AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2853135462
Éditeur : Nouvelle Cité (28/02/2008)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Un jeune banquier d'affaires franco-américain quitte sa vie de golden boy pour rejoindre un austère monastère cistercien en Savoie.

Pourquoi ? Lui-même s'interroge. A l'ombre des murs de clôture, relié à d'autres explorateurs mystiques comme les moines de Tibhirine, en Algérie, sa recherche spirituelle s'enrichit. Un appel insolite se dessine : fonder une petite fraternité dans les Quartiers-Nord de Marseille.

Ce récit ryt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
cecileaix
  17 juillet 2011
Un matin d'octobre 1989, Henry Quinson, un jeune trader franco-américain touché par la grâce, décide de quitter sa vie cossue et trépidante pour entrer à la Trappe de Tamié. Pour mieux répondre à l'appel du Christ, il choisit la vie austère des Trappistes avec les sept offices, la cellule inhospitalière et le travail à la fromagerie. Au bout de sept années d'observation puis de noviciat, il quitte Tamié très fatigué car il manque de sommeil. Après une longue recherche d'ordres correspondant mieux à son optique, il fonde sa propre Fraternité avec un autre moine et s'installe dans un appartement des quartiers nord de Marseille où il témoigne de sa foi en aidant les enfants à faire leurs devoirs d'école et en rendant toutes sortes de services à la population.
Un témoignage émouvant et surprenant sur un parcours on ne peut plus atypique. Aux yeux du monde, c'est folie que de quitter un emploi rémunérateur et gratifiant pour aller partager la vie des humbles et des exclus. « Je reviens à mes aspirations essentielles, dit-il : « Travail à mi-temps, soutien scolaire, catéchèse et prière. » Henry se considère comme un moine du XXIème siècle, ancré dans la réalité, non caché au fond d'un monastère. Il propose d'ailleurs en annexe « Les douze colonnes du nouveau monachisme ».
Un livre intéressant qui propose une belle leçon de vie et de fraternité.
Un témoignage poignant qui pose question sur notre propre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLET
  10 mai 2012
Un matin d'octobre 1989, Henry Quinson, un jeune trader franco-américain touché par la grâce, décide de quitter sa vie cossue et trépidante pour entrer à la Trappe de Tamié. Pour mieux répondre à l'appel du Christ, il choisit la vie austère des Trappistes avec les sept offices, la cellule inhospitalière et le travail à la fromagerie. Au bout de sept années d'observation puis de noviciat, il quitte Tamié très fatigué car il manque de sommeil. Après une longue recherche d'ordres correspondant mieux à son optique, il fonde sa propre Fraternité avec un autre moine et s'installe dans un appartement des quartiers nord de Marseille où il témoigne de sa foi en aidant les enfants à faire leurs devoirs d'école et en rendant toutes sortes de services à la population.
Un témoignage émouvant et surprenant sur un parcours on ne peut plus atypique. Aux yeux du monde, c'est folie que de quitter un emploi rémunérateur et gratifiant pour aller partager la vie des humbles et des exclus. « Je reviens à mes aspirations essentielles, dit-il : « Travail à mi-temps, soutien scolaire, catéchèse et prière. » Henry se considère comme un moine du XXIème siècle, ancré dans la réalité, non caché au fond d'un monastère. Il propose d'ailleurs en annexe « Les douze colonnes du nouveau monachisme ». Un livre intéressant qui propose une belle leçon de vie et de fraternité. Pour lui, les religions bien comprises se doivent de rapprocher les êtres et de jeter les bases d'une fraternité universelle. Malheureusement, tous les évènements du monde (assassinat des moines de Tibhirine, attentats divers, détournement de l'avion sur Marseille et attaques du 11 septembre) ne vont guère dans ce sens. On regrettera surtout le peu d'anecdotes illustrant la réalité de la vie de tous les jours dans les quartiers.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Kalzennig
  24 novembre 2016
Ce livre apporte un regard intéressant sur le cheminement d'un homme en quête d'une vie de moine. Rien n'est rectiligne, écrit d'avance ce qui permet d'approcher le mystère d'une vocation monastique avec les multiples questions qu'elle pose à l'intéressé, les rencontres variées par lesquelles une voie s'ouvre peu à peu. le second cheminement est celui d'une intégration dans une cité d'un quartier réputé difficile de Marseille... là encore, la place n'est pas préparée à l'avance et le chemin se fait pas à pas. Il ouvre sur des relations humaines riches et une connaissance du prochain dans ce quotidien partagé, le concret.
La seule réserve est peut-être la difficulté parfois à situer telle ou telle personne citée car elles sont nombreuses au fil de cette quête existentielle... preuve aussi de la richesse de toutes les rencontres.
Lecture enrichissante.
Commenter  J’apprécie          00
lapublivore
  10 mai 2011
Outre qu'il permette au lecteur la découverte de trois lieux très différents et dont la réalité est souvent fantasmée, ce témoignage lance un véritable appel la rencontre, en sortant de la logique d'affrontement confessionnel, et invitant à la simple unité fraternelle.
Un très beau message d'espoir, de courage, et d'amour, dont je recommande vivement la lecture, simple et rapide. N'ayez pas peur de lire ce témoignage rare, bien écrit, résolument moderne, et infiniment touchant.
MA CHRONIQUE DÉTAILLÉE SE TROUVE SUR MON BLOG !
Lien : http://lapublivore.wordpress..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
lapublivorelapublivore   07 mai 2011
Farid, un jeune originaire des Comores, m'apostrophe sur la place, à l'ombre des platanes, et commence à me parler, mais les yeux fermés. Je réponds à ses questions,, puis je lui fais observer qu'il est étrange de parler à quelqu'un les yeux clos. Il me rétorque que je porte une croix et que sa religion - l'islam - lui interdit de regarder un tel objet. Je lui réponds que j'ai lu plusieurs fois le Coran et qu'il n'y a aucune sourate stipulant cet interdit.
J'ajoute qu'il lui sera difficile de vivre en France les yeux ouverts parce qu'il y a beaucoup d'églises et qu'elles arborent toutes au moins une croix ! Enfin, je lui cite un verset du Coran qui invite au respect des chrétiens, de leurs prêtres et de leurs moines : " Tu constateras que les hommes les plus proches des croyants par l'amitié sont ceux qui disent : "Oui, nous sommes chrétiens", parce qu'on trouve parmi eux des prêtres et des moines qui ne s'enflent pas d'orgueil" ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lapublivorelapublivore   08 mai 2011
Certains ont refusé d'aller à la piscine pendant le Ramadan. Soumia les comprend : "De l'eau dans la bouche ou les oreilles, ça casse le Ramadan". Amina proteste : "Dieu sait quand on ne fait pas exprès ! "
J'interviens : " Allah est d'une intelligence incomparable, n'est-ce pas ? ". Soumia acquiesce : Dieu, dans sa tradition comme dans la mienne, est omniscient. La conversation se termine sur un progrès théologique et pratique : si Dieu est intelligent, il ne peut pas nous demander d'être bêtement ritualistes. Les questions et les réponses sont venues de deux jeunes musulmanes. Je n'ai fait que glisser une interrogation sur les attributs de Dieu et il y a eu rapprochement des points de vue sans altération de l'identité confessionnelle proprement dite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lapublivorelapublivore   06 mai 2011
Après les primes et les augmentations très importantes que je viens d'obtenir, ma décision est difficile à comprendre. Néanmoins, ma démission est acceptée.Le directeur de Merrill Lynch, qui m'appelle tous les jours depuis deux semaines avec des propositions toujours plus alléchantes, en reste sans voix : "Qui a pu vous proposer plus que nous ?" "Personne, lui répondis-je, je pars pour un monastère". Après plusieurs longues minutes de silence, il conclut : "C'est la seule concurrence que j'accepte".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lapublivorelapublivore   08 mai 2011
Plus que jamais, je constate que le choix du Christ m'a entraîné sur le chemin de la vie et non sur le chemin de la mort. Certains se font martyrs en tuant les autres et en accaparant l'attention des foules pour la gloire d'un dieu tribal. Moi, j'essaie de donner ma vie chaque jour dans un martyre (témoignage) humble et caché qui donne à l'étranger, au pauvre, au jeune mal assuré, un coup de pouce presque invisible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lapublivorelapublivore   06 mai 2011
La Lumière pour moi est toujours venue des "inclassables" et des "déclassés", des "étranges" et des "étrangers". [...] La faiblesse de ces "petits" m'a obligé à sortir de moi-même et m'a révélé la vérité de l'amour insondable de Dieu.
Ce n'est pas moi qui "dois" m'occuper des plus souffrants par pitié, par obligation morale ou par "charité chrétienne" : j'ai besoin d'eux. Leur présence m'est vitale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Henry Quinson (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henry Quinson
La grande crise, jusqu'où et jusqu'à quand ? Comédie du Livre 2009. Les grandes rencontres de Philippe Lapousterle. La grande crise, jusqu'où et jusqu'à quand ? Grande rencontre avec Bernard Marris, François Heisbourg et Henri Quinson
>Religion>Histoire et géographie de l'église>Les ordres religieux dans l'histoire de l'Eglise (94)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
109 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre