AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Plantagenet (Traducteur)
ISBN : 223406340X
Éditeur : Stock (13/01/2010)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Lala, une adolescente issue de la bourgeoisie intellectuelle de Buenos Aires, renfermée et solitaire, tombe amoureuse de la Guayi, jeune Paraguayenne de dix-sept ans au service de sa famille, et qui porte en elle une histoire bien mystérieuse.

Lorsque Lala découvre que son père a des relations sexuelles avec la Guayi, , elle décide de le tuer. Pour son bien. Après le meurtre, elle fuit vers le Paraguay où les deux jeunes filles avaient prévu de cons... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
brigittelascombe
  20 février 2012
Villa huppée de Buenos Aires. Dans la famille Brönte (déjantée à souhait) je demande le chien Sérafin"noir,macho et méchant", j'obtiens un narrateur omniscient qui nous décrit ce drame au début de comédie douce-amère, car il sait tout sur tout et même qui est ce bel Enfant poisson qui nage dans "le lac bleu d'Ycaparai" au Paraguay au bord duquel Lala, la fille adolescente, solitaire et violente, et Lin dite La Guaya, la jeune domestique sensuelle au lourd passé, son amante rêvent de bâtir une maison.
Un père, écrivain connu, qui mâte la bonne entre deux dépressions; une mère qui fuit les problèmes dans un temple bouddhiste,un frère qui deale et teste ses produits sur Sérafin, un vétérinaire-croupier,des policiers-comédiens,des corrompus,des pourris quelque soit le milieu...Le bonheur est-il au delà de la frontière? Qui aime? Qui est tué? Qui manipule?
C'est sûr Lucia Puenzo (écrivaine et réalisatrice argentine dont L'enfant poisson a été adapté au cinéma) a un don de conteuse pour capter le lecteur, l'entrainer dans ses filets légendaires, le droguer à l'héroïne et le noyer dans l'enfer schizophrène et trouble d'un doux(!!!) délire!
Bravo!!!
PS: bien sûr elle en profite au passage pour balancer quelques vannes sur les désordres en tous genres qui règnent dans son pays et les limitrophes dont la morale et l'éthique ne sont pas souvent au rendez-vous!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
mollymon
  18 mai 2014
Lala est une jeune fille dont la famille est particulièrement déficiente : sa mère s'est évaporée en Inde avec son amant, son père est complètement dépressif et son frère se drogue. Elle éprouve une passion dévorante pour Lin, dite " la Guayi " une jeune indienne guarani au service de la famille. C'est Sérafin, son chien qui nous raconte la tumultueuse histoire d'amour de Lala et Lin. Il accompagne sa maîtresse absolument partout et est bien placé pour tout voir, tout entendre. Il nous rapporte tout avec la plus grande objectivité, sans jugement moral. Après un début très drôle car Sérafin fait un peu son malin, le récit se met à déraper: par amour Lala devient capable de tout, d' enfreindre les tabous et de se mettre au ban de la société.
Le passage concernant l'enfant poisson m'a laissée un peu perplexe, il est censé éclairer, à la façon poétique des contes guarani, un pan de l' histoire de Lin mais je me demande si ça n'est pas non plus pour montrer à quel point Lala est prête à s'immerger ( c'est le cas de le dire) dans le monde de son amoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
michelekastner
  27 juin 2013
Lala, jeune fille argentine et aisée, voue une passion dévoranteet torride pour la jeune servante de la famille, une peu locace et mystérieuse Paraguayenne. Lala prend ombrage de l'intérêt et de la convoitise que porte son père pour la jeune fille, un écrivain aux instincts suicidaires, et le tue avant de se sauver vers la ville natale de son amie, au bord du lac d'Ypacarai, sans imaginer que la Guayi pouvait être accusée du meurtre. Elle va découvrir le passé et tenter de percer les secrets de son amie, puis chercher à la secourir, en menant son enquête dans un pays divisé entre riches et pauvres, puissants et exploités, où les laissés-pour-compte n'ont guère le choix d'échapper à la prostitution ou la drogue. le narrateur est Séraphin, le chien fidèle de Lala qui relate l'histoire dans un savant dosage d'humour et de philosophie.
Commenter  J’apprécie          10
2dtens
  10 mars 2010
Ce roman vaut le détour!
Le concept du chien narrateur est vraiment original, l'histoire est bien construite, le rythme de lecture est soutenu, on pourrait croire à une énième histoire d'amour d'ados, mais pas du tout, j'ai trouvé que l'histoire des personnages est forte et très prenante, les différences sociales sont bien mises en évidence, non franchement ce livre est très bien, ça a été un très bon moment de lecture et je vous le conseille vivement!!!
Commenter  J’apprécie          10
liratouva2
  22 octobre 2010
(...)
Il s'agit du premier roman de cette romancière argentine qui l'a ensuite porté à l'écran. Si je n'ai pas été particulièrement sensible à l'histoire d'amour trop intimement mêlée de violence, de drogue, de prison, de souillures et de descentes aux enfers dans une société mal en point,en revanche, j'ai apprécié le style direct et percutant, sans chichis, parfois drôle et cynique, parfois tendre et émerveillé mais surtout j'ai aimé le parti pris du chien narrateur qui adore sa maîtresse et la comprend et la suit partout et raconte les faits avec la neutralité d'un animal qui serait omniscient. Etrange vision. Etrange récit, plutôt réussi.
Lien : http://liratouva2.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   20 février 2012
C'était la plus grande différence entre elles:jusqu'à l'apparition de la Guayi le désir de Lala était désorienté et,depuis lors, il n'y avait de place pour personne d'autre; La Guayi,en revanche,aimait tout ce qui la regardait avec des yeux de ce type,hommes,femmes,jusqu'à son propre reflet..Le désir de l'autre était le sien..
Commenter  J’apprécie          40
liratouva2liratouva2   22 octobre 2010
- On a la maison, a dit Lala.
.
- Oui
- Et le lac.
- Oui.
- Tu vas nager avec moi ?
- Jusqu’au fond, a dit la Guayi.
(…) Le car roulait vers la frontière et l’air se chargea d’inconscients, échos d’un rêve collectif, bouillon de culture, oui, finalement, tout le monde rêve pareil.
Commenter  J’apprécie          40
brigittelascombebrigittelascombe   20 février 2012
Lala voulait se faire confirmer la thèse de son dernier livre:croyait-il réellement que notre pays allait droit dans le mur? Brontë a levé les mains de son clavier.
-Ne crois rien de ce que j'écris. Ce ne sont que des mensonges.
Il a éteint sa cigarette sur le bureau et a recommencé à écrire.
Commenter  J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe   20 février 2012
-Aujourd'hui Eva est née, a-t-il dit.
-Qui?
-Eva.Le premier bébé cloné de l'histoire.Elle est née par césarienne aux Etats-Unis.Des cellules de la même femme.On dit que cette semaine trois autres bébés vont naître de parents qui ont gardé les cellules de leurs enfants morts.
Commenter  J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe   20 février 2012
Pendant un moment il la fixa perplexe.Puis il se souvint de son psy:l'important n'est pas ce que vous feriez,il faut se mettre à la place de l'autre.Il fit un effort surhumain
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Lucía Puenzo (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucía Puenzo
Bande annonce du fil Le médecin de famille, adaptation du roman Wakolda de Lucía Puenzo
autres livres classés : littérature argentineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
catholique

10 questions
877 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre