AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754800166
Éditeur : Futuropolis (11/05/2006)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 302 notes)
Résumé :
En revenant à la chronique de village qu'il affectionne depuis ses débuts, Pascal Rabaté signe, avec "Les Petits Ruisseaux", un récit juste et profond. Léger et drôle quand il s'agit de croquer la vie de village, Rabaté sait se faire plus grave lorsqu'il s'interroge sur le sens que pourrait avoir l'existence alors que le dernier acte doit être joué. Par petites touches, sans jamais s'apesantir, il saisit ces petits moments qui font tout le sel de la vie. Son dessin ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
lehane-fan
29 décembre 2012
Emile et Edmond sont « vieux » et veufs tous deux.
Leurs journées ne sont désormais plus rythmées que par des rituels incontournables , uniques et mornes repères d'une existence semblant dès lors s'écouler comme un long fleuve tranquille .
Pêche , lever de coude au bar du coin avec la bande de potes , autant de marqueurs enracinés dans leurs réalités crépusculaires .
Emile , ne vivant plus que dans les souvenirs d'un temps jadis qu'il conjuguait amoureusement avec Jeanne , découvre soudainement la double vie insoupçonnée de son joyeux acolyte – peinture , rendez-vous galants – avant que ce dernier ne lâche la rampe et n'aille rejoindre le paradis des peintres maudits . Fatigué de lutter , il décide soudainement de partir sur les traces de son enfance , certain d'écrire le dernier chapitre de sa vie et d'y inscrire , à terme , un point final afin de rejoindre ainsi sa Jeanne et gambader à nouveau tous deux , le coeur à l'unisson , dans les champs cotonneux d'un ailleurs céleste , possible et éternelle promesse d'un monde meilleur...
Premier Rabaté , premier coup au coeur .
Dépouillé , direct , sans fioritures . Une belle histoire pleine de sentiments .
Superbe hommage au temps qui passe . Réflexion toute en pudeur sur l'amour , la mort , la possibilité d'un futur chantant autre que celui , triste et désespérant , semblant désormais tout tracé .
Le trait est simple , limite naif mais dessert magistralement un récit ancré dans l'universalité .
L'on suit , le sourire aux lèvres , les pérégrinations d'Emile et de sa petite voiture rouge , ses rencontres improbables , ses souvenirs fleurant bon la nostalgie d'une vie alors croquée dans la joie et l'insouciance...
L'histoire d'Emile , c'est celle de tout un chacun . La vie est là sans l'être plus vraiment . Plus d'attentes réelles si ce n'est celle de la grande faucheuse . Jusqu'au jour où...mais ça , c'est à vous de le découvrir . L'histoire d'Emile , c'est l'histoire tragi-comique mais surtout , terriblement touchante , du Phénix...
Les Petits Ruisseaux...font les grandes rivières et un album du même acabit !
Un bouquin évoquant la pêche qui , au final , pourrait bien vous la filer !
http://www.youtube.com/watch?v=R4RyIHe7vcE
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Macha_Loubrun
21 juillet 2015
C'est l'image presque anodine de deux veufs septuagénaires, Emile et Edmond, qui pêchent au bord de la rivière, une bouteille à portée de main… D'autres fois, ils retrouvent une bande de copains, le boucher ou le poissonnier par exemple, pour refaire le monde et se taquiner. A les voir passer dans la petite voiture rouge d'Emile, personne ne peut deviner leurs pensées secrètes.
Emile vit dans le souvenir de Jeanne, son épouse décédée d'un cancer mais il découvre incidemment que son ami a des rendez-vous galants et qu'il peint des femmes nues. Malheureusement, Edmond décède prématurément, laissant Emile dans un grand désarroi…
Submergé par la nostalgie, Emile part retrouver la maison de son enfance, bien décidé à tirer sa révérence. Mais son court périple sera jalonné de belles rencontres qui vont bousculer son quotidien et lui redonner goût à la vie. Les situations un peu cocasses ne sont jamais graveleuses, Pascal Rabaté aborde sans tabou la sexualité du troisième âge. Ses dessins minimalistes aux teintes douces se prêtent parfaitement à cette histoire pleine de tendresse et d'humour. Les dialogues sonnent justes, les situations laissent entrevoir les fêlures et les espoirs de ces êtres qui ont encore des désirs et de belles découvertes à faire.
Les petits ruisseaux, une histoire revigorante sur le troisième âge qui ne sombre jamais dans la caricature mais touche le lecteur au coeur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
marina53
09 octobre 2012
Rabaté traite dans "Les petits ruisseaux" d'un sujet encore tabou de nos jours: l'amour chez les personnes du 3ème âge. Mais cela nous est conté d'une façon si poétique que l'on ne peut y être insensible.
C'est l'histoire d'une très forte amitié entre Edmond et Emile, deux apprentis pêcheurs. Edmond s'adonne à la peinture à ses heures perdues et rencontre une belle femme grâce à une petite annonce. Quant à Emile, qui rentre seul le soir, il pleure sa femme, morte d'un cancer.
C'est l'histoire simple d'un petit village, avec ses rituels, ses enterrements, son boucher, les piliers de bar, les cyclistes du dimanche, le patron de bar et le poissonnier.
C'est une histoire sans héros, simple comme on les aime. tendre et légère. Cet album est d'une rare authenticité.
Les dessins sont doux, maitrisés et pétillants.
Les petites ruisseaux, en plus d’être une lecture agréable, nous montre qu’au gré des rencontres et des événements, la vie peut s’écouler de la plus belle façon qui soit.
Commenter  J’apprécie          300
KrisPy
01 novembre 2015
Un bien agréable et frais moment avec Rabaté que ces Petits Ruisseaux... Tout ce qui manque à Davodeau - sic... voir critiques "Lulu, femme nue"... - est présent chez Rabaté. Je compare les deux, car ils ont sensiblement la même esthétique et les mêmes inspirations, celle de la vie de tous les jours, le quotidien, les gens "normaux"... Mais là où l'Etienne devient coincé et part en ellipses poétiques plus ou moins réussies, le Rabaté n'use pas de fausse pudeur et montre les choses telles qu'elles sont : il appelle une chatte une chatte. ^^
Et c'est pour ça que je le préfère à Davodeau, le Rabaté... Parce qu'il est plus vivant, plus cash et sonne plus vrai.
- Bon, t'as pas fini de nous souler avec ton Davodeau si tu l'aimes pas ?
Bâh... c'est pas qu'j'l'aime pas, c'est qu'y m'déçoit...
Oui mais, là, on cause pas d'lui, mais du Rabaté...
Ah oui, non mais, c'était pour comparer, parce qu'y se r'ssemblent ! -
Sinon, elle parle de quoi cette histoire si super alors ?
Elle parle de petites choses... Comme chez Davodeau... - oh, hé ! qu'est-ce qu'on a dit... ? - Des petits ruisseaux, qui font la mer...
Emile et Edmond sont deux vieux voisins et amis qui pêchent ensemble depuis tout le temps. Emile est veuf, Edmond divorcé. Quand Edmond décède subitement d'une crise cardiaque, Emile venait d'apprendre que son vieux poteau allait régulièrement voir des femmes à la ville... des femmes qu'il connaissait par une agence de rencontre. Et en plus, le bougre, il peignait certaines de ces femmes, nues ! Avec un certain talent d'ailleurs...
Emile est tout chamboulé par ces révélations tardives, et à l'enterrement de son Edmond, il rencontre une de ces femmes, la dernière, qu'Edmond avait rencontré quelques semaines avant sa mort.
Et là, tout change pour l'Emile, qui depuis la mort de sa Jeanne, s'était fait une vie bien rangée.
Mais je vous laisserai découvrir la suite par vous-même, car il n'a pas fini de nous étonner le Mimile ! Encore vert le bougre... ^^
Voilà, c'est ça Rabaté, un pur moment de jubilation, bref, mais intense.
Et tant pis pour l'Etienne ! ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234
christinebeausson
13 janvier 2014
Merci au père Noël de m'avoir fait découvrir ce livre.
Sa lecture devrait être obligatoire pour tous ceux et toutes celles qui ont un peu de mal à accepter leurs plis, leurs rides, leurs tâches de vieillesse, leurs bourrelets, leurs seins qui tombent, leur bedaine proéminente, ... Et le reste des dégâts que je vous laisse imaginer.
Il faut savoir chercher le bonheur de vivre à tous les âges de sa vie.
Il faut savoir s'accepter tel que l'on devient et tel que l'autre devient.
Il faut savoir être heureux de pouvoir faire encore tant de choses, de pouvoir profiter de tous les instants.
Arrêtons de gémir, de geindre, de penser à ce qu'on ne peut plus faire.
Profitons de la vie, de ce qu'on peut encore faire, écouter, ressentir.
La grande faucheuse passera par là, bien sûr et alors en attendant .... Je l'emmerde na !
Commenter  J’apprécie          223

Les critiques presse (2)
Lexpress29 novembre 2011
Au rayon BD [Pascal Rabaté] appartient au gratin de la nouvelle planche. Comme en témoignent ces Petits Ruisseaux, ritournelle amusante et légère qui suit deux papys pêcheurs, attentifs à ne pas se laisser distancer question bagatelle. Rabaté a le trait vif et sait rendre son récit fluide.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Du916 juin 2011
Interview de Pascal Rabaté : "L’idée des Petits Ruisseaux m’est venue en réaction à la dictature du jeunisme. On nous rabâche que la société française est en train de vieillir mais il n’y a que des mannequins jeunes et beaux affichés sur les murs"
Lire la critique sur le site : Du9
Citations & extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
mgeffroymgeffroy18 mai 2008
- Depuis dix ans, depuis mon divorce quoi, c'est ma sixième rencontre que j'ai faite par agence.
- Hé ben. Et avec les femmes t'as... enfin tu vois bien... tu me comprends !
- Si j'ai biqué quoi ? Ben pas à tous les coups, mais c'est arrivé.
- Non !? T'as fait des bricoles ?!
- Encore heureux, c'est pas parce qu'on a passé l'âge de la gaudriole épicée qu'il faut faire maigre jusqu'au trou.
- Ton histoire ça me laisse sur le flanc, ça me coupe le sifflet.
- J'ai fait des sacrées rencontres et croisé de sacrés numéros. T'aurais vu la troisième rencontre, oh la la la... Des flotteurs énormes et puis des jambes longues comme un jour sans pain. Elle avait le "QI" d'une limande... Et ne comprenait pas le tiers du quart... Mais alors au pieu elle avait vite faite de te mettre une pine à l'agonie ! Elle ne pensait qu'à la bagatelle, j'ai déposé le bilan avant d'y laisser la peau... Tu manges à la maison, hein ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
marina53marina5309 octobre 2012
Vivre seul, se lever avec le soleil, se coucher avec les poules, ça va un moment. Et puis ça mine. Moi j'ai envie de me coucher avec une poule et de me réveiller avec une poule, pas une à plume, tu m'avais compris.
Commenter  J’apprécie          300
mgeffroymgeffroy18 mai 2008
- Ça tient toujours le pari ?!
- Oui oui
- Quatre poissons, c'est peut-être beaucoup non ?
- Trois alors !
- Je récapitule : le premier qui a attrapé trois poissons peut demander ce qu'il veut à l'autre sexuellement parlant ! ...
- Le premier arrivé à deux.
Commenter  J’apprécie          150
beamag87beamag8712 octobre 2013
-il sent bizarre votre tabac?!
-c'est pas du tabac, c'est de la beu.
-de la beu?
-de l'herbe quoi!
-de l'herbe à bœufs?
-du cannabis, tu veux goûter?
Commenter  J’apprécie          220
blandine5674blandine567427 septembre 2014
- C'est moi qui suis responsable de l'accident.... Je suis prête à tout entendre, de femme au volant à mort au tournant jusqu'à salope et autre noms d'oiseaux ! Allez-y !
- Vous êtes très jolie, je suis content que ce soit vous qui me soyez rentrée dedans.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Pascal Rabaté (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Rabaté
Historique : la signature du contrat "Rupestres!" 7 jours avant sa sortie en librairie ! --- samedi 2 avril 2011, aux 18e rencontres BD de Bastia, Étienne Davodeau, Marc-Antoine Mathieu, David Prudhomme, Pascal Rabaté et Troub's présentaient le livre Rupestres ! (il manquait Emmanuel Guibert pour que le casting soit complet) aux visiteurs de l'exposition du même nom, scénographiée par les Lucie Lom. Voici en exclusivité, quelques extraits de cette rencontre, animée par le talentueux Jean-Christophe Ogier...
www.futuropolis.fr
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

harry est fou

comment s'appelle le perroquet?

gorge
fred
chouette
madison
harry
pèrio
foxy
ric
alfonse

4 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Pascal RabatéCréer un quiz sur ce livre
. .