AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791095184225
Éditeur : Editions Margot (25/08/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Au XVIIIe siècle, pendant la guerre de Sept Ans, le sang coule dans les forêts du nord de l’Amérique. Anglais et Français s’affrontent pour la conquête du Nouveau Monde, entraînant les tribus indiennes dans une bataille sans merci. Un jeune officier anglais a pour mission de conduire les deux filles du général Munro au fort William-Henry, assiégé par l’armée française. Trahis par leur guide indien, ils devront leur salut à un chasseur surnommé Œil-de-Faucon, un vieu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mariloup
  21 février 2019
Depuis quelques temps, j'ai une véritable fascination pour les peuples amérindiens, c'est un sujet qui me tient à coeur aussi j'essaie de lire pas mal de fictions et de non fictions pour enrichir encore plus ma culture générale et pour le plaisir.
Je ne connais le dernier des Mohicans que de nom, je n'ai jamais vraiment cherché à savoir de quoi ça parlait, j'étais sans doute trop jeune pour m'y intéresser à l'époque et mon envie d'en savoir plus sur L Histoire des Amérindiens est très récente, ce n'est donc que maintenant que je me suis lancée dans la lecture du roman! J'ai d'ailleurs trouvée la version illustrée à la médiathèque et je me suis dit que ce serait encore plus enrichissant!
Nous sommes au XVIIIème siècle, pendant la Guerre de Sept Ans, affrontement entre Anglais et Français lors de la conquête du Nouveau Monde. Nous suivons une petite troupe composée d'un soldat anglais Duncan, des deux filles du colonel anglais Munro, Cora et Alice, un chanteur chrétien nommé David, guidé par un indien iroquois Magua qui cheminent pour rejoindre Fort William-Henry dont le siège est mené par les troupes françaises. Seulement, tout ne va pas se passer comme ils l'avaient prévu car leur guide va les trahir. Heureusement pour eux, ils rencontrent un trio pas comme les autres: deux Mohicans, père et fils, Chingachgook et Uncas, ainsi qu'un chasseur anglais Oeil-de-Faucon. Ces hommes vont être d'une aide précieuse dans leur long périple semé d'embûches et de dangers (mère Nature, les autres peuples amérindiens, les Français...).
Les deux jeunes femmes sont un enjeu dans l'histoire et peut-être pas assez "présentes" alors je ne me suis pas vraiment attachée à elles. Oeil-de-Faucon est très intéressant, on peut vraiment compter sur lui et il est entre deux mondes, connaissant bien les peuples amérindiens, il fait la jonction pour la communication. Je n'ai rien à dire sur David et Duncan si ce n'est que ce dernier est d'une fidélité sans faille. Ce sont les deux Mohicans qui ont retenu toute mon attention, surtout le fils, Uncas. Ils paraissent différents des autres: de bonnes personnes, en phase avec la nature, patients, de fidèles compagnons. Et pour parler du terrible Magua, c'est un horrible personnage du début à la fin qui ne pense qu'à son profit, une véritable anguille qui échappe à tout ou presque.
C'est une période de l'Histoire très importante, terrible d'un point de vue comme de l'autre même si évidemment, ce sont les Amérindiens qui ont perdu plus que quiconque! On sent de la sagesse, de la tristesse et du malheur qui transpirent via les paroles et les descriptions. On ne peut rester insensible surtout quand on sait que cette histoire est inspirée de faits réels! Il y a donc des scènes et des actes assez choquantes, violentes et cruelles. Il ne faut pas spécialement s'attendre à un happy end. Et c'est terrible de voir ces peuples qui devraient plutôt s'allier mais qui se font perpétuellement la guerre! Leurs interactions sont vraiment mises en avant dans ce roman.
Je pensais que ce serait une lecture plus compliquée, complexe mais en fin de compte, j'ai réussi à suivre assez facilement. ça se lit tout seul et c'est très prenant. J'ai juste eu du mal avec les différents peuples indiens cités; pour un peuple, il peut y avoir plusieurs noms comme les Hurons parfois appelés Mohawk ou Iroquois par exemple.
C'est vraiment un très bel objet livre! Les illustrations sont divines. Il y a beaucoup de dessins très crayonnés qui parsèment les pages, des portraits ou des scènes peintes magnifiques, comme si ce fut fait à l'aquarelle!
Ce fut vraiment une très bonne lecture même s'il y a des moments où j'ai eu du mal à me repérer à cause des noms et surnoms des personnages/peuples! J'en garderai un très bon souvenir et désormais, j'ai très envie de visionner le film!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
clodermer
  24 octobre 2017
Quelle bonne idée de rééditer ce roman de James Fenimore Cooper. Nous voici plongés au 18ème siècle, en Amérique du Nord, dans la région des Grands Lacs. Les Français et les Anglais s'y combattent pour occuper des territoires et ils ont chacun convaincu des tribus indiennes de les aider dans cette tâche, profitant de rivalités qu'ils ont amplifiées. Mais ils n'arrivent pas toujours à les contrôler...
Les deux filles du colonel écossais Munro vont vraiment cumuler les risques et les imprudences dans ce récit, peut-être un peu trop. Et j'ai trouvé les personnages principaux un peu trop caricaturaux. Par contre, les descriptions des paysages, des épopées, des déplacements en forêt, en canot, des bivouacs, des villages indiens, la vie qui s'y déroule... sont très réalistes.
Je me voyais suivre tous les héros dans leurs déplacements. J'étais dans le canoë avec eux, je grimpais sur un rocher pour observer les alentours, je me camouflais derrière un buisson, guettant le moindre bruit...
Et puis les dessins de Patrick Prugne ! Superbes ! Quelle atmosphère ! Quelle vie ! L'idéal pour continuer mon voyage avec les héros et nourrir mon imaginaire. Un très beau livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mesnil
  29 octobre 2017
On ne dira jamais assez combien ce livre est un monument de l'histoire Américaine, un des grands fondamentaux de ce qu'a du être la lutte incessante de ses natives face à la pénétration sur leur territoire, le Dernier des Mohicans c'est la naissance de la nation Américaine , ce que chante et pleure Cooper, c'est une noble race exterminée, c'est une nature sublime dévastée, c'est l'homme.
L'illustration de P.Prugne est sublime, ses aquarelles sont d'une acuité exemplaire, un cadeau splendide pour Noël prochain.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
BulledEncre   20 septembre 2017
Une très belle réédition d’un classique qui fait toujours autant voyager.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MariloupMariloup   21 février 2019
"J'ai entendu dire qu'il y a un sentiment qui dans la jeunesse attache l'homme à la femme plus fortement qu'un père n'est attaché à son fils. Cela peut être vrai. Vous avez risqué votre vie et tout ce qui doit vous être le plus cher pour sauver cette jeune dame, et je suppose qu'au fond de tout cela il y a en vous quelque disposition semblable. Mais moi, j'ai appris à Uncas à se servir comme il faut d'un fusil, et il m'en a bien payé. Nous avons passé ensemble les hivers et les étés, partageant la même nourriture, l'un dormant, l'autre veillant; et avant qu'on puisse dire qu'Uncas a été soumis à la torture, et que... Oui, il n'y a qu'un seul être qui nous gouverne tous, quelle que soit la couleur de notre peau, et c'est lui que je prends à témoin qu'avant que le jeune Mohican périsse faute d'un ami, il n'y aura plus de bonne foi sur la terre, et mon Tueur-de-Daim ne vaudra pas mieux que le petit instrument du chanteur." # Oeil-de-Faucon
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
clodermerclodermer   24 octobre 2017
Enfin un murmure sourd se fit entendre, et toute la foule qui s'était assise se leva sur-le-champ. La porte de la cabane venait de s'ouvrir, et trois hommes en étaient sortis ; ils s'avançaient à pas lents vers le lieu de la réunion. C'étaient trois vieillards, tous d'un âge plus avancé qu'aucun de ceux qui se trouvaient déjà dans l'assemblée ; et l'un d'eux, placé entre les deux autres qui le soutenaient, comptait un nombre d'années auquel il est bien rare que la race humaine atteigne. Sa taille était courbée sous le poids de plus d'un siècle ; il n'avait plus le pas élastique et léger d'un Indien. Sa peau rouge et ridée faisait un singulier contraste avec les cheveux blancs qui lui tombaient sur les épaules, et dont la longueur prouvait qu'il s'était peut-être passé des générations depuis qu'il ne les avait coupés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Patrick Prugne (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Prugne
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Vanikoro de Patrick Prugne aux éditions Daniel Maghen https://www.lagriffenoire.com/130576-divers-jeunesse-vanikoro.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : relation père-filsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1045 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre