AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782869672604
46 pages
Vents d'Ouest (30/11/-1)
3.86/5   21 notes
Résumé :
Entre boîtes de conserves et distributeurs de chewing-gum, au milieu de la rouille et de la ferraille, vivent les rats. Des dizaines de rats, de rates, de souris, de hamsters... Ils n'ont pas toujours le moral au beau fixe, les rats de Ptiluc, ils ont même une certaine tendance à virer maniaco-dépressifs. Poètes ou philosophes, ils broient du noir et manient l'humour du même tonneau. Pacush blues, ce sont dix albums hilarants et intemporels, où le mal de vivre devie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Seshet
  30 juillet 2008
Mouais, mouais... Malgré quelques bonnes vignettes, j'ai été assez déçue. le scénario est faible, très faible et totalement incohérent. Une lecture qui reste divertissante mais dont on peut aisément se passer! !
Commenter  J’apprécie          230
Diabolau
  08 décembre 2020
Là où le tome 2 était une histoire vraiment cohérente du début jusqu'à la fin, celui-ci est plus discontinu, constitué de saynètes parfois un peu décousues mais certes reliées par un fil rouge, et même peut-être deux.
J'avoue que certaines de ces saynètes m'ont un peu laissé de glace, comme celle du bac à sable et de la parodie du Petit Prince de Saint-Ex.
En revanche, d'autres m'ont fait hurler de rire, comme celle des escargots transformés en tripodes de la Guerre des Mondes de HG Wells, celle des vers de terre, ou celle de la rate qui pond une tripotée de chiards couinants en se demandant "si on naît bon". Parfois, c'est juste une case ou un détail de case qui est drôle, comme le décollage d'une coccinelle ou "le vol de sinistrosés à la fin de l'hiver", ou encore une réplique philosophique complètement décalée avec le dessin.
Bref, c'est un peu inégal, mais ça reste quand même assez incontournable pour les amateurs d'humour déjanté.
Commenter  J’apprécie          70
jamiK
  20 août 2020
Je me souviens qu'à leur sortie, les albums de Pacush Blues, “Jefferson ou le mal de vivre” et celui-ci, dénotaient de la production de l'époque. Contrairement au premier tome de la série “premières mesures” qui n'était qu'une suite de gags d'humour noir, bien réussis pas pas révolutionnaires, les suivants proposaient un récit noir soulevant des questions sur le sens de la vie, la compréhension du monde, l'ignorance et la connaissance, le libre arbitre... On n'est pas très loin de “Le sens de la vie” des Monty-Pythons, mais avec un point de vue plus noir, plus désabusé, parfois nihiliste. Les scènes semblent ne pas avoir forcément de liens entre elles, et pourtant, cette histoire forme un tout, dur, bouleversant et pregnant. le jeu des références apporte du sel et beaucoup de surprises. J'ai, à l'époque, été très marqué par cette série, si le graphisme me semble aujourd'hui moins pertinent, le contenu mérite toujours de s'y attarder.
Commenter  J’apprécie          62

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
okkaokka   24 avril 2018
p.20.
NON. NON... Suffit... assez entendu d’âneries pareilles... Je venais d'ailleurs de découvrir que le savoir et l'âge ça n'avait rien à voir... que même presque au contraire... que les vieux, ça dit plein de conneries.
Commenter  J’apprécie          20
DiabolauDiabolau   08 décembre 2020
— Pousse, pousse... En voilà un autre, ouiii... oui voilà.
— Pffffff aah c'est dur.
— Décontracte-toi...
— Tu crois qu'on naît bon, toi ?
— Quoi ? Bon ? Tu rigoles... On ne naît ni bon, ni con, ni rien. On naît, c'est tout...
— Aïïe hiiii
— Pousse, pousse ; encore un !
Commenter  J’apprécie          10
jamiKjamiK   19 août 2020
Vois-tu, y'a que le mal... Le bien n'est qu'une invention qu'on doit en fait appeler "Le moindre mal".
Commenter  J’apprécie          41
DiabolauDiabolau   08 décembre 2020
— Savais-tu, Artémise, que déjà toute petite tu hantais mes phantasmes pubertaires ?
— Oh, Chryso... Viens dans ma forêt de bouteilles consignées, nous avons trois lunaisons pour rattraper le temps perdu !
Commenter  J’apprécie          10
okkaokka   24 avril 2018
p.17.
Assassin : Pourquoi ? Pourquoi toute cette violence gratuite ?
Victime : Peut-être justement parce que c'est gratuit …
Assassin : TA GUEULE, TOI ! TA GUEUUULE !
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Ptiluc (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Ptiluc
Avec une longue carrière dans la bande dessinée, Ptiluc reste un auteur phare dont l'originalité tant au niveau du scénario que du dessin n'est plus à démontrer. Il travaille depuis deux albums déjà sur la série de Bernard Swysen, "la véritable histoire vraie...", série qui met en avant les grands personnages qui ont façonnés L Histoire. A l'occasion de son passage au festival de la bande dessinée d'Angoulême, Ptiluc nous accorde une brève mais intense interview sur son album "Staline", son travail et ses projets à venir.
autres livres classés : ratsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4221 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre