AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714454046
Éditeur : Belfond (10/01/2013)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Boxeuse professionnelle, Norina est une femme cabossée. Métisse, née du mauvais côté de l’Amérique des années 60, elle ira au bout de la violence qu’elle porte en elle avant de trouver l’amour et la sérénité.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  15 février 2013
Est-ce parce que sa mère est partie un jour sans se retourner? Est-ce parce qu'elle est métisse dans une Amérique volontiers raciste? Est-ce parce que l'école l'a enfermée entre ses murs et confrontée à l'échec? Est-ce sa nature profonde? C'est sans doute tout cela à la fois qui a fait mûrir et grandir la colère et la violence en Norina. Et cette violence, c'est avec ses poings qu'elle l'exprime...en défonçant la tête de Marilyn qui est tout ce qu'elle n'est pas : belle, blanche, bonne élève, aimée de tous, choyée par ses parents. Violence gratuite qui la mène tout droit en maison de redressement. Séparée pour la première fois d'un père qu'elle adore, Norina coupe finalement les ponts et découvre, grâce à un éducateur, que la violence qu'elle porte en elle peut être canalisée par le sport. Elle sera boxeuse professionnelle. Sur les rings, elle pourra lâcher la bête, rendre coup pour coup, régler ses comptes, triompher de tous ceux qui ne croyaient pas en elle. Découpeuse de poulets dans un abattoir puis serveuse dans un dinner, elle s'entraîne sans répit, travaille sans relâche, bien décidée à se faire un nom. Bien sûr, le parcours ne se fera pas sans heurts, la poisse a tendance à s'accrocher à ceux qui ne sont pas nés coiffés mais Norina s'accroche, fait son nid, construit sa vie, apprend à savourer les victoires et à encaisser les défaites.

C'est avec une aisance folle que François PRUNIER s'est glissé dans la peau d'une jeune boxeuse métisse dans l'Amérique des années 60. Il décrit un milieu inconnu des néophytes : la salle d'entraînement où l'on tape dans des sacs jusqu'au bout de ses forces, les vestiaires où l'on cherche en soi la force de se battre quelques minutes avant le combat, le ring où l'on jauge son adversaire, on le défie, parfois même on l'insulte, le sang, la sueur et les larmes. Il nous livre le récit brut et profondément humain d'une vie de femme qui a connu des hauts et bien des bas, qui a dû faire des concessions pour survivre dans un monde d'hommes. Elle a tout connu Norina, les insultes racistes, le mépris, la solitude, la concupiscence des hommes, la hargne de ses adversaires mais elle a su se battre contre elle-même et contre les autres pour vivre de sa passion. Et même si elle n'est pas devenue la grande boxeuse qu'espérait son entraîneur, elle a fait son bonhomme de chemin, connu des moments de gloire, trouvé l'amitié pour finalement s'apaiser dans la maternité. Norina a subi des épreuves, a fait des erreurs mais en est sorti grandie et plus forte.
Forte et fragile à la fois, insoumise, volontaire, un peu tête brûlée, Norina est une héroïne qui laisse une trace dans la mémoire et dans le coeur.

Un grand merci à Babelio et à Belfond pour cette lecture dure mais riche en émotions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Analire
  17 février 2013
Je ne peux que féliciter l'auteur de ce sublime roman, qui est un véritable coup de coeur.
Norina n'a pas eut une vie facile. Petite, sa mère est partie sans aucunes raisons, la laissant seule avec son père. Une fois qu'elle a été en âge d'aller à l'école, elle s'ennuyait en cours, trouvant le temps trop long, incapable de se concentrer. Un jour, elle décide, sans y avoir réfléchi auparavant, de défoncer la tête d'une de ces camardes de classe, Marilyn, qui est tout le contraire de ce qu'elle est elle-même. Suite à ce grave accident, elle se fait envoyer en maison de redressement, où nous la verrons mûrir, grandir, et toute la violence qu'elle renfermait en elle, sera vite maîtrisée par un sport : la boxe. La boxe va alors tout lui apporter : des amis, un travail, des sous, la gloire... Dans ce milieu pourtant si masculin et violent, Norina va s'affirmer, et apprendre à canaliser cette forte colère qu'elle garde au fond d'elle.
Mise au poing est un roman sensible, qui touche le lecteur en plein coeur. Rempli d'émotions et d'une forte humanité, François Prunier se met à la place de cette jeune boxeuse, et trace son parcours si chaotique.
Dès le début, j'ai accroché au personnage et à sa triste histoire. Lu en moins de 24h, je n'ai d'ailleurs pas pu fermer ce livre tant la tension était palpable lors des chapitres. J'ai été happé et avalé par l'histoire de cette héroïne, si forte, et pourtant si seule...
La protagoniste est quelqu'un de plutôt pudique, renfermé, qui n'extériorise pas ses sentiments. Elle a été très mystérieuse sur sa vie personnelle, et les rares fois où elle en a parlé, elle ravalait ses "secrets", et passait à autre chose, ne voulant pas s'attendrir plus que ça sur sa vie passée. C'est quelqu'un de très forte, autant psychologiquement que physiquement, une battante qui ne se laisse pas démonter, et ne se décourage pas facilement. Nous la voyons évoluer, progresser, nous la suivons dans ses combats, et il m'est même arrivé parfois de me sentir spectatrice lors des tournois de ring. Sa vie et son parcours, ainsi que toutes les étapes qu'elle a traversé ont été si tristes et difficiles qu'elle ne peut qu'émouvoir et toucher le lecteur.
Ce roman m'a à maintes reprises fait rappeler le film de Clint Eastwood, "Million Dollar Baby", qui est plus qu'extra ! Si certaines scènes peuvent être similaires, l'histoire est loin d'être la même. Néanmoins, le point commun essentiel de ces deux oeuvres, est l'émotion qu'il s'en dégage.
Émouvant, Mise au poing est un vrai uppercut, qui va certainement marqué pour longtemps mon esprit.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Taylor
  08 janvier 2013
Le roman se place dans le milieu de la boxe féminine, domaine qui n'est pas très connu du grand public. Norina est une jeune femme, métisse, fin des années 60 qui n'a pas eu beaucoup de chance dans sa vie.
Elevée par son père qui a fait ce qu'il pouvait, la petite fille avait une colère immense en elle, si bien que sa seule manière de s'exprimer c'était avec ses poings. Placée en maison de redressement, elle va apprendre la boxe. Ce sport va lui donner une famille, un soutien mais aussi un moyen de canaliser cette colère.
La boxe lui servira de planche de salut, elle y apprendra la vie, à encaisser les coups (au sens propre comme au sens figuré).
Le roman montre combien il est difficile de s'imposer dans ce métier, combien la notoriété est éphémère et que la chute peut être aussi vertigineuse que l'ascension.
J'ai beaucoup apprécié le personnage de Norina entier et déterminé mais également fragile. Sa vie n'a pas été un long fleuve tranquille et à certains passages, je me suis demandé si elle allait avoir droit à un peu de répit.
Dans l'esprit, je trouve que ce roman a beaucoup de points communs avec le merveilleux film de Clint Eastwood : Million Dollar Baby.
Je commence très bien l'année avec cette lecture dont je ne connaissais rien et qui m'a enchanté tout du long, c'est mon premier coup de coeur de l'année.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
yoshi73
  28 février 2013
Norina vit seule avec son père. Sa mère les a abandonnés peu de temps après sa naissance. En plus de ne pas avoir de mère, Norina est métisse, ce qui est loin d'être simple dans l'Amérique des années 60. La jeune fille a de la hargne en elle et elle règle tout par la violence. Lorsqu'elle s'en prend à une camarade de classe, elle est placée dans un centre de redressement. Elle y découvre la boxe féminine. une fois sortie, elle va partager son temps entre le travail et les entraînements. On suit les premiers pas de cette jeune boxeuse. Ni excellente, ni mauvaise, elle enchaîne les combats. La boxe est un véritable exutoire qui va lui permettre de grandir et, d'une certaine manière, de se construire.
Le personnage de Norina est très attachant. le lecteur a envie de la voir s'en sortir. Il tremble pour elle, au moment de ses combats. Comme beaucoup, ce livre m'a évidemment fait penser à l'excellent "million dollar baby".
En conclusion, un très bon moment de lecture. Un livre tout en simplicité qui ne s'embarasse pas de rebondissement factice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Einna26
  23 décembre 2015
On suit la rage de vivre de Norina Bork, noire américaine, tout au long de sa vie.
Le récit est efficace et clair. C'est une vraie découverte du monde de la boxe en dehors des clichés cinématographiques et de la triche. On se trouve immergé dans ce monde sportif où il s'agit de « se battre, oui, mais en respectant certaines règles. » de quoi mettre du plomb dans la tête à cette jeune adolescente violente qui ne sait retenir ses coups. Heureusement son enfance auprès d'un père aimant mais dépassé lui a laissé de bons réflexes comme ceux de travailler, de s'en sortir par soi-même.
C'est un troisième livre plutôt réussi pour cet auteur. Quelque fois, on aimerait quand même plus de profondeur, mais il s'agit sans doute d'un parti pris, de nous faire avancer dans l'histoire par à coup, à coup de poing.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Actualitte   24 mai 2013
A travers de courts chapitres, un style sec, acéré, elle retrace des événements importants de sa vie, crie son amertume, sa douleur aussi, ses échecs et ses souffrances, tout ce qui la construit au fil des années, sans détours. A vif.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   16 février 2013
On sait comment c'est avec les hommes, du moins la plupart d'entre eux : la marmaille, ça va à petites doses, mais quand ils l'ont en permanence dans les pattes, ils sont vite débordés.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   17 février 2013
C'est toujours la même histoire : on ne saisit pas les occasions qui se présentent et on s'en mord les doigts lorsque tout est terminé.
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   17 février 2013
La beauté est une chose aussi injuste que la force physique. On naît avec ou sans, même si le travail permet quelquefois de rectifier la donne initiale dans ces deux domaines.
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   17 février 2013
Si c'était ça grandir, si ça voulait dire se poser des questions, se réfréner, se contrôler, redouter de se laisser aller, alors ce n'était pas folichon.
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   17 février 2013
Ça n'est jamais drôle d'arpenter les couloirs d'un hôpital, sauf ceux d'une maternité quand un heureux évènement vient de se produire.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : boxeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de François Prunier (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
842 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre