AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782847346039
620 pages
Éditeur : Tallandier (03/09/2009)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Toujours et partout il y eut des fous, et partout et toujours une réponse morale, sociale, médicale, pénale y fut donnée. Ainsi découvre-t-on depuis l'Antiquité une profonde réflexion sur les liens qu'entretiennent la " déraison " du philosophe et la folie du médecin.

Ainsi se pose dès le Moyen Age la question de l'enfermement des fous, qui constitue moins une logique de répression qu'une réponse pragmatique des pouvoirs publics. Si, auss... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MadameElephant
  21 décembre 2020
Un pur concentré de vomi, un livre ignoble, sorti tout droit du trou de balle d'un psychophobe plus que dangereux, haineux et exécrable.
Cet auteur prétend qu'il est normal de fouetter les "fous" (sans jamais définir la folie, d'ailleurs), que ce n'est pas violent de faire prendre des douches glacées si on parle gentiment au patient, que si on a cessé de donner à bouffer aux personnes internées pendant la seconde guerre mondiale, après tout, ça n'a pas grande importance car "les temps son durs pour tout le monde", et après tout, si la mortalité était immense, ça n'est que parce que la priorité a été donnée à d'autres, mais il refuse d'appeler cela de l'eugénisme.
Il conspue les anti-psychiatrie, qui osent se rebeller contre l'enfermement et les mauvais traitements, passe son temps à dénigrer Michel Foucault. Bref, ce livre est un ramassis d'atrocités. Grand amoureux de la contention, décrétant que la camisole de force est un immense progrès dans l'histoire de l'humanité, l'auteur montre au fil des pages l'escalade de sa haine validiste immonde. Bref, un livre qui n'a pas grand chose à envier à n'importe quel écrit d'extrême-droite en terme de contenu haineux et répugnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
OphelienOphelien   17 décembre 2015
S'écarter de la raison le sachant, mais à regret parce qu'on est esclave d'une passion violente, c'est être faible; mais s'en écarter avec confiance et dans la ferme persuasion qu'on la suit, voilà ce me semble ce qu'on appelle être fou; tels sont du moins ces malheureux qu'on enferme, et qui peut-être ne diffèrent du reste des hommes que parce que leurs folies sont d'une espèce moins commune et qu'elles n'entrent pas dans l'ordre de la société.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
athena1athena1   12 mars 2021
La physiologie hippocratique repose entièrement sur la théorie des humeurs qui se lient et se modifient dans le corps humain, dans la santé comme dans la maladie. Quels sont ces humeurs ? Elles sont au nombre de quatre : phlegme (pituite), sang, atrabile (bile noire) et bile jaune, auxquelles correspondent quatre organes : le cerveau, le coeur, la rate et le foie, ainsi que quatre tempéraments : lymphatique, sanguin, atrabilaire, et colérique. Ces quatre humeurs correspondent par ailleurs aux quatre éléments (eau, air, terre et feu) et aux quatre qualités (froid, humide, chaud, sec) d'Empédocle. Le juste mélange des humeurs, la crase, condition de la bonne santé, s'opère par la coction [cuisson] : "Avoir subi la coction, c'est, pour les humeurs, avoir été mélangées, tempérées les unes par les autres, et cuites ensemble." Le dérangement de la crase des humeurs provoque la maladie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OphelienOphelien   17 décembre 2015
L'un de ces châtiments aurait consisté à placer un mendiant valide récidiviste dans un puits qui se remplissait lentement d'eau. Pour se sauver de la noyade, celui-ci devait pomper sans relâche, découvrant du même coup sinon le goût, du moins la valeur de l'effort.
Commenter  J’apprécie          20
OphelienOphelien   17 décembre 2015
C'est là une vieille idée chère à Spinoza et réhabilitée par le pédagogue Alain : on ne chante pas parce qu'on est heureux, mais on est heureux parce qu'on chante.
Commenter  J’apprécie          20
athena1athena1   12 mars 2021
On ne saurait, d'une autre façon, entièrement ôter le beau nom de philosophe à Hippocrate, quand il a écrit : "La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile".
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Claude Quétel (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Quétel
Storia Voce - 5 juin 2019 Une histoire incorrecte de la Révolution
Plus qu’un simple objet d’histoire, la Révolution Française est pour certains un mythe, un fantasme, une idole. Un mythe aux contours flous qu’il faut sans cesse réinventer et adapter, un mythe populaire écrit par des intellectuels, un fantasme qui ensorcelle et qui fascine. Mais la Révolution française est aussi une idole, qui semble pourtant chanceler depuis 1789 dans son sanctuaire. Elle est une idole ébréchée mais dont les débris semblent toujours replacés dans le saint des saints du temple de l’histoire. L’historiographie semble le montrer : étudier la Révolution française ne peut-être qu’un pèlerinage ou une guerre sainte. Une chose est sûre, la salle capitulaire ne se désemplit pas même si tout le monde ne semble pas avoir le droit au chapitre. Mari-Gwenn Carichon reçoit au micro de Storiavoce, l’historien Claude Quétel, qui vient de publier aux éditions Tallandier et Perrin, l’ouvrage : Crois ou meurs, une histoire incorrecte de la Révolution française.
L'invité: Claude Quétel est un historien tout d’abord spécialiste du 18ème siècle Directeur de recherche honoraire au CNRS, il est spécialiste de la folie et de la psychiatrie. On lui doit, entre autres une Histoire de la folie, de l’Antiquité à nos jours (624 pages, 12,5 euros) chez Tallandier et une Histoire des murs (320 pages, 9 euros) chez Perrin. Reconnu comme un fin connaisseur de la Seconde Guerre mondiale, il a également été directeur scientifique du mémorial de Caen avec La Seconde Guerre mondiale (Perrin, 480 pages, 24,9 euros), L’Impardonnable Défaite (Tempus, 480 pages, 11 euros). Son Crois ou meurs est le récit historique de la période la plus controversée de l’histoire de France et l’aboutissement d’un travail de plusieurs années. Il a été coédité par Perrin et Tallandier (512 pages, 21,90€).
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Troubles psychiatriquesVoir plus
>Maladies>Maladies du système nerveux. Troubles psychiques>Troubles psychiatriques (235)
autres livres classés : psychiatrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
346 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre