AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361832127
Éditeur : Les Moutons Electriques (05/06/2015)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Autour du chaudron fumant, trois silhouettes s’activent : les sorcières font frémir à petit feu des mystères parsemés de poils de chat noir. Des cris d’horreur, des frissons enfantins et de sensuelles silhouettes féminines bouillonnent dans leur potion verdâtre. Leurs voix fredonnent des noms familiers : Baba Yaga, Morgane, Médée, Carrie, Esmé Ciredutemps…
Leur sabbat fait danser, depuis des siècles, une litanie de clichés : crapaud, balai, chapeau pointu… Ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
boudicca
  30 juin 2015
Difficile lorsqu'on parle de sorcières de se départir aujourd'hui de l'image de la vieille femme au chapeau pointu s'envolant en ricanant sur son balai ou touillant l'intérieur d'un chaudron dans lequel baignent des ingrédients peu ragoutants. La sorcière peut cela dit aussi prendre l'apparence d'une belle séductrice dotée de dangereux pouvoirs menaçant l'intégrité ou la virilité des hommes à l'image de l'antique Médée ou de la Morgane des légendes arthuriennes. Elle peut aussi se faire effrayante, comme la Carrie de Stephen King, érudite comme l'Hermione Granger de J.K. Rowling, ou encore bienveillante et espiègle à l'instar de la Samantha de « Ma sorcière bien-aimée ». Une figure complexe et en perpétuelle mutation sur laquelle s'est penchée Julie Proust Tanguy dans son dernier ouvrage intitulé « Sorcières ! le sombre grimoire du féminin ». Parue chez Les Moutons Électriques, cette étude captivante permet d'aborder toutes les facettes de ce personnage controversé et de suivre son évolution de l'Antiquité à nos jours. L'auteur nous livre ici le résultat d'un abondant et minutieux travail de documentation qui va bien au delà de l'aspect purement historique puisqu'il est également question d'étudier l'évolution de la figure de la sorcière dans la littérature, la musique ou encore le cinéma. Nul doute que vous ressortirez vous aussi de cette lecture avec une quantité de références de films, séries, livres ou encore groupes de musique à découvrir.
Si les nombreuses références qui le parsèment rendent l'ouvrage particulièrement ludique, son principal atout reste la qualité de l'analyse de Julie Proust Tanguy qui nous plonge ici au coeur des mentalités des sociétés antiques, médiévales, modernes et contemporaines. On découvre par exemple que la sorcière a toujours possédée une image assez ambiguë, et ce dès l'Antiquité où elle apparaît tour à tour comme un être bénéfique de part son statut de guérisseuse, ou au contraire malveillant car usant de ses redoutables pouvoirs pour de mauvaises raisons. Il faudra toutefois attendre le Moyen Age pour que la sorcière perde tout aspect positif et que l'on voit apparaître, sous l'égide de l'Inquisition, les principaux stéréotypes qui la caractériseront pour les siècles à venir. Elle est désormais la fiancée du diable, être maléfique et perverti, cause des malheurs vécus par la communauté pour qui elle ne tarde pas à devenir le bouc-émissaire idéal (l'épisode des procès de Salem en est le parfait exemple). Les XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles seront toutefois encore moins cléments et on voit alors fleurir un peu partout des bûchers censés débarrasser la société de la nuisance que représentent ces femmes trop puissantes et trop libres. Les persécutions finissent toutefois par cesser au XIXe siècle qui marque la véritable libération de la figure de la sorcière qui connaît depuis lors une formidable résurgence, que ce soit dans la littérature (merci Terry Pratchett), au cinéma, à la télévision ou dans les histoires destinées aux enfants.
Julie Proust Tanguy signe avec cet ouvrage une étude passionnante et remarquablement documentée consacrée à un personnage phare de notre imaginaire, toute période confondue. Une lecture d'autant plus intéressante et instructive que l'auteur détaille l'évolution du personnage sous des angles extrêmement variés tout en abordant abondamment la question de l'image de la féminité au fil des siècles. Une très bonne découverte que je recommande chaudement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Elamia
  16 décembre 2015
Je suis tombée tout à fait par hasard sur ce livre l'autre jour, et j'aurais vraiment regretté de ne pas le prendre !
L'intitulé déjà m'a vraiment intriguée, je suis depuis des années attirée par ce qui se rapporte de près ou de loin à la sorcellerie. Les illustrations me paraissaient sympathiques, et le petit logo des moutons électriques sur le dos m'a aussitôt convaincue de le prendre.
Je n'en avais jamais entendu parlé auparavant, mais il est vite devenu l'un des essentiels de ma bibliothèque, et je sens que je le feuilletterais souvent.
Ce n'est pas le genre d'ouvrage qu'on lit en une seule fois, on butine de ci de là en fonction des rubriques et de l'intérêt qu'on leur porte sur le moment.
Julie Proust Tanguy nous fait faire un tour d'horizon de la perception des sorcières à travers les âges, les mythes, la littérature, et l'art au sens général. Elle part de l'Antiquité et de figures emblématiques comme Circé pour remonter jusqu'à nos jours. Elle dresse les portraits de femmes inspiratrices des plus belles et sombres légendes et nous fait découvrir différentes visions de la sorcière sous ses diverses manifestations. Qu'elle soit héroïne de roman ou de pièce de théâtre, déesse mythique, modèle féminin dans la peinture ou la sculpture, muse ou personnage horrifique au cinéma, la sorcière est une figure ancestrale qui émerveille et effraie encore aujourd'hui. de nombreuses illustrations et références certaines anciennes d'autres très récentes (jeux video, jeux de société, films) étayent les propos de l'auteure et parleront même aux plus jeunes. J'aime beaucoup le ton employé par Julie Proust Tanguy. Une certaine proximité se dégage de son écriture, et ses quelques pincées d'humour ne nous la rend que plus sympathique.
Tant par son format que par la multitude d'informations et de sources qu'il recèle ce livre est un guide parfait pour les amateurs et amatrices de sorcières. Il a l'avantage évident de ne pas nous ressortir les éternels clichés et d'apporter une réflexion approfondie sur le mythe de la sorcière. Celle-ci n'est plus seulement une vieille dame repoussante couverte de pustules, coiffée d'un chapeau pointu et toujours représentée en compagnie d'un chaudron et d'un balai. Non, la sorcière peut aussi être sensuelle, drôle ou vraiment méchante si elle le souhaite.
Un livre passionnant donc, et vraiment très bien conçu. Je me pencherais désormais sur les prochaines publications de cette auteure, car elle semble avoir de très bonnes idées. A noter qu'elle avait déjà publié un autre livre du même genre sur les Pirates, à voir ce qu'elle nous concocte pour la suite.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Fafnirlit
  03 mars 2019
Cet essai explique comment la figure de la sorcière a évolué de l'antiquité à nos jours. Pour ce faire Julie Proust Tanguy se base sur de nombreux textes historiques et sur différentes représentations artistiques.
Tour à tour fascinante, grotesque, protectrice, dangereuse, séduisante, puissante, pathétique ou encore machiavélique, la sorcière est un être bien ambivalent, que l'homme va accuser de bien des maux pour punir les femmes qui oseraient se montrer trop différentes, peu obéissantes, trop indépendantes.
Julie Proust Tanguy nous montre comment la figure de la sorcière est utilisée dans les sociétés patriarcales comme contre exemple à la « femme parfaite » au fil des siècles.
Un très bon essai qui m'a permis de me rendre compte que j'avais moi-même une image faussée de cette figure.
Commenter  J’apprécie          10
aureliestrega
  05 mai 2017
J'ai beaucoup aimé ce livre et il m'a donné une quantité d'oeuvres littéraires, cinématographiques, musicales et artistiques à aller voir. le mythe de la sorcière de la guérisseuse dans l'Antiquité, les premiers textes la célébrant puis sa condamnation progressive culminant avec l'avènement du christianisme et le fameux Salem, la création d'un mythe tardif (le chapeau pointu date du 20eme) puis sa reprise de notre époque en bien et en mal. Un portrait qui s'étend surtout sur l'Antiquité et le Moyen Ange, plein de références très sérieuses et plus légères. Une auteur qui prend le parti de la femme mais donne surtout un avis très net et parfois un peu négatif sur certaines oeuvres. TRES intéressant!
Commenter  J’apprécie          00
AnnaDelRio
  24 janvier 2019
Icône féministe, mais aussi figure mythique – et souvent sacrifiée – de notre patrimoine culturel occidental, les multiples représentations que déploie la figure de la sorcière sont autant de facettes minutieusement restituées par Julie Proust-Tanguy, qui en narre ici une chronologie sinuant de l'antiquité à nos jours, où fourmillent réflexions socio-historiques et références à la pop-culture. D'une lecture envoûtante, bien sûr !
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
SciFiUniverse   21 novembre 2018
L’ouvrage est plutôt éclectique sur un sujet passionnant, bien écrit et agréable à lire. L’autrice Julie Proust Tanguy nous offre une étude dense sur l’imaginaire du féminin et les clichés qui l’accompagnent, tout en développant les exemples dans les légendes, la littérature et les autres médias de sorcières qui ont marqué notre histoire.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Elbakin.net   09 juin 2015
Cet ouvrage se lit vite, avec délectation, et est richement illustré, ce qui facilite encore plus l’immersion du lecteur. Les références historiques et littéraires y sont nombreuses et variées, sans jamais cependant tomber dans l’exhaustivité.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ElamiaElamia   16 décembre 2015
Le dernier des Templiers confirme ainsi que, malgré son côté éminemment sympathique, Nicolas Cage fait des choix de tournages pour le moins curieux [...] On lui préfèrera de loin Black Death qui, sur un thème similaire [...] présente une exploration plus intéressante des dérives du fanatisme religieux (et une énième mort dramatique de Sean Bean)
Commenter  J’apprécie          70
ElamiaElamia   16 décembre 2015
On pense souvent, à tort, que le Moyen Âge fut la grande époque de la persécution des sorcières : il n'en offrit que les prémices en façonnant, sur onze siècles, l'objet de détestation populaire qu'incarnera cette figure. C'est au XVIème siècle que les bûchers flamberont avec le plus d'ardeur : Ils consacreront cette vision catastrophique du féminin, véritable bouc émissaire des troubles politiques de l'époque et d'une Église patriarcale n'ayant de cesse de dévaloriser la moitié non mâle de l'humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Julie Proust Tanguy (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julie Proust Tanguy
Japon ! Panorama de l'imaginaire japonais, de Julie Proust Tanguy
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
377 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre