AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Par les routes (36)

ninachevalier
ninachevalier   19 septembre 2019
vivre c'est maintenir entier le petit nuage que nous formons, malgré le temps qui passe, malgré les bonnes et les mauvaises rencontres. c'est réussir à faire tenir ensemble toutes les petites gouttes de vapeur qui font que ce nuage c'est nous, et personne d'autre. Depuis que j'ai lu Spinoza je m'encourage, elle racontait, , je me suis dit allez petit nuage, avanti, fends vaillamment le monde, reste le petit nuage que tu es, sois-le toujours plus, un petit nuage vaillant et unique. Parfois je tombe amoureuse, elle disait, je rencontre un autre nuage qui me plaît très fort et l'autre nuage me bouscule, son intégrité chamboule la mienne, nous ne pouvons empêcher nos parties de se mêler, tous les deux nous sommes un peu confus.Je suis heureuse, je suis triste, tout est brouillé, il me faut du temps pour m'habituer à ce nouvel état. Et puis petit à petit je me retrouve, je me ressaisis au sens propre. Vaille que vaille je ramasse les parties de moi-même. Le petit nuage que je suis reprend son chemin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
PJN
PJN   22 septembre 2019
Vertige du temps dilapidé, de l’écheveau des ans dévidé d’un coup. Bouleversement de toute une vie humaine réduite par l’accélération désinvolte de Flaubert à cela : un départ, un retour. Le voyage d’un homme destiné de toute façon à passer, comme tout passe. À rebours de Flaubert, j’avais décidé de retenir le temps. De freiner autant que possible son passage en opérant le contraire d’une ellipse – un ralentissement par saturation, dilatation, restitution de chaque instant dans ses ramifications, son buissonnement inépuisable de détails.
Commenter  J’apprécie          90
mumuboc
mumuboc   07 octobre 2019
Je me jure que s'il revient j'aurai la même élégance. Dans la chanson de Cohen la guitare est calme, les mots sont simples. Certains biographies disent que l'ami au fameux manteaux bleu existe, qu'il a vraiment eu une histoire d'amour avec Jane. D'autres pensent qu'il n'est qu'un double de Cohen, une figure de sa jeunesse, de ses années de vagabond. Que du début à la fin le chanteur ne s'adresse qu'à lui-même. A l'home qu'il n'est plus et qu'il revoit avec un mélange de tendresse et de défi. Ceux-là disent que l'homme au manteau bleu et Cohen n'ont jamais fait qu'un. (p205)
Commenter  J’apprécie          80
ninachevalier
ninachevalier   22 septembre 2019
Il lui fait cette déclaration dont je ne pense pas que beaucoup de longs poèmes l'égalent en beauté, en justesse, en conscience de l'impermanence des choses en ce bas monde: Je suis heureux que tu te sois trouvé sur ma route. Parole de voyageur. Parole d'habitué des routes, des carrefours, des rencontres. Parole de vrai amoureux de la vie, reconnaissant aux surprises qu'elle réserve.
Commenter  J’apprécie          80
ninachevalier
ninachevalier   17 septembre 2019
J'ai fini de vider mes sacs. J'ai regardé la totalité de mes possessions étalées devant moi dans la lumière, ordonnées, prêtes à l'emploi, volontairement réduites à l'exact nécessaire, pareilles aux instruments d'un chirurgien avant l'opération. J'ai pensé: on voit mieux dans le peu. On vit mieux. On se déplace mieux, on conçoit mieux, on décide mieux. J'ai savouré la pensée que ma vie était là désormais. Le fatras de mes quarante années d'existence réduit à cette somme d'objets sur une étagère.
Commenter  J’apprécie          80
LiliGalipette
LiliGalipette   25 juillet 2019
« J’ai pensé que c’était fou. Qu’il fallait un hasard extraordinaire pour que nous nous retrouvions là tous les deux. Ou peut-être autre chose qu’un hasard. Je me suis mis à la place de l’autostoppeur. J’ai pensé ce qu’il avait dû penser en apprenant que j’étais là. Ce qu’il était impensable qu’il n’ait pas pensé : que je venais le chercher. Que ce déménagement, je me faisais pour lui. » (p. 24)
Commenter  J’apprécie          80
montmartin
montmartin   05 septembre 2019
Le monde se divise en deux catégories. Ceux qui partent. Et ceux qui restent.
Commenter  J’apprécie          70
ninachevalier
ninachevalier   27 septembre 2019
Avec le temps l'autostoppeur s'est pris à regretter que les trajets se terminent. Que sa route doive toujours à la fin, inéluctablement, se séparer de celle des gens rencontrés. Il s'est mis à leur demander s'ils se rendaient compte. S'ils mesuraient quel extraordinaire concours de circonstances avait permis que leurs routes se croisent.
D'habitude les inconnus qu'on rencontre se rattachent plus ou moins à la vie qu'on mène. Au travail qu'on fait. A l'école où vont nos enfants.Aux bars et aux lieux de sortie qu'on fréquente. Tôt ou tard on les recroisera, on leur reparlera. Tandis que vous et moi: combien de chances avions-nous de nous rencontrer. Et maintenant nous allons détruire tout cela?
Commenter  J’apprécie          63
ninachevalier
ninachevalier   18 septembre 2019
Il a attrapé le livre. S'est mis à le feuilleter. Il a souri de tomber sur un passage où l'auteur comparait l'autostop à la pêche à la ligne: "Même patience, même délicatesse dans le coup de poignet,même absence de brusquerie. Même joie dans les prises."
Il a lu à haute voix: " Il existe des routes à Cadillac comme des rivières à brochets."
Commenter  J’apprécie          60
ninachevalier
ninachevalier   10 octobre 2019
L'autostoppeur était parti, et pourtant il était là.Nous pensions à lui. Ses envois nous disaient qu'il pensait à nous. Nous savions à peu près où il était. Il nous surprenait parfois, réapparaissant à plusieurs centaines de kilomètres de là où nous l'avions cru, comme une baleine qui a plongé et refait surface plus loin qu'on ne l'imaginait.
Commenter  J’apprécie          50




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

    Françoise Sagan : "Le miroir ***"

    brisé
    fendu
    égaré
    perdu

    20 questions
    2142 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre