AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Sally Lockhart tome 3 sur 4
EAN : 9782070612826
602 pages
Gallimard Jeunesse (30/11/-1)
3.98/5   202 notes
Résumé :
Un parfait inconnu prétend avoir épousé Sally Lockhart...
et il réclame la garde de sa fille Harriet, ainsi que tous les biens de la jeune femme ! Une mauvaise plaisanterie ? Sally l'espère... Pourtant le piège se referme autour d'elle. Pourquoi cet homme, qu'elle n'a jamais vu, s'acharne-t-il ainsi ? Pour sauver sa fille, Sally doit fuir, mais il lui faudra affronter les ombres de son propre passé au cœur du vieux Londres. Retrouvez l'intrépide héroïne Sally... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 202 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ce tome trois des aventures de Sally Lockhart est à mon sens assez différent des deux précédents, dans la mesure où les sujets traités n'ont plus vraiment la même connotation. Nous ne sommes plus seulement dans un roman d'aventures et d'intrigues, mais plus dans un roman où la transformation de la société prend une place prépondérante. L'indépendance de Sally, déjà présente dans les deux premiers tomes, était déjà en soi, un élément clé de l'histoire. Philip Pullman ose et bouscule la société anglaise du dix-neuvième siècle. J'avais aimé cet aspect-là. Déjà parce que Sally était, de ce fait, plus proche d'une lectrice de notre époque, et qu'en plus cela lui donnait une force et un charisme particulier. Mais le fait aussi que son côté marginal pour l'époque la pousse à se surpasser était un plus indéniable.

Dans ce tome trois, Sally est confrontée à bien d'autres réalités : la pauvreté, l'exploitation des ouvriers, la misère, la maladie, la soif de profit, la corruption, la déchéance, le racisme... J'ai trouvé ce tome beaucoup plus "politique" pour le coup. Et en un sens, cette dimension-là a changé la donne. Il y avait beaucoup plus de réflexions par rapport à tout cela, une description de la vie des Londoniens à cette époque avec plus de réalisme, le contexte était différent, le sentiment se dégageant du roman aussi. Pourtant, Philip Pullman a su garder le côté aventureux de ses précédentes histoires. Il commence d'ailleurs très fort ce troisième tome.

Dès les premières pages, Sally se retrouve face à un complot qui m'a particulièrement agacée. J'ai une sainte horreur de sentir un héros que j'affectionne se trouver dans une situation plus qu'injuste et malhonnête. Dès le départ, on ressent un sentiment d'impuissance totale. Puis le dégoût. Un total inconnu demande le divorce à Sally (alors qu'elle n'a jamais été mariée, cela va s'en dire) et lui réclame la garde d'Harriet, sa fille et celle de notre regretté Frédérik. Mais cela va encore plus loin, on accuse l'héroïne de maltraitance, d’alcoolisme, de médisance, d'avoir quitter le foyer conjugal... Et autant vous dire qu'à l'époque, les femmes mariées n'avaient aucun droit et de telles accusations étaient impossibles à contredire, les femmes n'étant que des objets de décoration... L'avocat de Sally n'arrange rien à la situation. Il est incompétent, mesquin et a une piètre opinion de Sally. Bref, le lecteur est plongé dans une mélasse qui semble être impossible à vaincre. On imagine que les choses vont s'arranger mais... on doute de plus en plus.

Jim et Webster sont bien entendu absents, ce qui donne un plus à l'ampleur de la machination, mais les deux personnages m'ont cruellement manqué. Cependant, le fait que Sally se retrouve sans ses deux amis, nous donne la possibilité de rencontrer et de connaître plus de personnages. En un sens, c'était vraiment intéressant, car on rencontre des gens que Sally connaissait déjà, mais aussi des inconnus, et cela fait sortir notre héroïne de sa zone de confort. Elle prend conscience aussi de beaucoup de choses, et change peu à peu sa vision de la vie. C'est le tome du changement, et même si certaines choses sont un peu idéalisées, c'est une bonne chose.

Le tome, bien entendu, est aussi une course poursuite à la recherche de la vérité concernant toute cette machination. Sally ne se laisse pas faire, et malgré tous les obstacles qui se dressent devant elle, elle cherchent et essayent de comprendre. L'imbrication de son malheur et de ceux des autres est bien agencée, on arrive assez rapidement à découvrir qui est derrière tout cela mais l'enquête en elle-même est pleine de rebondissements. C'est palpitant. D'autant plus que j'ai trouvé qu'il y avait de nombreuses collaborations dans ce tome. J'adore cela, je trouve qu'une dynamique particulière s'instaure alors et que des événements qu'on ne croyait pas possibles, finissent pas se produire.

On ne s'ennuie pas une seule seconde, et les derniers chapitres du roman sont addictifs. Ils relâchent une certaine pression qui nous permet d'apprécier encore plus la fin. Je dirais même que les derniers mots de Harriet étaient juste parfaits ! J'ai donc hâte de poursuivre l'aventure avec notre jeune héroïne dans le dernier tome de la saga.


Lien : http://loticadream.com/blog/..
Commenter  J’apprécie          111

C'est dans LIRE de novembre 2017 que j'ai découvert Philip Pullman au travers d'un extrait de "La Belle Sauvage", premier volet d'une nouvelle trilogie. le regret de le découvrir si tard est atténué par le plaisir que j'ai maintenant à le lire.

Je n'ai fait qu'entamer la Belle Sauvage et l'ai vite refermée pour la réserver et m'en délecter après avoir lu ses précédents ouvrages, en commençant par la trilogie fameuse: "A la croisée des mondes". Ces trois livres sont des merveilles d'intelligence, d'imagination et d'écriture au service d'une intrigue passionnante. Les enfants y trouvent leur compte, mais les parents peut-être encore plus. Érudition, humour, ironie, philosophie, psychologie se fondent dans un mélange si délectable que la suite qu'il en donne apparaît comme un cadeau du ciel.

Mais Philip Pullman n'a pas qu'un immense talent de conteur, il est aussi généreux et prolifique. Attention, c'est un auteur à risque: il rend addict. J'en suis une victime. Je me suis, aussitôt après, plongé dans la série de Sally Lockhart, une héroïne dont on voudrait être le héros. le troisième opus ( la vengeance du tigre) est particulièrement captivant, saisissant, émouvant. On suit Sally prise dans un piège diabolique puisqu'un infâme veut s'emparer de son enfant. L'intrigue n'est pas seulement poignante mais elle s'insère de façon subtile dans une ambition historique et politique d'une belle envergure. L'auteur nous immerge dans le Londres miséreux de 1881, il nous le fait voir dans son horreur comme aussi l'arrivée des immigrants juifs fuyant les pogroms de Russie. Son livre est un manifeste, un pamphlet. On en sort effrayé, émerveillé par l'art et la manière de monsieur Philip Pullman.

Sa notoriété est mondiale, son talent immense, c'est un écrivain magicien.

______

Commenter  J’apprécie          10

Ce volume est plus épais que les autres. je me suis dis "chouette ce sera agréable de rester un peu plus longtemps dans une aventure de Sally Lockhart !"

Au final, il y a quelques longueurs qui auraient pu être coupées. Notamment un long passage qui raconte les galères successives que Sally rencontre en 24 heures. Cela semble durer une semaine.

C'est cependant le tome le plus abouti à mon sens. Peut-être un peu ardu pour les plus jeunes. Il est évident que l'auteur dénoncer ici la condition féminine, l'ascension fulgurante du système capitaliste et ses conséquences sur les plus pauvres.

Sally est confrontée à tout cela. Jusqu'à présent, elle vivait sur un petit nuage. Petite bourgeoise émancipée, elle découvre la misère sociale et l'inhumanité de ceux qui l'exploitent pour s'enrichir.

Tout cela est très bien amené, cela retarde un peu l'avancé de l'intrigue, qui finalement se trouve être multiple, mais qu'importe.

Une belle peinture du Londres du XIXème. Un régal à lire.

Commenter  J’apprécie          40

J'ai dévoré ce troisième tome. J'avais bien apprécié les deux premiers ; mais celui- ci est encore au dessus.

Nous retrouvons Sally, véritable femme d'affaire ; au train de vie bien occupé et surtout maman. Mère d'une adorable petite fille, Harriet. Mais cette fois-ci, Sally se retrouvera souvent seule face aux aventures auxquelles elle devra faire face. Bien sur, de nouveaux personnages viendront à son secours, tous sont très intéressants. Ces derniers seront tous issus d'univers bien différents ; socialement et/ou politiquement.

Sally, très tôt dans le livre, est confronté a un problème, faisant d'elle une nouvelle fois la victime d'une folle machination, terrible pour elle mais surtout pour sa très jeune fille. Cette dernière sera au centre de toutes les attentions, bonnes et mauvaises ; et nous suivons, au fil des pages, Sally, qui fera tout pour protéger son enfant.

Le récit est haletant, bien écrit et intéressant. le contexte géopolitique de l'époque et la description de ce vieux Londres est toujours bien décrit par l'auteur.

Le déroulement des évènements nous expose à des sujets terribles. A savoir la femme, sa place dans sa société vis à vis de l'homme à cette époque. L'argent et son influence et tout ce que cela peut acheter, en dépit des lois. le mariage, la pauvreté etc.., tant de sujets évoqués dans ce troisième tome, rendant celui-ci très abouti.

C'est avec grand plaisir et curiosité que je m'en vais débuter le dernier tome de cette saga.

Commenter  J’apprécie          00

Ce troisième tome est assez différent des deux premiers. On se concentre sur notre héroïne puisque ses précieux amis sont à l'étranger et ne peuvent donc pas l'aider. Cette nouvelle dynamique n'en est pas pour autant moins bien. On plonge rapidement dans ce nouveau complot destiné à ennuyer Sally et on essaye de trouver qui est ce méchant caché dans l'ombre, qui est encore un meilleur méchant que le méchant du 2e tome. Et quand la pièce tombe, et qu'on comprend qui il est, on se dit que c'est vraiment intéressant de lire tous les tomes de cette série d'un coup. Distancer la lecture de chaque tome aurait gâché un peu de ce plaisir.

Redécouvrir le génie de Pullman… Quelle délectation !

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation

Elle raisonnait comme une criminelle. Elle n'avait aucune raison de se sentir coupable. Cette histoire sans queue ni tête commençait à la ronger.

Elle regagna le Strand. Au n°223 se trouvait un armurier.

- J'aimerais acheter une arme à feu, dit-elle au vendeur moustachu à la mine lugubre.

- Un pistolet pour tirer sur des cibles, mademoiselle?

- Non, un revolver.

Elle avait déjà deux petits pistolets à un coup, très légers, dont la portée ne dépassait pas les trois mètres. Elle voulait quelque chose de plus conséquent.

(...)

- J'aimerais bien acheter le Colt, dit-elle, mais il est trop gros. Celui-ci est parfait. Je m'y ferai; j'ai l'habitude de tirer. Donnez-moi également une boîte de cinquante cartouches, je vous prie.

Le tout lui coûta une peu moins de quatre livres. Elle fit emballer l'arme et les munitions et les emporta avec elle, au grand étonnement du vendeur: d'ordinaire les dames et les messieurs de la bonne société faisaient livrer leurs achats à domicile pour éviter de se promener dans les rues avec un paquet. Mais Sally n'était pas d'humeur à jouer les grandes dames et elle partit avec son achat sous le bras.

Commenter  J’apprécie          40

En cette matinée ensoleillée de l'automne 1881, Sally Lockhart regardait sa toute petite fille jouer dans le jardin, et elle se disait que tout allait pour le mieux.

Elle se trompait, mais elle ne devait s'en apercevoir qu'une vingtaine de minutes plus tard. L'homme qui lui prouverait qu'elle avait tort était encore en chemin. Pour le moment, elle était heureuse, et surtout, chose plus rare, elle en avait conscience ; elle était habituellement trop occupée pour s'en rendre compte.

Commenter  J’apprécie          70

Elle héla un fiacre et donna au cocher l’adresse de Soho. Alors qu’elle s’installait sur la banquette, hissant Harriet sur ses genoux pour qu’elle puisse regarder par-dessus la tête du cheval, Sally ajouta :

- Et on ne laissera plus jamais qui que ce soit nous faire des misères.

- Ça m’ferait mal, conclut Harriet.

Commenter  J’apprécie          90

Sally se sentit submergée par la peur et le découragement : la chance était contre elle et la tâche qu’elle s’était assignée était au-dessus de ses forces.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Philip Pullman (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip Pullman
La quête de la jeune Lyra touche à sa fin, puisque cette troisième saison devrait logiquement être la dernière : À la croisée des mondes est une trilogie. Même si Philip Pullman, à l'origine de cette adaptation pour le petit écran, a signé d'autres opus en lien avec les aventures de la jeune fille dans des mondes parallèles… On la retrouve ici en bien mauvaise posture, tombée entre les griffes de sa mère, la cruelle Marisa Coulter, qui la drogue pour la retenir captive dans une chapelle abandonnée… Qui de son père, l'impulsif et ambigu Lord Asriel, en conflit ouvert avec la tyrannique Autorité, ou de son ami Will, armé du redoutable poignard subtil, parviendra le premier à la secourir ? Un vent de révolte et de castagne souffle sur ces inédits qui poursuivent honnêtement l'entreprise des précédentes saisons. Des épisodes peuplés d'anges noirs et d'ours en armures, de terrifiants inquisiteurs et de valeureux aventuriers, d'enfants courageux et d'adultes corrompus, semés de clins d'oeil à de grandes épopées de la pop culture (d'Indiana Jones à Star Wars). Où les fans d'Harry Potter mesureront une nouvelle fois à quel point J.K. Rowling s'est inspirée de Pullman pour imaginer le destin du jeune sorcier à lunettes…
#hisdarkmaterials #séries #ocs Vous avez aimé cette vidéo ? Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤25Instagram14¤££¤4fHZHvJdM38HA?sub_confirmation=1
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! Facebook : https://www.facebook.com/Telerama Instagram : https://www.instagram.com/telerama Twitter : https://twitter.com/Telerama
+ Lire la suite
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

A la croisée des mondes 1 : Le Royaume du nord, de Phil Pulman

Comment se nomme le héros de l’histoire ?

Iorek BYRNISON
Lyra BELACKA
Marissa COULTER

7 questions
165 lecteurs ont répondu
Thème : À la croisée des mondes, tome 1 : Les royaumes du Nord de Philip PullmanCréer un quiz sur ce livre