AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,14

sur 188 notes
cicou45
  18 mars 2017
Acheté sur un coup de tête, je savais que ce livre allait me plaire et je ne me suis pas trompée. Lorsque l'on débarque dans un nouveau lycée à trois mois du bac, c'est vrai que les autres élèves ont de quoi s'interroger sur la nouvelle : Blue Stevens. Même si elle fait tout pour passer inaperçue, ses cheveux, de couleur bleu, eux, la font très vite repérer par le reste de la classe et notamment par un certain Nathan Rey. Réputé pour être un coureur de jupons, les nouveaux amis de Blue ne manquent pas de la mettre en garde contre ce Don Juan qui a brisé plus d'un coeur dans le lycée. Cependant, pour Nathan, cette fois-ci, c'est différent, si il s'intéresse à Blue, ce n'est pas pour rajouter un nom de plus à son impressionnant "trophée de chasse", à savoir toutes les filles qu'il a réussi à mettre dans son lit, c'est plutôt parce que celle-ci l'intrigue. Elle ne parle jamais d'elle et encore moins de son passé. Y aurait-il quelque chose qu'elle voudrait dissimuler à tout prix ? Nathan est bien décidé à tout faire pour savoir qui est a véritable Blue Stevens et découvrir la raison de sa venue dans son lycée alors que les épreuves du bac se déroulent dans seulement trois mois...
Blue, quant à elle, est loin de lui rendre la tâche facile car en plus de sa réputation de Casanova qui s'avère être fondée, Nathan serait impliquée dans des affaires pas très légales et qui rappellent à notre héroïne de bien trop mauvais souvenirs...

Comment faire quand le passé vous rattrape et que l'on ne peut rien faire contre lui ? Si ce n'est apprendre à vivre avec mais, même avec cela, quand celui-ci vous menace vous directement mais aussi toute votre famille ?

Un roman à la plume légère, avec une histoire passionnante qui se lit en un rien de temps. A découvrir et à faire découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
missmolko1
  12 avril 2018
Blue traînait depuis très longtemps dans ma PAL et j'ai profité des vacances pour l'en sortir. J'ai adoré ce roman et l'ai littéralement dévoré.

On fait la connaissance de Blue, une adolescence aux cheveux bleus, qui fait sa rentrée dans un nouveau lycée. On découvre très vite qu'elle cache un lourd secret et qu'elle a vécu quelque chose de traumatisant dans la passé. Elle se fait très vite de nouveaux amis et puis Nathan, le mauvais garçon du lycée lui tourne autour. Si au début, elle se referme comme une huître, elle ne va pas rester très longtemps insensible aux charmes du jeune homme.
« - Heureusement que je ne t'amène pas au restaurant, j'aurais été obligé de me battre avec le serveur, déclare-t-il en me dévorant du regard.
- C'est ta manière de me dire que je suis jolie? Je lui demande en souriant.
- Non, c'est ma façon de te dire que tu es magnifique, dit-il en rigolant. »

Blue est une héroïne à laquelle on s'attache très vite. Elle est très mature pour son âge à cause de tout ce qu'elle a vécu et je l'ai trouvé touchante avec son petit frère. Nathan m'a beaucoup plu également, il est au fil du roman, très mystérieux et forcement j'avais envie qu'il se rapproche de Blue pour en apprendre davantage sur lui.

Le roman à ses petits défauts, on sent que c'est une jeune plume qui se cache derrière la romancière. C'est un premier roman alors forcément tout ne peut pas être parfait mais pourtant j'ai bien vite fait abstraction de tout ça pour me plonger dans le roman. L'intrigue est bien prenante, le suspense est présent et puis surtout on veut absolument savoir ce que cache Blue. L'auteure nous donne des éléments au compte-goutte et il faut attendre les dernières pages et un bon retournement de situation pour tout découvrir. Bref, je suis contente d'avoir fait cette belle découverte.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
XanderOne
  06 avril 2017
Je remercie Babelio et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat et pour la découverte de cette jeune auteure. L'histoire commence assez tranquillement avec la jeune Blue Stevens qui vient d'emménager dans la ville de Toulouse avec son petit frère et sa mère.

L'idée de départ est qu'elle cache un secret, et que c'est à cause d'événements survenus un an auparavant que toute la petite famille à du déménager. Blue espère donc repartir de zéro, et passer inaperçue.

J'ai bien aimé le concept, l'histoire est plutôt intéressante, même s'il n'y a rien de vraiment nouveau. Très vite, Blue va rencontrer de nouveaux camardes de classe, va se faire des amis, et va bien évidemment rencontrer le bad boy beau gosse du lycée. Lui va être obligatoirement intéressé par cette nouvelle venue, et elle n'apprécieras pas sa compagnie mais aura du mal à le repousser, car il est beau gosse quand même.

Ca peut paraitre incohérent dis comme-ça, mais c'est un peu ce qui se passe dans la tête de Blue. Durant tout ma lecture j'ai vraiment eu le sentiment que la pauvre Blue ne savait pas vraiment ce qu'elle voulait. Mais bon, c'est une ado qui a un lourd passé, donc on pardonne qu'elle ne sache pas toujours comment réagir.

L'histoire en elle-même est assez plaisante à suivre sur la première partie du livre. Oui, car à partir d'un certain moment, les choses vont s'intensifier, un peu trop. Autant dire que l'auteure y est allée très fort dans les rebondissements, à tel point que la fin du récit perd toute crédibilité.

Cela n'aurait pas été très grave si le style d'écriture avait été meilleur. C'est bien simple, il n'y a rien. C'est fade, aucun style, aucune recherche de mots, des répétitions à foison. J'ai eu l'impression que le personnage de Blue faisait une grande liste des choses qu'elle avait à faire. Impossible de rentrer dans le récit ou de donner du corps à ses personnages avec un style aussi plat. Je pense que l'écriture à la première personne a été mal maitrisé et qu'elle aurait du faire quelque chose de plus simple, mais plus facile à lire. Là, c'est beaucoup trop scolaire, ce n'est pas ce que j'attends d'un auteur.

Bon après, il faut rappeler que cette jeune auteure n'a que 16 ans et qu'elle a été découverte sur la plateforme Wattpad. C'est la deuxième fois que je lis quelqu'un qui vient de cette plateforme, ma première expérience était avec Angel Arekin pour No love no fear, qui avait des défauts, certes, mais avait une belle plume.

Blue, la couleur de mes secrets est un récit auquel il manque cruellement une âme, avec son histoire trop capillotracté et un style inexistant. Ce que je me demande c'est pourquoi elle a été édité chez Michel Lafon ? Des auteurs sur Wattpad il y en a des centaines, alors pourquoi elle ? Parfois, certains choix éditoriaux m'interpellent.

Malgré tout ça, je lui pardonne car il faut bien débuter un jour, et qu'elle ne peut que progresser. J'aurais aimé pouvoir écrire un livre à son âge et être publié, donc c'est quand même bien ! Je pense qu'elle a du potentiel, mais qu'il va lui falloir travailler. J'espère que dans quelques années, elle reviendra avec un nouveau livre, un style correct et une histoire qui tienne la route.

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Gaoulette
  22 mai 2017
Note 2/5
Camille Pujol, 16 ans, découverte sur Wattpad et publié chez Michel Lafon, félicitation et je vais tacher d'être tolérante vu son jeune âge.
Blue 17 ans débarque dans son nouveau lycée à Toulouse. Blue comme ses cheveux. Des nouveaux copains mais surtout des garçons à éviter comme la peste. Blue a des secrets bien enfouis.
Tout d'abord, il faut le reconnaitre cette jeune auteure écrit très bien. Rien à redire. le plume est fluide, sans répétition, tout roule et franchement ça se lit super vite et bien. Je me suis laissé embarquer pas l'univers de cette jeune fille. A aucun moment en la lisant on devine son âge.
Parlons de sa trame, une jolie histoire qui tient un peu la route même si parfois ça semble surréaliste. Mais nous sommes dans un roman fictif donc on peut écrire ce que l'on veut. Peu importe les évènements ou parfois les précipitations des actions, l'histoire peut tenir la route comme dans tout film hollywoodien. de plus, j'ai vraiment adoré le fait que Camille Pujol ne s'est pas lancée sur des choses qu'elle ne connaissait pas. J'ai senti à plusieurs reprises qu'elle ne développait pas des choses qu'elle ignorait. Je repense aux trafics, l'hôpital, la vie militaire, la police, la défense…..
Le personnage Blue est attractif et nous aussi on veut connaitre son secret. Les personnages qui gravitent sont sympathique voir un zest mystérieux même s'ils méritaient d'être plus développés. Et voilà je viens sur les côtés obscurs. Il y a vraiment un grand manque de profondeur sur la personnalité des protagonistes. Prenons Nathan, on ne sait rien de lui mais l'héroïne tombe amoureuse. Minho et Léa les « amis » un peu plus de scènes d'amitiés n'aurait pas été du luxe surtout dans le milieu scolaire. A 17 ans les meilleurs amis ne poussent pas comme de l'herbe.
Voilà où je veux en venir. le coté suspens je suis d'accord avec l'auteure ça tient la route. Mais pour qu'il y ait un suspense réaliste il faut tous les ingrédients pour que l'histoire ne soit pas bancale. Il manquait une base très solide pour que l'histoire fasse Wouahhhhhhh. Nathan, Cameron, Will, Kathy, le papa, Léa et Ethan (d'ailleurs pourquoi fait-il parti du trio ?) beaucoup plus développés. Faire des recherches sur les activités illicites des garçons pour rendre l'histoire plus captivante. Tout cela aurait pu donner un premier roman vraiment bien. J'ai été surprise par la fin choisie par l'auteure et j'ai beaucoup aimé qu'elle ne rentre pas dans le stéréotype bad boy au coeur tendre. Et voilà pourquoi je suis déçue il m'en fallait plus.
Du coup son premier roman est plus adapté pour la tranche d'âge collège/primaire où on idéalise un peu le monde du lycée. C'est sympa, ç'aurait pu être transcendant mais ça ne prend pas totalement. Je trouve dommage qu'un béta lecteur ne lui ait pas suggéré certaines cohérences ou pointé du doigt des petites bourdes d'actions et de manque.
Un premier roman qui manque un peu de maturité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Anais90
  13 avril 2020
J ai été attirée par le titre et la couverture, initialement. Je suis d ailleurs retournée dans la librairie où je l avais vu pour l acheter car il me restait en tête.

J ai uniquement lu le résumé sans m enquerir du commentaire ajouté en dessous de dernier. J aurais dû.

Durant toute ma lecture, je râlais : tel et tel éléments n étaient pas crédibles, le sujet n était pas approfondi, tel personne était cliché, peu approfondi,... Malgré cela, l intrigue était correcte et donnait envie de savoir la suite.

En fait c est le premier roman d une adolescente de 17 ans. Si j avais lu l annotation en 4 ème de couverture, j aurais été moins exigeante.
Commenter  J’apprécie          60
LeslecturesdeLily
  25 janvier 2017
Blue, 17 ans, vient tout juste d'emménager avec sa maman et son petit frère à Toulouse. On comprend assez rapidement qu'elle cache un lourd secret et que sa nouvelle vie est clairement un nouveau départ. La jeune fille est très mystérieuse, elle se livre peu et ses nouveaux camarades de classe ont du mal à la percer à jour.
C'est ce côté de sa personnalité qui va particulièrement plaire à Nathan, le bad boy du lycée. Au début, Blue ne se laissera pas facilement approcher par le jeune homme, mais elle finira par baisser quelques barrières et devenir plus accessible, ce qui permettra à Nathan de découvrir ses sombres secrets.
Camille Pujol est une jeune auteure de seize ans, cela se ressent dans ses écrits, il y a peu de descriptions, les personnages sont assez caricaturaux, il manque un petit quelque chose pour rendre son roman plus profond et plus intéressant, mais l'ensemble fonctionne quand même bien.
*Lire la suite : http://www.leslecturesdelily.com/2017/01/blue-la-couleur-de-mes-secrets-ecrit.html#more
Mon blog : Les lectures de Lily (www.leslecturesdelily.com)
Lien : http://www.leslecturesdelily..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
April-the-seven
  12 janvier 2017
Je remercie Camille ainsi que les éditions Michel Lafon pour cet envoi. Camille Pujol, auteur de Blue, a été découverte sur la célèbre plateforme Wattpad. À seulement 16 ans, elle a été repérée par Michel Lafon, et son roman s'est vu publié. Avec moi, c'est un cocktail qui a plutôt bien fonctionné jusqu'à présent. Ça me plaît de savoir que la nouvelle génération aime toujours lire et écrire ! Et lorsque j'ai vu que Blue était sur le point de sortir, je n'ai pas hésité. Une jeune auteur talentueuse, une couverture magnifique et un résumé qui donne envie de se plonger dedans dès réception. Jusqu'à maintenant, j'ai lu Phone Play de Morgane Bicail ou encore Timide de Sarah Morant… Que des romans tirés de Wattpad et que j'ai su apprécier de bout en bout. Je partais donc très confiante et prête à passer un bon moment. Hélas, et ça ne me plaît pas de l'admettre, j'ai eu beaucoup de mal avec Blue…

Blue est une adolescente qui intègre précipitamment un nouveau lycée, à 3 mois du bac et en plein coeur de Toulouse. Il est tout de suite évident qu'elle ne cherche pas les problèmes et souhaite passer inaperçue (malgré ses cheveux bleus, mais on y reviendra). Très vite, Blue trouve de véritables piliers avec Minho et Cameron. Mais s'il y en a un qu'elle prend immédiatement en grippe, c'est Nathan Rey. Il représente à lui seul tout ce qu'elle cherche à éviter depuis des mois : beau, ténébreux, musclé, mais aussi dangereux, à la réputation sulfureuse. Tandis que Nathan cherche à percer ses secrets, Blue fait de son mieux pour le maintenir à distance et l'envoie régulièrement sur les roses. Car ce qu'elle cache est encore trop douloureux, et lorsque des lettres et SMS anonymes commencent à lui parvenir, Blue se demande si son passé n'est pas en train de la rattraper.

Pourquoi ça n'a pas collé ? Dès les premières pages, je suis partie avec des à priori. J'avais clairement l'impression d'être tombée sur une fiction internet :

"Je m'appelle Blue Stevens. Comme la plupart des élèves de terminale, j'ai dix-sept ans. Mais contrairement à la plupart d'entre eux, j'ai les cheveux bleus."

Et ça continue ainsi sur deux pages durant lesquelles Blue parle de sa vie, du coma de son père, de la dépression de sa mère et tout le toutim. Ce genre de début – très condensé, avec l'impression que l'on introduit de force tout plein d'informations en très peu de temps – me donne envie de prendre mes jambes à mon cou. La structure est scolaire, la manière d'introduire les informations, un poil maladroite. Selon moi, ce n'est pas la bonne manière pour présenter son personnage et tout ce qui gravite autour de lui.

Alors oui, il faut garder à l'esprit que l'auteur est jeune, qu'elle ne peut que s'améliorer, et que le roman s'adresse à un public juvénile. Je le sais, et c'est ce que je me suis efforcée de garder à l'esprit durant toute ma lecture. Ça n'a pas suffi.

Le fond comme la forme du récit ne m'ont pas convaincue. Je n'ai pas cessé de buter sur des détails qui, énumérés les uns après les autres, finissaient par ôter sa crédibilité à l'intrigue. Des aberrations et des incohérences, surtout dans la première moitié du livre, qui me faisaient secouer la tête à plusieurs reprises (non, les élèves n'ont pas de colles durant les heures de cours, pourquoi se teindre les cheveux en bleu si on souhaite passer inaperçue ? Pourquoi les personnages ont-ils, pour certains, des prénoms à consonance anglophone alors que nous sommes en plein Toulouse ?). de petites choses, des détails insignifiants, mais qui m'extirpaient brusquement de l'histoire et m'empêchaient de réellement y croire.

Les personnages n'ont malheureusement pas redressé la barre. Ectoplasmiques et stéréotypés, ils manquaient d'originalité et semblaient enfermés dans des rôles déjà prédéfinis. Minho, le meilleur ami protecteur, Léa, la copine un peu mièvre qui ne pense qu'à l'amour et aux fringues… Ils sont là, mais servent plutôt de faire-valoir, sans jamais bousculer l'intrigue. L'auteur met l'accent sur la relation entre Blue et Nathan, une relation des plus houleuses.

Nathan, c'est le « beau gosse » cliché par excellence. Il est attirant, plein de charme, beau parleur et coureur de jupons. Il s'adonne aussi à des activités loin d'être catholiques, qui font de lui un bad boy en puissance. Blue lui tape tout de suite dans l'oeil, et il fait son possible pour l'attirer dans ses filets et percer sa carapace.

Car sa carapace, Blue la porte sur elle constamment, justement pour éviter les garçons comme Nathan. Camille Pujol a bien fait de dépeindre son héroïne comme une adolescente décidée, qui ne se laisse pas avoir du premier coup. Blue n'est pas particulièrement niaise, elle a du caractère et elle sait même se battre ! Je n'ai pas ressenti d'empathie ou de connexion avec elle, mais j'ai tout de même apprécié la combativité que lui a insufflée l'auteur.

Concernant l'histoire, je me suis demandé pendant la première moitié du livre où Camille Pujol souhaitait emmener son lecteur. À certains moments, j'avais l'impression de lire un remake de la série télévisée Pretty Little Liars, et puis finalement, la vérité éclate. Ce final n'a malheureusement pas su trouver écho en moi. Je l'ai trouvé brouillon, trop d'éléments amenés en même temps, une surenchère en très peu de temps. On peut apprécier le rebondissement inattendu, les révélations qui nous sont faites, mais lorsque c'est accompagné de son lot de nouvelles incohérences, ça a tendance à me faire grincer des dents.

En résumé, Camille Pujol est encore jeune, et je pense qu'elle cherche encore son style. C'est déjà énorme à 16 ans d'avoir su mener ce projet jusqu'au bout, tout en essayant d'offrir à ses lecteurs surprises et rebondissements. Je note les efforts, malgré le côté très scolaire du récit, ainsi que le potentiel de la trame. J'aurais certainement beaucoup plus apprécié Blue si j'avais eu 10 ans de moins. En attendant, je suis ressortie très déçue de ma lecture, car j'en attendais beaucoup plus.

Très honnêtement, je pense qu'un lectorat jeune et peu regardant pourrait trouver son bonheur avec Blue. Il y a tous les ingrédients pour que les jeunes apprécient : une héroïne caractérielle, un bad boy attirant, une romance difficile, une trame de fond noire et mélodramatique… Pour les personnes à la recherche d'un récit plus adulte et complexe, je vous conseille de passer votre chemin.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64
coquinnette1974
  09 juillet 2017
Blue est un premier roman, d'une jeune fille de 16 ans : Camille Pujol, découverte sur Wattpad et publié chez Michel Lafon.
Quand je l'ai vu à la bibliothèque, je n'ai pas hésité une minute à l'emprunter.
Je n'ai pas regretté ma lecture, même si j'ai aimé, mais sans plus.
Un premier roman plutôt réussi, avec une jeune plume agréable à lire. C'est fluide, pas de répétitions inutiles, ni de grandes phrases.
Vu son age, chapeau elle écrit bien et c'est prometteur :)
Les personnages sont intéressants, l'histoire plutôt bien ficelée mais c'est un peu facile par moment. Ce n'est pas vraiment crédible, certaines petites choses sont un peu courues d'avance.
Intéressant mais pas transcendent :)
Toutefois je vais faire preuve d'indulgence car ce roman m'a fait passer un bon moment, c'est pour ça que je mets trois étoiles et demie.
Et j'espère qu'elle va continuer à écrire, je serais ravie de la relire un jour :)
Commenter  J’apprécie          50
WindBella8
  18 juillet 2017
Roman reçu par ma mère dans le cadre de l'opération masse critique de Babelio.

Étant moi-même adolescente, je me suis dis qu'il serait très intéressant de lire un roman écrit par une ado ayant mon âge. Car oui, Camille Pujol n'a que 16 ans. Elle a été découverte sur la plateforme Wattpad.
Malheureusement, son âge n'excuse rien. Je vais essayer d'être indulgente car il s'agit d'un premier roman, écrit par une jeune plume, mais je ne peux pas non plus mentir. Pour moi, se fut une énorme déception.

On suit l'histoire de Blue, une jeune fille qui vient de déménager avec toute sa famille dans une nouvelle ville. (donc nouveau lycée, nouveaux amis...etc). J'ai aimé le fait qu'il y ait pas mal de suspens par rapport à sa vie d'avant. On sait qu'elle a eu un lourd passé, mais il y a très peu d'éléments à ce sujet... Les vraies révélations surviennent tout à la fin du livre.

Mais à part ça... Bonjour la banalité, les clichés et l'ennui... Premièrement, on rentre vite dans un récit plat, avec des rebondissements tellement attendus qu'au final on ne peut pas les définir comme "rebondissants"... Blue a vécu dans son passé une histoire sombre avec un garçon. Nous ne savons pas grand chose au début du livre, mais visiblement tout s'est mal terminé et sa famille a dû déménager pour s'éloigner de ce garçon... Cela veut bien dire que l'histoire devait être assez grave... Blue devrait donc, dans la logique, ne pas retomber amoureuse tout de suite après ? Mais bien sûr, premier jour au lycée, un beau gosse l'aborde : Nathan... Un peu bad boy, avec une mauvaise réputation mais oh ! quelle surprise ! Blue va s'attacher à lui...etc etc etc...

Les personnages sont totalement clichés... Lassants et inintéressants. Certains auraient pu être de très bons protagonistes, mais se retrouvent en fond de décor, cachés dans l'ombre.

Ho et j'oubliais... Vers la fin du roman, enfin un vrai rebondissement auquel on ne s'attendait absolument pas... Logique ! Vu que cela n'a rien à faire là et est totalement (mais vraiment TOTALEMENT) idiot !! Je ne peux pas vous en dire plus, de peur de vous spoiler...

Je vais écourter, car vous avez compris en gros mon avis sur ce livre, mais je dois vous parler tout de même du pire... le must... La fin du roman. J'y apporte toujours beaucoup d'importance, c'est tout de même ce qui clôt un récit, et sur quoi le lecteur restera en refermant les pages. Et là malheur ! C'est pire que tout le reste ! On dirait que l'auteure avait hâte de publier son livre, qu'elle a écrit le premier truc qui lui passait par la tête et hop on referme tout. Vraiment c'était le summum.

Conclusion : J'attribue un 3/10 pour :
1) La couverture
2) L'âge de l'auteure (parce que malgré ça il faut l'admettre, Camille Pujol a bien du courage de publier son livre à 16 ans, et de devoir faire face à des critiques négatives comme la mienne...)
3) Parce qu'il y a quand même un bon élément dans le roman, le fait que les vraies révélations sur le passé de Blue se fassent vers la fin (pas à la toute fin, car je vous ai dit que celle-ci était catastrophique).

Mais je pense que ce roman devrait plaire aux adolescents aimant les histoires qui ne font pas trop réfléchir, sans prise de tête et les romances.
On m'a dit aussi sur Instagram que le roman Wattpad était mieux, et qu'il y a eu de nombreuses modifications au cours de l'édition. Je tenterai peut-être de le dire sur cette plateforme...

Note : 3/10


PS : Cela m'attriste de devoir écrire une critique si dure et négative, mais je ne suis pas là pour mentir aux lecteurs de mon blog. Il fallait bien que cela arrive un jour, je ne pouvais pas écrire que des critiques avec des 9/10... Je suis désolée que ce soit tombée sur ce roman.
Camille, si un jour tu dois lire ma critique, surtout ne t'en sens pas vexée et blessée. Ce n'est pas parce que ce livre ne m'a pas plu qu'il ne plaira à personne.
Bonne chance pour tes prochains écrits, si tu décides d'en faire !
Lien : http://aimonslalecture.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Maeva_A
  04 décembre 2018
Une énorme déception.
Histoire bâclé.
Récit pas assez poussé.
Personnage peut attachant.
Certains moments, nous passons du coq à l'âne sans aucune raison.

La manière dont l'histoire est construite, la marque Wattpad et tous les clichés d'une histoire basique sont présent à toutes les lignes... Horrible pour ma part...

Je n'ai pas aimé ma lecture, trop simple et pas très recherchée...

Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Blue : La couleur de mes secrets - Nesrine .Mdjahri

ou se passe l'histoire ?

Paris
Toulouse,
Lille

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Blue : La couleur de mes secrets de Camille PujolCréer un quiz sur ce livre