AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782355925900
164 pages
Éditeur : Editions Ki-oon (24/10/2013)
3.58/5   19 notes
Résumé :
Alice a un nouveau prétendant - cette fois, il est rose et couvert de fourrure, et ce n’est autre que Boris, le Chat du Cheshire. Transportée dans le mystérieux royaume de Trèfle, la jeune fille est soulagée de s’apercevoir que la plupart des habitants de Wonderland l’y ont suivie. Lapin blanc, chapelier toqué et lièvre de mars la poursuivent toujours de leurs assiduités : nouvelles règles, nouveaux sortilèges, Alice se débat dans un jeu de dupes dont le gagnant est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Woland
  13 octobre 2017
Etoiles Notabénistes : *****
Clover No Kuni No Alice - Cheschaneko To Waltz
Traduction : Tony Sanchez
Adaptation graphique : Clair Obscur
ISBN : 9782355925900
ATTENTION : NOMBREUX SPOILERS ET VOUS ÊTES PREVENUS, NA !
Un troisième tome auquel on ne saurait rendre justice que lors de sa relecture. En effet, quand une série nous absorbe, nous désirons tous arriver au final, qui ne pourra, nous le savons en dépit de certaines déceptions rencontrées çà et là , que nous satisfaire. de ce fait, une première lecture, pour enthousiaste qu'elle soit, est susceptible de laisser dans l'ombre bien des détails importants. En outre, elle ne permet pas le recul suffisant pour une analyse qui s'avère nécessaire quand le manga reprend une création originale elle-même aussi cryptique que l'"Alice" de Lewis Carroll.
Une fois n'est pas coutume, commençons par ce qui agace souvent le lecteur adulte dans ce volume : les perpétuelles hésitations d'Alice face au Chat du Chester. C'est l'attitude typique d'une toute jeune fille qu'attire la sexualité mais qui voit celle-ci comme un monstre prêt à la dévorer. (Notons d'ailleurs que, dans ce shôjo, l'héroïne a bien de la chance de tomber sur des partenaires compréhensifs et, dans les limites de leur nature masculine, des plus gentlemen - à commencer par le Chapelier.) C'est là un jeu, que nous avons nous-mêmes pratiqué en notre temps (que les jeunes qui me lisent cessent de ricaner bêtement et de rougir tout aussi sottement derrière leur clavier ! Merci ! ;o) ) mais qui ne nous émeut plus autant. Une pointe de nostalgie, peut-être pourtant et puis des pensées du genre : "Etais-je aussi nunuche, moi aussi, dans le temps ? Etais-je aussi capricieuse, aussi lunatique même ? Un coup : "Je-veux-bien !", un coup : "Je-ne-veux-pas-et-je-ne-voudrai-jamais" ?" (Enfin, ça, ce sont des pensées féminines : nous laisserons aux messieurs l'intimité des leurs ... )
Qui sait ? N'est-ce pas le souvenir que nous pouvons avoir conservé de nous-mêmes qui nous agacerait en réalité bien plus que les interrogations, après tout parfaitement normales à son âge, de notre héroïne ?
Si l'on met ce point de côté, ainsi d'ailleurs que les scènes un tantinet coquines dispensées çà et là, on récapitulera divers éléments fort intéressants pour la suite de l'intrigue :
1) le premier, qui se place dans les pages-couleur du début du livre, nous confirme ce que nous soupçonnions : Nightmare est bien le Meneur de Jeu de la partie en cours. Mais lui-même s'interroge beaucoup sur les agissements du Chevalier de Coeur. Non seulement il ne les comprend pas, mais en outre il ne parvient pas, malgré ses dons télépathiques, à percer ce qu'ils dissimulent. Il ne lui reste donc qu'à supputer, cogiter et se poser mille questions, ce qui, pour une cervelle aussi douée, en entraîne aussitôt un nouveau bon millier d'autres. En plus, c'est sans doute le point le plus important, Nightmare sait déjà ce qu'Alice ignore encore : c'est qu'elle a décidé de rester à Wonderland ;
2) en seconde position, nous tombons sur le fait que le Chat du Chester a réellement pour mission de protéger Alice tout au long de la partie. La protéger de qui, cela reste encore plutôt nébuleux. D'Ace probablement même si, selon l'avis de Nightmare, le Chevalier de Coeur avait voulu tuer Alice et Boris, il l'eût fait depuis longtemps. Mais, si Ace n'est pas vraiment un agresseur désigné - encore que ... il est si imprévisible, n'est-ce pas, depuis le déménagement ? - alors, quels sont-ils ?
Eh bien, on commence à le soupçonner dans ce tome III. Et, chose curieuse, ils sembleraient liés aux "Sans-Visages."
Elément crucial (que nous reprendrons sans doute dans nos extraits) : la scène onirique dans laquelle Nightmare explique à Boris des choses relatives au passé d'Alice mais qui ne nous sont pas révélées. Avant de lui demander, tentateur comme tout démon, s'il aimerait devenir leur complice, à lui-même comme à Peter White, pour faciliter la décision de la jeune fille, décision pour l'instant encore insconsciente chez elle, de demeurer à Wonderland. Sur le moment, le lecteur ne comprend pas ce qu'il veut dire (il lui faudra attendre le tome suivant) mais, là aussi, il peut émettre quelques hypothèses.
3) en troisième lieu, réapparaissent Lorina et le trio qu'elle a pu former jadis, dans le monde dit "réel", avec le Lapin Blanc (mais quelle apparence avait alors celui-ci ? C'est une question que l'on ne saurait éviter de se poser) et sa jeune soeur. Toutes les fois qu'elle pense à Lorina, Alice se sent mal, très mal. C'était déjà flagrant dans le tome II, ici, la sensation se renforce considérablement. Quelque chose - et quelque chose de grave ou qu'Alice considère comme tel - s'est passé entre les deux soeurs mais l'on n'en saura pas plus.
4) quatrième point à notre sens essentiel, le rôle véritable de Peter White dans l'histoire. C'est-à-dire pas seulement dans cette partie au Royaume de Trèfle mais depuis le début, dès ces dimanches après-midi qu'il évoque, avec tant de regret, comme l'époque la plus heureuse de son existence. En outre, tout comme Alice n'a pas manqué de le faire, il est impossible de ne pas remarquer son changement d'attitude en présence de la jeune fille. de ses anciens débordements à la limite de la caricature amoureuse, ne subsiste qu'une jalousie farouche - il continue à dégainer son pistolet dès qu'il soupçonne Un Tel ou Un Tel, Acteur ou Sans-Visage, de vouloir conter fleurette à Alice. Mais, devant cette dernière, il se fait plus discret, prétextant cette énième Assemblée qui lui donne beaucoup de travail, mais en fait, comme le lui dit de plus en plus souvent le Démon des Rêves et des Cauchemars d'un ton mi-compatissant, mi-sarcastique, parce que persister dans son attitude trop expansive est susceptible premièrement de réveiller la mémoire d'Alice - ce qui, menace Nightmare, lui révèlerait le rôle joué par le Lapin Blanc dans son passé - et, deuxièmement, de l'inciter à reprendre illico le chemin de "son" monde à elle ;
5) enfin, last but not least, la révélation de ce que contient réellement le fameux flacon qu'Alice avait abandonné dans le tiroir d'une commode de sa chambre, au Parc d'Attractions, et que, au cours de ses vagabondages habituels, le Chat du Cheshire a récupéré après avoir relié, par l'entremise du pouvoir spécial qu'il est le seul Acteur à détenir sur les portes, parlantes ou non, du Royaume de Trèfle, sa propre chambre et celle, désormais vide et toujours au Royaume de Coeur, de la jeune fille. Boris n'en a rien dit à Alice sur le moment et a même cherché à fracasser le flacon d'une balle d'automatique. En vain, bien sûr. Précisons que Boris, avant même d'avoir demandé des explications à Nightmare, savait parfaitement ce que contient ce flacon, lequel se remplit désormais, nous l'avons déjà dit, de façon bien plus lente - presque poussive, serait-on tenté d'écrire - que dans la partie précédente et auquel Alice ne porte plus le même intérêt qu'auparavant, cette indifférence presque totale constituant la manifestation visible de son désir inconscient de demeurer à Wonderland.
A part cela, le côté "mauvais malade" de Nightmare, lorsque le dirigeant du Royaume de Trèfle ne réussit pas à échapper à la sollicitude plutôt "musclée" de son secrétaire et homme de confiance, est de plus en plus marqué. A vrai dire, il ne sait quoi inventer pour ne pas prendre ses médicaments et ne pas aller faire ses injections à l'Hôpital. Plus étonnant - et plus significatif également - lorsqu'il se retrouve seul avec Alice dans le domaine des Rêves et des Cauchemars, Nightmare paraît bien souvent sur le point, lui aussi, d'avouer pour elle un sentiment disons plus proche de l'affection (très poussée) que de la simple sympathie.
On aurait garde de passer sous silence la brutale attaque d'Alice, en pleine assemblée, par un Ace que les Jumeaux, sous leur forme adulte, laquelle les rend redoutablement plus rapides, contrent immédiatement. Pour Ace le Désinvolte qui, une fois encore, a contrevenu aux règles ("Pas de combats en pleine Assemblée !" lui hurle un Gray Ringmarc exaspéré), il ne s'agirait que d'une plaisanterie. Est-ce bien le cas ? La jalousie, finalement, ne fait-elle pas entendre également sa voix chez lui même si, de tous les personnages, il est sans conteste celui qui sait la mieux dissimuler ?
Attention aussi à l'impression, très légère mais qui commence à poindre dans certaines cases, de "rêve dans le rêve" et même de "rêve dans le rêve dans le rêve ...
Quant à l'histoire-bonus, mieux vaut la lire. Ne la négligez donc pas. Bonne lecture ! ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Koneko-Chan
  19 septembre 2014
Je crois bien que pour moi, la série s'essouffle un peu... J'étais beaucoup plus enthousiaste en lisant Alice au Royaume de Coeur. Les graphismes ont eu plus de mal à passer dans ce tome, je regrette fortement l'ancien dessinateur.
Au niveau de l'histoire, ben ça n'avance pas tellement... On voit la relation d'Alice et de Boris qui évolue, comme dans les tomes précédents. Mais à part ça... On ne découvre toujours pas le royaume de Trèfle dans son intégralité, on voit surtout les assemblées, l'auberge, ... Seule nouveauté : on découvre la tanière du Loir et la chambre de Boris. On est loin des terres comme le Parc d'Attraction, la Tour de l'Horloge, etc. qu'il y avait dans le Royaume de Coeur... J'aimerais bien qu'on se concentre plus sur l'étrangeté de la série (parce que c'est ce qui m'a avant tout séduite), que sur la romance :/
Mais, le gros point positif (ben oui, je l'aime bien cette série, il n'y a pas que du négatif !), c'est que quelques personnages secondaires ont un plus grand rôle dans ce tome, notamment mes préférés : Peter qui apparaît bien mystérieux (et classe !), Ace que l'on n'arrive toujours pas à percevoir, et enfin ce bon vieux Nightmare qui semble avoir deux personnalités. Heureusement qu'ils sont là, quand même ! J'aimais aussi beaucoup Boris, mais je trouve qu'il devient un peu niais... Je le préférais avant.
Je vais bien entendu continuer ce manga, je me demande bien où l'intrigue va nous mener, parce que là je suis perplexe. Je sais qu'Alice essaie d'oublier sa vie d'avant, mais à part ça, je ne vois pas quelles sont ses motivations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Hiromichi
  17 février 2014
Le second volume nous laissait presque fébrile devant sa fin, ce troisième volume nous montre ce qu'on voulait savoir, bien que je n'ai pas été spécialement captivée par la résolution de cette affaire, en effet je m'attendais à quelque chose me captivant et cela a été plutôt léger.
Mais bon, on profite de ce passage pour observer des moments intimes entre nos deux personnages principaux. La mulplicité des personnages de ce manga fait que l'auteur essaye d'en refourguer pour que tout le monde soit contente de voir un peu son chouchou, mais fait aussi en sorte de laisse Alice seule avec celui-ci. C'est distrayant mais parfois ça devient tellement gros que ça en devient lassant, mais bon...
Nous découvrons aussi des spécificités de certains habitations, les pouvoirs de notre chaton sont aussi bien utile mais aussi mortèlement déprimant, on apprend des choses, le jeu qui semblait normalement s'être terminé continue doucement mais avec de nouveau enjeu.
Mais le plus important dans ce volume est le fort retour de la présence de Peter, la réalité d'Alice est aussi très présente et on apprend un tas de choses qui soulèvent une nouvelle fois de multiples questions.
Le rôle de Nightmare est aussi mis en avant et ses apparitions permettent d'alléger l'ambiance lourde, mélancolique et profondément ancré dans des souvenirs dont nous n'avons pas toutes les vues, notre Chat est un homme jaloux, possessif, sa nature égoïste lui fait faire des choses l 'éloignant de son côté mignon qu'il a plus tendance à nous montrer. Il se montre aussi plus entreprenant au niveau physique dans sa relation avec Alice, peu à peu il lui fait tomber ses barrières mais il se heurte violemment à la réalité d'Alice.
Alice est plutôt égale à elle-même, toujours entourée, toujours à vouloir protéger tout le monde, cependant, ceux qu'elle aime bougent dans l'ombre pour avoir non pas toujours son amour mais son bonheur le plus absolu, sans barrière du passée pour gêner la donne.
Et ces mouvements à son insu vont nous donner un volume quatre qui je suppose sera plutôt sombre.
Mais pour alléger le tout, on a le droit à un petit chapitre hors série d'une sortie en amoureux entre Boris (vous comprenez pourquoi j'aime bien l'appeler « le chat » ?) et Alice. L'histoire est toute mignonne, et pour une fois, c'est Alice l'entreprenante ! Enfin, Boris aussi, mais il laisse les commande à notre petite blonde.
Lien : http://hiromichi.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Bedeo   08 avril 2014
Heureusement, l’atmosphère de la série reste fidèle à l’ambiance loufoque et merveilleuse du cultissime Alice au pays des merveilles même s’il ne s’agit vraiment pas d’une des meilleures séries inspirées de l’œuvre de Lewis Carroll.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
WolandWoland   13 octobre 2017
[...] ... GROS PLAN SUR LE DEMON DES CHAUCHEMARS, SEUL DANS SON ROYAUME DES RÊVES.

NIGHTMARE (blasé et las, tournant la tête vers l'arrivant) : C'est un véritable défilé, ici ! Moi qui voulais être tranquille ...

PLAN SUR LE CHAT DU CHESTER CADRE A LA TAILLE, DE FACE.

NIGHTMARE (hors cadre et d'une voix qui reste lasse) : Très bien, Chat du Cheshire ...

RETOUR SUR UN PLAN GENERAL DANS LEQUEL LE CHAT DU CHESTER FAIT FACE AU DEMON DES CHAUCHEMARS, DONT LE LECTEUR NE VOIT QUE LE DOS.

NIGHTMARE (aussi las que courtois, poursuivant) : ... Qu'est-ce qui me vaut l'honneur de ta visite ?

BORIS (qui ne sait pas trop comment présenter sa demande. Pas plus que le Chapelier, il n'aime quémander) : Nightmare ...

GROS PLAN SUR LES YEUX DU DEMON DES CAUCHEMARS ET SON BANDEAU NOIR A L'OEIL DROIT, DE FACE.

BORIS (hors cadre, se voulant raisonnable et luttant contre son agressivité congénitale) : Qu'est-ce que tu sais ... sur le passé d'Alice ?

GROS PLAN SUR LES LEVRES DU DEMON DES CAUCHEMARS.

NIGHTMARE (toujours désabusé en apparence mais dont on sent qu'il commence à s'intéresser à la situation) : Ah ... Le lien qui unit le Lapin Blanc à Alice t'intéresse ...

RETOUR SUR LE VISAGE DU CHAT DU CHESCHIRE, LES SOURCILS FRONCES.

NIGHTMARE (hors cadre et quelque peu amusé - mais la bulle est noire) : C'est ça ?

PLAN SUR LA MOITIE DROITE DU VISAGE DU CHAT DU CHESTER, TOUJOURS SUR SES GARDES ET MECONTENT.

BORIS (en son for intérieur, jaloux) : Il y a donc bien quelque chose entre eux ... (A l'intention de Nightmare, maussade mais réaliste) : Tout à l'heure ...

ON REVOIT LA SCENE DANS LAQUELLE ALICE DISCUTAIT AVEC LE LAPIN BLANC, ET LE CHAT DU CHESTER LES OBSERVANT A L'ANGLE DU COULOIR.

BORIS (hors cadre, ne comprenant pas pourquoi il s'est comporté de cette façon-là) : J'ai senti que je ne devais pas intervenir ... alors que je n'hésite jamais, d'habitude !

RETOUR SUR LE VISAGE DU CHAT DU CHESTER AU ROYAUME DES SONGES.

BORIS (avouant à regret) : Et je n'ai même pas suivi Alice ...

PLAN RAPPROCHE SUR LES TRAITS PLEINS D'ETONNEMENT DU DEMON DES CAUCHEMARS.

NIGHTMARE (en son for intérieur) : Bon sang ...

LES DEUX HOMMES SONT FACE A FACE. LE PROFIL DE BORIS, A DROITE, EST INDISTINCT, EN RAISON DE SA MASSE DE CHEVEUX. LE DEMON DES CAUCHEMARS SOURIT PRESQUE.

NIGHTMARE (avide) : Quelle surprise ... Lire ce genre de sentiments chez toi, c'est inattendu ! Alors ? Quel effet ça fait ? J'aimerais en savoir plus !

GROS PLAN SUR L'OEIL DROIT DU CHAT DU CHESHIRE, PARTAGE ENTRE L'EXASPERATION ET LA MEFIANCE. PUIS NOUVEAU PLAN OU ON LE VOIT, CADRE AUX EPAULES, DE FACE, MAIS LES YEUX RECOUVERTS PAR SA FRANGE.

BORIS (se forçant à l'indifférence) : Tu ne peux pas comprendre ... Et ne compte pas sur moi pour te l'expliquer !

RETOUR SUR LE VISAGE DE NIGHTMARE QUI A UN MOUVEMENT DE RECUL.

BORIS (hors cadre et impérieux) : Alice est à moi !

PLAN RAPPROCHE SUR LE VISAGE DU CHAT DU CHESHIRE DONT L'OEIL DROIT S'ALLUME SOUS L'EFFET DE LA CURIOSITE. MAIS LA MEFIANCE DEMEURE EN LUI.

NIGHTMARE (hors cadre mais bien résolu à parler - même et surtout peut-être si cela doit blesser Boris) : Bien ... Tu es en droit de savoir, en ce cas !

BORIS (peut-être ne pensait-il pas que cela serait si facile) : ?

LE PROFIL FIN ET RUSE DU DEMON DES CAUCHEMARS - UN PROFIL DIGNE D'UN RENARD BORGNE ET L'ON SAIT QU'EFFECTIVEMENT, DANS LA TRADITION ASIATIQUE, LE RENARD EST ASSOCIE AUX FANTÔMES ET AUX DEMONS - EN GROS PLAN. PUIS CASE NEUTRE DANS LAQUELLE, SUR UN FOND GRISE, APPARAÏT SA REPONSE.

NIGHTMARE (inflexible - bulle noire) : Tu seras notre complice ! ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WolandWoland   13 octobre 2017
[...] ... LE DEMON DES CAUCHEMARS, LA TÊTE POSEE SUR SES BRAS CROISES - ET SUR SON BUREAU DE DIRIGEANT DU ROYAUME DE TREFLE.

NIGHTMARE (à la limite du découragement) : Pff ... Bon sang ... Alice est enfin arrivée au Royaume de Trèfle et je n'ai quasiment pas eu l'occasion de lui parler !

GRAY (hors cadre, sur un ton de reproche) : Ne vous servez pas d'elle comme prétexte ! Attention ! Vous allez mettre du sang partout ! (Intrigué mais ne voulant pas le laisser voir) : Elle vous fascine à ce point ?

GROS PLAN SUR LE DEMON DES CHAUCHEMARS QUI REPREND COURAGE ET LA FORCE DE SOURIRE UN PEU.

NIGHTMARE (en s'essuyant les lèvres et comme ramené à la vie) : Fsh ... En effet ... C'est une jeune fille intéressante ...

RETOUR SUR LE VISAGE DU SECRETAIRE.

GRAY (surpris et vaguement réprobateur) : ? Certes, c'est une étrangère ... mais elle reste quelqu'un d'ordinaire, vous ne croyez pas ?

GROS PLAN SUR LES HAUTEURS DU PLAFOND LUXUEUX ET FRAPPE DU TREFLE DU ROYAUME.

NIGHTMARE (hors cadre - on peut l'imaginer un peu sec) : Tu dis ça parce que tu ne l'as pas assez côtoyée !

GRAY (hors cadre, sans insister) : Si vous le dites ...

PLAN SUR ALICE, DE TROIS-QUARTS, L'AIR DECIDEE.

NIGHTMARE (hors cadre et d'un ton posé) : J'admets qu'à première vue ... elle n'a rien d'exceptionnel ... Sauf que ... contrairement à nous, elle ne peut pas être remplacée !

RETOUR SUR LE DEMON DES CAUCHEMARS, ASSIS A SON BUREAU A L'ARRIERE-PLAN. SON SECRETAIRE, ATTENTIF MAIS PRUDENT, EST FACE AU LECTEUR, AU PREMIER PLAN.

GRAY (cherchant tout de même à comprendre) : Et c'est ce qui attise votre curiosité ?

RETOUR SUR LE DEMON DES CAUCHEMARS, DE PROFIL ET REPRIS PAR LA PASSION DU JEU. IL PENSE AU CHEVALIER DE COEUR, QUI SE PROFILE A L'ARRIERE-PLAN.

NIGHTMARE (la main sous le menton) : Oui, mais pas seulement ... Il y a aussi l'obsession que l'As de Cœur a pour elle ... Je trouve étrange que quelqu'un d'aussi peu concerné par les autres montre un tel attachement pour Alice ! C'est fascinant !

RETOUR SUR LE SECRETAIRE, DEVANT UNE PILE DE DOSSIERS.

GRAY (se retournant vers Nightmare) : En parlant de lui ... il n'est pas un peu dangereux ?

NIGHTMARE (hors cadre et catégorique) : Inutile de s'inquiéter !

PLAN SUR ALICE AVEC LE CHAT DU CHESTER, DANS UNE ATTITUDE PROTECTRICE, A L'ARRIERE-PLAN.

NIGHTMARE (hors cadre et toujours aussi sûr de lui) : Il ne compte pas la tuer ... Du moins pas dans l'enceinte de la Tour ! J'ignore ses intentions hors de nos murs, mais le Chat du Cheshire veille sur elle, donc ... Tout devrait bien se passer !

RETOUR DANS LE BUREAU OU LE DEMON DES CAUCHEMARS FAIT FACE A SON SECRETAIRE ET HOMME DE CONFIANCE.

NIGHTMARE (pour qui c'est l'évidence même) : De toute façon, si le Chevalier leur voulait vraiment du mal, Alice et son matou ne seraient déjà plus de ce monde ...

GRAY (pensif) : C'est vrai ...

CETTE FOIS-CI, PLAN SUR ALICE ET SUR LE CHEVALIER DE COEUR, L'AIR A LA FOIS MELANCOLIQUE ET PLONGE DANS SES PENSEES. LE CHEVALIER ENSERRE LE HAUT DE LA POITRINE DE LA JEUNE FILLE DE SON BRAS DROIT TANDIS QUE, DE SA MAIN GAUCHE, IL S'APPUIE SUR SON EPEE AU REPOS.

NIGHTMARE (hors cadre, raisonnant) : Rien d'étonnant à ce qu'il soit attiré par notre jeune étrangère ... puisqu'en tant que telle, elle peut exister en dehors de tout rôle. Malheureusement pour lui, la fréquenter ne lui permettra pas d'échapper à son destin !

PLAN SUR LE SECRETAIRE, PERPLEXE.

NIGHTMARE (hors cadre et tout excité) : Tout cela est palpitant ! J'ai hâte de voir comment le jeu va se terminer !

GRAY (qui en a vu d'autres mais qui tient à se montrer décisif quant aux manies de son employeur) : Vous avez de drôles de passe-temps !

PLAN RAPPROCHE DU DEMON DES CAUCHEMARS, LE VISAGE LEGEREMENT BAISSE, COMME EN PRIERE.

GRAY (hors cadre et débordant de logique) : Cela dit, vu qu'Alice a décidé de rester parmi nous ... le jeu est déjà fini, en quelque sorte.

NIGHTMARE (énigmatique) : Ce n'est pas aussi simple !

GROS PLAN SUR LE DEMON DES CAUCHEMARS, CADRE TOUJOURS ASSIS MAIS A PARTIR DE LA TAILLE. IL A TOUJOURS LE MENTON SUR SA MAIN DROITE.

NIGHTMARE (d'un ton qu'on peut imaginer lent et inquiétant) : Mais inutile de presser les choses ! Même si Alice n'est pas encore prête à abandonner son monde d'origine ...

SES PENSEES DERIVENT VERS UN PLAN EXTERIEUR DE NUAGES & D'ARBRES.

NIGHTMARE (hors cadre mais toujours du même ton étrange) : Ce n'est pas un problème ... Ici, à Wonderland .. Nous avons tout notre temps ! ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VanesVanes   25 novembre 2013
Même si Alice n'est pas encore prête à abandonner don monde d'origine... ce n'est pas un problème...ici, à Wonderland... nous avons tout notre temps.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : réécriture de conteVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4254 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre