AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Walkyrie29


Walkyrie29
  03 février 2018
Le journal d'une âme rêveuse est un roman prenant et addictif avec son lot de secrets que l'on découvre un peu trop vite mais aussi une histoire d'amitié, d'amour et d'autres choses…

Noah, Adélaïde et Elias sont amis depuis leurs toutes petites enfances, aujourd'hui ils ont dix-huit ans. Noah et Adélaïde qui ont une amitié fusionnelle entre à Sciences Po à la rentrée, Elias moins intellectuel a décidé d'arrêter ses études et de travailler. Tout était programmé pour chacun, une nouvelle vie dans un monde d'adulte, ils étaient heureux. Pourtant, la veille de leur prérentrée, Adélaïde est partie, sans un au revoir, laissant derrière elle une enveloppe contenant une lettre d'adieu et une clé de boîte postale. Cette dernière contenait le journal d'Adélaïde destiné à Noah et qui détient toutes les réponses de ce départ brutal.

On n'est clairement pas dans l'action ou l'exaltation avec ce roman mais davantage dans quelque chose de plus intimiste et psychologique. La base de l'intrigue est le départ précipité d'Adé et la lecture du journal par Noah, des révélations qui s'accumulent au fur et à mesure pour avancer, comprendre ce geste si incompréhensible pour le jeune homme et son meilleur ami. Ces révélations et cette lecture entraînent un parallèle avec la vie de Noah, sa façon de gérer les choses, ses émotions, comprendre ses sentiments et surtout de découvrir pourquoi ?

J'ai bien aimé cet aspect là, alterner la lecture du journal écrit du point de vue d'Adé, et la vie présente du point de vue de Noah. Cela crée une intimité, une connexion entre les deux personnages éloignés à ce moment là, un état psychologiquement intéressant et forcément crée chez le lecteur cette terrible envie de connaître le fin mot de l'histoire. A titre personnel, j'avais très rapidement deviné les choses jusqu'au dénouement final. Il n'y a pas de véritables surprises ou de suspenses, le roman suit une logique qui a déjà été vue, pour autant, il se révèle très prenant et addictif avec cette soif de savoir si l'on s'est trompé ou non. J'avoue avoir eu du mal à lâcher ma lecture à cause de cela. Par ailleurs, une nouvelle fois l'auteure aborde des thématiques qui toucheront le public adolescent visé : l'amitié, les relations entre filles et garçons, l'amour, la mono-parentalité, les études, les passions…

Les personnages sont plutôt chouettes bien qu'un peu caricaturés. Noah est un garçon intelligent, sportif, simple et peut – être un peu naïf aussi mais il s'agit plutôt de déni que de véritable naïveté. J'ai eu mal au coeur pour lui car c'est le plus affecté par ce départ qu'il ne comprend pas et qui découvre en lisant le journal, des révélations dont il ne s'attendait pas du tout. On suit ses émotions face à tout ça, la tristesse, la colère, la solitude et l'incompréhension aussi parfois mais aussi son amour pour ses amis, Elias et Adé, même si cette dernière a une place particulière. Adélaïde est tout en douceur et sagesse, l'idée d'un départ en secret, du journal pour expliquer des choses qu'elle ne savait comment aborder oralement, c'était plutôt bien trouvé. Elle a un côté un peu innocent et réservé, mais elle est très touchante aussi. Enfin Elias, est un personnage plus secondaire et plus en retrait de la fusion des deux autres, c'est un peu le fêtard du trio, celui qui boit et qui drague à tout va, celui qui semble moins sérieux avec un humour omniprésent. J'ai bien aimé ce décalage avec les deux autres qui le rendait un peu différent et donc plus individualisé. Malgré cela, j'avoue avoir eu du mal à comprendre certaines réactions, ce manque de précipitation pour lire le journal de Noah (j'ai un truc pareil dans les mains, je me jette dessus sans m'arrêter !) ou le temps d'implication d'Elias face au départ de celle qu'il considère comme sa soeur entre autre chose.

Globalement, le roman est plutôt bien écrit bien que cela reste très basique avec une fluidité et une simplicité appréciable à la lecture. J'ai trouvé que l'auteure avait fait énormément de progrès entre celui-ci et Blue. Si l'on doit reprocher certaines choses, cela rejoint un peu les défauts qui m'avaient fait tiquer sur Blue, des facilités d'intrigue, des choses qui traînent et d'autres qui se passent trop vite, des invraisemblances, un manque de développement, mais ces défauts sont nettement atténués dans ce roman – ci. Franchement, j'ai apprécié ma lecture, j'ai dévoré le roman mais j'ai détesté la fin. Cela ne tient qu'à moi évidemment, une affaire de goût… Mais là encore Camille Pujol a flingué tous mes espoirs en quelques lignes… J'avoue que cela m'a rappelé le seul et unique Cat Clarke que j'ai lu… Je déteste quand les auteurs choisissent ces options là !

En bref, un roman qui se dévore tant on a envie de découvrir le fin mot de l'histoire. L'ensemble est plutôt sympa et sans prétention avec des personnages touchants et une intrigue dramatique qui tient la route malgré quelques faiblesses certaines. A mon avis, il trouvera son public auprès des adolescents. Divertissant et agréablement surprise !

Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour l'envoi de cet ouvrage.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus