AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782752911278
304 pages
Éditeur : Phébus (01/03/2018)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Lorsqu'il était policier, Laurent enquêtait sur les morts.Aujourd'hui, il retrouve les vivants. Depuis 2016, la loi Eckert oblige les compagnies à rechercher les bénéficiaires des contrats d'assurance-vie. Et notre héros est à la fois détective sur leurs traces et l'ange qui leur annonce la bonne nouvelle financière.
Mais, cette fois, sa tâche se révèle compliquée. Quels liens pouvaient donc bien unir la riche Henriette Benson au jeune Freddy Delersnyder qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
montmartin
  08 juin 2018
Ancien policier, Laurent Leprêtre est chargé de retrouver les bénéficiaires des contrats d’assurance vie en souffrance. Son premier dossier concerne Henriette, une riche vieille dame, torturée à son domicile par des cambrioleurs au point de provoquer une crise cardiaque, trois jours avant sa mort elle avait souscrit une assurance vie en faveur de Freddy, un ambitieux, un séducteur, il veut changer de vie, prendre l’ascenseur social. Le 10 mai 1981, le soir de l’élection de Mitterrand, la joie inonde la ville, Freddy a disparu ce soir-là, accident, assassinat ou disparition volontaire. Laurent essaye d’inventer son parcours à partir de quelques traces, comme un chercheur d’or il jette sur son carnet des mots, des faits sans importance jusqu’à trouver la pépite.
Henriette et Freddy, deux univers si éloignés, et pourtant ils ont bien du tisser des liens d’une manière ou d’une autre pour se rencontrer l’enquête de Laurent le conduit à Calais, un monde oublié, bien loin de la richesse du début du XXe siècle et des fabriques de dentelle, bitume défoncé, quelques taudis insalubres, un gourbi à la Zola, la misère extrême, une ville fantôme, l’une des cités les plus misérables de France, 26 % de chômage, 30 % des Calésiens sous le seuil de pauvreté et le poids occulte de la jungle, les migrants, les passeurs, les maquereaux, la prostitution, les trafiquants, les assassins.
Une fausse enquête policière pour un roman social où l’auteur nous entraîne à Calais vile riche du temps des fabriques de dentelle et qui s’est peu à peu appauvrie. La construction du livre est habile, Michel Quint nous fait revivre tous les espoirs portés par l’élection de François Mitterand en 1981, il nous décrit une ville où deux mondes se côtoient, les quartiers bourgeois héritiers de la splendeur passée et les quartiers abandonnés où l’on croise la nuit des hordes de migrants. Avec l’aide de Dinu le Roumain, de Sonia une sensuelle prof de lettres et d’Alyson la touchante réceptionniste de l’hôtel, Laurent va remonter le fil de cette tragique histoire et ce sera le prétexte pour l’auteur de nous interroger sur le sort de ces milliers d’hommes, de femmes et d’enfants condamnés à une errance sans fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Cigale17
  25 janvier 2020
Voilà un roman qui nous balade à différentes époques et dans des lieux qui, pour être proches, n'en sont pas moins incroyablement éloignés… Les Misérables ! de Michel Quint vivent aujourd'hui à Calais, bien que l'auteur nous fasse faire quelques incursions dans d'autres lieux. Il nous fera revivre les années 80, le formidable espoir suscité par l'élection de Mitterrand, la désillusion qui s'ensuivit, mais aussi, plus loin dans le temps, la lente, douloureuse et inéluctable décrépitude de l'industrie de la dentelle à Calais et de l'industrie dans le Nord tout entier, avant de nous entraîner dans la Jungle. C'est Laurent Leprêtre, le personnage principal, qui va nous guider dans ces lieux. Il vient de trouver un nouveau boulot à Lille : dans une compagnie d'assurances, il est chargé des « dossiers en souffrance ». Depuis 2016 (seulement !), les compagnies d'assurances sont tenues de rechercher les bénéficiaires qui n'ont pas réclamé le capital auquel ils avaient droit. Les enquêtes, Laurent connaît bien : jusqu'à maintenant, il était flic, mais ce travail le minait ; il voyait trop de misère, de désespoir, d'iniquité, il éprouvait trop d'empathie pour annoncer à une famille le décès d'un proche. Bref, premier dossier en souffrance à traiter : Laurent doit retrouver Freddy Delersnyder à qui, en 1981, une vieille dame riche a légué la valeur de six lingots d'or quelques jours seulement avant de mourir. Pourquoi Freddy n'est-il pas venu réclamer ce legs ? ignorait-il que madame Henriette Benson lui destinait cet argent ? est-il mort ? Laurent va devoir répondre à ces questions. Il commence donc son enquête pour retrouver Freddy. Ses recherches vont l'entraîner à fréquenter des milieux sociaux très différents, du plus déshérité au très favorisé, et vont l'amener au coeur de la Jungle, parmi les bénévoles dévoués, les réfugiés désespérés et les passeurs cruels, indifférents ou corrompus, ou les trois à la fois.
Il y a beaucoup d'éléments qui m'ont plu dans ce roman de Michel Quint, et j'ai aimé la trame globale de l'histoire. En revanche, si l'enquête proprement dite, une sorte de « cold case » menée par un ancien policier, m'a intéressée, je n'ai pas réussi à croire vraiment aux péripéties que Laurent imagine et fait vivre aux personnages qu'il a inventés pour leur donner corps puisqu'il ne les rencontre pas. Je ne sais trop pourquoi je ne l'ai pas suivi, peut-être parce que j'ai trouvé que cette fiction dans la fiction manquait trop de naturel... Je le regrette parce que j'ai bien aimé le style de Michel Quint : beaucoup de phrases elliptiques, parfois proches de l'oral, parfois sans ponctuation, des passages au style direct au sein d'un récit, un vocabulaire qui exploite tous les registres de langues, mais sans condescendance. Sans compter l'amour de la littérature et une vraie passion pour différents auteurs qui traversent tout le roman. Je lirai d'autres livres de Michel Quint !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
JML38
  20 novembre 2018
Laurent Leprêtre, plus jeune divisionnaire de France et le plus éphémère, recherche dorénavant les bénéficiaires d'assurances vie non versées.
Son premier dossier concerne un certain Freddy qui aurait du toucher une grosse somme en 1981 mais dont personne ne s'est occupé à l'époque et qui a disparu depuis.
Laurent va essayer de retrouver la trace de Freddy au cours d'une véritable enquête policière auprès des administrations et à partir de la description de sept personnes que Freddy aurait rencontrées quelques temps avant sa disparition. Il laisse souvent libre court à une imagination débordante pour se représenter les derniers mois de cette personne qu'il ressent de plus en plus comme une victime.
C'est l'occasion d'une ballade joliment écrite, à travers l'espace et le temps, nous ramenant en 1981 époque de liesse populaire et de lendemains qui chantent, et nous emmenant à Calais, ville nostalgique d'une période faste liée à l'industrie de la dentelle, confrontée à une précarisation importante et à un véritable problème humanitaire.
C'est également la rencontre avec des personnages attachants que l'auteur décrit avec une grande tendresse dans un style plein de poésie. Laurent bien sur, trop grand coeur et sensible pour rester commissaire. Sonia, professeure de lettres troublante et imprévisible qui guide Laurent lors de ses recherches, se livrant avec lui à un subtil marivaudage. Alyson, réceptionniste sympathique et très attentionnée. Duni, migrant roumain digne et débrouillard.
Roman plutôt policier, plutôt social ? Les avis semblent partagés.
Personnellement je ne m'attendais pas à une histoire s'approchant autant d'une intrigue et d'une enquête policière et j'ai trouvé que le contexte social, bien que présent, passait au second plan.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture et découvert un auteur au style plus qu'intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
claraetlesmots
  06 décembre 2018
Lorsque le bénéficiaire d'un contrat d'assurance-vie ne se manifeste pas pour réclamer son dû, Laurent Leprêtre affecté aux dossiers en souffrance, enquête et le recherche. Et justement, cet ancien policier se voit confier un dossier particulier ancien. Trois jours avant son décès Henriette Benson une vieille dame âgée et riche habitant Calais avait souscrit une assurance vie en faveur d'un certain Freddy qui a disparu sans réclamer son argent.
Délégué sur place à Calais, Julien Lepêtre doit mener plusieurs pistes : quel lien existait-il entre Henriette Benson et Freddy ce jeune de vingt ans issu des classes populaires ? Pourquoi et comment ce dernier a-t-il disparu ? Cette enquête sert de décor pour ainsi dire à ce roman qui nous promène de l'arrivée au pouvoir de Mitterrand à la métamorphose de Calais. Les ateliers de dentelle ont disparu et l'emploi se fait rare, la précarité est apparue tandis que les migrants espèrent un jour pouvoir rejoindre l'Angleterre. Notre ancien policier au coeur tendre et à l'imagination fertile tire les fils d'une pelote avec des rencontres colorées : Sonia une professeure de français (qui cite Annie Ernaux), Alyson la réceptionniste de l'hôtel où il séjourne et Duni un migrant arrivé à la jungle de Calais depuis deux ans.
Quel plaisir de retrouver l'écriture vive et relevée de Michel ! Il nous dépeint des vies et le déclassement social tout en montrant une réelle tendresse pour ses personnages. Et même si l'enquête prend le pas sur le roman social, j'ai passé un très agréable moment.
Lien : https://claraetlesmots.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
dupuisjluc
  07 mai 2018
Une bonne idée de Michel Quint que de nous parler de la "jungle de calais" via ce roman d'enquête sur assurance.
J'ai aimé le style de l'auteur, extensif et fluide, la mise en perspective des migrants de Calais et de la région elle-même, le personnage principal (Laurent) et ces doutes et errances.
Je déplore la trop grande place prise par l'enquête qui, selon moi, aurait du rester un prétexte pour nous parler de Calais et de ces migrants. En tous cas c'est ce que j'en attendais au moment d'acquérir l'ouvrage...
Au final donc, un bon moment de lecture même si j'en sors un peu mitigé !
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Actualitte   09 août 2018
Michel Quint reprend l’exercice littéraire qu’il adore — et qu’on adore —, posant sur un territoire qu’il connaît mieux que personne, la région, des grilles de lecture et d’écriture historico-sociales séquencées en allers-retours dans le temps.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
montmartinmontmartin   07 juin 2018
Au départ de Syrie, d'Irak, de Somalie, d'Erythrée, au passage en Turquie, en Grèce, en Italie, sur tout le chemin qui mène ici comme à un autre Compostelle, sur ce pélerinage de l'horreur, et au but jamais atteint, le Royaume-Uni, nous sommes tous responsables de refuser à ces errants obligés une place digne d'un être humain. Ce qui est la pire des culpabilités et ne peut se racheter.
Commenter  J’apprécie          130
Cigale17Cigale17   25 janvier 2020
Il était beau Freddy. Un genre de James Dean, voyez qui, celui de Géant ? Une gueule de statue grecque, cette lueur dans l’œil et cette nonchalance bienveillante, sans peur de rien, comme s’il était tout le temps assis à un balcon, au spectacle du monde. J’avais 15 ans en mai 1981, j’aurais donné ma vie pour lui et il aurait dit merci mais non et il m’aurait souri. Il voulait partir d’ici. À tout prix. Les femmes étaient à ses pieds. Toutes. Alors s’encombrer d’une gamine… (p. 28)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
montmartinmontmartin   08 juin 2018
Il comprend ce qui se dit, que la disparition d'un proche est aussi un peu la mort du vivant qui demeure. La mort des autres nous grignote.
Commenter  J’apprécie          241
claraetlesmotsclaraetlesmots   06 décembre 2018
"En souffrance", qui donc a osé cette expression douloureuse ? Presque, Laurent en rédigerait sa lettre de démission sans même avoir pris ses fonctions. Pas qu’il soit chagrin, miné de blues, ni que ce soit une sale habitude de fuir, mais soulager le malheur d’autrui, service public d’urgence et compagnie, établir le juste avec rigueur sans illusions d’équitable, protéger la société pour la galerie, non merci. Du temps très bref qu’il était encore divisionnaire de police, les nuits à la criminelle de Toulon, il en a vu de la misère, de l’illettré, du pauvre au désespoir et du bourgeois réduit à rien, du deuil irrémédiable et tout ce gâchis de la beauté écrabouillée des humains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
montmartinmontmartin   08 juin 2018
Les migrants sont nos juifs réinventés, un peuple de partout condamné à l'errance, à un éternel nulle part. Ils sont nos boucs émissaires.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Michel Quint (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Quint
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, le libraire Gérard Collard recevait sur la scène de la Griffe Noire trois auteurs français, Dounovetz, Nadine Monfils et Jacques Saussey et leur éditrice Nathalie Carpentier des éditions French Pulp...
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les Belles de Grenelle de Michel Quint aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/132740-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---les-belles-de-grenelle.html
Les gens sérieux ne se marient pas à Vegas de Serguei Dounovetz aux éditions French Pulp 9791025102992
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les loups de Belleville de Serguei Dounovetz et Jérôme Leroy aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/104241-romans-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---les-loups-de-belleville-paris-xxeme.html
Les Nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Crime dans les Marolles de Nadine Monfils aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/142047-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---crime-dans-les-marolles.html
Enfermé.e de Jacques Saussey aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/128389-nouveautes-polar-enfermee.html
Les carats de l'Opéra - Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma de Jacques Saussey aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/1004267-nouveautes-polar-les-carats-de-l-opera---les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma.html

La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : calaisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur la Planète des Singes de Pierre Boulle par RubenRigodiat

De qui est ce roman ?

Pierre Boulle
Pierre Alphonse
Erin Hunter
James Dashner

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : La Planète des singes de Pierre BoulleCréer un quiz sur ce livre