AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Commin (Autre)Jean Sidobre (Illustrateur)
ISBN : 2010072073
Éditeur : Hachette (30/11/-1)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 110 notes)
Résumé :
Alice Roy aime les énigmes et, plus habile que quiconque à flairer un mystère, elle a tôt fait de soupçonner que l'affaire Crosley n'est pas aussi simple qu'on pourrait le croire.

Richard Topham vient d'hériter d'une immense fortune. En la lui léguant, le vieux Josiah aurait-il donc voulu déshériter les siens pour favoriser cet homme égoïste et avide ?

Émue par la détresse et le chagrin de deux pauvres filles dont Josiah avait promis de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
EtrangesHistoires
  25 juin 2014
Tout premier livre sur la célèbre Alice Roy dont le nom est Nancy Drew dans les versions originales. Son créateur est Edward Statemeyer qui fonda la société -Statemeyer Literary Syndicate- Il commandait l'écriture de ses livres à des écrivains dont le contrat indiquait bien qu'ils n'avaient pas le droit de donner leur nom. Les livres d'Alice sont tous du -nom de plume- Caroline Quine pour la France et Carolyn Keene pour les versions originales. Plusieurs -glostwriters- (écrivains fantômes) ont pris le relais pour l'écriture de toute la série.
Mildred Wirt Benson (1905-2002) a été le premier glostwriter. Elle a écrit les 28 premiers volumes.
---Alice Détective---... est le tout premier livre de la série. On fait connaissance avec les personnages qui commencent à se mettre en place. On apprend qu'Alice a perdu sa mère très jeune. Son père est un avoué du nom de James Roy. Alice a quitté l'école et ne travaille pas car il faut se mettre dans le contexte de l'époque où fut écrit ce livre qui est paru en 1930. Elle vit à River City avec son père et sa nourrice qui l'a élevé à la mort de sa mère. Dans cette histoire, c'est en discutant avec son père de ses affaires en cours qu'elle prend goût aux enquêtes policières. Ce tout premier livre n'est pas le plus mystérieux, il est surtout question d'héritage détourné. Il n'est pas porteur de grand suspense mais a l'intérêt de marquer la naissance du célèbre personnage qui marquera plusieurs générations de lecteurs.
Dans -Alice Détective- il est indiqué qu'Alice a des origines françaises... ces passages n'existent pas dans la version originale. Ils ont été ajouté par la traductrice Hélène Commin.
--> Parution en 1930 sous le titre : -The secret of the old clock-
--> Traduction et parution française en 1955
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
rmer
  20 mars 2015
Que dire des "Alice" de Caroline Quine ? Une vraie histoire d'amour étant jeune. Ma mère m'en avait acheté un et je rechignais à l'ouvrir (je me souviens qu'il s'agissait de "Alice et la bague du gourou", collection Bibliothèque Verte). Puis un jour, n'ayant plus rien à lire, je me suis lancée dedans. Et j'ai adoré. Autant l'écriture et que les aventures, qui ne m'ont jamais déçues. Je ne saurais dire combien de la série j'en ai fait acheté à ma mère et combien j'en ai piqué à la voisine qui m'avait autorisé à fouiller dans ses vieilles éditions. Je pense que mon goût pour les enquêtes est venu de là, de cette série. Puis quelques années plus tard, j'ai appris avec étonnement que ses aventures étaient à nouveau publiées, mais sous le nom de Nancy Drew (et oui, Alice Roy n'est que la traduction française) et que des jeux PC ont été sortis avec elle pour héroïne. Quelle surprise ! Malheureusement, j'étais déjà trop grande pour en profiter...
Bref, je le recommande pour faire aimer la lecture aux enfants.
Mais ce n'est que mon avis...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MCG-Juliette
  08 février 2013
Parution en 1930 sous le titre : "The secret of the old clock" - traduction française en 1955 -
Un des premiers, si ce n'est le premier livre de la collection des -Alice Roy- la détective.
Cette première histoire est simple et elle est loin d'être la meilleure. Pas de mystère dans cette affaire d'héritage détourné.
Nous voyons peu à peu le personnage se mettre en place et prendre goût aux enquêtes.
Premier livre d'une longue série que j'ai eu grand plaisir a lire durant mon enfance...
Commenter  J’apprécie          70
leelee
  18 avril 2014
Ma mère m'a "légué" ce livre qui fut le sien quand elle était enfant. J'ai tout de suite adoré Alice et ses amies et je repense avec nostalgie à toutes ces aventures que j'ai par la suite dévoré...cela reste de très bons moments de ma jeunesse et j'aurais peut-être moi-même l'occasion de transmettre ce livre à ma fille qui sait!
Commenter  J’apprécie          70
MrsCharoy
  13 août 2014
D'excellents souvenirs d'enfance accompagnent cette série de livre. Que d'aventures auxquelles j'aurais aimé être mêlée ! Je les ai lu et relu avec voracité, en espérant qu'un jour, moi aussi je pourrais être détective...
C'est une bonne série pour la jeunesse, correcte et bien écrite, aisée à lire. Les personnages sont attachants bien qu'un peu caricaturaux lorsque nous nous y replongeons avec quelques années de plus. Cela reste tout de même de bons livres à mettre entre toutes les mains !
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MCG-JulietteMCG-Juliette   11 avril 2013
De chaque côté de la route, les champs s'étendaient maintenant à perte de vue, et Alice se réjouissait de ce spectacle. Elle aimait profondément ce pays où elle était née et où elle avait toujours vécu, à l'exception des vacances qu'elle passait depuis son enfance en Louisiane, chez ses grands-parents maternels, et d'un séjour de trois mois qu'elle avait fait en France l'année précédente.
La famille Beauchamp avait en effet conservé des attaches dans sa patrie d'origine : en Touraine, vivaient encore les descendants d'une branche cadette. Ceux-ci avaient accueilli Alice à bras ouverts, et la jeune fille ne pouvait songer sans émotions à ces parents lointains qui avaient voulu lui faire connaître le pays de sa mère sous ses plus beaux aspects. Elle avait vu Paris, Versailles, visité la Bretagne, la Provence et plus belle encore peut-être que celles-ci, cette chère Touraine, avec ses douces eaux, ses horizons nacrés et ses châteaux de contes de fées. Alice en avait gardé la nostalgie. -Je retournerai là-bas un jour...- se sisait-elle.
Mais en vrai fille du Missouri qu'elle était, elle n'en admirait pas moins sa terre natale. Elle s'enorgueillissait de son sol fertile, de ses champs de coton et de maïs, de ses grasses prairies où galopaient les plus beaux chevaux des Etats-Unis. Elle aimait contempler ces plaines immenses où le vent creusait l'herbe ondoyante de longues vagues qui semblaient courir jusqu'aux collines moutonnant à l'horizon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lovelybooklovelybook   30 juin 2014
Elle considérait l'horloge d'un air rêveur. Ce n'était en effet qu'une vieillerie fort quelconque, mais qui possédait aux yeux de la jeune fille un attrait incomparable. Comment expliquer à Grâce et à Millie pourquoi cet objet était pour elle d'un si grand prix ? Cela semblait impossible à dire.... Mais tandis qu'Alice regardait le cadran peint de fleurs naïves et le fronton à l'ancienne mode où des croissants de lune dansaient la ronde autour du soleil, il lui semblait revivre les péripéties de sa récente aventure.
- Connaîtrai-je jamais des heures aussi palpitantes ?» songeait-elle.
Ainsi perdue dans sa rêverie, Alice était bien loin de se douter qu'il ne se passerait guère de temps avant qu'elle ne se trouvât entraînée dans une affaire encore plus mystérieuse que celle du testament de Josiah Crosley. Et pourtant, la jeune fille ne pouvait se défendre d'un obscur pressentiment :
- Qui sait ce que sera l'avenir ? » se disait-elle.
S'arrachant enfin à ses pensées, Alice se tourna vers Grâce et Millie.
- Voici le trophée de ma première victoire, reprit-elle. Je ne m'en séparerai jamais.... Qui sait si ce précieux souvenir de l'affaire Crosley ne m'apportera pas la promesse d'autres aventures, plus passionnantes encore !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NicolasFJNicolasFJ   13 juillet 2012
" J'ai l'impression qu'il entre dans ton idée une bonne dose de malice, répondit-il. Mais je ne vois pas pourquoi l'affaire ne se dénouerait pas ainsi que tu le suggères... Tu auras cette satisfaction, mon petit, et bien mieux : je te promets que si les Topham doivent recevoir le coup de grâce, cela se passera en ta présence ! "
Commenter  J’apprécie          80
EtrangesHistoiresEtrangesHistoires   11 août 2014
Que je suis donc sotte d'avoir peur ! murmura Alice. Elle se mit à rire nerveusement. Il n'y a sans doute pas une âme à des kilomètres à la ronde !
De nouveau, elle visita la maison et, à son vif soulagement, n'y découvrit rien d'insolite. Pourtant elle ne pouvait se libérer entièrement de l'angoisse qui l'étreignait : elle se sentait menacée par un danger invisible. Il lui semblait que les murs allaient se pencher vers elle comme des visages hostiles et grimaçants. Dans l'air même flottait quelque chose d'inquiétant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lovelybooklovelybook   30 juin 2014
- Je, soussigné, Josiah Crosley, déclare que ceci est mon dernier testament, annulant ainsi toutes autres dispositions testamentaires prises précédemment. En vertu de quoi, je lègue tous mes « biens, meubles et immeubles, comme suit : A mes chères amies, Grâce et Millie Horner, une somme de soixante-quinze mille dollars chacune....
- Mon Dieu, je ne puis y croire, balbutia Millie, le souffle coupé par la surprise.
(...)
- Et il poursuivit : « A ma cousine Jessica Rowen, en reconnaissance de sa bonté à mon égard, la somme de soixante-quinze mille dollars
Grâce joignit les mains.
- Que je suis contente pour elle, murmura-t-elle.
- A présent, elle pourra se faire soigner convenablement, ajouta Millie.
Alice tourna vers les deux sœurs un visage rayonnant.
- J'aurais tant voulu qu'elle pût venir aujourd'hui,souffla-t-elle. Mais nous irons la prévenir dès ce soir.
(...)
- A mes neveux, Fred et William Morris, la somme de vingt mille dollars chacun, poursuivit James Roy, imperturbable.
Les deux frères parurent éberlués. Jamais nous n'aurions espéré recevoir autant, dirent-ils avec ensemble.
- A mes cousines Mathilde et Emma Turner, la somme de vingt mille dollars chacune.
- Quelle générosité ! murmura Emma.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Alice et les chats persans

comment s'appelle la dame propriétaire des chats?

Mademoiselle Arnold
Agnès
Marion

3 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Caroline QuineCréer un quiz sur ce livre