AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020802796
126 pages
Éditeur : Seuil (05/10/2006)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le plus énigmatique de nos sens reste l'odorat.
Sans doute s'agit-il aussi du plus ancien puisque nombre d'animaux, et de bactéries, s'en remettent à la chimie pour communiquer. Des molécules des parfums à l'odeur de sainteté, des odeurs de soufre à celles de l'alcôve, une chimiste nous invite ici à " voir " les odeurs et à remonter, quand c'est possible, de la géométrie des molécules odorantes à la sensation qu'elles provoquent. Dans un monde où les saveurs ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Apikrus
  09 mars 2018
Cet essai pourrait avoir comme sous-titre : « Les odeurs sous toutes leurs coutures, ou presque ».
Il y est question :
• de chimie, bien sûr : ces parties m'ont peu intéressé car trop techniques et/ou ardues pour moi ;
• de biologie : odeurs et phéromones sont des vecteurs de communication essentiels dans le règne animal, ainsi que chez certaines plantes ;
• de sociologie ;
• d'histoire - et c'est la partie consacrée à l'utilisation d'armes chimiques qui m'a le plus intéressé, même si le lien avec la thématique des parfums est plutôt ténu.
On y apprend également l'origine de l’expression « être en odeur de sainteté » : un jeûne prolongé peut être à l’origine de réactions physiologiques générant une odeur fruitée agréable, même après la mort, dès lors que le corps est conservé dans certaines conditions.
Cet ouvrage aborde donc des thématiques variées, ce qui contribue à son intérêt. Mais pour les néophytes en sciences, les parties les plus techniques sont à survoler.
Commenter  J’apprécie          90
Latviane
  20 mai 2013
Un excellent livre de vulgarisation scientifique.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LatvianeLatviane   20 mai 2013
L'extrait de fleurs d'oranger ne traduit ni l'opulence ni la fine fraîcheur qui émanent naturellement de la fleur à l'air libre. Ce parfum, composé en paradoxe, se devait de traduire faste et fraîcheur.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : ParfumsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Brigitte Proust (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
338 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre