AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782754808941
80 pages
Éditeur : Futuropolis (10/01/2013)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 24 notes)
Résumé :

Cool, mec, la vie est un lit de roses. Regarde devant toi… Ça grouille de vie… Ça bouge… ouvre les yeux, regarde la ville, elle est pas belle ? Visite, bon dieu ! Et rencontre du monde… Remue-toi garçon !

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  13 septembre 2013
Bienvenue à Johannesburg! C'est d'un pas décidé et sûr de lui que Patrick a décidé sur un coup de tête d'aller travailler dans cette ville. Pourtant, avec un taux de criminalité de 30 000 morts par an, il aurait dû se méfier. Peu crédible, selon lui... Il est accueilli à l'aéroport par Méron, un ami de son père. Celui-ci tient une imprimerie et a accepté d'embaucher le jeune homme, pour deux mois, si tout se déroule comme prévu. Malgré le fait qu'il soit très jovial, accueillant et toujours les bras ouverts, il dispose de trois antivols dans sa voiture. de même, l'imprimerie est tout aussi protégée: elle est entourée de barbelés et des fils électriques. Patrick prend alors conscience de la violence et de l'insécurité qui semblent régner dans cette ville. Il fait alors la connaissance de Doudou, un employé de Méron, avec lequel il va travailler. le soir-même, il est convié au Tandoor, où il est chaleureusement reçu par toute la communauté noire. Dans cette ville qui lui paraît si hostile et dangereuse, il écrit à son amie, restée en France, qu'il ne compte pas y rester bien longtemps...
C'est lors d'une invitation pour une résidence d'artiste à Johannesburg que l'idée du scénario est venue à Pascal Rabaté. Ayant séjourné quelques semaines dans cette ville, il en a rapporté quelques croquis qui lui ont permis ensuite de réaliser cet album. On se rend bien vite compte que notre héros n'est pas vraiment à l'aise dans cette ville réputée dangereuse et peu sécurisante. Malgré cela, il se familiarisera avec les us et coutumes. Partant d'une idée originale, Pascal Rabaté aurait peut-être pu approfondir son sujet, quitte à s'éloigner de la réalité et nous proposer un album plus conséquent. Malgré cela, son voyage initiatique m'a plu. Avec un dessin tout en noir et blanc, des traits hachurés et sombres, les planches, vite croquées mais parfaitement réalisées, nous emmènent loin de nos contrées. Pascal Rabaté nous offre donc un album atypique dont les fans se délecteront.
Bienvenue à Jobourg!... heu... merci...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          336
alouett
  25 janvier 2013
« Patrick, un jeune Français, arrive à Johannesburg pour travailler dans l'imprimerie d'un ami de son père. À peine débarqué, il se demande très vite ce qu'il fait ici, tant la violence de la ville et la paranoïa sécuritaire l'effraient. Comble de malchance, l'imprimerie tombe en cessation de paiement et son futur employeur ne peut plus l'embaucher, ni même lui payer son billet de retour » (extrait du synopsis de l'éditeur).
-
En 2001, Pascal Rabaté a été invité à faire une résidence d'artistes à Johannesburg. Après un séjour d'un mois et de nombreux croquis réalisés sur place, Pascal Rabaté rentre en France et donne naissance à cet album dont la première publication date de 2003 (Éditions du Seuil).
Cette histoire fictive raconte comment un homme, mal préparé au quotidien qu'il est amené à avoir. Inhibé ou angoissé, le personnage se repose donc essentiellement sur l'ami de son père qui le cueille dès la sortie de l'aéroport et lui fournit emploi et logement et le fait entré dans son réseau relationnel. Etrange rencontre avec ce pays qu'il ne voit – au début – que par le prisme de cet expatrié qui l'accueille.
J'avais eu l'occasion de lire d'autres ouvrages de Pascal Rabaté. le contenu de cet album m'a prise au dépourvu car je n'avais encore pas eu l'occasion de rencontrer un personnage de Rabaté qui se laisse autant porter par les autres. Et puis je n'ai pas retrouvé cette petite poésie qui plane dans Les petits ruisseaux ou le petit rien tout neuf avec un ventre jaune. Et encore moins l'humour acidulé de Un vers dans le fruit. J'ai eu du mal à rencontrer cet homme assez transparent mais qui se révèle sur le tard, permettant ainsi au message véhiculé par le récit d'avoir une raison d'être.
Le noir et blanc des dessins n'est pas aussi efficace que ce à quoi je m'attendais. On profite un peu ébahi de la spontanéité de ce trait descriptif qui accueille de façon sporadique quelques aplats de gris.
Cette nouvelle édition est enrichie d'un cahier graphique composés de croquis faits sur place.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
liratouva2
  19 juin 2013
C'est après un séjour de quelques semaines à Johannesburg, à l'invitation de l'Institut français d'Afrique du Sud, que Pascal Rabaté s'est servi de ce qu'il a vu sur place et de ses impressions pour imaginer la vie de Patrick, un jeune expatrié français, venu à Jobourg travailler dans une imprimerie gérée par un compatriote.
Dès les premières images, on le voit dans l'avion, fortement mis en garde, par la lecture de son guide touristique, contre la criminalité ambiante: la ville ayant le triste record de trente mille morts par an. L'insécurité et le danger semblent en effet partout présents, ce qui lui est confirmé dès son arrivée par son patron, un français pourtant jovial et dynamique, obligé de s'entourer de toutes sortes de systèmes de défense, depuis le blocage de l'arrivée d'essence dans sa voiture au bout de 300 mètres jusqu'aux verrous dissimulés un peu partout autour de lui si bien que l'imprimerie ressemble à un blockhaus entouré de barbelés et de fils électriques. Impossible de sortir la nuit sans se faire agresser.
Patrick devient paranoïaque et se terre chez lui ou sur son lieu de travail. En un mois le seul truc marrant qui lui soit arrivé, c'est de se faire draguer par la femme du patron. Il ne pense qu'à rentrer en France au plus vite.
Survient alors la faillite de l'imprimerie: du jour au lendemain, plus de travail, donc plus d'argent et surtout plus moyen de prendre l'avion pour rentrer chez lui. Il est désespéré. Ne reste avec lui que Doudou, l'autre employé du patron avec lequel il va connaître l'autre face du pays: «une société en pleine construction multiculturelle, multiraciale, ça grouille de vie, ça bouge.» Il découvre de nouveaux endroits, de nouveaux milieux, une autre façon de vivre, se coiffe à la mode, avec des dreadlocks, bref commence à se plaire et à se faire des amis. Rentrera-t-il en France?
Tout l'album, une réédition de celui de 2003, est en noir et blanc et semble fait dans l'urgence. Nombreuses sont les bonnes critiques à son sujet avec un bémol pour Mo peut-être que je rejoins pour me sentir également déçue par la «transparence» du personnage, simple prétexte à la transmission du message cherchant à renouveler l'approche d'un pays, dangereux, certes mais accueillant et attachant aussi par d'autres côtés. Je n'ai pourtant pas très envie d'y aller après cette lecture!
Lien : http://liratouva2.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
littleone
  05 septembre 2013
De gros traits pour le dessin, l'auteur ne fait pas dans la finesse quand il brosse le portrait de ceux qu'il a rencontrés lors de son séjour en Afrique du Sud, noir et blanc accentuant encore un peu plus l'atmosphère étouffante, inquiétante, qui règne à Jobourg (Johannesburg pour les non initiés).
Cependant ce qu'il décrit est bien le quotidien d'une partie des habitants d'Afrique du Sud, il le rend parfaitement, conformément à ce que j'en ai entendu dire, de sources sûres.
Commenter  J’apprécie          50
Rhl
  13 décembre 2014
Une chouette BD qui propose une petite immersion dans Johannesburg aux côté de Patrick, jeune français fraîchement débarqué pour travailler dans une imprimerie. D'abord plutôt fermé, effrayé par l'insécurité ambiante, il va peu à peu faire de belles rencontres qui vont lui permettre de découvrir un autre aspect, accueillant et convivial, de la ville. de beaux portraits de personnages, une énergie très bien rendue, Rabaté a décidément beaucoup de talent !
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
BulledEncre   28 mars 2013
Toujours soucieux de l’humain, Rabaté croque avec tendresse ces gens qui vivent au rythme de Jobourg, s’amusent et font la fête dans un dénuement presque absolu. Cette bienveillance transpire de cet album où l’auteur met malgré tout une certaine forme d’urgence dans son dessin, par le trait saillant et vif.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   11 février 2013
Pascal Rabaté nous laisse quand même un peu sur notre faim. La faute peut-être au fait que la bande dessinée hésite entre fiction et carnet de voyage ? On aurait aimé en voir un petit peu plus...
Lire la critique sur le site : Sceneario
Bedeo   01 février 2013
C’est donc ainsi une vision réaliste et rafraichissante d’une société multiculturelle qui se remet à peine de l’apartheid.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
liratouva2liratouva2   19 juin 2013
J’ai vu la misère dans les rues, les barrières électrifiées entourant les maisons, j’ai même entendu des coups de feu, mais j’ai surtout ressenti une énergie folle et fait des rencontres formidables.
Commenter  J’apprécie          50
EveToulouseEveToulouse   27 octobre 2015
Soweto, la surface de Paris en baraques et bidonvilles sur un niveau... ses rues assez larges pour laisser passer les chars et son éclairage de nuit.
Commenter  J’apprécie          40
YaneckYaneck   23 juillet 2013
Ouvre les yeux, regarde la ville, elle est pas belle? Visite bon dieu! Et rencontre du monde. T'as de la chance d'être dans une société en pleine construction multiculturelle, multiraciale et tu restes dans ton coin. Remue-toi garçon!
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Pascal Rabaté (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Rabaté
La BD historique a actuellement le vent en poupe. Longtemps développée uniquement dans le registre de la BD de fiction, elle prend de plus en plus la forme de BD pédagogiques. Cette table-ronde confrontera ces deux manières de produire un récit historique en BD. MODÉRATION : Tristan MARTINE, ATER en histoire médiévale à l?Université Jean-Moulin-Lyon III, Paul CHOPELIN, Maître de conférences à l?Université Lyon III. INTERVENANTS : le Lauréat du Prix Château de Cheverny de la bande dessinée historique 2019, Florian MAZEL, Professeur à l?Université Rennes 2, Pascal RABATÉ, Scénariste et dessinateur de bandes dessinées, lauréat du Prix 2018, Vincent SOREL, auteur de bandes dessinées et illustrateur.
+ Lire la suite
autres livres classés : afrique du sudVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

harry est fou

comment s'appelle le perroquet?

gorge
fred
chouette
madison
harry
pèrio
foxy
ric
alfonse

4 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Pascal RabatéCréer un quiz sur ce livre