AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782200354039
288 pages
Armand Colin (13/10/2010)
4/5   5 notes
Résumé :
Entre rêves de Cocagne et franches ripailles rabelaisiennes, ce livre nous convie à un voyage en gourmandise à la recherche d’un péché capital bien ambigu.
Gourmandise ? Faut-il entendre la goinfrerie que l’Église et les bonnes manières réprouvent dès le Moyen Âge ? L’art de la bonne chère cultivé à loisir par de distingués gourmets ? Le penchant naturel des enfants pour les sucreries ? Ou encore un univers féminin de friandises et de mignardises ? Autant d’i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
oran
  05 février 2018
Une dernière phrase figure sur la quatrième de couverture « Un livre tout en saveurs servi par une riche iconographie », et c'est tout à fait exact, un ouvrage abondamment illustré (il faut prendre le temps de regarder attentivement les illustrations fort bien choisies, on y découvre de très amusants détails, curieux et fort instructifs ), bien documenté sur la gourmandise, le premier de tous les péchés capitaux , car s'adonner à la gourmandise c'est se livrer à la luxure, Adam et Eve en désirant et en croquant la pomme étaient avant tous de fieffés gourmands ! … Pour minimiser ce défaut, le vorace, le glouton, le goinfre, le ripailleur, le gourmand, va, au fil du temps se muer en gourmet, en gastronome, en amateur de bonne chère, en ami de tablée de bonne compagnie . Brillamment, Florent Quellier déroule cette histoire savoureuse et pointe avec beaucoup d'humour les excès de table commis par exemple par certains ecclésiastiques , « grands chartreux, grands ventreux ».
A noter aussi la préface friande rédigée par Philippe Delerm.
Un livre délicieux à lire sans modération, sans prendre la moindre calorie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          256
charlottedesudermanie
  04 août 2013
Un ouvrage savoureux à recommander à tous les gourmands. Très richement illustré, c'est un livre qu'on sort régulièrement de sa bibliothèque, pour le plaisir des yeux. Mais celui de la bouche guette tout autant le lecteur grâce à la délicieuse plume du brillant historien Florian Quellier.
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
charlottedesudermaniecharlottedesudermanie   30 août 2013
Savoir manger veut également dire savoir choisir les aliments dignes de son rang social. (...) Pour être honnête, la gourmandise doit se porter sur des aliments compatibles avec l'âge, le sexe et le rang social du mangeur - lesquels déterminent la délicatesse ou la grossièreté de l'estomac. Une bonne gourmandise est une gourmandise bonne à penser pour paraphraser la célèbre formule de l'anthropologue Claude Levi-Strauss (1908-2009). (...) Seront ainsi exclus les légumes grossiers et populaires tels les raves, les pois chiches, les légumes secs, aliments de gueux et de mortification alimentaire. Ils ne sont bons qu'à caler l'estomac des paysans! En revanche, l'engouement pour les petits pois primeurs, les asperges et les artichauts, les melons, les figues et les poires souligne ostensiblement l'absence d'une quelconque préoccupation roborative de l'alimentation, et confirme la délicatesse physiologique des élites. (...) Il faut aussi se montrer friand de confitures, de fruits confits et de massepains, tant le coût du sucre de canne rend possible une dépense ostentatoire, et son goût, une évocation de la galanterie et du commerce social à l'image des nombreuses collations dont raffolent les élites européennes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
oranoran   04 février 2018
Les femmes et le goût du sucre
Les femmes sont accusées de grignoter sans cesse des confiseries, des sucreries et autres fruits confits, et ce au risque inconsidéré de ruiner leur mari !
Commenter  J’apprécie          161
oranoran   04 février 2018

La gourmandise comprend aussi la friandise qui n’est autre que la même préférence appliquée aux mets légers, délicats, de peu de volume, aux confitures, aux pâtisseries, etc. C’est une modification introduite en faveur des femmes et des hommes qui leur ressemblent (Brillat -Savarin)
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Florent Quellier (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florent Quellier
Florent Quellier vous présente son ouvrage "Histoire de l'alimentation : de la préhistoire à nos jours" aux éditions Belin.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2482134/histoire-de-l-alimentation-de-la-prehistoire-a-nos-jours
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : gourmandisesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2480 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre