AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070136639
Éditeur : Gallimard (12/01/2012)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
«Là, avait dit Bahi en montrant le milieu d'un coteau où ployaient les tiges de blés encore verts, là, et marchant à pas rapides jusqu'au point désigné, à cet endroit exactement, comme si le contact de la terre sous ses pieds avait d'un coup fait ressurgir en lui la scène entière, comme si entouré des mêmes collines des mêmes champs que cinquante ans plus tôt il s'était brusquement mis à revoir chaque détail de la matinée d'alors..»

Au volant d'un ca... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
martinouche
  02 avril 2016
Une seule et longue phrase compose ce livre. L'auteur a prévu de n'employer que la virgule de rares points d'interrogation, des retour à la ligne constituant autant de paragraphes. On pourra voir dans ce choix stylistique, la retranscription fidèle de celui qui se souvient , raconte, se perd dans les méandres de la mémoire et de l'instant présent .
Difficile de saisir d'office qui parle, de dire si l'on est dans le présent ou le passé (aller-retour entre l'Algérie des années soixante et celle d'aujourd'hui) .
Le narrateur de ce récit est le petit fils de Malusci , ancien propriétaire terrien d' Algérie, pied noir rentré en France en 1962.
Bahi, a été autrefois le jeune ouvrier agricole de Malusci.
Cinquante ans après la fin de la guerre, Malusci, depuis Bandol , a écrit à Bahi.
Son petit fils décide de partir en Algérie, pour retrouver Bahi .
Bahi s'accorde un jour de congé, pour le petit fils de Malusci. Ils sont ensemble, à bord d'un antique camion. Bahi veut lui faire découvrir d'autres lieux, lui distiller d'autres souvenirs.
Ils sillonnent les routes de l'Oranie pour visiter les lieux chargés de mémoire, les champs ,les plages, la ferme de Malusci qui tombe en ruine. le voyage dans le camion hors d'âge prend des airs de voyage initiatique où le jeune narrateur sert de lien entre les deux hommes qui ne se sont jamais revus depuis l'indépendance de l'Algérie.
Le passé revient, sans nostalgie mais non sans émotion, dans une Algérie tout juste sortie d'une autre folie meurtrière . Bahi raconte, parle aussi bien du passé que du présent, de ses souvenirs de Malusci , des atrocités de la guerre, de sa vie à lui .
Cinquante ans après, l'ancien ouvrier, le presque fils, manifeste encore une sorte de fidélité à son ancien patron.
Bahi , est un magnifique personnage, de soixante dix ans à la philosophie paisible, libéré de toute colère, de tout ressentiment, de tout désir ou convoitise, heureux au volant de son camion, avec lequel, dès l'aube, il sillonne les routes autour de Témouchent et Oran pour faire le commerce du sable.
Des années après, Malusci reste, "exempt de reproches et de rancune" chez les Algériens du village, ce qui n'était pas le cas des autres colons. Ses ouvriers aimaient malgré tout ce colon dur et méprisant . Quel était réellement le lien entre cet homme et Bahi, l'adolescent algérien que Malusci aimait ?
Sylvain Prudhomme évoque avec originalité la colonisation, la guerre d'Algérie et ses lendemains. Il revient sur les lieux de l'histoire pour raconter deux Algérie à travers la vie de la ferme et la vie actuelle de Bahi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lecturespartagees49
  16 février 2018
En Algérie, Bahi conduit son camion, se souvient et raconte...
Le personnage principal est-il Bahi ou son camion? Car dans cette histoire les camions jouent un rôle très important. Bahi à la fois sympathique et ambigu est un vrai personnage de roman. Là encore, comme dans ses autres romans, l'auteur sait créer une atmosphère et le camion qui roule nous emmène dans l'Algérie de la colonisation, dans celle d'aujourd'hui aussi, avec ses problématiques. Les contextes politiques et historiques sont particulièrement intéressants, teintés d'humour, parfois.
Si la construction du roman (une seule phrase sur 250 pages!) a pu en rebuter certaines, ce livre mérite vraiment d'être lu. laissez- vous porter par les cahots du camion , fiez-vous à votre intuition et vous ferez un magnifique voyage.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Sylvain Prudhomme (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Prudhomme
Sylvain Prudhomme remporte le Prix Landerneau des Lecteurs 2019 L'article : https://www.actualitte.com/t/EoiTAmxL
autres livres classés : pieds-noirsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox