AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072765129
Éditeur : Gallimard (15/03/2018)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 75 notes)
Résumé :
La Crau, désert de pierres aux portes d'Arles. Pays ras, pays nu, abandonné au mistral et aux brebis. C'est là que vivent Nel et Matt, l'un, fils et petit-fils de bergers, aujourd'hui photographe, l'autre, constructeur de toilettes sèches publiques, réalisateur à ses heures perdues.
Entre eux une amitié forte, belle. Jusqu'au jour où, travaillant à un nouveau film, Matt s'intéresse à la vie de deux cousins de Nel aujourd'hui disparus. Deux frères maudits, qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  18 août 2016
Ouvrage reçu dans le cadre du dernier Masse Critique, je tiens tout d'abord à remercier Babelio ainsi que les éditions Gallimard qui m'ont cependant mise au supplice en me recommandant de ne pas apposer ma critique sur quel site que ce oit avant ce jour, mais j'ai réussi à tenir ma promesse. J'avais eu l'occasion de rencontrer Sylvain Prudhomme à l'occasion de sa venue à la médiathèque de ma ville pour la sortie de son roman "Les grands". J'avais alors non seulement apprécié le roman mais également l'auteur pour sa simplicité et sa proximité avec le public. Ici, l'n retrouve ce ton de légèreté dans l'écriture malgré les thèmes assez rudes qu'il aborde.
Tout part d'une histoire banale : reconstituer une époque, un mode de vie en faisant un film sur une ancienne boîte de nuit très en vogue quelques années auparavant : la Chou. Située dans le pays d'Arles, à La Crau exactement, cette discothèque, anciennement restaurant, a, on ne sait pas vraiment pourquoi, attiré toutes sortes de gens, jeunes ou moins jeunes, des personnes comme voue et moi ou encore des personnalités. Bref, c'était l'endroit où aller, l'endroit où il faisait bon d'être vu mais que reste-il de tout cela aujourd'hui ? Matt, l'un des protagonistes veut absolument en retracer l'histoire, en capter le moment et pour cela, il va avoir besoin de Nel. Ce dernier, photographe, en sait plus sur n'importe qui sur la Chou, non pas seulement faute de l'avoir fréquentée mais grâce aux souvenirs de ses cousins, aujourd'hui disparus, qui, eux, l'ont bien connue au sommet de sa gloire. Fabien et Christian étaient loin d'être des adolescents comme les autres. Ayant grandi séparément, ils n'étaient pas si différents l'un de l'autre finalement même si un océan s'était dressé entre eux durant leur enfance. Et puis, il va y avoir la rencontre avec Josette, la tante de Nel, qui, elle, se souvient. Si, les deux frères n'avaient pas du tout le même caractère ni les mêmes centres d'intérêt...et puis les souvenirs rejaillissent au fil des pages à tel point que Matt se demande si finalement, il ne serait pas en train de faire un film sur ces deux frères que tout opposait plutôt que sur la discothèque. Il y a aussi le père de Nel, berger depuis des générations et qui ne souhaitait pour rien au monde que son fils suive sa trace. Et enfin, il y a tous les autres...
Un roman extrêmement bien écrit, rempli d'émotions. Si les écrits parfois peuvent partir en fumée, les souvenirs, eux, restent même si ils sont parfois déformés par notre cerveau qui voudrait que les choses se soit passées différemment. Il ne le fait pas intentionnellement mais par simple instinct de survie, pour que nous puissions continuer à avancer sans chercher des réponses auxquelles nous n'avons pas de réponses ! Un livre magnifique que je ne peux que vous recommander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
carre
  20 août 2016
Matt et Nel sont amis, le premier est un grand gaillard cinéaste amateur, le deuxième photographe est descendant de bergers. En voulant faire un film sur « La Chau » boite de nuit qui anima de nombreuses soirées de la région, Matt découvre alors le destin tragique de deux cousins de Nel, disparus en pleine force de l'âge. Fabien croque la vie à pleines dents tandis que Christian jeune homme torturé et violent, se réfugie dans l'alcool et la drogue. Malgré une certaine réticence de Nel, Matt décide de recueillir des témoignages de cette époque. Les portraits se font plus précis, kaléidoscope d'une époque, d'une jeunesse insouciante terrassée notamment par le Sida.
Sylvain Prudhomme nous invite sur une terre harassée de soleil, bercée par une certaine mélancolie, aux portes d'Arles.
Les descriptions minutieuses permettent de ressentir presque physiquement l'amour des personnages pour ces lieux chargés de souvenirs, renforce forcément notre empathie pour ces hommes attachés à leur terre. le style est des plus agréable, on s'installe dans ce roman, comme on feuillette un album photos entre tristesse et gaité. Nous interrogeant aussi sur nos propres souvenirs qui nous ont construits. Un roman fin, profond sur des années souvent charnières, porté par la belle plume de Sylvain Prudhomme.
Si la rentrée littéraire est de ce calibre là, notre rentrée à nous sera plus douce. Une belle découverte. Merci aux Éditions Gallimard et à Babelio pour ce très beau cadeau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
tynn
  19 août 2016
L'amitié a ferré Matt, l'anglais curieux de tout et Nel, fils et petit-fils de bergers.
Accrochés ces deux-là!

D'autant que Matt est fasciné par la famille de son ami photographe, par les destins individuels des anciens et surtout par le parcours de deux cousins solaires, brûlant leur jeunesse dans la liberté entre excès et violence. Avec photos et témoignages, il va effectuer un vrai travail de sociologue, enquêteur de la vie d'une famille et par extension d'une région magnifique et insolite.

Assise dans mon fauteuil, je viens de faire un véritable voyage touristique.
La force évocatrice de Sylvain Prudhomme fait merveille pour décrire les espaces infinis des campagnes du delta du Rhône, les villes et villages de Camargue, et toute une société tournée vers les traditions d'élevage.

J'en suis encore à me demander par quel mystère je suis restée accrochée à ce récit quasi documentaire. Car je n'ai pas lâché ma lecture! Immergée dans une époque, dans la légèreté des années 80, dans l'insouciance et les fêtes des bandes de copains, dans l'amitié et les rapports humains chaleureux. L'auteur crée des personnages de la vie réelle, confrontés à une société en pleine mutation, à la guerre d'Algérie, aux années SIDA. La narration est enveloppante, simple et pour autant précise pour dire le quotidien. C'est un livre passionné, aux personnages excessifs mais au combien attachants.

Décidément, je vais devenir une inconditionnelle de Sylvain Prudhomme qui m'avait déjà offert un vrai plaisir de lectrice avec son précédent roman "Les Grands".
Ce voyage en Camargue m'a enchantée, par cette facette documentaire d'une époque, faisant de ce roman un reportage-fiction où se croisent des taureaux, des moutons en transhumance, des forts de Vauban perdus au milieu des raffineries et des bodegas mythiques de fêtes jusqu'au bout de la nuit.

Je conseille vivement...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Zakuro
  18 août 2016
La Crau. 30 kilomètres de désert au milieu de la Provence, recouvert de pierres comme des galets, balayé par le mistral. le vide, le silence quand les milliers de brebis qui composent ce paysage sont en estive les mois d'été. Je ne connaissais pas cet endroit avant de lire l'histoire et l'écriture majestueuses de Sylvain Prudhomme.
Maintenant, je rêve de fouler cette terre de légende et d'assister aux transhumances des troupeaux par les bergers qui mènent une vie âpre et solitaire sans avoir la reconnaissance qu'ils méritent.
Je n'ai pas quitté ce livre, tenue en haleine par les vies fulgurantes et attachantes des personnages. Dont Nel, photographe, fils et petit-fils de berger qui continue à m'accompagner.
Je vois ses photographies, je ressens son amitié pour Matt, un expatrié soucieux d'écologie à la tête d'une entreprise de toilettes sèches publiques.
Passionné par la réalisation, Matt rêve de faire avec Nel un reportage sur "la chou", une boîte de nuit improvisée dans la Camargue où les musiques de tout horizon se mêlaient joyeusement dans une ambiance baba cool et attirait une foule de jeunes de plus en plus nombreux. Plus que "la chou", Matt veut raconter les gens qui l'ont fréquenté porteur d'une mode et d'une époque nouvelles, celles des années 1970-1980. Une jeunesse fébrile et libre quitte à se brûler dangereusement les ailes.
Pourtant Nel se montre un peu plus réservé sur le projet de son ami en raison des imbrications avec son histoire familiale dont il ne souhaite peut-être pas rouvrir les plaies.
Nel sans le savoir encore porte en lui le double héritage familial, celui d'un berger et d'un papillon. Matt contre toute attente sera le passeur de son histoire.
C'est pour moi un très grand coup de coeur de la rentrée littéraire. Je tiens à souligner aussi la magnifique photo de la couverture qui est celle de Lionel Roux, un complice de Sylvain Prudhomme, dans la rédaction de "légende". Un grand merci à Babelio et aux éditions Gallimard pour m'avoir fait découvrir Sylvain Prudhomme et son univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303
charlitdeslivres
  28 août 2016
C'est avec un véritable plaisir que je ressors de cette lecture. Ici tout m'a plu, du sujet traité à l'écriture de cet auteur. Régulièrement, je me demande comment je peux passer à côté de certains auteurs qui regroupent tout ce que j'apprécie dans la littérature. Sylvain Prudhomme fait indéniablement parti de cette sélection.
Dans ce texte, on ouvre le récit sur une vieille photo en noir et blanc. Un homme photographie un champ d'en haut, au loin les brebis et en dessous la nature à perte de vue. L'image qui en ressort c'est imprimé dans mon esprit. Ce fut le point de départ de mon coup de coeur et je me suis laissée prendre par cette lecture. J'ai été bercée par ce petit texte qui, tout en douceur va nous présenter un passé qui n'est pas si innocent que cela. Dans cette histoire c'est un récit à plusieurs voix qui se mêle pour nous donner un texte fort, un texte dur mais qui est amené par tant de douceur que l'on se laisse perdre dans les mots.
Une histoire d'amitié, une histoire de famille. Avant tout c'est une histoire d'amitié entre deux hommes différents, mais dont les différences ne font que renforcer leurs liens. L'un veut réaliser un film et en le faisant il va soulever l'histoire de famille de son ami. Entre beaux souvenirs et histoire compliquées, on amorce le récit de deux frères ennemis. Mais à travers différents personnages c'est une région qui est mise à l'honneur. Une enfance, une jeunesse puis toute une vie passée dans la Crau. Cette région qui nous permet de donner vie à nos personnages comme si on y était.
Mais ce texte va s'articuler autour de ces deux frères ennemis dont la destinée tragique va bouleverser tellement de vies. A travers ces chemins, c'est toute une époque qui est placée sous lumière. La violence de cette génération, l'arrivée du sida, l'abandon et le rejet face à toute cette polémique. Tant de thèmes durs qui sont abordés ici avec beaucoup de légèreté. On va plonger dans un monde à porter de main, qui nous dresse le portrait oublié de la société d'hier. Je suis sous le charme de cette plume, qui sans fioriture nous parle d'un passé effroyable et pourtant si lumineux.
A travers les différents personnages, on retrouve fortement l'amitié et la haine qui semblent si liés. Même si l'amitié scelle les deux hommes, on ressent cette jalousie mal placé qui n'hésite pas à pénétrer le coeur des hommes. Malgré la dureté de ce texte, je le referme avec en mémoire la pensée que c'est surtout un beau texte rempli d'espoir. Un espoir qui donne envie de poursuivre notre lecture, d'imaginer un futur et de laisser reposer en paix nos protagonistes.
Lien : https://charlitdeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310

critiques presse (4)
Bibliobs   05 décembre 2016
"Légende" est un western contemporain situé dans la plaine provençale de la Crau. C'est aussi un des plus beaux romans de l'automne.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Lexpress   02 novembre 2016
Le choc entre la Provence de Bosco et la France de Giscard a été terrible. Légende est le récit entomologique de ce fracas.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Telerama   26 octobre 2016
Flamboyance et autodestruction d'une jeunesse intensément auscultées dans Légende par un écrivain qui a su imposer tant sa sensibilité aux lieux, aux généalogies, aux liens entre les êtres.
Lire la critique sur le site : Telerama
Lexpress   27 septembre 2016
De sa plume vivante, entêtante, Sylvain Prudhomme déploie l'histoire de ces écorchés vifs comme s'ouvre une fleur, avec délicatesse et émotion.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   17 août 2016
"Est-ce que c'est pas toujours un peu sa propre mort qu'on prépare en relisant la vie des autres. Est-ce que ce n'est pas surtout à ça que servent les histoires : nous tendre un miroir. Nous permettre de nous promener dans l'existence d'êtres qui ne sont plus et dont la vie est toute entière là, sous nos yeux, avec ses hauts et ses bas, ses périodes fortes et ses creux, jusqu'au dénouement. A tenter de comprendre ce qu'ils ont cherché. Ce qu'ils ont souffert. Où ils ont réussi. Où ils ont échoué. Tout cela sans jamais cesser de penser à nous, vivants. A ce qu'ils peuvent nous apprendre."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
PiatkaPiatka   28 août 2016
Il avait profondément désiré ça : prendre l'existence d'un individu au hasard et la scruter jusque dans ses plis les plus secrets, ses ramifications les plus infimes. Tout savoir d'elle. Traquer ses moindres zones d'ombre. Retrouver dans ses errements et ses oscillations la couleur d'une époque, ses questions, ses espérances, ses doutes. Il avait tressailli à l'idée du nombre infini de films possibles, tous également beaux et puissants, pour peu qu'ils soient faits à fond.
[..]
Cette profusion de vie dont une infime fraction seulement serait jamais narrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ZakuroZakuro   16 août 2016
L'histoire des miens était une histoire de moutons, bergers de père en fils, une histoire de transhumances, d'agnelages, d'estives, de quartiers d'herbe à faire brouter, de bergeries à curer, l'histoire d'un seul et unique voyage, toujours le même, pendulaire, réglé, entre la même plaine et les mêmes montagnes chaque année. L'histoire de mes cousins, une histoire de papillons.
Commenter  J’apprécie          250
carrecarre   25 juillet 2016
A mon âge, on se fiche de tout, on peut dire ce qu'on pense.
A tous les âges on peut, vous ne croyez pas ?
Oui, mais je vois que les jeunes sont beaucoup moins courageux que les vieux. Est-ce que c'est l'époque ? Est-ce que c'est la vieillesse ?
Commenter  J’apprécie          340
YANCOUYANCOU   13 août 2016
"Et Fabien au milieu de tous comme la pierre angulaire. Fabien l'instigateur de tous les coups, avait dit Toussaint, celui qui introduisait, arbitrait, excluait, lançait des modes, rapportait d'Angleterre un imper cintré que personne n'aurait osé effleurer dans une penderie et qu'à la rentrée suivante un garçon sur deux portait. Fabien le plus imaginatif, le plus téméraire, le plus résolu à appliquer jusqu'au bout l'espèce de programme de vie qu'il était le seul sans doute à s'être consciemment forgé dès ce moment, un programme fait de liberté radicale, d'absolu refus des concessions, de haine des demi-choix, des demi-amitiés, des demi-coucheries. Un programme on ne peut plus sérieux au fond, avait dit Toussaint après un temps pendant lequel ses yeux étaient restés dans le vague, d'une exigence extrême avec lui-même comme avec ceux qui l'entouraient, tout à fait à rebours de l'image qu'on se fait souvent de ces années-là, se méprenant totalement, comme si elles n'avaient été que lâcher-prise, dynamitage des contraintes, abandon à l'instant, débauche.

La vérité est que nous étions beaucoup plus sérieux qu'à présent, avait dit Toussaint avec un sourire, beaucoup plus radicaux, soumis à un impératif d'audace qui ne tolérait aucun fléchissement, engagés à chaque instant dans l'exploration de nos limites, la lutte contre nos préjugés, le renversement de tout ce qui en nous pouvait s'apparenter à de l'appréhension, des idées préconçues, de la peur. Nous apprenions, avait-il dit. Plus jamais de ma vie ensuite je n'ai autant appris qu'à cette époque."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Sylvain Prudhomme (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Prudhomme
Sylvain Prudhomme - Légende .Sylvain Prudhomme vous présente son ouvrage "Légende". Parution le 18 août aux éditions Gallimard. Rentrée littéraire 2016. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/prudhomme-sylvain-legende-9782070149513.html Notes de Musique : Legend by SPCZ. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : sidaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1854 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre
.. ..