AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2896494499
Éditeur : VLB Editeur (27/05/2013)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 19 notes)
Résumé :
« Je me réveille, je te vois. Je m'endors, je te vois. Je respire, je te vois. Je vois juste toi, OK ? Je vois juste... toi, Clara. »

Pour dire ce genre de choses à une fille, puis changer d'idée après 72 jours - le temps de la gestation du cochon d'Inde - et finalement rompre par internet, il faut être un vrai salaud.

À moins que la fille soit elle-même trop compliquée ?

Comment Clara peut-elle oublier Damien, son regard... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Lali
  21 janvier 2014
Il y avait quelque chose de frais et de divertissant dans Désespérés s'abstenir, le premier roman d'Annie Quintin, paru en 2011. Quelque chose qui avait réussi à séduire la non-lectrice de chick lit que je suis, si bien que je l'avais lu d'une traite.
La suite, Cher trou de cul, est d'un tout autre registre. L'humour est toujours là, mais il a la saveur du déjà goûté. Quand débute le roman, Clara la chasseuse de têtes vient d'être larguée par son beau musicien qu'elle considérait comme l'homme de sa vie. Et par Internet, en plus! Inutile de préciser que Clara prend très mal la chose (vous l'aurez sans doute deviné grâce au titre).
Vous découvrirez le reste au fil des pages alors que la fille décidée, croisée dans Désespérés s'abstenir, cesse d'être un battante. Pour une histoire qui a duré 72 jours. Pas plus. Si bien que ce personnage qui m'avait plu m'a profondément agacée ici, malgré le talent d'Annie Quintin quand il s'agit de raconter la course à l'homme parfait.
Quand tout ce qu'on voudrait, c'est qu'il ne soit plus son point de repère, son unité de mesure à laquelle tous les autres se trouvent immanquablement comparés en n'étant pas à la hauteur, en n'étant qu'une infime fraction de l'original, affirme Clara, laquelle ne cesse de basculer entre l'envie de détester Damien et de lui dire sa façon de penser et celle d'espérer son retour.
Cela donne lieu à des courriels commençant par « Cher trou de cul » qu'elle n'envoie jamais et à la création d'une quantité de profils sur un site de rencontres, car Clara a l'intention de ne pas faire partie des laissées pour compte très longtemps. Mais les désespérés du premier tome sont toujours vivants et plus nombreux que jamais, d'où sa grande entrée sur les médias sociaux, pensant (re)trouver là un cercle de gens avec qui elle aura des atomes crochus.
En fait, Clara ne sait plus où se jeter. Elle n'est qu'une désespérée de plus qu'on voudrait brasser un peu afin qu'elle redevienne elle-même et cesse d'être cette fifille agaçante.
Le roman d'Annie Quintin ne manque pourtant pas d'humour et l'auteure a le sens du rythme, des situations et des dialogues. Les amatrices du genre devraient donc y trouver leur compte malgré les longueurs, l'interaction entre les deux voix narratives (celle de Clara et celle de l'auteure) qui manque de cohésion, les allers et retours dans le temps qui donnent lieu à des redites et quelques clichés qui ont la vie dure.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable
  29 juin 2013
Même si je ne l'ai pas autant aimé que le premier tome (Désespéré s'abstenir), j'ai tout de même vraiment apprécié ce roman. J'aime bien l'humour des personnages et leur manière de ne pas se prendre au sérieux même s'ils ont l'impression d'être en plein "drame". J'aime aussi le fait qu'ils soient capables de se remettre en question et d'évoluer, ce qui est plutôt rare dans les romans pour filles (chick lit) où l'héroïne ne change habituellement que d'une manière très superficielle. Encore une fois, j'ai trouvé le récit réaliste (certaines situations m'ont fait penser à ce que des copines ont vécu) et rempli d'émotions. La seule chose qui m'a dérangée (du titre jusqu'à la dernière ligne), c'est la trop grande présence de vulgarité dans le roman. le récit n'aurait rien perdu en profondeur et en vraisemblance avec un vocabulaire plus recherché, au contraire. Cet élément m'a déçue et m'a empêché de trouver le récit "parfait".
Commenter  J’apprécie          20
Magalitdeslivres
  01 août 2015
"Cher trou de cul" voilà un titre accrocheur, laissant présager un bon roman de chick-lit !
Suite de "Désespérés s'abstenir" (que je n'ai pas lu ce qui n'a en rien gêné ma lecture), on y retrouve Clara et ses amis. Celle-ci vient de se faire larguer via Internet, au bout de 72 jours de relation, par Damien qu'elle considérait comme l'homme de sa vie. Autant le dire, Clara va très mal prendre la chose et le rebaptiser " trou de cul". Il est vrai que se faire larguer, ce n'est jamais plaisant, mais par Internet en plus c'est le summum de la goujaterie. Elle va donc essayer de faire bonne figure et d'aller de l'avant en multipliant les rencontres foireuses sur Internet. Jusqu'au moment où elle touchera le fond et ne pourra plus continuer cette fuite en avant si elle veut remonter la pente et s'en sortir.
Pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher au point que ma lecture du premier tiers du livre m'a été fastidieuse. Mais pourquoi?
Car quand je lis un roman de chick-lit je m'attends à quelque chose de léger et d'amusant ce qui, à mon avis, n'était pas le cas ici et ce même si certains passages m'ont beaucoup fait rire.
Mais aussi à cause des expressions québécoises qui m'ont gêné (avec en tête les mots "chum" et "blonde" qui servent à désigner son copain ou sa copine). Et là, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même car c'était prévisible au vu du titre du roman.
Toutefois, je pense que l'impact de ces deux points a été largement amplifié par le fait que le personnage de Clara m'a profondément agacé au début du livre. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi elle se mettait dans un tel état pour une relation qui avait duré à peine 72 jours.
Et cela jusqu'à ce que l'auteure, entre autres à l'aide de flash-back où Clara revivait les moments clefs de sa relation avec Damien, nous permette de comprendre la psychologie des personnages et ce qui avait conduit à cette rupture. Cela a, à mon sens, servi l'histoire en lui faisant gagner en profondeur. Et c'est à partir de ce moment que moi j'ai adhéré au point d'oublier totalement les deux autres points qui me gênaient.
Mon avis sur ce livre est donc mitigé. Pour moi, faute d'être un bon roman de chick-lit c'est un livre intéressant une fois que le premier tiers du roman est passé.

Lien : http://magalitdeslivres.e-mo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
dseverine
  12 mai 2014
Un petit livre "comédie romantique" plutôt sympa même si j'ai senti venir la fin dès le début. Je ne dirais pas que le personnage principal est attachant, mais j'ai passé de bon moment avec Clara, ainsi qu'avec ses amis et son "chum" ! Petit divertissement bien venu pour s'aérer la tête !
Après 72 de jours de romance intense, Clara se fait plaquer par Damien, par message via internet. Son monde s'effondre alors et on vit avec elle sa "dépression". Ce livre est entrecoupé de passages nous racontant le présent de Clara ainsi que de rétrospéctives nous faisant vivre avec elle sa rencontre et son histoire avec Damien.
Je dois dire que même si cette histoire n'est pas exceptionnelle, j'ai bien apprécié de la lire. Je l'ai trouvée divertissante et non prise de tête (ce qui est toujours très sympa avant d'entamer un Thriller). J'ai bien accroché aux différents personnages et j'ai beaucoup aimé les liens qui lient Clara à Jan et Mélo. J'aime bien ce gerne d'amitié, elle semble pouvoir traverser tous les temps et les épreuves, ça fait rêver. Quant au couple donc il est ici question, je l'ai trouvé assez réaliste.
Un petit reproche, c'est que franchement, tout est couru d'avance ! Ca sent le "Happy End" à plein nez... Mais malgré le côté prévisible, j'ai passé d'agréables moments avec cette lecture ! (Et les expressions québécoises étaient assez comiques).
Par contre, pas grand chose à en écrire... ça pourrait passer bien en film !

Lien : http://bourrasque-de-seve.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2016
Pourquoi se réfugie-t-on dans la salle de bain en cas de détresse? Pour utiliser tout le rouleau de papier de toilette et pleurer? Pour avoir à portée de main des médicaments si on perd pied? Parce que la résonance vient nous répondre en écho? Parce qu’on veut se terrer dans un petit endroit clos pour se sentir en sécurité, dans un cocon protégé, à l’abri du monde extérieur? Pour se mirer dans la glace avec ces larmes qui laissent des traces et confirment que l’on fait pitié, pitié comme pas une n’a fait pitié avant?…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2016
J’ai besoin de dédramatiser, de bitcher, qu’on se raconte n’importe quoi et qu’on puisse tout se dire sans filtre, parce qu’on sait que tout peut passer. J’ai besoin de sentir que, même quand tu me bottes le derrière ou que tu me lances un pot à la tête, il y aura des fleurs après… Et que c’est fait avec humour et bienveillance. Là, ce n’est pas le cas.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2016
Tout ce qui me stimulait au plus haut point auparavant s’était éteint. J’avais perdu la flamme. Les banques de données et les noms de candidats défilaient sous mes yeux et n’étaient que des mots d’une insignifiance palpable.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2016
C’est fou comme les gens sont stressés ces temps-ci et à quel point ils ont besoin de massages. La fin de semaine suivante, on s’en va dans un mariage gai, eh oui, le bonheur ça se peut! Après ça, je travaille.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2016
On pouvait tout se dire, mais de savoir qu’il aurait préféré être ailleurs qu’à mes côtés au moment où j’en avais besoin me restait en travers de la gorge. J’ai choisi de ravaler le tout.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Annie Quintin (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Quintin
Désespérés s'abstenir - Annie Quintin - VLB éditeur - Capsule 1
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13084 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre