AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749128099
Éditeur : Le Cherche midi (05/06/2014)

Note moyenne : 1.96/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Quelle haine ou quels remords hantent Nividic Vern ? Fraîchement quadra, cet ancien playboy aux cheveux longs obsédé par le corps féminin, dessinateur de BD raté ? père artistique de Chob's, le poisson à pieds humains ? dresse un bilan bien noir de son parcours.

Pas d'enfant, pas d'argent, une existence minable au fond d'un village désertifié d'Ille-et-Vilaine, une épouse caractérielle, une jeune maîtresse qui se prend déjà pour Madame Vern, un ami q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Nicolas9
  20 juin 2017
Appâté par le nom de l'auteur, j'ai eu envie de découvrir la littérature de Yann Queffélec. Eh bien, j'ai été déçu. J'espère que ce livre n'est pas représentatif de son oeuvre, car j'ai eu du mal à voir où il voulait en venir avec son protagoniste beau gosse, looser et coureur de jupons.
Le ton de la narration est volontairement décalé, sans doute pour nous permettre de nous glisser dans la peau de ce paumé de Nividic... Mais, malgré l'envie de poursuivre la lecture, j'ai décroché après soixante pages. Et la lecture en diagonale de la suite ne m'a pas donné envie de continuer...
Commenter  J’apprécie          90
Ademy
  23 octobre 2014
Un roman avec de l'allant et des personnages vrais avec des émotions que le lectuer peut ressentir...le couple y très sérieusement traitée...le temps, l'ennui et la perte sont les ingredients de cette presque auto destruction des personnages...un homme qui déchante de la vie et forcément une épouse rabrouée donc une maitresse dans les parages, un classique très enjouée, très bien enrobée avec des ficelles d'une finesse teintée de légerté...l'auteur arrive à faire grandir le lecteur aux côtés de ces personnages en offrant leur fragilité sur l'autel de la liberté des moeurs...
Commenter  J’apprécie          60
SeriallectriceSV
  20 décembre 2015
C'est l'histoire d'un couple qui se déchire. On comprend au fur et mesure des chapitres construits en alternant les personnages et les époques, comment ce couple en est arrivé à une telle haine l'un envers l'autre, à en aller jusqu'au dégoût de l'un pour l'autre. le couple n'a pas survécu à la perte de leur enfant.
Ce roman est déstabilisant, déroutant. Il m'a touchée cependant, bousculée, émue aussi d'où les 4 étoiles.
Commenter  J’apprécie          20
ninou50
  31 octobre 2017
j'avais déjà lu des oeuvres de cet auteur, j'en avais un bon souvenir, mais "Désirable" est un roman auquel je n'ai pas du tout accroché. L'écriture, le style, l'histoire : rien n'a capté mon attention , j'ai tenté de persévérer espérant toujours que la suite serait plus intéressante, mais je n'ai éprouvé que de la déception.
Commenter  J’apprécie          10
vero95270
  06 février 2018
Et pourtant cela commençait bien, le narrateur était un petit enfant.... Et puis, et puis c'est l'histoire d'un couple qui se déchire, d'un homme qui se cherche.
Le tout est bien écrit, mais pas passionnant. le pari aurait été que ce soit l'enfant qui raconte le spectacle de ses parents.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
LesEchos   06 août 2014
C’est un livre riche, presque trop. Les arbres y flambent, les chiens meurent, un serial-killer court dans la nature, les cygnes de mer sont autant d’assassins en puissance… « Désirable » ? A déguster modérément, à petites bouchées.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
AdemyAdemy   22 octobre 2014
j'irai tout à l'heure, il fait beau, je mettrai une robe. En me voyant nue dans le miroir de la chambre, j'ai pensé : maigris un peu ma fille, ta jeunesse n'est pas si loin. Quand je pense au barman, j'oublie mes kilos, j'essaie de me trouver belle, sexy, je me rince l'oeil avant lui. Je choisis un soutien-gorge léger, je l'agrafe sur le devant, je le fais tourner, je regarde mes doigts loger mes seins dans les bonnets comme s'ils étaient les plus beaux seins du monde. J'imagine les doigts du barman, les lèvres du barman, son souffle sur moi. Il y a des femmes qui détestent les hommes qui leur sucent les seins comme des petits chats. Et alors, les hommes ne sont-ils pas des enfants? Et nous les mamans de tous les mâles de la planète?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   29 août 2014
Mes parents se chamaillaient à longueur de journée, ils s’inquiétaient pour l’argent. Papa pointait au chômage et maman le trouvait bien philosophe. Le matin, il se levait tard, et le soir, il regardait ses vieux dessins animés japonais ou lisait des mangas. Moins cher qu’une place de ciné, chérie. L’après-midi, il m’emmenait au Cygne d’Argent, le bistrot du village à côté. On retrouvait ses copains, chômeurs et chômeuses, la bière coulait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   29 août 2014
L’instant d’après il était au paradis, ne savait plus où il était. Ça commençait gentiment par de petits baisers sur l’oreille, des baisers-miettes picorés en douceur, à la queue leu leu, puis ça pénétrait, c’était chaud, on oubliait tout, on voyageait, on était la mer déployée dans une grotte ou dans une botte de sept lieues, la mer et le sang fusionnaient, une langue assoiffée lapait, lapait.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   29 août 2014
Sais-tu que la douleur est un antidouleur, au bord de la folie ? Demande au Petit Chaperon rouge, demande-lui, vas-y, demande-lui plus fort ! Plus FORT ! Je lui parlais comme ça, chérie, des mots avec des langues râpeuses de gecko, en la regardant.
Commenter  J’apprécie          40
SeriallectriceSVSeriallectriceSV   20 décembre 2015
J’suis en manque d’homme, ça t’arrive jamais ? Il a fallu que je tombe sur toi, laideron, tu dis quoi ?
– Je…
– C’est quoi ton problème ? C’est les filles, ton problème ? T’es puceau ? T’as jamais vu une blonde à cheveux noirs ? Il te faut un poil témoin ?
– En fait, j’attends un ami, je…
Il n’eut pas le temps de finir.
– …Moi je pense que t’as un grain, dit la fille, t’as les cheveux sales, le teint gris, t’es rasé comme une merde et j’aime pas tes yeux tombants… Fais voir ton haleine de chacal ?… T’as évacué, ce matin ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Yann Queffélec (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yann Queffélec
L'écrivain Yann Queffélec parle du livre l'Endurance et de la formidable épopée de Shackleton et de ses hommes lors de leur expédition en Antarctique entre 1914 et 1916. Ce livre, publié aux éditions Paulsen, permet de découvrir le récit de Shackleton illustré par les magnifiques photos de Franck Hurley. Un livre indispensable pour tous ceux qui s'intéressent aux grandes aventures et aux plus beaux textes d'exploration.
autres livres classés : dériveVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les noces barbares

Le héros de ce livre se prénomme:

Hugo
Ludo
Martin
Micho

20 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Les noces barbares de Yann QueffélecCréer un quiz sur ce livre
.. ..