AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2910899535
Éditeur : Nestiveqnen Editions (10/07/2002)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Enfant unique, Lilith de la Queyrie grandit dans le château de ses parents. Son caractère irascible et rebelle l'empêche d'apprécier les trop rares distractions que lui offre sa condition de jeune aristocrate. Même ses nombreux soupirants n'arrivent pas à la sortir de son mal-être permanent.
Mais le jour où elle se voit, en rêve, survoler des paysages grandioses et éventrer des bêtes sauvages pour s'en repaître, on lui fait comprendre que quelque chose de mys... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
pdupaty
  31 mai 2014
Une fille d'une grande famille de nobles sous la Restauration est prise de pulsions meurtrières à chaque fois qu'elle a une émotion un peu forte. En fait, un mec venu la soigner (un bonapartiste qui est tombé amoureux d'elle) lui apprend que son esprit est possédé par celui d'un dragon, dont l'oeuf l'attire inexorablement. Si elle entre en contact avec cet oeuf, elle finira par sortir de son enveloppe corporelle et fusionner avec le dragon. Une autre famille noble, qui fait partie d'un cercle d'initiés, veut l'attirer vers cet oeuf du dragon pour pouvoir s'en servir à des fins de domination. Mais le mec qui est tombé amoureux de cette fille va lui être fidèle même après la transformation et, avec l'aide de son maître, fera échouer leurs plans... enfin je crois parce que j'ai laissé tomber à la moitié! le style n'est pas terrible, les personnages n'ont pas une grande profondeur, c'est assez manichéen, et finalement, ça relève plus du conte de fées de bas étage que de la littérature fantastique. Donc, je le déconseille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Errant
  12 février 2018
Une histoire de dragon intelligente où l'action est continue, mais pas au détriment de l'originalité ni d'une certaine subtilité. Pour un livre relativement court, Quesne réussit à mettre en scène un conte bien étoffé qui aborde avec subtilité des thèmes comme la fidélité et la loyauté. J'ai particulièrement aimé la vision qu'il a des dragons, déchirés entre la réminiscence de leur condition humaine et l'appel de la bête sanguinaire. Toute la tradition qu'il met en place avec les servants et coalisés donne aussi une dimension plus profonde à cette aventure. le tournoi ajoute également un coté chevaleresque qui s'intègre très bien. Sans révolutionner le genre j'ai trouvé cette lecture originale et captivante. Coté écriture le vieux langage du maître est fort réussi, comme l'ensemble du roman d'ailleurs.
Commenter  J’apprécie          10
Sio
  13 octobre 2010
Le roman débute in medias res: l'auteur nous épargne les longs chapitres d'exposition, et nous catapulte dans une situation potentiellement explosive (entre la mère et la fille).
Les protagonistes sont rapidement introduits dans le récit, si bien qu'on n'est pas surpris par l'arrivée inopinée d'un nouveau personnage. Certains ne sont pas physiquement présents, ni même nommés, mais leurs actions rejaillissent sur la situation et leur importance est clairement définie et démontrée.
Le récit nous permet de situer l'action -peu ou prou après les guerres napoléoniennes; contrairement à grand nombre de récits de fantasy, on n'a pas affaire à un environnement médiéval.
Par ailleurs, et c'est important, la situation présentée n'est pas unique, rompant avec les codes du genre (un héros unique qui doit sauver le monde). L'auteur développe une thèse intéressante sur la naissance des dragons et sur leurs caractères (vous verrez des dragons-légumes et d'autres plus conformes à l'image qu'on en a d'habitude!).
Le récit va droit à l'essentiel et ne se perd pas dans des circonvolutions annexes. Les caractères des personnages, et leurs réactions sont parfois décalés -mais toujours justifiés.
On assiste, certes, à une lutte entre "gentils" et "méchants" mais ce qui est intéressant, c'est que chacun ne reste pas confiné dans son rôle et est capable d'actions contradictoires avec son statut. Enfin, l'intrigue est nettement plus développée que ne laisse le supposer la quatrième de couverture!
Un léger bémol toutefois: beaucoup de fautes de frappes et d'orthographe dans le texte...

Lien : http://encres-et-calames.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nanet
  30 octobre 2011
Lillith ! Voilà un nom magnifique pour une Dragonne. C'est surtout du au fait qu'avant d'être Dragonne, Lillith était Marquise de la Queyrie. Depuis son enfance, son comportement a choqué, comme ce jour où âgée de six ans, elle a coursé un canard avant de l'égorger...
C'est barbare ? c'est une dragonne ! Et même si avant de le devenir, elle était une jouvencelle adulée pour ses charmes par les jeunes hommes de son entourage (tout aussi attirés par son titre, certes) elle était prédestinée à ce rôle. Dés les premières pages du livre l'auteur nous entraîne donc dans ses pas. Vers de changement de nature. Vers cet avenir où le ciel ne sera plus un doux rêve mais une réalité, qu'elle pourra explorer à loisirs.
Mais, pour ma part, l'entrée en matière m'a un peu laissé de marbre. La cruauté décrite par l'auteur m'a un tantinet refroidi. Et j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, d'autant plus que j'étais gênée par un style très particulier, dont je reparlerai plus bas.
La suite sur le blog :
Lien : http://lesmotsdenanet.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LoupBlanc
  31 octobre 2010
Un très bon roman. Les Dragons sont abordés de façon original et les personnages sont attachants. J'aurai aimé une suite....
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SioSio   27 août 2011
Et au loin, par-delà les brumes vaporeuses, traversant les lacs sombres et endormis, se jouant des ombres malignes semées par la Lune, un chant. Suave. Sombre et mystérieux, trouble et envoûtant, rejoignait le corps inanimé encore, berçait le profond sommeil, créait des rêves de matins clairs et parfumés, allumait de troublantes envies inavouées dans l’éloquent silence de la nuit éclatante.

Elle s’éveilla.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nanetnanet   30 octobre 2011
Jean Lagarde as-tu, ne
serait-ce qu'un instant, idée de ce que représente la lutte contre un esprit qui niche dans ton entendement, dans ton crane lui-même, qui n'a nul besoin de dormir, nul besoin de faire autre chose que de guetter l'instant où ton esprit va s'assoupir, se lasser de combattre sans un seul instant de repos ? En as-tu idée
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1448 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre