AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266273299
368 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (02/11/2017)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Auggie n'est pas un garçon comme les autres, et son arrivée au collège va bouleverser la vie de ceux qui l'entourent.
Julian, le petit dur de l'école ; Christopher, son ami d'enfance ; Charlotte, sa camarade de classe, nous emportent chacun dans leur propre récit pour nous révéler comment Auggie a changé leur vision du monde à jamais…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  28 mai 2018
J'ai Wonder de R. J. Palacio, il y a quelques temps, j'avais beaucoup aimé cette histoire sur la différence. Quand j'ai vu qu'un nouveau livre de l'auteur sortait et qu'elle reprenait quelques personnages de l'histoire, je n'ai pas attendu. Dans Auggie et moi, on suit Julian, Christopher et Charlotte, trois jeunes de l'entourage d'Auggie. Julian et Charlotte sont dans la classe d'Auggie quand il arrive dans l'école. Julian n'arrive pas à accepter la présence d'Auggie, il le rejette et en fait son souffre-douleur. Charlotte, elle est une élève presque modèle. Elle essaye d'être agréable avec les autres, tout en restant neutre.
Quant à Christopher, il a connu Auggie avant qu'il déménage... leurs contacts sont de plus en plus lointains. C'est dans la première partie, celle de Julian, qu'on cotoie le plus Auggie mais il est intéressant de connaitre Julian même s'il parait détestable au premier abord. La partie de Christopher est douce-amère, il y a ce lien avec Auggie qui est de plus en plus distant. La dernière partie avec Charlotte est celle qui est la plus éloignée d'Auggie, le roman principal mais agréable à lire.
J'ai aimé retrouvé ces garçons et filles, connaitre leurs points de vue, ça prolonge un peu le contact avec ces enfants qui commencent à comprendre comment fonctionne le monde, comment réagir face à la différence ou la moquerie. Il complète bien Wonder, sans être indispensable, sur l'acceptation, la place de la famille et l'amitié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
MJF
  20 mars 2018
J'avais tellement aimé Wonder que je n'avais pas le choix, je devais lire ce roman! Pourtant, après quelques pages du récit de Julian, j'avais l'impression de lire un simple bonus, un peu comme lorsque l'on écoute les scènes supprimées d'un film marquant, question d'étirer le sentiment de douce nostalgie nous habitant. J'ai néanmoins compris que ce livre avait dû être utilisé pour le scénario de la récente adaptation cinématographique, comme lorsqu'il est question de l'attitude des parents de Julian dans la gestion du « cas d'August ». Au fil du récit, on comprend mieux Julian, mais on ne l'excuse pas pour autant d'agir aussi imbécilement avec August. Et puis soudainement, l'auteure nous propulse dans l'histoire de sa grand-mère française et juive lors de la Seconde Guerre mondiale. Cette surprenante issue, qui peut paraitre fantasque, cadre finalement bien dans le scénario et est écrite avec un ton juste et avec un grand souci de crédibilité. Cette fin sera marquante pour Julian, bien sûr, mais aussi pour le lecteur.
La nouvelle de Christopher rappelle quant à elle le point de vue que Via, la soeur d'August, émettait dans Wonder. On comprend que l'ami d'enfance à Auggie s'est toujours retrouvé dans le second rôle et que cela lui pèse, malgré tout l'amour qu'il porte pour la « tête d'affiche ». S'y sentant enchainé, une part de lui souhaite maintenant s'éloigner pour mieux s'émanciper, devenir plus populaire et apprécié, mais l'autre part ne sait comment gérer sa loyauté défaillante pour son ami. Par exemple, Christopher refuse d'appeler August lorsqu'il apprend le décès de sa chienne adorée. Malgré les bons souvenirs qu'il se remémore, il a d'autres chats à fouetter : plusieurs soucis à l'école avec élèves et enseignants, son groupe de musique sur le point d'imploser à la veille d'un concert, sa mère qui se retrouve à l'hôpital… Quand tout se complexifie, il aura alors l'occasion de reconsidérer le rôle que son ami du primaire peut jouer dans sa vie. Très fort, et émouvant!
Après deux bon textes vient le plus long, celui de Charlotte. Je croyais que celui de Julian allait rester mon préféré des trois; il l'a d'ailleurs été pour une de mes élèves qui a dévoré le roman. Quoique moins saisissant, le troisième récit s'est pourtant révélé le meilleur à mes yeux par sa vision authentique des relations sociales. On retrouve donc Charlotte, qui, en tentant de rester neutre dans les divers conflits, ne souhaite que montrer le meilleur d'elle-même aux jeunes et aux adultes qu'elle côtoie. Ce faisant, elle n'arrive toutefois pas à gagner l'amitié du groupe populaire de l'école et à reconstruire les ponts avec son ancienne meilleure amie de toujours, Ellie. Elle trouve ses amies actuelles différentes d'elle et plus ennuyantes, mais tout de même pas au point de vouloir rejoindre Summer avec August et Jack Will. Vraiment? Même s'ils ont l'air d'avoir tant de plaisir au diner et qu'elle apprécie bien August, qu'est-ce que les autres pourraient penser si elle s'asseyait avec eux? La composition d'une équipe de danse avec seulement trois filles vient cependant brillamment mêler les cartes. Charlotte, Summer et Ximena, l'une des plus populaires de l'école, doivent faire fi des gangs et s'unir pour préparer un audacieux spectacle. Durant tout ce temps, Charlotte dépeint avec finesse son tiraillement entre parfaire son humanité et son image sociale.
Franchement, cette troisième nouvelle boucle en beauté ce recueil quant à l'obsession que l'on peut entretenir dans la recherche de l'approbation des autres et de la popularité. Il offre au lecteur un panorama de la méchanceté quotidienne antagoniste au désir de plaire, méchanceté composée principalement de maladresse et de mauvaise compréhension. Au final, les leçons d'humilité des personnages hissent la gentillesse et l'ouverture à l'autre au sommet des vertus : on retire de l'ensemble que vivre ces valeurs mènent davantage à de belles surprises et expériences qu'à des déceptions. Est-ce cliché? Peut-être, mais c'est un message important qui est ici transmis de façon honnête, en faisant vibrer le lecteur et en lui faisant ressentir une palette d'émotions, et ce, dans un cadre qui sonne vrai. Les situations relatées offrent une surprenante profondeur pour le public cible, tout en restant écrites dans une langue précise et accessible. de plus, on constate que tout ne finit pas nécessairement bien, comme dans la vie, mais que toute situation peut être enrichissante.
En bref, Auggie et moi confirme le talent et l'humanisme de R.J. Palacio. Je crois qu'elle est maintenant prête à sortir du fameux univers d'August pour se lancer dans de nouvelles idées. Souhaitons-lui bon succès, ne serait-ce que pour notre propre bonheur!
Lisez le billet complet ici : http://sophielit.ca/critique.php?id=1879
Lien : http://sophielit.ca/critique..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Val07
  09 octobre 2018
Un recueil de nouvelles qui complète Wonder, et qui, pour notre plus grand plaisir, nous plonge à nouveau dans cet univers atypique... Si merveilleux, et pourtant si proche.
Jullian, la petite brute de l'école qui a monté tout le monde contre August, est convoqué par le principal de Beecher qui l'expulse de l'établissement pendant une semaine. A son retour, il ne sera plus le même... Pourquoi ?
Christopher est le plus fidèle ami d'enfance de August. Un jour, sa mère frôle la mort dans un accident de voiture, et cela lui permettra de réfléchir à la futilité de la vie durant une journée... La plus belle et la plus terrible de toutes.
Charlotte, considérée unanimement comme étant la fayote du collège, s'inscrit au club de danse de celui-ci. Pas de bol, Ximena, la pimbêche de service, y est aussi. Mais elle vont très vite découvrir que des points communs, plus nombreux qu'elles ne le pensent, les relient...
Trois petits romans qui n'en font qu'un.
Trois petites destinées qui se rejoignent.
Trois petites étoiles dans la nuit noire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Colibrille
  02 février 2018
Profondément émue par la lecture de Wonder, j'ai eu envie de relire aussitôt terminé ! C'est alors que j'ai vu que l'auteure avait publié un autre roman consacré à trois personnages secondaires de Wonder : Julian, Christopher et Charlotte. Je me suis donc empressée de le lire.
Pour être tout à fait honnête, le coup de coeur n'a pas été au rendez-vous. J'avoue que je m'y attendais un peu. J'ai tellement aimé Wonder que je ne voyais pas comment ce nouveau roman pourrait le détrôner ! "Auggie et moi" reste une lecture sympathique car elle nous fait découvrir l'envers du décor, la face cachée de certains personnages. Mais la puissance émotionnelle de Wonder n'est pas au rendez-vous, sauf par discrètes petites touches.
Commenter  J’apprécie          50
lemillefeuilles
  30 mai 2018
Pratiquement cinq ans après ma lecture de Wonder, j'étais ravie de me replonger dans cet univers et d'en apprendre plus grâce au point de vue de trois protagonistes.
Nous allons en effet suivre Julian, qui était le principal harceleur d'August et qui avait été au départ désigné pour l'aider à s'adapter au collège ; Christopher, qui est un ami d'enfance d'Auggie ; et Charlotte, qui faisait également parti du comité d'accueil et qui n'ose pas toujours dire ce qu'elle pense...
August est un garçon qui entre pour la première fois à l'école, directement en sixième. Il a eu une enfance différente des autres, puisqu'il a subi moult opérations et il est atteint d'une malformation faciale. Au collège, il sera surnommé "le monstre" par des élèves peu bienveillant·e·s.
Tout d'abord, j'ai trouvé intéressant de suivre le point de vue de Julian. C'était vraiment le personnage antipathique dans Wonder, et c'était chouette qu'on puisse comprendre ses "motivations". En effet, il n'est pas mauvais dans le fond, comme nous pouvons le voir à travers ce livre. L'histoire racontée par sa grand-mère est touchante.
Christopher est un ami d'enfance d'Auggie, qu'il connait depuis sa naissance. Il est parfois gêné de cette amitié, puisqu'elle lui vaut des regards intrigués lorsqu'ils sont ensemble... Avec pas mal de bonds dans le passé, l'autrice nous permet d'en apprendre plus sur Chris et Wonder. C'est l'histoire que j'ai trouvée la moins intéressante, peut-être parce que le héros ne m'a pas vraiment touchée.
J'ai été surprise de voir que la nouvelle sur Charlotte éclipsait beaucoup August, puisque les deux avaient peu de contacts. R.J. Palacio a néanmoins parlé d'amitié et de préjugés dans cette histoire, et de la "neutralité" de Charlotte que j'avais parfois envie de secouer... En effet, dans une situation d'injustice, on ne peut pas être neutre. Soit on s'offusque et dans ce cas, nous nous portons en allié·e contre l'oppression, soit on se tait et dans ce cas, on laisse faire. Mais c'est pas toujours évident, et c'est chouette que l'autrice ait laissé s'exprimer un personnage qui a laissé les autres faire, pas par méchanceté.
Trois nouvelles touchantes, qui permettent de mieux comprendre les destins qui gravitent autour du personnage principal de Wonder. J'ai trouvé ce livre moins touchant, mais j'ai aimé les différentes thématiques abordées. Wonder est un chouette livre que je relirais avec plaisir, et Auggie & moi m'a donné envie de le faire.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
EnyaPoloczekEnyaPoloczek   03 décembre 2018
Ce soir là, j'ai rêvé d'Auggie. Je ne me souviens pas des détails de mon rêve, mais je crois qu'on se faisait poursuivre par des nazis. Auggie s'était fait capturer, et j'avais une clé pour le libérer. Je crois que je l'ai sauvé. Ou c'est peut-être ce dont je me suis convaincu à mon réveil. Parfois, c'est difficile de savoir avec les rêves. Dans celui-là, les nazis avaient tous des têtes de soldats de Dark Vador...
Ce que j'ai trouvé d'intéressant, quand j'y ai repensé, c'est qu'il s'agissait d'un rêve, et non d'un cauchemar. Et dans ce rêve, Auggie et moi étions dans le même camp.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
ClgValmyClgValmy   31 décembre 2017
- Tu gardes toujours le tête haute.
j'ai souri.
- J'espère bien papa.
issambre
Commenter  J’apprécie          00

Videos de R. J. Palacio (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  R. J. Palacio
WONDER (Owen Wilson, Julia Roberts) - Bande Annonce / Film, 2017
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de R. J. Palacio (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Wonder

Comment s'appelle le directeur/directrice de l'école d'August?

Mme.Rutz
Mr.Trips
Mr.Bocu
Mlle.Hubs

4 questions
152 lecteurs ont répondu
Thème : Wonder (roman) de R. J. PalacioCréer un quiz sur ce livre

.. ..