AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La fille du bourreau (8)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
cecilit
  01 octobre 2017
1624, dans un petit bourg de Bavière, des meurtres d'enfants sont perpétrés et un incendie détruit entièrement la maladrerie en travaux. La population est à cran et il lui faut un coupable.
Martha, accoucheuse mais aussi avorteuse, est la coupable idéale : sa connaissance du corps féminin dérange (on dit d'elle qu'elle est une putain du Diable) autant que le fait que ses concitoyens accourent plus volontiers chez elle que chez le médecin attitrė de la ville.
Jacob Kuisl, le bourreau, connait bien Martha et l'estime mais il doit faire son job. Mais Jacob n'est pas une bourreau ordinaire.
Premier roman réussi (il a d'ailleurs reçu, en 2015, le prix du meilleur roman policier historique décerné par le magazine Historia) plein de rebondissements et très bien documentė.
Il est à souligner que Jacob Kuisl a bel et bien existé et qu'il est l'ancêtre d' Olivier Pötzsch. Descendant d'une famille de bourreaux, l'auteur s'est ainsi plu à inventer un bourreau au grand coeur.
Commenter  J’apprécie          110
VivianeB
  01 août 2017
Un livre très prenant qui nous permet de suivre un personnage principal au premier abord plutôt antipathique voire effrayant pour une histoire terrible d'assassinats d'enfants et de sorcellerie. Une enquête menée par le bourreau et un jeune médecin entraîne le lecteur dans une histoire complexe mais qui révèle l'humanisme du héros principal. Un premier livre réussi.
Commenter  J’apprécie          100
sl972
  25 mars 2018
Nous sommes en Bavière, au XVIIème siècle. Dans la petite ville de Schongau, des enfants sont retrouvés morts avec un étrange signe tatoué sur le corps. L'hystérie gagne très vite les habitants et la sage-femme locale, Martha Stechlin, est accusée de sorcellerie et livrée au bourreau. Ce dernier, Jacob Kuisl, est convaincu de son innocence mais n'est pas libre de ses choix, surtout quand les élus locaux attendent une confession rapide pour éviter une véritable chasse aux sorcières. Aidé de sa fille, Magdalena, et d'un jeune médecin, Simon, le bourreau décide de mener sa propre enquête et se lance dans une course contre la montre.

Jacob Kuisl a réellement existé et l'auteur, Oliver Pötzch, est l'un de ses descendants. Si cette histoire est totalement fictive, elle nous permet de découvrir un personnage sombre et effrayant au premier abord mais qui se révèle finalement profondément humaniste. La plume de l'auteur est fluide et captivante, il fait vivre toute une galerie de personnages très divers mais tous inscrits dans leur époque, qui est un moment de changement dans l'histoire des hommes.
On peut lire ce livre pour son côté policier et/ou historique, mais c'est plutôt cette opposition entre obscurantisme et renaissance qui m'a fascinée. Ce roman, plus que l'enquête et le côté historique de l'histoire, illustre en effet parfaitement l'opposition entre les traditions et les croyances profondes des hommes, qui peuvent les pousser à des actes d'une noirceur absolue, et la vision humaniste du monde qui commence à se répandre à cette époque et qui doit affronter les préjugés de la société. On le voit avec l'exemple de Simon et de son père, tous deux médecins mais avec des visions totalement différentes de leur profession ; avec Magdalena aussi, fille de bourreau et confinée dans ce rôle et ceux de future femme et mère de bourreau ; avec les élus locaux qui tiennent à garder leur pouvoir et qui refusent de déterrer une vérité qui pourraient les détruire.

Ce livre est, en résumé, une véritable pépite que je recommande à tous et Oliver Pötzch, décidément un auteur à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jppoprawa
  06 décembre 2017
Jacob Kuisl, le bourreau, est un homme proche des autres et qui ,dans ce roman, n'est pas aussi représentatif de sa profession que l'on pourrait le penser.
Sa fille joue un rôle important dans cette histoire ou se mêlent kidnapping, meurtres, sorcières, diables, argent et trésors.
La sage femme est la coupable idéale et il faut agir vite pour lui faire avouer ces meurtres, mais notre bourreau n'en est pas persuadé et retarde au maximum l'échéance. Jacob devient alors un détective par défaut accompagnée de sa fille et de Simon, le fils du médecin local.
Ce roman, d'une fluidité sans pareil, réveille les vielles histoires de ce village de Schongau ou les notables ne sont pas si blanc que l'on pourrait le penser.
Commenter  J’apprécie          40
Achdeu
  21 mars 2016
Allemagne, XVII. Des meurtres d'enfants poussent la communauté vers un procès en sorcellerie. C'est sans compter sur le bourreau et le médecin qui mèneront l'enquête jusqu'au bout. Allez, hop, un roman historique policier qui ne se lit pas sans plaisir, simple, efficace, un brin naïf parfois, mais instructif.
Commenter  J’apprécie          40
kickaha
  26 février 2017
Un bourreau détective voila qui est rare. le seul autre roman que j'ai lu sur ce sujet était "Le bourreau prend la pose " de Peters Lovesey au éditions du Masque. le XVII em siècle est présent avec ses superstitions et son obscurantisme religieux. C'est de sorcières qu'il est question et d'un diable à la main de squelette. Le bourreau sa fille et un jeune médecin amoureux vont essayer de sauver du bucher une sage-femme accusée de chevaucher des balais pour aller au sabbat. Pour un premier roman c'est une réussite pour ce descendant de la plus célèbre famille de bourreaux Bavarois.
Commenter  J’apprécie          30
deuxo94
  24 mars 2016
Vous allez vous dire que je suis amoureuse de mes romans. Et oui, pour moi mes livres sont des trophées. J'ai lu ce roman en une seule traite, je l'ai savouré, même la fin est succulent. Roman extrêmement passionnant à découvrir.
Commenter  J’apprécie          30
etoiledusoir15
  22 août 2016
Mettre un bourreau en personnage principal... Voilà qui n'est pas courant. Ce roman historique suit un village bavarois dans une affaire de neutres d'enfants qui à tout pour l'époque d'une affaire de sorcellerie. Seuls le bourreau, sa fille et un jeune médecin sont convaincus de son innocence. Ce roman est bien construit, l'immersion dans la vie de l'époque réussie et les personnages originaux comme en témoigne notre bourreau mélange de brutalité et de délicatesse.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1227 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre