AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782361832452
160 pages
Éditeur : Les Moutons Electriques (30/03/2016)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 20 notes)
Résumé :
1993 : l’année du bac pour Allison, qui attend le jour où elle pourra quitter sa petite ville terne. Heureusement, il y a la musique. Le groupe dans lequel elle joue de la basse, Sugarmaim, mais aussi tous ceux qu’elle écoute : Pixies, Ride, Sonic Youth, Slowdive ou Pavement.

Puis il y a celui qui l’a fait littéralement planer, un matin d’hiver froid : My Bloody Valentine. En écoutant « Loveless », walkman sur les oreilles, la jeune fille décolle. Lit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Ydamelc
  02 mai 2016
Autour de 1993, je rentrais tout juste au lycée et j'écoutais plutôt Blur, Oasis, Weezer, ou encore Green Day...
J'ai apprécié de me replonger à cette époque de ma vie. Je suis visiblement passé à côté de Pixies, Sonic Youth, Pavement, mais je suis certaine que ces groupes auraient bien pu me plaire !
Dès la découverte du colis dans ma boite aux lettres, je me suis tout de suite trouvée dans l'ambiance !
Le paquet avait son côté Rock n Roll ! Complètement destroy !
Heureusement le livre en lui même n'a pas souffert... Merci le papier bulles !
Ca m'a bien amusé en tout cas.
Un petit bouquin, au format atypique, à la couverture sobre et aux couleurs toutes douces.
"Trop stylé ! ", comme a pu le dire ma fille de 15 ans en le voyant et qui a bien l'intention de me le piquer...
Casque sur les oreilles, je me suis laissé emporter, au rythme des morceaux de musique écoutés par Allison, jeune femme, au goût et culture musicaux bien affirmés, passionnée surtout !
A la recherche de l'origine du phénomène étrange qui la touche - La musique la transporte complètement. Elle lévite, sans qu'elle puisse contrôler quoi que ce soit, à l'écoute de certains titres - A la recherche de son identité, nous la suivons jusqu'en Angleterre, nous assistons à son passage à l'âge adulte avec nostalgie.
Un court roman, plein de poésie, de passion, truffé d'humour et d'amour, vers la connaissance de soi.
Merci Babelio et Les moutons électriques pour ce livre reçu dans le cadre d'une masse critique de l'imaginaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Allisonline
  21 mai 2016
Je suis extrêmement contente de vous présenter le roman Allison aujourd'hui. Si j'ai pu le découvrir c'est tout simplement grâce au sens de l'humour des Moutons Électriques, merci à eux ! Si je ne savais pas trop dans quoi je m'embarquais en commençant ce roman, je me suis finalement laissée porter par cette bande son sur papier qui m'a transportée au début des années 90.
Allison, c'est un livre empli de nostalgie. J'ai aimé me plonger dans ce roman qui m'a fait voyager dans le passé le temps de ma lecture. Si j'avais à peine un an lorsque l'Allison du roman passe son bac, mon frère avait lui à peu près son âge. Batteur dans un groupe, il m'émerveillait lorsqu'il faisait tourner ses baguettes... C'est le genre de souvenirs qu'Allison fait remonter à la surface, avec un morceau de rock en fond et un sourire aux lèvres. Je pense que tout le monde a besoin d'un peu de nostalgie, de temps en temps, et Allison fait ça très bien. On sourit en repensant aux walkmans et aux vinyles, tout en battant du pied en chantonnant du Nirvana, et ça fait du bien.
Cette Allison, c'est tout ce que je ne suis pas, mais elle a réussi à me toucher. La musique est toute sa vie, elle aime l'écouter, elle aime en jouer… à tel point qu'un beau jour, elle se met littéralement à léviter en écoutant un morceau. Clairement, la musique la fait planer. La métaphore est jolie, mais Allison prend peur. Est-elle malade ? Son père, décédé quand elle était petite, souffrait-t-il du même mal ? La jeune fille se lance donc dans une enquête sur le passé de son père, musicien lui aussi, ainsi que sur le phénomène qui la touche.
Allison est un roman rafraichissant sur lequel il m'est difficile d'en dire plus, tant les 155 pages se dévorent en un clin d'oeil. Je finirais en disant qu'en cherchant dans son passé une solution à son problème du présent, la jeune fille se découvre, grandit, fait la paix avec elle-même. C'est une tranche de vie et une quête d'identité, presque un journal intime.
J'ai apprécié la plume de Laurent Queyssi, qui sait conter et toucher son lecteur, mais qui sait aussi le convaincre : moi qui n'écoute la musique qu'occasionnellement, et JAMAIS en lisant, je me suis surprise à me choisir une musique de fond en lisant Allison, changeant de morceau en fonction de ce que la jeune fille suggérait, et l'auteur à travers elle. Je guetterai les sorties de l'auteur, et bien sûr des Moutons Électriques, qui m'ont une fois encore convaincue.
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
celindanae
  10 septembre 2018
Laurent Queyssi est traducteur et écrivain, il est originaire du Sud-Ouest et né en 1975 et a obtenu son bac en 1993. Il est aussi passionné de musique. On retrouve tous ses ingrédients dans ce court roman qu'est Allison. le roman est un hommage à la musique et une chronique des années 90 vues au travers des yeux d'une adolescente de 17 ans prénommée Allison.
Allison est en terminale et elle va passer le bac en cette année 1993. Elle habite dans une petite ville de la banlieue de Bordeaux et son quotidien allie le lycée, ses amis et la musique. Elle joue de la basse dans un groupe de rock et écoute de la musique du soir au matin. Puis, un beau jour, Allison, surprise, se rend compte qu'elle peut léviter. Cela se produit uniquement lorsqu'elle écoute de la musique, comme si elle planait littéralement grâce à la musique. Allison a d'abord peur et veut essayer de comprendre ce qui lui arrive. Pour cela, elle va chercher à avoir des informations sur son père décédé quand Allison était une toute jeune enfant.
Ce roman est un peu difficile à classer. Son héroïne est une adolescente et il plaira certainement à ce public. Cependant, l'époque à laquelle il se déroule parlera surtout à ceux qui avait environ l'âge d'Allison dans les années 90. Beaucoup de choses ont changé entre ces deux époques, il n'y avait pas encore internet, les téléphones portables. La musique et les groupes dont parle Allison pourront sembler dater aux plus jeunes. Néanmoins, les thèmes abordés parleront à toute personne du même âge qu'Allison, tant les impressions décrites par le personnage sont crédibles. Qu'on ait grandit à la même période qu'Allison ou non, on retrouve tous une part de nous même dans son personnage.
L'aspect fantastique du roman est assez peu important. Il sert de fil directeur à la quête d'identité de l'héroïne mais il ne constitue pas le centre du récit. le véritable coeur de l'histoire est le passage à l'âge adulte au travers une quête d'identité. C'est une période assez compliquée, et tout ce qui raconté dans le roman est très réaliste et reflète parfaitement ce que peut vivre une jeune fille de 17 ans. le personnage d'Allison apparait très humaine, presque comme une copine qu'on aurait eu à cet âge.
Un des autres aspect important du roman est la musique. Allison écoute un style de musique particulier que n'écoute pas ses camarades de lycée. Cela la rend à la fois différente et lui donne l'impression d'appartenir à une communauté. La musique à l'adolescence est souvent un moyen de se démarquer, puis on découvre des groupes qui sont uniques, qui nous parlent, qu'on aime follement. Pour certains, cela passe et pour d'autres (dont je fais partie) ça ne passe pas. le roman rend un bel hommage à la musique et à beaucoup de groupes des années 90.
Allison est un court roman qui se lit très facilement tant il parle à la fois aux adolescents et à ceux qui l'ont été. Pour tout ceux qui ont grandi dans les années 90, une touche de nostalgie jouera, avec l'évocation des baladeurs, des groupes de musique. Allison offre une lecture rafraichissante et une chronique douce amère de l'adolescence.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Wazlib
  21 avril 2018
Quel plaisir de lire ce genre d'histoire. Quel plaisir!
Vous ais-je déjà conté les vertus de la simplicité? "Allison", écrit par Laurent Queyssi, sera l'exemple idéal.
**1. La simplicité comme échappatoire**
C'est un roman court, "Allison", mais c'est un roman intense. Je n'ai pas grandi dans les années 90, mais il n'y a aucun doute que sur bien des pans culturels, je suis de cette "génération". Et c'est notamment le cas des musiques que j'adore, ce qui est un excellent point de départ pour commencer ce livre.
Je ne vais pas le résumer ou en développer l'intrigue longuement, puisque cela ne me semble pas traître de simplement présenter ceci: c'est l'histoire d'une ado dans les années 90. On peut rajouter ici ou là quelques détails, pimentant l'intrigue, mais n'en faisant pas varier la substantifique moelle. Nous y reviendrons.
Alors quelle belle immersion, ce court roman. Déluge sonore d'un bout à l'autre, description d'une époque figée entre des pages brûlantes: Allison nous embarque, au-travers de la bande-son de sa vie, le long des rues pavées françaises, dans des soirées en appart, nous fait traverser ses rêves et angoisses adolescents. Et c'est extrêmement bon à lire, et étrangement dépaysant. Qui l'aurait cru! C'est en lisant ce court livre que l'on peut réaliser à quel point tout était si différents, il y a presque 30 ans...
La fluidité de son récit couplée à une justesse du sujet qu'il traite en fait donc un très, très bon divertissement.
**2. La simplicité comme tendresse**
Le point le plus important à faire passer en faveur de ce livre, c'est l'absolue tendresse qu'il trimballe. Il y a quelque chose de très honnêtement émouvant dans ce court roman. le personnage d'Allison, en tout premier lieu. Ses premiers émois, ses excès, ses déceptions, ses utopies et ses échecs... Tout sonne juste. Et oui, on nourrit beaucoup de douceur à l'égard de ce personnage, qu'on a le plus souvent envie de serrer dans nos bras. Je ne reviendrai pas sur l'époque et la société, également tendre dans ses phénomènes
On finit ce livre avec un pur sentiment de bonheur, dans toute son innocence. On se sent bien d'avoir lu cette histoire.
**3. La simplicité en métaphore de l'adolescence.**
Il y a évidemment ce côté "imaginaire", "fantastique" au récit. Bon, très honnêtement, c'est ici très léger. Je m'étais même demandé, au cours de la lecture, s'il était vraiment nécessaire d'axer un peu le récit autour de cela, tant de 1) cela a peu d'importance, 2) cela m'a semblé tout à fait naturel de léviter sur My Bloody Valentine.
Enfin, s'il y a vraiment une interprétation de ces éléments, je pense que c'est dans leurs vertus métaphoriques. Effectivement, cette image d'un corps et d'un esprit changeant au moment de l'adolescence, dans tout ce conflit étrange de rejet/découverte, est extrêmement efficace. Cela, finalement, condense bien au-travers d'un petit élément fantastique toutes les particularités insondables de cet âge décidément très intéressant.
En conclusion, je conseille très chaudement "Allisson". Véritable livre "feel-good", ultra-référencé (et quelles références! Slowdive, Ride, ouah...) et particulièrement court, il serait très dommage de passer à côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Knapy
  10 mai 2016
Avant toute chose, merci à Babelio, ainsi qu'aux éditions « Les Moutons électriques » de m'avoir donné l'opportunité de lire ce roman.
En 1993, c'est l'année du bac pour Allison. Fana de musique, elle est incollable sur ce qui se fait de mieux en Pop anglaise, elle cite par coeur les paroles des chansons des Cures, et surtout des Pixies. Elle pourrait vous dire ce qui lui plait dans chaque seconde de chacune des chansons qu'elle aime, mais elle préfère dire simplement « écoute et tu comprendras ».
L'adolescente s'imprègne tellement de la musique qui l'entoure qu'elle se met à léviter. Non pas dans sa tête, non non non ! Ses pieds à elles décollent bien du sol, un bon 10cm, mieux que des compensée pour voir au dessus des grands lors des concerts. Sauf qu'elle ne trouve pas ça normal (ha oui ?) et qu'elle se demande d'où peut bien lui venir ce « don ».
Ce roman est un petit coup de coeur ! Je suis toujours très fan des romans qui se déroulent dans les années 80-90, cette époque où la technologie était positive, on pouvait enregistrer nos chansons favorites sur des cassettes audio, on n'avait pas de portable, pas moyen d'espionner sur Facebook, et c'était bien. Allison c'est ça, c'est la nostalgie d'une décennie passée, un peu délavée, mais qu'on garde pas loin dans un coin de la tête parce que c'était rassurant.
L'histoire que nous présente Laurent Queyssi est poétique. Allison, sous ses airs d'ado un peu rebelle, apprend à jongler entre son passé un peu flou, son présent, et l'avenir qui s'offre à elle. Elle a des aspirations, des rêves et, bien que ses pieds quittent littéralement le sol, elle les a quand même bien sur terre ! J'aurais aimé qu'elle soit ma grande soeur pour me faire écouter sous la couette ses cassettes usées sur un walkman à piles.
En dehors de l'histoire qui est fort bien menée, on a envie de le lire en musique de se faire une playlist pour se plonger dans l'ambiance à 100%.Queyssi décrit de façon juste une époque, un état d'esprit et une génération musicale toujours aussi influente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
YdamelcYdamelc   24 avril 2016
À ses dons de vendeurs, qu'il doit essentiellement à sa proximité avec ses clients (mais également au fait que le Français aime acheter Renault) s'ajoute une prédisposition, doublée d'un entraînement redoutable, à supporter l'alcool. Avec ses deux ou trois apéros par soir 360 jours par an, il faut maîtriser son sujet pour ne pas, de temps à autre, accorder, sous le coup de l'enthousiasme distillé par son cinquième pastis sirupeux, une ristourne trop importante qui risquerait de fâcher le patron de la concession. Christian connait les gens, les bagnoles et l'alcool. C'est un cador dans son métier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
YdamelcYdamelc   24 avril 2016
Le grand encaisse sans broncher, sa tête est déjetée sur un côté et revient aussitôt à son emplacement initial. Pendant un instant, j'ai l'impression qu'un peu de fumée est sortie de ses oreilles, comme dans un dessin animé de Tex Avery, puis il attrape Cyril et lui colle une gifle monumentale, une baffe d'anthologie digne de Bud Spencer. Le bruit du choc m'évoque celui d'un morceau de viande qu'un boucher retourne sur son plan de travail en bois pour le couper. Un son à glacer le sang de l'équipe des All Blacks au grand complet ou de Mathilde, ma vieille tante maléfique à la jambe de bois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
KnapyKnapy   03 mai 2016
Je suis plutôt tolérante, mais parmi les trucs que je ne supporte pas, se trouve la connerie crasse, celle qui découle d'un manque de curiosité, de l'absence d'intérêt pour quoi que ce soit et de la fainéantise, cette bêtise qui rend les gens peureux, racistes et parfois même tolérants à l'égard de Michel Sardou.
Commenter  J’apprécie          30
Alesiaa1Alesiaa1   12 mai 2016
« L'amitié, c'est aussi savoir quels sont les sujets qui fâchent. »
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Laurent Queyssi (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Queyssi
Laurent Queyssi - 24 vues du Mont Fuji par Hokusai
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Infiltrés

Pourquoi Adam s infiltre t' il sur un site de la CIA

Quelqu un la menacée
A cause d'un gage
Il ne savait pas quoi faire
Ce n'est pas lui mais Greg

7 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Infiltrés de Laurent QueyssiCréer un quiz sur ce livre