AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9780677926513
Huginn & Muninn (15/11/2013)
4/5   2 notes
Résumé :
Tintin, Batman, Astérix, Lucky Luke, Blake et Mortimer. Tous ces personnages ont deux points communs : ce sont des héros. Et conséquemment, ils ont des ennemis. Cet ouvrage retrace les figures cultes de la bande dessinée franco-belge et américaine selon leur méchanceté, leur machiavélisme ou leur perfidie : Rastapopoulos, le Joker, Barbe-Rouge le pirate, Joe Dalton ou Olrik et tant d’autres. Une anthologie de tous les malins, qu’ils soient génies diaboliques, sales ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Alfaric
  12 juin 2017
Consacrer un essai aux méchants de bandes dessinées… Mais quelle bonne idée ! On se demande même pourquoi personne ne l'a eue avant ? Pour balayer tout le spectre de la méchanceté, 90 méchants sont rassemblés en 6 catégories :
- « Faux méchants et les vrais fâcheux » avec M. Novembre, Séraphin Lampion, Lefuneste, Zorglub, l'Inspecteur Caponi, Xombul, Hernandez de la Banane, Barbe-Noire, Barbe-Rouge, Pat Hibulaire, Ignatz, Magnéto, M. Mesmaeker, Longtarin, les zombies et le Maire de Champignac
- « Petites pestes et femmes fatales » avec Kriss de Valnor, Vampirella, Jezabel, P'Gell, Sylvidra, Jessica Martin, Chihuahua Pearl, Venexiana Stevenson, Miss Tick, Lady-X et Miss Ylang-Ylang
- « Franches crapules et vilains messieurs » avec Joe Dalton, Tullius Détritus, Shishio Makoto, Zantafio, Carreidas, Prosit Luckner, le Banquier Adolfus, Léon-la-Terreur, Hervé de Villeneuve, Méphisto, le Tapir, le Sergent Laterreur, le Caïd, Thanos (Lanfeust), Golgo13 et le Tueur
- « Sales gosses et filous losers » avec Les Pieds Nickelés, Abdallah, Agagax, Cancrelat, le Jeune Albert, Gargamel, Pim, Pam, Poum, Barbe-Rouge (Astérix), les Tristus, les Rapetou, Tetsuo, Pervers Pépère, Tonton Marcel, Billy the Kid, Krapulax et Saul
- « Génies du mal et méchants flamboyants » avec Rastapopoulos, Arbacès, Axel Borg, Olrik, Raspoutine, Diabolik, Johann Liebert, Ryûk, Cell, M. Choc, Herbert de Vaucanson, le Cobra, Wampus, Thanos
- « Fous de pouvoir et savants fous » avec Iznogoud, Oroshimaru, Arlong, l'Ombre Jaune, Docteur Fatalis, Galactus, Septimus, Espérandieu, Miloch Georgevitch, les Krostons, Loki, le Baron Noir, le Crâne Rouge, Raoh, Hadès, le Bouffon Vert, Crisom, l'Empereur Ming
Sans surprise, c'est les deux dernières catégories qui regroupent les personnages les plus intéressants (avec de vraies bonnes idées comme Johan Liebert à la fois génie du mal et messie des ténèbres ou le Baron Noir qui caricature en avance la crevardise ultralibérale)
Chaque exposé décrit le personnage et la série dans laquelle il évolue : c'est très louable pour le grand public, mais pour les connaisseurs c'est assez frustrant parce que cela ne laisse pas assez de place pour développer la spécifié du personnage et les différentes caractéristiques qui font de lui un méchant singulier et/ou un méchant réussi…
Les anthologies encore plus que les listes nécessitent de faire des choix, et les choix sont toujours discutables :
- pas fan du tout de mettre en avant des personnages qui n'apparaissent que dans un seul et unique album…
- certains personnages ne sont pas des méchants car ils n'ont jamais été méchants, ni de près ni de loin…
- force est de constater que la BD franco-belge classique se taille la part du lion avec "Tintin" (4 méchants), "Blake et Mortimer" (3 méchants), "Spirou" (3 méchants), et "Gaston Lagaffe" (2 méchants)… François Quillien connaît sur le bout des doigts les écoles de Bruxelles et de Charleroi et j'ai appris vraiment plein de trucs, mais il maîtrise également les héritages de Pilote, de Vaillant, de Fluide Glacial et de L'Echo des savanes comme des celui des bons vieux strips… mais c'est quand même faiblard voire très faiblard niveau comics et mangas… D'ailleurs l'auteur le reconnaît lui-même, du coup une démarche collective aurait été plus pertinente et du coup je propose aux babeliotes de réaliser une anthologie participative des meilleurs méchants de BD :
https://www.babelio.com/forum/viewtopic.php?p=298733#298733
L'introduction d'une page seulement aussi réjouissante soit-elle ne permet aucunement de bien cerner le sujet, et un propos plus fourni aurait permis d'évoquer des personnages singuliers mais mineurs dans l'univers de la bande dessinée, et donc de libérer de la place pour des figures beaucoup plus marquantes (Ryûk, Arlong, Pim, Pam, Poum, les Krostons ou les zombies de "Walking Dead" à la place du Gouverneur et de Negan : sérieusement ? ^^), et l'interview de Jean van Hamme si elle est pleine de bons mots fait plus goody qu'autre chose… Par contre rien à redire sur la forme : une fois de plus les éditions Huginn & Muninn qui j'aime beaucoup ont réalisé un magnifique livre-objet qui aura sa place dans toutes les bonnes bibliothèques ! D'ailleurs il est sorti avec 4 jaquettes différentes avec les versions Olrik, Zorglub, Joe Daton et Kriss de Valnor… (ce qui sur babelio nous fait un quatuor d'édition qui tarde à être corrigé)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          445

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   05 juin 2017
Quand on prononce le mot « Arbabès », on entend surtout « bassesse ». Arriviste et sans scrupule, aussi fourbe que cruel, prêt à tout pour satisfaire son insatiable soif de pouvoir, Arbacès est expert en manigances et en manœuvres. Il incarne l’adversaire idéal, à la mesure d’Alix, dont il est l’exact opposé. […] La rivalité entre Alix et Arbacès s’inscrit dans le cadre de l’opposition historique entre César, dont Alix est le protégé, et Pompée, qui a fait d’Arbacès l’un de ces agents. Au-delà de leur antagonisme personnel, les deux hommes servent ainsi de pions sur un échiquier politique qui les dépasse, manipulés par les puissants qui les ont pris sous leur protection. Mais si la loyauté d’Alix n’est jamais prise en défaut, Arbacès n’appartient à personne, si ce n’est lui-même. C’est un aventurier, un individualiste forcené mû par la satisfaction de ses ambitions personnelles et par l’assouvissement de volonté de vengeance. Il multiplie les allégeances au gré de ses intérêts et endosse les identités les plus diverses. Et comme tout méchant qui se respecte, il renaît de ses cendres alors que tout le monde le croyait mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   07 juin 2017
Dans la bande dessinée comme en politique, la parité n’est pas toujours respectée. Les personnages féminins ne sont pas nombreux à revêtir le costume de méchant. Heureusement il y a Kriss de Valnor ! Imaginée par le scénariste Jan Van Hamme en hommage à Milady des "Trois Mousquetaires", Kriss est une femme dangereuse – ce qui rime avec femme amoureuse.
L’amour sans espoir qu’elle éprouve pour Thorgal n’a d’égal que la haine qu’elle lui voue, et contribue à donner une dimension tragique à la belle Kriss de Valnor.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
AlfaricAlfaric   04 juin 2017
Un « bon » méchant a la vie chevillée au corps, pour le plus grand plaisir du lecteur.
Commenter  J’apprécie          166

Videos de Christophe Quillien (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Quillien
Vidéo de Christophe Quillien
autres livres classés : etudesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
655 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre