AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781542045032
140 pages
Éditeur : AmazonCrossing (23/05/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 14 notes)
Résumé :
1958. Dans une grotte d'Hatoma, petite île japonaise, trois corps et un journal intime sont découverts. Le journal appartient à Hiromi, une jeune fille de seize ans ayant grandi aux Etats-Unis.Réfugiée à Hatoma lors de la deuxième guerre mondiale, Hiromi découvre un jour deux déserteurs cachés dans une grotte alors qu'elle ramasse du sable étoilé ? de petits fossiles en forme d'étoiles. L'un est Japonais, l'autre Américain. Les deux hommes sympathisent malgré la bar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Pandorra
  18 janvier 2019
Une très belle surprise que ce récit, très émouvant !
C'est sur la petite île Japonaise d'Hatoma que s'est réfugiée Hiromi, jeune fille de 16 ans, se débrouillant pour survivre seule depuis le décès de sa tante.
Un soir, elle se ballade sur la plage pour ramasser du sable étoilé et aperçoit au loin un homme sur le point de se suicider et un autre homme dont elle redoute les intentions alors sans réfléchir, elle se précipite vers eux.
C'est ainsi qu'elle fait la connaissance de deux hommes que tout oppose et qui pourtant sont si semblable.
L'un est un soldat Japonais, Iwabuchi, l'autre est un soldat Américain, Bob : tous les deux sont des déserteurs, fuyant les ravages de la guerre, la mort, la haine... ils n'ont plus la force de l'affronter.
Iwabuchi semble être sur cette île depuis quelques temps déjà, en effet, il s'est aménagé une petite grotte à l'abris des regards, dans laquelle il se cache et survit tant bien que mal.
Cette grotte devient un territoire neutre, un lieu de paix, du moins pour un temps.
Alors durant un temps, Hiromi va aider ses deux hommes, nourritures, médicaments etc. Elle est la clé de leur survit car ils ne peuvent pas sortir de la grotte sans risque : déserteurs, s'ils sont découverts ou dénoncés, ils seront exécutés. Ils ne peuvent presque pas communiquer non plus, sans elle pour traduire à l'un ou à l'autre.
Les jours se ressemblent, les actions se répètent pourtant ce n'est pas lassant du tout, il y a de magnifiques moments de calme, de nature, des paysages paradisiaques, un ciel étoilé, beauté du vent, du bruit de l'eau sur la parois de la grotte, d'un arbre capable d'atténuer un typhon.. tout cela semble hors du temps, hors de la guerre qui pourtant n'est jamais bien loin : la radio, un bateau, un homme... toujours un élément pour rappeler la situation que l'on pourrait presque oublier.
J'ai beaucoup aimé les petits passages dans lesquels Iwabuchi se soucient de Bob, pour des détails comme la nourriture. le personnage d'Hiromi est puissant, marquant par son innocence, sa gentillesse, elle est à la fois fragile et forte. Elle avance et à sa façon elle lutte. Mais pas contre un ennemi précis, contre la guerre en faisant la paix, contre le mal en faisant le bien, en aidant les autres.
J'ai apprécié également que les ravages de la 2°guerre mondiale soient évoqués, mais que cela ne soit pas le coeur du récit, juste le contexte.
Il n'est pas question ici de juger cette guerre, encore, ni les Japonnais, ni les Américains (si ce n'est une petite phrase, du soldat Japonnais...).
Un super moment de lecture, avec une plume remarquable, dont la simplicité n'exclut pas la richesse, la beauté, bien au contraire. Cela donne au récit une dimension supérieur.
La fin m'a beaucoup surprise !
Déroutante d'abord puis, se révélant être effectivement la meilleure fin possible. La seule, peut-être. Et à la vue d'un certain prénom, j'ai été ravie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Dominique84
  15 juin 2017
Un roman qui nous projette dans un décor paradisiaque épargné par la guerre mais pour laquelle les protagonistes paieront pourtant le prix fort. Un roman qui mène à la réflexion sur la guerre, la nature humaine, l'humanité toute entière.
Souvenons-nous que qui que nous soyons, où que nous vivons, nous ne sommes que poussières d'étoiles
 
Sous la plume de deux jeunes filles, toutes deux âgées de 16 ans et séparées par plus d'un demi-siècle, le lecteur se retrouve dans la petite île d'Hatoma dans l'archipel d'Okinawa au Japon en 1945. Hiromi dont le père travaillait pour Mitsubishi à Los Angeles où elle avait vu le jour, était retourné au Japon en mai 1944. Hiromi l'avait suivi et s'était retrouvé piégée là-bas après l'attaque de Pearl Harbour. C'est dans cette petite île coupée du monde qu'elle découvrira une grotte où se cachent un déserteur japonais et un jeune américain blessé. Les jours passent et chacun y va de son histoire, ils se racontent, ils s'apprécient. Dans ce lieu confiné et secret, les frontières, les différences tombent. Il n'y a plus que deux hommes victimes de la bêtise humaine. Au péril de sa vie Hiromi revient chaque jour en cachette pour leur apporter des vivres. Personne ne doit savoir qu'elle aide à la fois un déserteur de l'armée japonaise et un renégat de l'armée américaine. Un secret qu'elle partage sur son journal intime que l'on retrouvera la guerre terminée. Que seront-ils devenus tous ? Il faut savoir lire entre les lignes, l'histoire ne s'écrit pas, elle se vit… et c'est vers cette vérité que longtemps plus tard, la jeune Hosaka ira en menant sa propre enquête.
Un roman déroutant tant il est difficile de le ranger dans une catégorie. L'auteur nous invite à une lecture onirique d'une histoire bien ancrée dans la réalité puisqu'elle se situe à la fin de la Seconde Guerre Mondiale au Japon, une histoire qui prend peu à peu le chemin d'un conte philosophique pour finir par un roman à suspense, le tout servi par une écriture tonique et poétique.
Histoire vraie, fiction ? Peu importe car la véritable histoire de ce roman est l'histoire des hommes pris au piège par la stupidité de la guerre, un hymne à la solidarité, à la fraternité, à l'amour.
Magnifique coup de coeur !
Lien : http://dominique84.overblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Goewin
  18 août 2017
Un livre déroutant et captivant.
Tout a commencé le 2 avril 1945. Hiromi a 16 ans et pour échapper à la guerre, elle s'est réfugiée sur l'île japonaise d'Hatoma. Alors qu'elle ramasse du sable étoilé, elle aide un soldat japonais, Iwabuchi, à sauver un soldat américain, Bob. Iwabuchi est déserteur, il s'est aménagé une grotte où il se cache pour éviter d'être exécuté. Bob fuit lui aussi les horreurs de la guerre. Entre ces deux hommes et Hiromi vont naître une profonde amitié. Elle va les nourrir et les soigner sans tenir compte du danger car si elle est prise à les aider, elle sera exécutée avec eux. Parviendront-ils à cacher ce havre de paix et à sortir vivants de cette guerre ?
Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Amazon Crossing pour ce Service Presse qui m'a fait voyager loin dans le temps mais qui m'a également transportée sur une île japonaise. Je suis tombée sous le charme de cette histoire où violence et poésie sont intimement mêlées. La plume de Roger Pulvers est limpide et délicate. Ses héros sont attachants et particulièrement émouvants. Á une époque où oeuvrer pour la paix est considéré comme une trahison et passible de la peine de mort, ces trois êtres qui à priori étaient ennemis vont s'entraider pour survivre. J'ai tremblé bien des fois pour eux, surtout à cause des voisines d'Hiromi qui ne cessent de la surveiller et de la suivre.
Ce livre nous fait réfléchir sur l'absurdité de la guerre et sur toutes les horreurs qu'elle entraîne. Poussières d'étoiles doit son nom à la quête d'Hiromi qui ne cesse de remplir des bouteilles de ce sable étoilé. Elle m'a fait penser à cette citation du Petit Prince de Saint-Exupéry : « C'est véritablement utile puisque c'est joli. » La relation qui s'instaure entre Hiromi, Bob et Iwabuchi est très belle, la barrière des langues ne les empêche pas de se comprendre même si le fait qu'Hiromi parle anglais facilite les choses.
C'est également une histoire pleine de suspense. La vie d'Hiromi, Iwabuchi et Bob était racontée dans un journal qui a été découvert par une équipe d'investigation du Corps des Marines Américains le 11 novembre 1958. Mais pour apprendre ce qui est réellement arrivé à nos trois amis, il nous faudra attendre 2011, année où grâce à son professeur, une jeune étudiante, Shiho Hosaka, choisira de faire sa thèse sur les évènements d'Okinawa.
Une histoire magnifique qui est un hymne à la solidarité, la paix et l'amour, à l'entente entre les peuples.

Lien : http://au-pays-de-goewin.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mllelilyn
  19 juin 2017
Une magnifique histoire !
Le livre est découpé en trois parties. La première se déroule durant la seconde guerre mondiale, la seconde au moment de l'après-guerre et la dernière est plus contemporaine.
L'histoire débute à Hatoma, une petite île que la guerre épargne encore. On y découvre Hiromi, jeune Américaine d'origine Japonaise, âgée de seize ans, qui se retrouve seule sur l'île, après la dislocation de sa famille.
Dès le départ, j'ai accroché. La simplicité et la justesse avec laquelle l'auteur nous plonge dans cet univers ne le rend que plus beau. Très rapidement l'histoire commence et alors on ne peut plus la quitter.
Ce n'est pas tant les rebondissements ou l'action, car il n'y en a finalement pas tant que ça, qui font que cette histoire est belle. C'est la beauté de l'univers, des petites choses qui rythment la vie de cette adolescente, de ces paysages décrient avec tant de précision et de cette sorte de bouffée d'air qui est créée, alors même que l'horreur est si proche. Hiromi a la capacité apaisante de nous faire oublier ce massacre, même quand elle le regarde dans les yeux. Sa fragilité, son courage, sa tolérance, la rende tellement attachante qu'au final les autres personnages semblent désuets à côté.
Certains passages sont extrêmement marquants, très violents et pourtant je n'ai pas ressenti de haine en les lisant. C'est bouleversant, tristement réel et on a une irrépressible envie que la paix revienne dans le coeur de ces habitants qui ont trop subi. La peur est là, camouflée derrière la vie, subtilement amenée par l'auteur.
La tradition et l'histoire japonaise est également très présente dans cette histoire, ce qui lui donne une toute autre dimension selon moi.
Et puis il y a ce message de tolérance, qui ne fait qu'approfondir l'intrigue au fur et à mesure des pages. Un message qui nous saute aux yeux et qu'on comprend qu'il soit si difficilement concevable à cette époque.
La fin est inattendue et contre toute attente, j'ai bien aimé. Bien que ce soit un petit peu en décalage avec le reste, j'ai trouvé après réflexion que c'était la meilleure fin possible pour ne rien enlever à la beauté de l'histoire.
Les deux dernières parties nous permettent de comprendre la première de manière très originale, bien que j'ai préféré la première partie en « narration interne ».
Lien : https://lilyn.fr/2017/06/19/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LourseLit
  05 septembre 2017
Je n'avais jamais lu de roman traitant de la seconde guerre mondiale côté Japon et c'est pour ça que ce roman m'a intéressée. le cadre de l'histoire est très joli, dans cette grotte sur la petite île d'Hatoma. Hiromi, la jeune femme qui est le personnage principal du roman est très touchante, isolée des siens par la guerre, elle vit sa vie comme elle le peut dans une maison abandonnée.
Elle va faire la connaissance de 2 soldats : un déserteur japonais et un américain blessé. Elle sera le trait d'union entre ces 2 hommes qui se cachent dans la grotte, leur traducteur et deviendra leur amie. le roman montre que la nationalité ne détermine pas l'amitié, en cela c'est une leçon touchante d'humanité. le récit de la vie des 3 protagonistes sur Hatoma est plein de douceur, je l'ai lu avec grand plaisir.
La suite du roman a lieu en 2 temporalités différentes : 1958 et 2011. J'ai regretté que cela soit déjà pré raconté dans la quatrième de couverture car c'est vraiment la fin du roman qui nous est déjà dévoilée. L'histoire finale est vraiment chouette mais quel dommage que l'auteur soit allé aussi vite dans son récit de cette seconde partie. J'aurais bien aimé qu'il ait plus pris son temps, qu'on ait pu découvrir plus de rebondissements, une enquête un peu moins facile. Ceci dit, la rencontre finale entre 2 personnages du roman et la discussion qu'ils auront à cette occasion conclu très bien le livre.
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   25 mai 2017
Parfois, on s’attache à des choses qu’on déteste. En fait, c’est juste une décoration, une sorte de… hum, d’accessoire, comme une médaille ou un truc comme ça, mais en plus lourd. La guerre, c’est plein d’accessoires. Ça, ça plaît bien aux gens. Ils aiment les accessoires, en fait, plus que tout le reste.
Commenter  J’apprécie          20
Dominique84Dominique84   15 juin 2017
Je ne m'autorisais pas à éprouver de sentiment qui s'apparente de près ou de loin à de l'espoir. Rien, aucun paysage, aucune fleur, ni mer, ni ciel, ni pâturage ne pouvait être à ce point beau en temps de guerre. Pour aller au bout de chaque journée, je devais ignorer la beauté qui m'entourait.
Commenter  J’apprécie          20
GoewinGoewin   18 août 2017
— Ce truc que tu appelles sable étoilé.
— Il n’y a rien dedans. C’est juste du sable étoilé.
— Mais c’est quoi, le sable étoilé ?
— C’est un tout petit animal marin qui vit…
— Quoi ? Il y a des animaux dans ces bouteilles ?!
— Oui. Du moins, ce qu’il en reste après leur mort. Ils ont une forme d’étoile minuscule. On peut les garder comme porte-bonheur, comme petite étoile personnelle.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 mai 2017
« Il va y avoir une guerre entre l’Amérique et le Japon. Les Américains nous y forcent. Nous allons leur donner ce qu’ils veulent. Dans une guerre, on ne peut pas être des deux côtés à la fois. »
Commenter  J’apprécie          20
mamzellenettemamzellenette   26 juin 2017
Hé bien, pourquoi devrais-je tuer Bob ? Ce n’est pas mon ennemi. Il est comme moi. Nous sommes deux grenouilles, vous savez, dans un petit étang. Tant que personne ne découvrira notre mare, nous vivrons heureux ensemble… enfin, si on peut parler de bonheur. N’est-ce pas ce que certains voient comme une forme d’amour ? Pouvoir mener sa vie tranquillement, comme bon nous semble, entouré de ceux à qui l’on tient, peu importe qui ils sont ? Une fois que la vie vous a rapproché de quelqu’un, vous ne pouvez plus ni l’ignorer, ni l’oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Roger Pulvers (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roger Pulvers
Star Sand - film 2017 - Trailer
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2221 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre