AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258164154
448 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (19/03/2020)
3.33/5   3 notes
Résumé :
Et si la menace venait de l’intérieur ?
Le poids d’un lourd passé pèse sur Peter Sutherland, agent du FBI. Son père, haut gradé du contre-espionnage, soupçonné d’avoir trahi son pays, s’est donné la mort. Marqué du sceau de la faute paternelle, Peter s’efforce depuis d’être un modèle de loyauté et de rigueur.
Il tombe donc des nues lorsque la secrétaire générale de la Maison Blanche lui propose d’intégrer la Salle de crise – véritable sanctuaire des se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bazart
  30 juin 2020
Peter Sutherland est un jeune agent du FBI qui a passé ses premières années de carrière à faire profil bas. Son père ancien du Bureau Fédéral s'est donné la mort après avoir été accusé d'espionnage...avec la Russie bien sûr.
Un lourd héritage pour le jeune homme, la trahison est-elle génétique? Affecté dans les sous-sols de la Maison Blanche, dans une pièce aveugle minuscule, il passe ses nuits à attendre d'éventuels appels d'urgence qu'il doit transmettre à la secrétaire générale du bureau ovale.
Une nuit, c'est une jeune fille apeurée qui le contacte, elle vient d'assister à la mort violente de son oncle et sa tante , deux paisibles retraités...du contre espionnage. Ça y est Peter les ennuis arrivent et ils ne se déplacent qu'en escadrille.
Un jeune homme et une jeune femme, poursuivis par une horde de tueurs russes, ont une semaine pour faire éclater un scandale politique dans la bonne ville de Washington.
"C'était le genre d'information susceptible de déclencher une guerre. Les enjeux. Il fallait toujours garder en tête les enjeux quand on braquait une arme sur le visage d'une fille en pleurs. »
Unité de temps, unité de lieu et unité de cadavres pour Claire et Peter qui découvre bientôt qu'il ne pourront compter que sur eux même, un traitre n'est-il pas toujours un ami?
Course poursuite autour de la maison Blanche, “Une affaire personnelle” est un thriller d'espionnage d'une belle efficacité, Matthew Quirk se paie même le luxe de dévoiler le méchant traitre au milieu du roman sans que cela nuise à l'intérêt de son histoire.
Sa connaissance de la situation géopolitique des Etats-Unis fait merveille, son roman à clés permettra au lecteur perspicace d'assembler les pièces d'une actualité encore brulante.
Un polar très efficace qui se lit d'une traite.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Mome35
  23 avril 2021
Matthew Quirk a du peps à revendre. Ses romans sont de courses organisées par la Nascar. Pas de répit, des poursuites, des tampons, tout ce qui fait en fait l'attraction de ces épreuves de stock-car avec l'adrénaline qui en découle. On ajoutera les bastons, l'hémoglobine comme il avait pu le faire précédemment dans "les 500" et dans "confidential défense." son scénario ressemble à certains Robert Ludlum (Mort dans la peau), films comme Mission impossible ou Ethan Hurt (Tom Cruise) doit échapper à ses poursuivants tout comme dans des James Bond où le héros de Ian Fleming doit aussi, avec ses compagnes successives tenter de sauver sa peau.
Peter Sutherland est de cette veine-là. Obscur agent du FBI, dont le père s'est suicidé pour intelligence avec l'ennemi (la Russie), il est embauché comme standardiste dans une cellule de crise de la Maison Blanche et il remplit son job toutes les nuits, attendant un appel de détresse codé de personnes en danger de mort. Naturellement le téléphone sonne une nuit. Une jeune femme affolée (Rose) confie qu'elle est poursuivie par des tueurs qui se sont déjà occupés de son oncle et de sa tante (les Campbell).
La course est lancée car Peter plutôt que de laisser des collègues s'en occuper va outrepasser ses droits. Pendant plus de trois cent pages, le couple va fuir tout en tentant de résoudre l'énigme de l'assassinat des Campbell qui ont laissé à Rose quelques indices. N'en disons pas trop pour ménager le suspense, mais Peter en chevalier blanc va se sortir de toutes les situations scabreuses au prix de bien des vicissitudes.
L'auteur utilise des ficelles qui lui ont déjà réussies dans ses précédents romans. Et ça marche, car entre les services russes, ceux de la Maison Blanche et les traîtres gangrène l'entourage du Président, on ne sait pas trop qui est qui, qui fait quoi et pourquoi. Ce western urbain dans les rues et les banlieues de Washington se lit donc avec toujours le souci d'en savoir plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazartBazart   27 juin 2020
"C'était le genre d’information susceptible de déclencher une guerre. Les enjeux. Il fallait toujours garder en tête les enjeux quand on braquait une arme sur le visage d’une fille en pleurs. »
Commenter  J’apprécie          110
BazartBazart   27 juin 2020
Ils avaient l’air sympa, ils étaient jeunes. C’était vraiment dommage. Mais, dans l’ordre supérieur des choses, deux vies, ce n’était qu’un modeste prix à payer. Sans le vouloir, ils avaient été mis en contact avec un secret, comme on attrape un virus, et le virus se fiche bien du sort de ceux qu’il contamine. Ils connaissaient tous deux l’existence du registre, dont les notes, manuscrites, apportaient la preuve d’un crime bien plus grave qu’un meurtre ou deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Matthew Quirk (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matthew Quirk
The 500 by Matthew Quirk, book trailer
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2168 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre