AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075091269
Éditeur : Gallimard Jeunesse (16/11/2017)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 89 notes)
Résumé :
À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, do... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
Arakasi
  21 décembre 2017
Malcom a onze ans et c'est un garçon comme les autres, peut-être un peu plus curieux et éveillé que la moyenne. Depuis sa plus tendre enfance, il aide à tenir la taverne La Truite au bord de la Tamise, partageant son temps entre le travail à l'auberge et sa passion pour la navigation. Ce petit train-train tranquille est brusquement interrompu par l'arrivée d'un bébé dans le prieuré voisin. Un tout petit bébé souriant et inoffensif, mais qui semble attirer l'intérêt de gens très puissants, notamment la dangereuse malveillance du Magisterium, le bras armé de l'Eglise qui fait plier l'Angleterre sous son étreinte de fer. C'est que la petite Lyra n'est pas la fille de n'importe qui, mais celle de Lord Asriel, explorateur renommé aux idées férocement anticléricales, et de Marisa Coulter, agent redoutée et efficace de l'Inquisition. le jeune Malcom a le coeur tendre et il s'attache rapidement à la fillette. Alors qu'un déluge sans précédent s'apprête à s'abattre sur l'Angleterre et que les eaux de la Tamise montent dangereusement, Malcom embarque le bébé sur son bateau « La Belle Sauvage » et débute une épopée épique.
On ne l'attendait plus mais voici que Pullman, plus de quinze ans après, nous pond la suite – ou plutôt la préquelle – de « La Croisée des Mondes » ! Excellente nouvelle pour tous ses fans, bien sûr, mais qui soulève de nombreuses questions : retrouverons-nous tous nos personnages préférés ? L'univers créé par Pullman sera-t-il toujours aussi captivant ? Et, surtout, cette nouvelle trilogie sera-t-elle à la hauteur de la précédente ? Ce premier tome ne permet pas de répondre à toutes ces questions, mais l'auteur y prend incontestablement un bon départ. Moins exotique que les derniers tomes de « La Croisée des Mondes » qui nous entraînaient à travers les cieux et les univers jusque dans les tréfonds du royaume des morts, « La Belle Sauvage » développe efficacement l'Angleterre dans laquelle grandira Lyra, un pays marqué par l'obscurantisme et dominé par une Eglise intransigeante. La magie reste pourtant très présente dans le récit, notamment dans la deuxième partie du roman, et, si Pullman fait souvent référence à la mythologie biblique, il s'inspire aussi allègrement des contes et légendes propres à Albion.
Les deux personnages principaux – trois si on compte la toute petite Lyra – sont bien typés et attachants, notamment la compagne de Malcom, Alice, une jeune fille débrouillarde et sarcastique cachant sous une attitude revêche de nombreuses fêlures. Leurs daemons respectifs n'ont, pour le moment, pas fait montre d'une grande personnalité mais cela viendra surement. A noter que si les personnages principaux sont des enfants, la caractérisation des adultes n'est pas négligée pour autant. J'ai retrouvé notamment avec beaucoup de plaisir Lord Asriel, mon gros coup de foudre de la trilogie originale, toujours ébahissant de charisme, et que nous verrons déployer en quelques pages plus de tendresse pour sa fille que pendant l'intégralité de « La Croisée des Mondes ». Faut croire que le temps et la rancoeur l'ont bien endurci…
Un rythme un peu inégal, une fin un poil précipitée et un style agréable à suivre mais pas à sauter au plafond font que j'hésite à donner à « La Belle Sauvage » la note maximale, mais elle n'en reste pas moins un très agréable moment de lecture. Reste plus qu'à attendre 2018 et l'adaptation en série télévisée de « La Croisée des Mondes » par la BBC. J'ai trop hâte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
Miney
  23 novembre 2017
C'est un vrai bonheur de retrouver cet univers ! En quelques pages, on se sent chez soi, on a l'impression de retrouver notre maison d'enfance avec cette atmosphère qui n'appartient qu'à elle, et de réaliser à quel point elle nous avait manqué. J'ai dévoré cette préquelle à toute vitesse, et pourtant j'en ai savouré chaque phrase comme si elle durait une éternité.
Philip Pullman possède un vrai talent de conteur et nous le prouve encore une fois. Les diverses ramifications de l'intrigue se rejoignent et se nourrissent les unes les autres avec naturel, sans forcer, lentement mais sans temps mort. C'est un récit d'aventure pur, haletant, dont l'entraînante simplicité n'est que feinte. Derrière cette course-poursuite fluviale, des enjeux plus profonds se dessinent, et la religion en est encore une fois au coeur. Si l'émerveillement garde tout de même une belle part dans l'histoire, avec certaines péripéties qui fleurent bon le conte de fée, certains passages de ce roman sont à glacer le sang.
On reste un peu sur notre faim avec quelques mystères qui ne trouvent pas de réponse à la fin du volume, sans doute des pistes à garder en tête pour les tomes suivants. En tout cas, la lecture est assez riche pour valoir une relecture afin d'en saisir toutes les subtilités.
J'ai été un peu inquiète avant de commencer ma lecture, parce qu'ayant grandi avec Lyra, j'avais peur de ne pas m'attacher autant aux personnages de cette nouvelle aventure. J'ai très vite été rassurée, car ils se sont rapidement révélés complexes, humains.
Malcolm est un garçon de 11 ans vif, intelligent et déterminé comme Lyra avant lui (ou plutôt après lui, chronologiquement), mais qui possède un calme et une maturité sereine, une certaines douceur bien à lui. Avec Asta, son dæmon, il forme un duo très attachant.
Mais c'est Alice, sa compagne d'aventures un peu plus âgée, que j'ai préféré, et qui pourtant a été ma seule (minuscule) déception du livre. Elle apparaît d'abord comme un personnage très secondaire et pas très sympathique, mais on s'aperçoit vite que derrière ses manières moqueuses et méprisantes, parfois violentes, se cache une personnalité bien plus profonde que ça, et peut-être un passé qui n'est pas tout rose. Pourtant, malgré l'importance qu'elle gagne dans le récit, je l'ai trouvée en retrait, pas assez mise en valeur alors qu'elle a beaucoup de potentiel.
J'ai eu du mal avec le professeur Hannah Relf, dont les motivations me paraissent floues et peu crédibles.
Ça a été un plaisir de retrouver les personnages de la première trilogie, même brièvement, et Lyra et Pan bébé sont juste adorables !
C'est encore un peu tôt pour égaler le coup de coeur monumental de la première trilogie, mûrit au fil des ans et des relectures, mais La Belle Sauvage est une lecture extrêmement plaisante, et je gage que cette nouvelle trilogie se fera une belle place dans mon panthéon livresque. Vivement le tome 2 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
LoupAlunettes
  04 février 2018
Non sans émotions, nous retrouvons l'auteur de "la trilogie de la Croisée des Mondes" après tant d'années.
Cette série connut un grand succès et Philipp Pullman nous a ainsi sevré dans un plaisir de l'exigence.
On nous parle d'un préquel avec la "Belle sauvage".
Nous retrouvons notre chère Lyra bébé.
Que peut-on nous proposer de plus, le mystère de la Poussière dévoilée?
Bonne question, me semble t-il.

Dès les 1ers chapitres, nous comprenons qu'il ne sera pas aisé de commencer par ce préquel pour des néophytes, les fans s'y retrouveront beaucoup plus rapidement. L'auteur ne se montre pas très démonstratif, peut-être volontairement, quant à ce qui fait la particularité de ce monde Moyen-âgeux futuriste.

Rappelez-vous alors, chaque humain est attaché depuis la naissance à des créatures métamorphes, qui se transforment suivant l'humeur des enfants, puis se fixent symboliquement sur un animal à l'image de son caractère dominant.
Ce monde étrange est partagé entre les scientifiques et les religieux, mais ces derniers ont la main mise sur le pouvoir et prennent soin de sévir devant toute allusion à des mondes parallèles ou autres expériences divinatoires de la part des scientifiques.
Hérésie, crachent le Magisterium.
Pourtant, nous le savons, des boussoles spéciales, l'aliéthomètre, permettent de communiquer avec des savoirs cachés, grâce à la Poussière qui entoure à profusion et de façon invisible les enfants, permettant même de franchir des mondes parallèles.

Allons-nous retrouver les peuples gitans, les ours guerriers et les clans de sorcières qui prêtèrent main forte à Lyra, avec ce nouveau héros...Malcolm?

Malcolm, a onze, est fils d'aubergiste.
C'est un gamin serviable qui rend, en plus de ses tâches à l'auberge "la Truite"de son père, de menus services au pieuré voisin. Il aime passer du temps et converser avec les religieuses du lieu comme de bonnes amies.

L'écriture de Philipp Pullman nous capte déja et l'action ne tarde pas.
Des disparitions sont perpétrées autour d'individus oeuvrant à priori contre le conseil religieux.

Malcolm en sera témoin et trouvera quelque chose qui pourrait le mettre dans l'insécurité.
L'origine cachée de Lyra est pleinement dévoilée ici et le bébé est fortement caché, recherché.
Ce qui n'est pas le cas dans la trilogie. Pour quelles raisons?
Lyra n'a pas de pouvoirs plus spéciaux que les autres, nous le savons. C'est son caractère téméraire et c'est véritabelement l'origine de ses deux parents qui l'ont placé dans l'action.
Ce n'est là, qu'un tout petit bébé innocent.
Mais là, nous pouvons nous rappeler de la prédiction du clan des sorcières.
Elle ne va que conforter une mission déja connue des lecteurs de Lyra pour une chose qui doit être faite pour le bien commun, le vrai bien commun.
La trilogie d'origine développe la difficulté à y parvenir.

Ce volume-ci est intrigant, l'auteur prend le temps avant d'abattre ses cartes.
Beaucoup d'informations circulent, le tout transité par le jeune Malcolm qui croit bien faire, se trouve souvent au bon endroit au mauvais moment.

Il pose des questions quant à la garde de confiance insolite des soeurs du prieuré sur le bébé, surprend de tristes personnages qui rôdent autour du bâtiment, remarquent les volets nouvellement équipés de renforts.
Une forte inondation est en plus prédite par les gitans. Réalité ou superstition?

Tandis que le quotidien semble tout le temps tranquille et banal, beaucoup de choses donnent l'impression de se soulever doucement. Malcolm et son daimon Asta rapportent leurs observations à Hanna le professeur, possédant un aliéthomètre et qui travaille secrètement pour un groupuscule scientifique qui tente de percer le secret de la poussière.
Malcolm confie tout ce qu'il fait avec plus ou moins de filtres à ses parents, pour sa bonne conscience, mais nous ne sommes pas dupes, dans tout cela, le jeune Malcolm est devenu un espion involontaire de premier choix. Que risque t-il sur cette voie?

Lui, en a une petite idée. Il en a été aussi témoin.
Que de rencontres. Comment distinguer les bonnes âmes? Observer la forme des daimons? Pas si simple.

Lord Asriel, vrai père de Lyra et scientifique de la poussière, qui se présente à lui comme un homme généreux, victime sous-entendue de la situation, évite toute interprétation manichéene. Il sacrifierait tout pour savoir où voyage la poussière entre les aurores boréales, ce que représente ces bouts d'images au travers des lueurs lumineuses. lLes images de Lord Asriel bordant un enfant devant le ciel étoilé porte déja à sourire.
Ainsi, Foi et Connaissance, sources indispensables, s'affrontent dangereusement dans des travers construits par l'auteur.

Lord Asriel a renforcé la petite barque "la belle sauvage" de Malcolm pour le remercier de le lui avoir prêté mais on ne peut s'empêcher d'y voir un besoin futur et caché.
Nous sourions car cette "Belle sauvage" pourrait tout aussi bien être la frondeuse Lyra ado. Presque un signe.
Comment un personnage aussi valeureux a pu surgir de l'union de personnages aussi dangereux que ses parents? Madame Coulter, la séduisante génitrice de Lyra, à la solde du Grand Conseil Religieux, fera aussi son apparition.

C'est enfin à la moitié du roman que l'action monte enfin d'un cran, les amarres sont lâchés, comme l'eau qui monte.
Hannah, Malcolm et sa nouvelle alliée Alice vont boire la tasse.
Quelle idée assez originale Philipp Pullman a pu faire émerger de son imagination pour relancer l'aventure quelques années plus tôt?
Quelle vérité inédite assez grande est couvée par l'auteur, idée possiblement ignorée ou diffuse dans la Trilogie originale? Les fans seront vigilants à la cohérence, c'est certain.
Les personnages sont délicieusement attachants ou troubles.
Des phénomènes nouveaux autour de la poussière viendront satisfaire une partie des curiosités.
C'est un bon pavet de lecture, certe, mais qui ne devrait nullement effrayer la soif des aventuriers qui ont déja signé précédemment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ewylyn
  13 février 2018
Je tenais à remercier les éditions Gallimard Jeunesse via le site On lit plus fort pour ce partenariat. Je ne m'y attendais pas du tout, d'autant plus que je n'avais jamais lu A la croisée des mondes. de ce fait, je ne sais pas si j'ai bien fait de m'y plonger, mais vu que c'est un beau coup de coeur, je ne vais pas m'en faire pour la suite. En tout cas, ce fut une lecture passionnante, exaltante et impossible pour moi de lâcher le livre une fois dedans. J'ai hâte de me remettre dans ma lecture d'A la croisée des mondes.
J'adore ce type d'univers avec pas mal de fantastique et de magie, la pointe de réalisme vu que nous sommes dans notre monde. Les deux se rejoignent parfaitement et se mélangent à merveille, je n'ai pas eu l'impression que l'un dévorait l'autre, ou qu'un pan semblait plus bancal que l'autre. de plus, l'auteur évoque tellement de sujets qui me parlent et m'intriguent comme la religion, la politique, des castes secrètes, des prophéties, la liberté de penser, l'érudition et la recherche... Ce qui est très plaisant c'est que l'auteur en parle normalement, avec fluidité et simplicité, avec justesse et soin. C'est très riche, très dense et l'on pourra peut-être reprocher quelques longueurs... personnellement, j'ai adoré et je n'en ai pas perdu une seule ligne.
Je suis très pressée de reprendre A la croisée des mondes pour revoir Lyra et son daemon, pour comprendre la Poussière, pour en apprendre davantage sur cet objet merveilleux qu'est l'aléthiomètre aux motifs complexes. Toutes ces notions me sont familières parce que j'ai vu l'adaptation cinéma, mais j'ai été ravie de les redécouvrir ici, de les approcher d'un peu plus près. Au-delà des aspects intellectuels et politiques, la religion a une grande place avec cette ligue terrifiante liée à Alexander. C'était glaçant de lire tous ces événements. J'avoue que l'aventure de Malcom et d'Alice comporte un vrai ascenseur émotionnel ! On a de l'angoisse, les nerfs tendus, la peur, la tristesse, l'incompréhension, l'émerveillement ; c'est toujours palpitant à lire et j'ai adoré leur périple à travers la Belle Sauvage.
Côté personnages, je suis fan de Malcom, curieux et inventif, c'est un héros en or avec toujours des idées, de la passion. J'ai adoré le suivre et c'est mon coup de coeur ! Alice m'a laissée plus indifférente, excepté à la fin, je n'aimais pas tellement son côté brutal. Néanmoins, elle est bienveillante et forte. Bonneville est effrayant, Mme Coulter est mystérieuse, les soeurs veillant sur Lyra sont géniales et adorables. Les personnes d'Oakley Street sont passionnantes à découvrir comme Hannah que j'ai beaucoup aimé ou encore Coram, même si mon chouchou sera Lord Asriel. Je ne vais rien dire de plus sur les personnages, à part qu'ils sont intrigants, bien pensés et qu'ils nous réservent bien des surprises par la suite.
En terme d'histoire, la plume de Pullman a une magie extraordinaire. D'habitude, je n'aime pas les plumes où les phrases sont longues, tournées de manière hyper léchée et carrées. Je trouve toujours cela froid, distant, voire prétentieux (comme une encyclopédie de la langue plus qu'une vraie histoire). Mais là, la plume est très travaillée et juste, précise et très précieuse. J'ai adoré suivre chaque mot que l'auteur employait pour décrire les événements, les personnages et leurs émotions, les descriptions. L'intrigue nous présente deux adolescents mêlés malgré eux à des jeux d'adultes basés à coups de politiques, de recherches scientifiques, de prophéties et de religion à la limite du fanatisme. Alice et Malcom vont se voir confier un bébé, Lyra, au centre de toutes les attentions, des plus malveillantes aux plus amicales. Ils vont devoir fuir avec ce bébé, la sauver, en prendre soin et lui trouver un refuge, tout ceci sur fond d'une crue terrifiante, à bord de la Belle Sauvage. L'histoire est une intrigue de survie, de course-poursuite, de dangers et de toutes les notions évoquées au long de cette chronique. C'était passionnant, très complet et j'ai été embarquée du début à la fin.
En conclusion, retenez que le roman est très dense, il se peut que tout ne vous intéresse pas. Aussi, je ne sais pas si en ayant lu A la croisée des mondes, vous trouverez ce roman bien ou pas. En tout cas, il m'a convaincue de me précipiter pour terminer l'Intégrale ! Je ne pensais pas adhérer autant à l'univers, aux personnages ou à la plume de l'auteur. J'ai pris ma place sur la Belle Sauvage, j'ai suivi Malcom et ses aventures passionnantes, tout y est pour vivre une très grande Histoire. J'ai hâte de découvrir la suite désormais !
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pixie_dust
  11 février 2018
J'ai enfin lu le premier tome tant attendu de cette nouvelle trilogie, qui est un prequel de l'incontestablement inoubliable "À la croisée des mondes"! J'avais très hâte de replonger dans cet univers merveilleux et je n'ai pas été déçue! C'est un excellent roman jeunesse rempli d'aventures trépidantes et empreint d'une grande sensibilité. On y retrouve des personnages déjà connus et on en découvre de nouveaux, tout aussi attachants. J'ai particulièrement aimé le personnage de Malcolm, un garçon intelligent, sensible et courageux. 

J'ai tout de même deux petits bémols de fan pointilleuse à émettre... Premièrement, si la première trilogie contenait certains éléments violents ou effrayants, elle demeurait assez "grand public". Dans ce tome-ci, même s'ils sont peu nombreux, certains propos m'ont semblé plus sensibles et certaines scènes de violence, trop graphiques. Ces quelques passages rendent selon moi le livre inapproprié aux plus jeunes lecteurs, ce qui est un peu dommage. Deuxièmement, la grande force de la trilogie originale a été l'habileté de l'auteur à doubler une aventure fantastique jeunesse de références subtiles à la spiritualité et à la politique, pour la rendre porteuse d'un message philosophique révélé à la toute fin du dernier tome. Dans ce nouveau tome, l'auteur semble avoir abandonné toute subtilité pour faire d'emblée référence à des passages bibliques! L'approche m'a semblé moins habile et l'écriture, plus simpliste...

On peut lire ce tome sans avoir lu "À la croisée des mondes" sans problème, mais je conseillerais tout de même aux lecteurs néophytes de découvrir la série avec la première trilogie, dans laquelle les mystères de cet univers particulier se révèlent de façon plus progressive. C'est une des meilleures séries jeunesse — selon moi de calibre "Harry Potter". Il faut la lire absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (4)
Actualitte   07 décembre 2017
Une aventure incroyable, un univers fouillé, des personnages marquants et une plume qui n’a rien perdu de son acuité avec les années.
Lire la critique sur le site : Actualitte
LeFigaro   01 décembre 2017
Avec La Belle Sauvage, Philippe Pullman, ancien professeur à Oxford, inaugure une nouvelle trilogie de son cycle à succès, À la croisée des mondes.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Liberation   27 novembre 2017
L’écrivain anglais en remontre à J.K. Rowling et à Harry Potter avec sa nouvelle trilogie.
Lire la critique sur le site : Liberation
Elbakin.net   20 novembre 2017
Rarement des romans aussi longtemps attendus se seront révélés à la hauteur de nos plus beaux espoirs. En prime, l’auteur a déjà terminé la rédaction du tome 2, ce qui signifie que l’on ne devrait pas patienter bien longtemps cette fois !
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
LaGeekosopheLaGeekosophe   05 janvier 2018
Vous pouvez rejoindre la ligue de Saint-Alexander dès aujourd'hui. Vous recevrez un badge, semblable au mien, que vous porterez fièrement pour montrer ce qui est important pour vous. C'est gratuit. Vous pouvez devenir les yeux et les oreilles de la Sainte Église dans le monde corrompu où nous vivons. Alors, voulez-vous nous rejoindre ?
Commenter  J’apprécie          60
Era29Era29   20 novembre 2017
Pendant une minute, deux peut-être, rien ne se produisit, puis les bras fins de soeur Fenella tendirent à l'extérieur un petit paquet, qu'Asriel prit avec une délicatesse infinie. Le léopard se dressa sur ses pattes arrière et Asriel se pencha en avant pour que son daemon puisse s'adresser tout bas à celui de Lyra.
Commenter  J’apprécie          30
MineyMiney   23 novembre 2017
Lyra est très heureuse. Elle n'arrête pas de parler à son daemon. Et il lui répond. Ça jacasse du matin au soir. Sœur Fenella dit qu'ils s'apprennent mutuellement à parler.
Commenter  J’apprécie          50
ArtelodeArtelode   01 décembre 2017
Hannah souleva le couvercle et observa attentivement l'aléthiomètre avant de le sortir de son nid de velours bordeaux pour le déposer sur la nappe blanche. Il était plus épais que celui de Bodley, mais le cadre en or, pareillement usé à force de manipulations, brillait du même éclat dans la lumière de la lampe. Les trente-six symboles disposés autour du cadran étaient représentés de manière plus simple, en noir sur de l'émail blanc, et non pas en couleur sur de l'ivoire comme ceux de l'instrument de la Bodley : ils semblaient moins décoratifs, plus fondamentaux. Derrière les aiguilles, un soleil éclatant, gravé, occupait le centre du cadran.
Hannah sentit ses mains être attirées vers l'instrument, comme par le visage d'un amoureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie_dustPixie_dust   27 décembre 2017
...Malcom sentait que, s'il lui posait les bonnes questions, Eric lui confierait des choses qui ne devaient pas être divulguées car le plaisir de détenir des secrets était accru quand on les répétait.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Philip Pullman (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip Pullman
Payot - Marque Page - Philip Pullman - La Belle Sauvage
autres livres classés : InondationsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

A la croisée des mondes 1 : Le Royaume du nord, de Phil Pulman

Comment se nomme le héros de l’histoire ?

Iorek BYRNISON
Lyra BELACKA
Marissa COULTER

7 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : À la Croisée des Mondes, tome 1 : Les Royaumes du Nord de Philip PullmanCréer un quiz sur ce livre
. .