AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782923841052
158 pages
Éditeur : Les Editions de La Pastèque (30/11/-1)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 205 notes)
Résumé :
1970, Paul passe une enfance paisible dans le quartier de Rosemont à Montréal. Occupé par ses bandes dessinées et sa meute de scouts, la politique et la montée du FLQ au Québec sont des sujets bien éloignés pour l'enfant de 10 ans qu'il est encore...

Septième tome des aventures de Paul ! Michel Rabagliati nous offre ici un album plus léger que les deux précédents.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  12 avril 2020
Fin des années 60. le Québec vit des moments troubles avec le FLQ (front de Libération du Québec) qui, via de multiples actions, sèment le chos. Paul, lui, est encore loin de tout ça. Adolescent, il mène une vie paisible entouré de ses parents et sa soeur. Mais aussi de sa grand-mère et grand-tante qui habitent juste en face, au grand dam de sa mère qui n'en peut plus des allées et venues intempestives de sa belle-famille. Insouciant, Paul passe du temps à jouer au parc, sort avec la douce Hélène, découvre la bande dessinée, s'initie à la musique. Lors d'une de ses ballades au parc, il tombe sur des louveteaux et ne tarde pas à devenir louveteau lui-même de la sizaine des bruns. Là, il va faire de belles rencontres, que ce soit chez les jeunes ou les éducateurs...
Au coeur d'un contexte politique chaotique, Michel Rabagliati nous dépeint de nouveau un pan de la vie de Paul, personnage largement autobiographique. Il nous narre aussi bien le quotidien de l'adolescent via ses émois amoureux, ses découvertes artistiques ou encore son année chez les louveteaux. Une année forte en émotions... Ce tome, tout à la fois rafraîchissant, tendre, touchant mais aussi tragique, dépeint, tout en sobriété et simplicité, le quotidien, les petites choses simples comme les grands drames de la vie. Graphiquement, le trait sobre ainsi que les planches monochromes se révèlent efficaces et apportent un brin de nostalgie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          670
Sachenka
  10 novembre 2017
Crises. C'est un des mots à retenir quand on se lance dans Paul au parc, cet énième tome de la populaire série d'autofiction de Michel Rabagliati. Ici, Paul est au début de l'adolescence, encore capable de s'amuser seul avec son cerf-volant. Mais cet objet vite perdu est symbolique de cette enfance qui l'abandonne petit à petit.
Sa famille est en crise, sa mère n'en peut plus des interventions constantes de sa belle-mère/voisine. le Québec tout entier est en crise aussi, dans les années 1970, le FLQ pose des bombes dans les boîtes aux lettres, enlève des ministres et diplomates étrangers. D'ailleurs, on appelle cette période la Crise d'octobre. Pas facile, la vie.
C'est dans cette atmosphère que Paul grandit, cherche ses repères. Ceux qu'il s'était faits enfant ne fonctionnent plus. C'est alors qu'il découvre le mouvement des scouts. Curieux d'abord, enthousiasmé ensuite, il se portera volontaire. Il se fera de nouveaux amis et, surtout, un modèle : Daniel, un des animateurs du camp.
On sait tous un peu à quoi ressemble le mouvement des scouts, pas besoin de vous faire un dessin… Haha. Plus sérieusement, Paul appréciera les nouvelles amitiés, les jeux d'adresse ou d'improvisation, la table ronde philosophique, la musique et les chansons, etc. de quoi lui donner envie d'apprendre à jouer de la guitare…
Puis, quand viendra le camp d'été, ce sera l'occasion pour Paul et ses camarades de démontrer qu'ils sont en train de devenir des hommes Ils participeront aux tâches mais, surtout, ils auront à dormir seul toute une nuit en pleine forêt. Je passe vite sur son début de relation avec Hélène. C'est comme un roman d'apprentissage.
Paul au parc semblait continuer sur ce même ton plaisant et légèrement nostalgique (quoique beaucoup moins que dans les tomes précédents). En effet, les scouts, c'est bien beau mais ce n'est pas ça qui va arracher des larmes au lecteur ni lui faire vivre des émotions fortes. Un peu plus et ça devenait surprenamment ennuyeux.
Mais ça aurait été mal connaître Michel Rabagliati que de penser ainsi. D'abord, il lui fallait ramener le FLQ (il n'avait pas été mentionné inutilement au début) et le coller d'une façon aux aventures de Paul. Ensuite, le vrai moment émouvant (ou triste, c'est selon) est arrivé à la toute fin. Je vous laisse le découvrir. Quelle finale !
Après avoir refermé cet album, je me suis dit que ce n'est pas le coup de coeur que j'ai ressenti à la lecture des autres tomes de la série mais ça reste un moment de lecture fort agréable. Je suis complètement accroc à Paul alors il est certain que je vais me lancer dans n'importe laquelle de ses prochaines aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Marple
  12 mars 2016
Première crise de couple entre Paul et moi, on n'est pas passés loin de la rupture... mais tout est réglé, on s'aime de nouveau et je continuerai à le suivre un peu partout, à la pêche, à Québec ou dans son travail d'été !
Le principe est le même dans toute la série des Paul : par le biais de son alter ego Paul, l'auteur Michel Rabagliati nous raconte en BD sa vie et ses souvenirs, avec émotions et couleur locale québécoise. Je l'ai découvert il y a peu et en suis très vite devenue fan.
Pourtant, le début de ce tome m'a semblé tout juste gentillet, avec des portraits de famille pleins de tendresse et quelques anecdotes amusantes sur ses débuts de dessinateur ou la cohabitation entre ses parents et sa grand-mère, mais rien de révolutionnaire.
Puis Paul est parti en camp avec les louveteaux et l'aventure a commencé, pour lui comme pour moi. Au programme pour lui les grandes journées de jeux, la complicité avec les copains et parfois les angoisses dans la forêt, et pour moi l'attendrissement devant ses émois d'enfant et la douce nostalgie de mes propres étés au centre aéré. Puis pour nous deux du chagrin quand se produit un malheur...
Mais ce qui reste de cette balade avec Paul au parc, c'est le sourire devant cette vie qui ressemble si fort à la nôtre, à l'exception peut-être du "Tabarnac" et des "chars" !
Challenge Petits plaisirs 11/xx
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
exarkun1979
  10 janvier 2013
Encore une fois, Rabagliati nous sort un très bon tome des histoires de Paul. Cette fois, c'est une aventure chez les scouts pendant la crise d'Octobre 70. L'auteur nous offre un point de vu d'un jeune garçon par rapport à cette époque. C'est le point de vue d'un jeune homme qui ne comprend pas tout et qui pense plus à s'amuser que de s'intéresser à la politique.
On a droit à des moments rigolos, sympathiques, tendres et même parfois triste. Malgré plusieurs tomes, l'auteur ne semble pas a court d'idée. La partie sur les scouts m'a ramené beaucoup de souvenirs de l'époque où j'y était moi aussi.
Un autre point que j'adore c'est de voir le Québec des années 1970 en arrière plan. Que ce soit les commerces, les lieux publics où les disques de musiques trainant en arrière plan, tout nous met en contexte de l'époque.
Malgré que cette BD soit excellent, elle est pas aussi forte que Paul à la pêche et Paul à Québec. C'est pour ça que je ne peux lui donner autant que ces tomes.
Commenter  J’apprécie          130
Myriam3
  29 janvier 2020
Il me faut régulièrement ma dose de "Paul est...", et voici le dernier en date.
De prime abord, il me semblait que celui-ci faisait partie de la série des plus légers, mais en fait non! Sous des abords assez anecdotiques et relatifs au quotidien, il traite différents sujets en couches superposées: l'entrée dans l'adolescence, la naissance des premiers émois amoureux et d'une vocation, les relations familiales avec la mère en sujet principal, la camaraderie, et la politique.
Ce que j'aime particulièrement, c'est ce Québec réel des dernières décennies qu'il nous fait découvrir dans chaque tome, et que j'apprends petit à petit à mieux connaître! et puis, sa façon d'aborder des thèmes sérieux sinon tragiques avec une grande délicatesse et pudeur.
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (3)
BoDoi   26 décembre 2011
Habile, l’auteur installe un climat léger, qui explose au détour d’un rebondissement inattendu. L’ouvrage touche alors en plein coeur, et l’on garde longtemps sa musique en tête.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   25 novembre 2011

Captivant et émouvant, Paul au parc est l'album de la confirmation pour Michel Rabagliati. À lire d'urgence.
Lire la critique sur le site : BDGest
Actualitte   16 novembre 2011
« Paul au parc » est précisément un grand album parce qu'il prend un sujet banal – les souvenirs d'une enfance dans les mouvements de jeunesse – pour en faire tout autre chose. Pour remplacer l'anecdotique par le bouleversant et le banal par le touchant.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
marina53marina53   12 avril 2020
Tâchez de quitter cette terre en l'ayant rendue meilleure que vous l'avez trouvée, et quand votre tour viendra de mourir, vous mourrez heureux en pensant que, en chaque occasion, vous n'avez pas perdu votre temps, mais que vous avez fait de votre mieux.
Robert Stephenson Baden-Powell
Commenter  J’apprécie          212
marina53marina53   12 avril 2020
Pour cette première matinée, nous allons commencer en douceur ! Nous allons tous aller à la bibliothèque pour emprunter un livre !
(…) Non, Léopold, pas une bande dessinée.... Un VRAI livre.... Roman d'aventures, livre documentaire ou pratique.. Tu vois ?
Commenter  J’apprécie          220
CielvariableCielvariable   30 mars 2018
Tâchez de quitter cette terre en l’ayant rendue meilleure que vous l’avez trouvée, et quand votre tour viendra de mourir vous mourrez heureux en pensant que, en chaque occasion, vous n’avez pas perdu votre temps, mais que vous avez fait de votre mieux.
Robert Stephenson Baden-Powell
Commenter  J’apprécie          20
editionslapastequeeditionslapasteque   10 novembre 2011
"Ben, on est sur la terre parce que notre mère a accouché de nous, non?"
Commenter  J’apprécie          100
Erik_Erik_   01 octobre 2020
Tout ce qu'il faut pour faire une comédie c'est un parc, un policier et une jolie fille.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Michel Rabagliati (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Rabagliati
À l'occasion du Festival International de la Bande Dessinée 2020, Michel Rabagliati vous présente "Paul à la maison" aux Editions Pastèque.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2384051/michel-rabagliati-paul-a-la-maison
Notes de Musique : Youtube Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : québecVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3809 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..