AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2922585271
Éditeur : Les Editions de La Pastèque (01/09/2005)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 152 notes)
Résumé :
Ca se passe toujours au Québec (Tabernac) et ça traverse un peu les époques, de la jeunesse et des déambulations dans la ville à des histoires plus mûres avec Lucie, son amoureuse.

On recense ainsi les aventures suivantes: Paul dans le métro, Paul et Richard, Paul défait ses boîtes, Paul Mosquito "C", Paul fait du ski, Paul à la quincaillerie, Les Paulardises, Tourisme extrême, Erreur d'impression, Men in black, Radio-cuisine, Bloopers (alternatives, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  13 novembre 2014
Paul Dans le Métro est un recueil d'histoires courtes qui rappelle un peu l'esprit de Paul À La Campagne et qui n'a donc pas l'ampleur de certaines histoires plus étoffées que nous a proposé l'auteur.
À mon sens, c'est le moins abouti des "Paul", probablement parce que le format des histoires ne permet pas beaucoup de sortir du registre des anecdotes successives contrairement aux notions plus intimistes auxquelles il nous a habitué.
Bien sûr c'est avec grand plaisir qu'on retrouve Paul (alias l'auteur) avec son ami Alain (celui qui avait perdu son père dans Paul À La Campagne) rodant dans les vestiges de l'exposition universelle de 1967 à Montréal quand tous se préparaient à accueillir les jeux olympiques de 1976.
Michel Rabagliati sait toujours mettre le doigt sur une foule de détails cocasses, nous conter avec bonheur ses voyages initiatiques autobiographiques (relation pseudo-homosexuelle, les jeux sur les pages de garde des Tintin avec sa fille, les déboires sportifs du base-ball ou du ski, la complexité du bricolage dans la maison, les expériences culinaires, le guide touristique de Montréal, etc.).
Voilà, en somme, un album assez plaisant, nonobstant, pas de la carrure de certains volumes plus récents, et qui vaut peut-être plus pour le dessin et le sacré coup d'oeil du dessinateur que pour la profondeur du propos, mais cette considération n'est que mon avis, c'est à dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          630
Marple
  26 décembre 2015
Une présentation rapide pour ceux qui ne connaîtraient pas Paul : c'est le double espiègle et tendre du dessinateur de BD québécois Michel Rabagliati dans ses sketchs autobiographiques qui s'étendent sur plusieurs albums aux titres du quotidien : Paul à la campagne, Paul dans le métro, Paul en appartement...
Deuxième tome que je lis, Paul dans le métro rassemble une quinzaine d'histoires qui m'ont tantôt complètement séduite, tantôt légèrement déçue. J'ai vraiment apprécié la multitude et la variété des saynètes qui mélangent les genres, les époques et les ambiances : Paul est ici l'adolescent aux 1000 bêtises et là le père de famille sérieux qui traine au rayon Bricolage ou apprend à sa fille à skier, et encore ailleurs le mari honteux qui se ratatine sous le regard qui tue de sa femme... J'ai aussi comme la première fois été sensible à la douceur et à la tendresse qui se dégagent de ses dessins.
En revanche, j'ai moins apprécié le côté fourre-tout au recyclage : on trouve ici des BD dessinées au départ pour des magazines de cuisine, donc évidemment pas très axées sur la vie quotidienne de Paul, voire même complètement anachroniques (Paul et sa femme transportés dans les Années Cinquante), ainsi que des parties coupées des sketchs de l'album, à la façon d'un 'Making of'. J'aime bien les 'Making of', mais il y a bien une raison si ces scènes ont été coupées... Evidemment, ce ne serait pas gênant si c'était juste un bonus, mais ça occupe près de la moitié de l'album.
Ne me comprenez pas mal toutefois : ma frustration vient d'une sensation de 'trop peu', car j'aime toujours Paul, son humour, sa douceur, son enfance, sa vie d'aujourd'hui, ses petits tracas et ses grands plaisirs, ses réflexions sur l'argent ou la famille, ses émotions. Je le retrouverai donc avec plaisir bientôt, j'ai d'ailleurs déjà emprunté 2 Paul supplémentaires à ma bibliothèque !
Challenge Petits plaisirs 2015/2016 : 1/xx
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Neneve
  06 janvier 2017
Sans aucun doute le Paul que j'ai le moins aimé jusqu'à présent. L'album se compose de courtes histoires, très inégales. Paul dans le métro m'a plu, ça sent le vrai souvenir... Pour les autres histoires, elles m'ont laissé un peu indifférentes. Mais j'ai par contre adoré la fin, d'où mon 3 étoiles. J'ai vraiment aimé l'idée d'inclure dans cet album des bloopers. Une vraie belles trouvaille et qui m'a fait rire à tous les coups. Dommage que ce segment n'ait pas été plus long.
Commenter  J’apprécie          80
exarkun1979
  31 octobre 2012
La bande dessinée Paul dans le métro est un recueil de petites histoires que Michel Rabagliati a dessiné pour divers média. La plus réussie est bien sûr l'histoire du principale. Pour le reste, ça tourne autour des même thèmes qu'à l'habitude. Se sont des petits moments et anecdotes de la vie courante.
Ce n'est pas le meilleur de la série de Paul mais c'est quand même assez bien. Certaines histoires auraient mérité d'être mieux exploité. le côté rigolo est toujours là et c'est ce qui est le plus important.
Commenter  J’apprécie          50
nathavh
  22 novembre 2016
C'est à l'occasion du mois "Québec en novembre" et d'un passage à la libraire TULITU que je découvre Michel Rabagliati et sa série "Paul" commencée en 1999. Une série primée à plusieurs reprises.
Cet album est le quatrième et a été publié en 2005. Il regroupe une série d'histoires diverses et variées publiées dans des magazines de 2000 à 2004. La première histoire nous emmène à la découverte du métro de Montréal. Nous sommes en 1973, Paul et son ami Alain iront se promener dans les restes de l'expo de 67.
Après cette visite, une série de saynètes représentant Paul (l'auteur lui-même) dans son enfance, adolescence et son rôle de père.
Avec beaucoup d'humour il nous raconte ses déboires sportifs, le base-ball enfant ou la leçon de ski avec sa fille. On ressent son grand amour pour la bd, que ce soit dans la première histoires, les caricatures mais aussi Gotlieb et la rencontre avec Madame ou encore les jeux organisés avec sa fille sur les couvertures de Tintin.
J'ai beaucoup aimé la visite guidée rapide de Montréal et les aventures culinaires avec son épouse.
J'ai apprécié le noir et blanc, ce côté vintage et nostalgique tout en tendresse et douceur.
Je suis juste restée sur ma faim, c'était trop court, j'ai envie d'en découvrir d'autres.
Ma note : 8.5/10

Lien : https://nathavh49.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
BulledEncre   28 janvier 2015
On retrouve plusieurs courts récits, qui, s’ils n’approfondissent pas grand-chose, permettent de bénéficier de plusieurs aspects du talent de concision et de détails de Michel Rabagliati. Un beau tremplin pour découvrir les autres aventures de Paul. Notons également le sympathique bêtisier en fin d’ouvrage.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lilimarylenelilimarylene   17 mai 2011
Montréal, août 1973. Vers la fin des vacances d'été, on ne savait plus quoi faire pour s'amuser, Alain et moi. Alors nous prenions le métro, juste pour passer le temps.
Commenter  J’apprécie          80
NeneveNeneve   06 janvier 2017
Montréal, août 1973. Vers la fin des vacances d'été, on ne savait plus quoi faire pour s'amuser, Alain et moi. Alors nous prenions le métro, juste pour passer le temps.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Michel Rabagliati (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Rabagliati
Michel Rabagliati
autres livres classés : québecVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3339 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre