AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782742743582
511 pages
Actes Sud (10/03/2003)
3.86/5   89 notes
Résumé :
Deux femmes qui ne se sont jamais vues se croisent un soir de décembre 1714, dans un château en Castille. L'une, Anne-Marie des Ursins, toute-puissante auprès du roi Philippe V d'Espagne, est venue accueillir l'autre, Elisabeth Farnèse, nouvelle épouse du souverain, encore inconnue de lui.

La nuit, la neige, une escorte, un carrosse dans lequel il faut s'engouffrer et qu'à vive allure on mène vers la France : en quelques instants d'une entrevue sans t... >Voir plus
Que lire après La nuit la neigeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 89 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
1 avis
Publié en 1996, c'est le premier roman historique à proprement parlé de Claude Pujade-Renaud qui en publiera plusieurs autres par la suite. le personnage au centre du livre est Marie-Anne de la Trémoille, princesse des Ursins. Nous la découvrons à Gênes en 1715, alors qu'elle a plus de soixante-dix ans. Petit à petit, par des retours en arrière, par des narrations distillées par différents personnages, mais aussi par la parole de Madame des Ursins elle-même, nous faisons connaissance avec l'ensemble de sa vie, nous croisons quelque personnages illustres, l'image de toute une époque nous est restituée. le fait central, celui à laquelle les personnages, et surtout l'héroïne elle-même, font en permanence référence, est la rencontre de Mme des Ursins avec la nouvelle reine d'Espagne, Élisabeth Farnèse, en 1714, dans un village, Jadraque, entrevue pendant laquelle la nouvelle souveraine signifie à la princesse, qui remplissait jusque là, même sans en avoir le titre, les fonctions de conseiller du roi, pratiquement de premier ministre, la disgrâce. La vieille princesse devra quitter immédiatement et définitivement l'Espagne.

Après un passage par Le France, elle s'installera en Italie où elle finira sa vie. Elle va se remémorer sa tumultueuse existence, mêlée au plus près aux événements politiques de son temps. Entre la cour de France et celle d'Espagne, la princesse devient la confidente de la première épouse de Philippe V, roi d'Espagne, mais petit-fils de Louis XIV. Marie-Louise-Gabrielle de Savoie, la toute jeune souveraine, va s'attacher à sa camarera mayor et à elles deux, elle vont au final gouverner le pays. Jusqu'à la mort de Marie-Louise-Gabrielle et l'arrivée de la nouvelle reine, qui chassera la princesse.

Claude Pujade-Renaud fait un portrait fascinant d'un personnage d'exception, à la forte personnalité, tout en élégance mais aussi en volonté. Femme de tête, cultivée, lucide, elle conduit sa vie d'une manière très libre, depuis son premier mariage, qu'elle choisit, en dépit des moeurs de l'époque. L'auteure nous dépeint d'autres personnages, surtout des femmes, comme Élisabeth Farnèse, qui la chassera d'Espagne, puis qui assumera les fonctions royales d'une main de fer. Nous croiserons Mme de Grignan et sa fille Pauline, qui donnerons lecture de quelques pages que la marquise De Sévigné, leur mère et grand-mère a consacré à la princesse. Tous les personnages, même ceux qui passent très rapidement, sont très bien caractérisés, pétris d'humanité, et à eux tous, dresse un tableau très vivant et juste de l'époque.

J'avoue que je ne connaissais pas vraiment ce personnage, je n'aurais même pas imaginé qu'une femme ait pu à cette époque avoir une telle importance politique. Ce fut donc une belle découverte, grâce à un livre habilement construit, qui garde son intérêt de bout en bout. Sans oublier l'écriture de Claude Pujade-Renaud, sobre mais élégante, qui donne à entendre la voix de ses personnages avec justesse.
Commenter  J’apprécie          3213
1714, Jadraque, à la frontière entre les royaumes d'Espagne et de France: Marie-Anne de la Trémoille dite princesses des Ursins, en tant que camarera mayor de la reine d'Espagne récemment décédée, vient y accueillir Elisabeth Farnese, future épouse du roi Philippe V. Mais la rencontre tourne court: en pleine nuit, en pleine tempête de neige, la princesse de Ursins est congédiée sur le champ par la jeune italienne, sans délai et sans ménagement. A partir de cet évènement qui sonne sa disgrâce, l'auteure nous conte le destin de cette femme, par les voix de tous les personnages l'ayant croisée, religieux, politiques et courtisans de tous bords, qui ont eu un rôle dans les intrigues des cours royales européennes de cette première moitié du 18ème siècle.
C'est un roman de qualité, particulièrement documenté, très bien écrit et très instructif...Mais j'avoue m'être parfois ennuyée. Pour l'apprécier pleinement il m'aurait fallu combler mes lacunes en histoire (au lieu de glousser avec ma copine Valérie, pendant mes cours d'histoire au lycée) ou me munir pendant la lecture de l'arbre généalogique des dynasties des Habsbourg, des Bourbons, des Farnese...etc. Ne lisant que dans le métro, c'est techniquement impossible.
Cela dit, les descriptions de la vie quotidienne et intime de ces femmes, reines, infantes et leurs suites sont très intéressantes. La manière dont on traitait et mariait ces fillettes, s'en servant de monnaie d'échange et niant complètement leur humanité, est sidérante de barbarie et de violence.
En résumé: instructif, intéressant mais un peu long pour moi.
Commenter  J’apprécie          90
Voici un livre que j'ai adoré lire !

Les histoires croisées de marie des Ursins, au service du roi d'Espagne depuis 20 ans et brutalement chassée, d'Elisabeth Farnèse, deuxième épouse du roi d'Espagne, et de toute une série de personnages secondaires sans l'être vraiment est époustouflante !

A travers ce beau roman historique, on en apprend beaucoup sur les moeurs des différents cours d'Europe,sur la façon dont des jeunes filles étaient sacrifiées sur l'autel de la politique et arrachées à leurs familles,sur l'incroyable consanguinité qui reliait les familles royales...

Et puis, comme d'habitude chez Claude Pujade Renaud, à travers une histoire vécue, on explore au plus profond l'âme humaine, les sentiments, les états d'âme, les grandeurs et les bassesses de ses héros. Ces qualité et ces défauts pouvant être aussi les nôtres...

L'écriture est fine, précise, ciselée. Les ruptures de ton selon le personnage qui parle au lecteur sont très pertinentes, très représentatives de ces personnages.

Un reproche cependant: le roman s'étire un peu en longueur, sur la fin j'en ai eu un peu assez de suivre Marie des Ursins ressassant à l'infini son échec;

Il n'es reste pas moins que j'ai passé un excellent moment de lecture, dans la lignée de "Platon était malade". Une réussite.

Commenter  J’apprécie          90
Pujade-Renaud Claude, - "La nuit la neige" - Actes Sud, 1996 (ISBN 978-2-7427-4358-2) collection Babel

Un roman imposant de 506 pages denses. L'intrigue est fort bien construite, l'écriture est fort habile, rien à redire.
Ce qui est beaucoup plus intéressant, c'est la vision même du monde féminin que cet écrivain expose (probablement en partie à son insu) à travers sa réécriture de l'histoire sous un angle bien déterminé.

En effet, dans ce roman composé de témoignages féminins successifs (à une seule exception masculine près), les hommes sont relégués totalement à l'arrière-plan. Pourquoi pas ? Mais ici, ces pôvres hommes n'ont systématiquement qu'un rôle d'imbécile, d'obsédé, de fourbe ou de traître, et sont en tout cas quasiment tous très largement "dominés" par des femmes – bien évidemment – énergiques, intelligentes, habiles à tisser des liens et tirer les ficelles du pouvoir occulte, décidant de toutes les affaires importantes des royaumes.
La seule voix masculine est celle d'un ecclésiastique parvenu (l'auteur nous dit et redit qu'il porte lui aussi la robe...), traître, fourbe, prêt à tout pour s'élever.

A aucun moment, nulle part dans ce roman, n'émerge un couple adulte sympathique.
Autre caractéristique : l'auteur se vautre dans les détails les plus sordides des problèmes de santé.

Ce roman reflète à la perfection la vision du monde de ces femmes des cercles dominants actuels, arrivistes aux dents longues, littéralement obsédées par l'idée "d'arriver", d'écraser les autres. le récit reflète un monde féminin infiniment triste et lugubre, se résumant à de perpétuelles rivalités d'une mesquine méchanceté. Un roman profondément dé-moralisant, d'un pessimisme noir.

NB : le roman de Chantal Thomas intitulé "L'échange des princesses" publié en 2013 traite exactement du même épisode historique, mais avec tout le bagage d'une historienne véritable, qui sait ne pas appliquer à des périodes antérieures de notre histoire des préjugés idéologiques actuels…
Commenter  J’apprécie          40
Un beau roman lent et long, avec des personnages qui ressassent leurs souvenirs, pour aborder les tractations de la monarchie européenne, fin Louis XIV début Louis XV, par le biais de l'Espagne, pays d'Inquisition antisémite et d'étiquette aristocratique lourde, gouverné par un roi posé là, à la mauvaise santé mentale. Et par le biais des femmes - princesses monnaie d'échanges et accompagnatrices de reines - cherchant à affirmer leur pouvoir comme elles le peuvent, dans les alcôves et les alliances, manipulant mais manipulées aussi. Roman de neige et de nuit, d'inquiétude et d'angoisse tant les personnages sont sur un fil - "avoir le plus de pouvoir possible, se maintenir et ne pas glisser" - dans l'écriture riche et cultivée de Claude Pujade-Renaud qui n'a pas peur du charnel.
Je n'avais que de vagues références - quelques images de films - sur cette partie de l'Histoire de notre monde européen avant la Révolution, j'ai donc appris beaucoup et en même temps, difficile de ne pas être un peu perdue dans les noms et les ramifications.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Ce fut une neige pour rire. Ainsi en est-il fréquemment en Italie - et pas seulement la neige. Un décor de théâtre, éphémère. En Espagne rien n'était pour rire et le théâtre était souvent tragique.
Commenter  J’apprécie          143
Une femme qui gouverne ne saurait y réussir que par des moyens suspects : ou les philtres ou la galanterie.
Commenter  J’apprécie          134
Je préfère m'estimer responsable, plutôt que victime, des hasards.
Commenter  J’apprécie          200
L'alliance de deux femmes était-elle nécessaire pour étayer mon époux, l’empêcher de s'effondrer ? Comment vous dire : j'ai eu le sentiment de lutter contre une force en lui venue de trop loin. Massive, impérative. Une si lourde force de répétition. Qui détenait saveur de mort.
Commenter  J’apprécie          10
Le début:
Je ne m'attendais pas à trouver la neige sur ce rivage de la Méditerranée. Décidément, le froid me poursuit, que ce soit en Espagne, en France ou en Italie. Gênes, les rigueurs de l'hiver et de l'exil. A soixante-treize ans...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Claude Pujade-Renaud (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Pujade-Renaud
Le 7 mars 2013, François Busnel reçoit :
Benoîte Groult, Ainsi soit Olympe de Gouges Alix de Saint-André, Garde tes larmes pour plus tard, à propos de Françoise Giroud, Histoire d'une femme libre : un manuscrit retrouvé par Alix de Saint-André à l'IMEC et publié par cet écrivaine à titre posthume. Andreï Makine, Une femme aimée Claude Pujade-Renaud, Dans l'ombre de la lumière
La Grande Librairie

France 5 #LGLf5
-- François Busnel propose en direct chaque jeudi à 20h35 sur France 5, un magazine qui suit de près l'actualité littéraire avec pour seul mot d'ordre, le plaisir.
Retrouvez toutes les informations sur les invités et leur actualité sur notre site : http://www.france5.fr/la-grande-librairie Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour suivre notre actualité : https://www.facebook.com/pages/La-Grande-Librairie/512305502130115 https://twitter.com/GrandeLibrairie Et réagissez en direct pendant l?émission avec le hashtag #LGLf5.
+ Lire la suite
autres livres classés : espagneVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (191) Voir plus



Quiz Voir plus

Claude Pujade-Renaud (1932-2024)

J'ai toujours admiré les femmes du ...?..., le jeune Ted Hughes, poète prometteur, homme d'une force et d'une séduction puissantes.

puisatier
braconnier

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Claude Pujade-RenaudCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..