère lire une seule et même histoire.

Une lecture intéressante en dépit ces quelques réserves

Lien : http://sylire.over-blog.com/..
Commenter  J’apprécie          30
Roman foisonnant autour d'un accordéon qui parcourt l'Amérique en passant de mains en mains d'immigrants (violences, rejets, etc...).
Commenter  J’apprécie          40
Une belle traversée de l'histoire américaine. À certains moments, j'ai eu du mal à garder le fil, tellement certaines histoires s'entrecroisent, mais je n'ai jamais perdu l'intérêt. J'ai trouvé intéressant que l'auteure mette en parenthèses le destin final de certains personnages, ça nous donne moins l'impression que tous ces personnages sont là comme figurants seulement. Annie Proulx semble avoir un faible pour les longues énumérations, mais ça n'enlève rien à l'histoire, même si cela alourdit parfois certains passages. Une question : pourquoi les « crimes » de l'accordéon? L'accordéon me semble plutôt être un témoin de l'Histoire, plutôt qu'un acteur réel.

Au final, j'ai bien aimé cette lecture et j'avais hâte d'arriver à la fin pour savoir si quelqu'un allait découvrir les billets de 1000 $. Et chapeau à toute la recherche, autant historique que musicale, qu'a dû demander la rédaction de ce roman.
Lien : http://www.libellul.com/?p=1..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Quand le facteur d’accordéons eut acquis la maîtrise de son art, il se mit à imaginer une autre vie - cette vie, inconcevable dans son village hostile, lui semblait tout à fait imaginable dans un pays éloigné qui occupait sa pensée du matin au soir : La Mérique. Il rêvait d’une vie nouvelle, fraîche et comme neuve, de sacs d’argent suspendus dans le futur comme poires dissimulées dans les hautes branches feuillues de l’arbre
Commenter  J’apprécie          40
Alors qu'elles étaient en troisième, Ida convainquit sa copine Tamonette de l'accompagner en ville : il s'agissait de tirer les cheveux de personnes à peau blanche. Elles partirent à pied sur la route poussiéreuse en se tenant par la main et en chantant : " Jésus est au bout du fil ". Elles étaient d'humeur gaie, dangereusement gaie : c'étaient de ces rires qu'il valait mieux étouffer car ils vous dénoncent. Tamonette était petite et mince et se sentait un devoir de faire preuve d'audace à cause de la sœur de sa grand-mère, Maraline Brull, laquelle avait fait un séjour à Paris dans les années 20 comme femme de chambre dans une famille de Blancs et avait appris là-bas à voler en avion. Revenue au pays, cette femme continua à piloter : elle pulvérisait des pesticides sur les récoltes, ceci jusqu'au jour où un fermier blanc, en 1931, avait abattu son avion. Indomptable jusqu'au bout, elle avait piqué avec son appareil en flammes sur l'homme debout dans son champ, fusil à la main, et ne l'avait pas manqué.
Commenter  J’apprécie          10
La vieille Mme Josef Przybysz avait travaillé jusqu'à soixante-six ans - « Tu ne travailles pas, t'as rien à bouffer, pas d'argent, pas de saucisse » - mais en 1950, l'année où elle surprit son petit-fils Joey en train de fumer une cigarette d'un paquet volé, et lui cassa le nez avec un œuf en ivoire de sa trousse à couture, un œuf venu de là-bas, elle prit sa retraite et se consacra à l'église, la cuisine, la vie sociale – et à de longs récits des temps difficiles auxquels la famille avait survécu.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Annie Proulx (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Proulx
Annie Proulx "Entrevista en Colectivo Imaginario - TN"
autres livres classés : accordéonVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (100) Voir plus



Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
1056 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}