AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253260037
Éditeur : Le Livre de Poche (06/11/2019)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Sarah est depuis sept ans sans nouvelles de son mari, Philipp, disparu au cours d’un voyage en Colombie. Jusqu’au jour où on lui annonce qu’il vient d’être libéré par le gang qui l’avait kidnappé.
Après tant d’années, à quel point son mari aura-t-il changé ?
Sarah se prépare au pire.
Mais lorsque l’homme identifié comme étant Philipp arrive à l’aéroport, Sarah est catégorique : ce n’est pas son mari.
Pourtant, l’inconnu semble tout savoir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Ydamelc
  27 septembre 2018
Tout ça, pour ça ?!!!?
Ce sont les premiers mots qui me sont venus à l'esprit en refermant ce livre.
Oui... Je suis déçue...
Et en plus de cela, je suis aussi déçue d'être déçue, parce que tout partait pourtant très bien !
Je voyais déjà le coup de coeur en le débutant...
La première partie m'a littéralement submergée d'émotions.
Sarah vit, ou devrais-je dire, survit, seule avec son fils de 8 ans.
C'est une femme effondrée, détruite, anéantie, depuis la disparition de son mari, 7 ans plus tôt, lors d'un voyage en Amérique du Sud.
Je suis toujours extrêmement sensible à ces histoires de femmes qui sombrent, mais qui se battent, du mieux qu'elles peuvent, pour surmonter les épreuves de la vie.
Une première partie, donc, psychologiquement réussie, où tous les ingrédients dont je raffole sont réunis.
Il y a ce personnage de Sarah, absolument bien construit, pour qui on a une empathie énorme. Et de son fils, qui ne fait qu'accentuer cela.
De toutes ces fêlures, ces blessures, ces faiblesses, mais avec cette envie incommensurable de s'en sortir, retrouver un semblant de vie, recommencer à zéro, pour elle, pour son fils.
La description des sentiments, des émotions, des réactions, face aux événements et situations m'a bouleversée, remuée, retournée...
Melanie Raabe, l'auteure, a parfaitement réussi à m'embarquer dans son histoire et atteindre mes points sensibles.
Rapidement, l'histoire prend un virage avec le retour du mari.
Un homme, qu'elle ne reconnaît pas.
Un homme, qui malgré une grande ressemblance, n'est pas le sien, ça, elle en est certaine.
Beaucoup de questionnements, à partir de ce moment-là.
Au fur et à mesure des éléments, on s'imagine tout un tas d'explications, de suppositions possibles.
On y apprend des secrets.
A lui.
A elle.
A eux.
Leurs vérités.
Ses vérités.
Sa vérité.
Plus les pages se tournent et plus les possibilités de LA vérité s'amenuisent.
Malgré la déception qui semble se profiler, le "tout ça, pour ça", la lecture est tout de même très addictive.
On a envie de savoir !
Je ne sais pas vraiment comment conclure mon ressenti...
Je dirais seulement que pour un lecteur, comme moi, qui lit un grand nombre de thrillers psychologiques dans l'année, celui-ci ne répondra pas à toutes ses attentes et qu'il ne réussira pas à assembler toutes les pièces du puzzle, pour qu'elles s'emboîtent parfaitement.
Pour un lecteur plus occasionnel, il lui fera, sans doute, passer un excellent moment, j'en suis persuadée, même.
Je remercie netgalley et les éditions J.C. Lattès, de m'avoir donné l'opportunité de découvrir ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          570
Annette55
  29 mars 2019
Voici un thriller allemand: Philipp est parti en 2008 en voyage d'affaires en Amérique du Sud.
Ce voyage devait durer cinq jours.
Il se rendait souvent en Colombie.
Il disparaît mystérieusement , apparemment kidnappé ....
Sept ans plus tard , Sarah, son épouse, une institutrice qui vit à Hambourg avec leur fils , Théo reçoit le coup de fil tant attendu : Philipp , libéré par ses ravisseurs après 7 ans de captivité a été retrouvé.
Lorsqu'il arrive à l'aéroport , Sarah est formelle: cet homme n'est pas son mari....
Pourtant il semble tout savoir d'elle, ses secrets les plus sombres ....ses habitudes....
L'hommes est glaçant , cynique, impitoyable , jusqu’à la caricature ....
Qui est cet inconnu? Que désire - t- il ?
Comment expliquer la haine qu'elle voit briller dans ses yeux quand il la regarde ?
Et pourrait - il s'agir de tout autre chose?
Ses menaces et son attitude agressive , que cachent - elles ?
Je trouve qu'il y a un peu d'invraisemblance, un père serrerait son fils dans ses bras à l’aéroport ?
Les chapitres sont courts et nerveux.
La tension monte, le lecteur est troublé, mal à l'aise, l'auteur avec talent maintient un rythme très soutenu .
Elle distille le suspense à merveille, crée un climat de tension et de peur extrême convaincants .
On tourne les pages à toute vitesse même si je n'ai pas l'habitude de ce genre ,...Le climat est anxiogène, tendu à l'extrême, une vraie psychose ...

Effroi, angoisse , nos émotions se bousculent, l'on s'identifie à Sarah , les points de vue alternent et la confrontation du « couple » en huit- clos est étouffante ....jusqu'à ce que la violence psychologique devienne physique .
Sarah, une amoureuse , une mère, troublante et battante , une femme réactive se comporte en héroïne parfaite ...
L'histoire est addictive , prenante, dommage que le dénouement ne soit pas à la hauteur , mais ce n'est que mon avis, bien sûr !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          596
iris29
  10 décembre 2018
"Sa vérité" est un roman à suspens allemand, mais rien dans ses pages ne le distingue de ce qu'aurait pu écrire une auteure anglophone. Les personnages, la ville , les habitudes, rien ne nous transporte ailleurs. Pour ma part , j'aime bien sentir des atmosphères différentes lorsque je prend un roman étranger...
Si on accepte ce parti pris, "Sa vérité " vous entrainera dans un climat anxiogène mais risque de vous décevoir légèrement sur la fin…
Une jeune femme a réussi tant bien que mal à maintenir sa vie sur les rails après la disparition de son mari lors d'un voyage d'affaire en Colombie. Son fils , son travail et quelques amis l'empêchent de sombrer. On a jamais su ce qui était arrivé à Philipp ; aucune demande de rançon , aucune piste, quand soudain il est libéré par ses ravisseurs sept ans après. Hélas pour Sarah, dés l'aéroport, elle est formelle : cet homme n'est pas son mari !
Mais alors , qui est cet inconnu ? Et surtout : que veut-il ? Et comment se fait-il qu'il en sache autant sur elle ?
Il faut reconnaitre à Melanie Raabe , un talent évident pour le suspens. On a peur pour Sarah , on ne comprend pas pourquoi tout le monde semble croire que cet individu est son mari. On se dit que cela va être facile pour Sarah, de prouver ce qu'elle semble croire. Mais pourtant tout le monde prend le parti de l'inconnu …
Mais tout ça jusqu'à un certain point car beaucoup de points de détails ont heurté " L'Experte à Six fours les plages" que je suis … L'auteure nous annonce que le Philipp détestait les photos et qu'il n'y a aucune photo officielle de lui… OK , mais facile !
Or, dans le salon , il y a une photo de la petite famille ( Philipp, Sarah et Léo ). Donc si ce n'est pas le mari, il est facile pour l'épouse de prouver aux autorités qu'elle a raison…
Je m'arrête là sur les points de détails car j'ai été aussi "choquée" par la psychologie des personnages. On attend un certain comportement d'un père retrouvant son petit garçon, sur le tarmac de l'aéroport , etc...
Quand à la fin, elle est difficilement crédible…
C'est dommage parce que l'auteur sait distiller le suspens, donner de la nervosité au texte et comme il est dit sur la couverture "brouiller les pistes du vrai et du faux jusqu'à la dernière ligne", mais le soufflé retombe vite , la fin n'est pas à la hauteur .
C'est dommage, car la bande- son était au top niveau : Radiohead et Nick Cave pour vous servir, M'sieurs & dames…
" Je me rassieds quand la musique emplit la pièce. Nick Cave and the Bad Seeds, " Do You Love Me ? ."

Challenge Mauvais Genres 2018/19.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
Ziliz
  28 mai 2019
Deux thèmes gagnants dans les thrillers psychologiques :
- les histoires de disparitions,
- les 'Je t'aime, moi non plus'.
Ici, on a du 2 en 1, puisque Sarah retrouve 'son mari', disparu depuis sept ans. Mais est-ce vraiment Philipp, cet homme qui arrive à l'aéroport ? Elle ne le reconnaît pas. Et au lieu de se demander où est/était son chéri, Sarah s'interroge sur l'identité de cet 'inconnu' et sur ses intentions.
Enfin, je crois, parce que ce récit est tellement lent et redondant que j'ai dû louper quelques états d'âme de la jeune femme.
On pense bien sûr au 'Retour de Martin Guerre' (film de Daniel Vigne, 1982), sauf que...
L'auteur lance des questions, sans répondre à toutes.
La lecture m'a paru longue, et si j'avais su que la fin serait aussi décevante (malgré une surprise), je ne me serais pas accrochée.
Pour se dire qu'on n'a pas perdu son temps, on peut voir cette intrigue comme une métaphore de traversée d'un désert conjugal : 'T'étais où, hou-ou-ou-ou… ?' ♪♫
____
♪♫ https://www.youtube.com/watch?v=VJTjsVSzQ1Q
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
NathalC
  28 octobre 2018
La 4ème de couverture donne tout de suite envie de prendre le livre et de découvrir cette histoire.
Un homme kidnappé est libéré et revient 7 ans plus tard dans sa famille. Sa femme est persuadée qu'il ne s'agit pas de son mari.
Dès le départ, quelques incohérences et des réactions logiques qui devraient être et ne sont pas perturbent ma lecture… mais le suspens est bien présent quand même.
L'auteur réussit malgré tout à instaurer un climat de peur, d'interrogations, de doute… et ça marche.
On pense détenir une partie de la vérité, mais elle s'échappe au fur et à mesure de la lecture… une autre vérité semble se profiler et s'échappe à nouveau.
La fin du livre m'a quand même laissée perplexe et dubitative.
Mais cela reste un bon moment de lecture. L'auteur arrive à nous tenir en haleine même si, personnellement, je m'attendait à un dénouement tout autre…
Merci à Babélio et à son opération Masse Critique pour m'avoir permis de découvrir cette auteur allemande. Et merci aux Editions Lattès pour l'envoi de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
YdamelcYdamelc   19 septembre 2018
- Maman ?
Je lève la tête.
- Comment on sait qu'on a un bloc de glace à la place du coeur ?
Sa question me prend de court.
On le sait quand on ne ressent plus rien comme avant, me dis-je. Quand la joie n'entraîne plus de vertige mais juste un vague sourire. Quand la colère n'est plus brûlante, mais tiède. Quand les couleurs s'estompent de plus en plus, quand on ne sait plus ce que les gens veulent dire quand ils parlent de bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
ZilizZiliz   28 mai 2019
Leo avait voulu savoir si son père était mort. Et d'ailleurs, c'était quoi, mourir ? Evidemment, je l'avais rassuré de mon mieux. Non, son père n'était pas mort. Un jour, il reviendrait. Quant à la mort, il n'avait pas à s'en inquiéter, il était encore bien trop jeune pour ça. Assise là au bord de son lit, je lui racontais la plus grande des légendes, l'histoire la plus mensongère de toutes, celle d'un monde sûr, bien ordonné, où le soleil se lève chaque matin et où le printemps succède immanquablement à l'hiver. Je mens à mon fils pour qu'il se sente en sécurité. Pourtant, tout peut arriver, n'importe quand, y compris les pires horreurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
iris29iris29   08 décembre 2018
C'était la plus chaude journée de l'année et Radiohead donnait un concert en plein air . […]
L'espace d'une étouffante soirée, la musique était notre religion. Quand le groupe monta sur scène, il fut accueilli par un cri qui semblait venir d'une seule gorge. […]
La musique si forte, les hauts- parleurs qui se gonflaient vers nous. Cette nuit-là, quinze morceaux furent joués, onze litres de larmes coulèrent, 851 personnes tombèrent amoureuses, tant d'énergie, la pelouse sous nos pieds ne repousserait jamais, des milliers de papillons de nuit s'enflammèrent dans la fournaise des projecteurs et moururent heureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
NathalCNathalC   26 octobre 2018
... j'aime les livres, j'ai besoin d'eux. J'adore voyager dans tous ces petits mondes indépendants, enserrés dans leur couverture cartonnée. Je m'y plonge chaque fois que j'ai l'impression de ne pas vivre dans le bon univers, ou quand le mien ne me suffit plus, qu'il m'échappe, ou qu'il m'inflige tracas et douleur.
Commenter  J’apprécie          271
ZilizZiliz   27 mai 2019
C'est facile de se faire aimer. Je suis assis, voûté. Ça me donne l'air plus petit, moins menaçant, et ça fait ressortir mon état d'abattement physique. Je me passe la main sur les yeux comme si j'avais du mal à les garder ouverts, cligne un peu des paupières, puis je relève la tête et souris courageusement.
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Melanie Raabe (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Melanie Raabe
The Trap by Melanie Raabe | Book Trailer
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Melanie Raabe (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
274 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre
.. ..