AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782354901233
87 pages
Les Editions du Relié (19/04/2014)
3.93/5   7 notes
Résumé :


Des témoignages inédits et utiles pour la réflexion actuelle.

Dans ses conversations avec les moines bouddhistes Lama Lhundroup et Lama Mingyur, avec le Père Holtoff, ermite catholique et avec Aigle Bleu, chamane indien du Canada, Pierre Rabhi s’interroge avec eux sur les rapports complexes de l’être humain et de la nature.

Aucune de nos interrogations actuelles ne se trouve négligée ici, notamment sur la réelle nécessi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
LivresBouddhistesZuiHo
  11 août 2018
Plusieurs voix s'élèvent pour nous avertir qu'il sera bientôt trop tard

Ce petit livre retranscrit une rencontre, un entretien à plusieurs voix, rapidement mis en oeuvre et qui eut lieu en 2006. Publié en 2010, il avait été réédité en 2014, et et de nouveau en 2018.
Au départ sous-titré « Regards croisés sur l'évolution des origines à nos jours », il rassemble 5 sages : Pierre Rabhi, le cherokee Aigle Bleu, l'ermite et Père Holtoff, Lama Mingyour et Lama Lhundroup.
L'entretien est animé par la journaliste Claire Eggermont et cette rencontre, qui eut lieu en public, se fit au Hameau du Buis, hameau fondé par Sophie Rabhi-Bouquet. Des « intervenants » posent également des questions, animant d'autant plus cette rencontre vivante et riche d'enseignements.
Les cinq protagonistes nous démontrent comment leurs traditions envisagent l'homme et sa place dans l'environnement fortement dégradé que nous connaissons de nos jours : au vu de l'enfer que nous faisons vivre à notre unique habitat, il était important qu'un tel livre soit réédité !
Evidemment, ils nous alertent sur nos choix actuels, sur ce que nous subissons bien malgré nous – les politiques irréfléchies et destructrices – et donnent des pistes pour un réveil des consciences et une action pacifique.
A la fin du livre, Pierre Rabhi répond aux question de Marc de Smedt pour un entretien exclusif : les réponses qu'il apporte, directes et franches, surprennent et bousculent l'idée que l'on peut avoir de cet homme : cela vaut son pesant d'or ! Pour lui, l'humanité disparaîtra ! Mais il croit au sursaut de conscience.
Voilà, « Ce que nous dit la nature » est un tout petit livre, qu'on lira en une heure – mais son message, multicolore, est important. Je l'ai vraiment goûté, apprécié. Est-il déjà trop tard pour notre planète ?
« le projet merveilleux que l'on peut avoir est de renouer avec les évidences pour construire un monde fraternel. L'humanité doit rétablir l'unité de l'humain, l'unité de la planète, et ainsi entrer dans cette extraordinaire symphonie universelle qu'est la vie dans laquelle chacun retrouvera la joie d'être au monde« .
Je vous recommande « Ce que nous dit la nature » ! On ne l'écoute plus vraiment aujourd'hui – sa voix s'éteint doucement…
Bonne lecture.
Zui Ho.
Lien : https://livresbouddhistes.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
florinette
  07 avril 2015
C'est lors d'un stage organisé sur le domaine le Hameau des Buis que Sophie Rabhi-Bouquet a eu l'idée de réunir des porte-parole de traditions différentes afin d'évoquer avec eux l'urgence écologique. C'est donc Pierre Rabhi, l'un des pionniers de l'agroécologie en France et penseur humaniste, Aigle Bleu, représentant les communautés amérindiennes autochtones, Lama Mingyour et Lama Lhundroup issus du centre bouddhiste de tradition tibétaine en Savoie et le Père Jean-François Holtoff catholique engagé dans l'écologie qui ont répondu à cet appel.
Plusieurs points sont développés : la nécessité d'une nouvelle éducation, la place de la non-violence et du conflit, la spiritualité comme contrepoids de l'impact de l'homme sur la nature. C'est donc ce dialogue inter-traditions qui est présenté dans ce livre et que j'ai beaucoup apprécié, car, dans cet échange à cinq voies, ces regards croisés sur l'évolution actuelle, il ne ressort qu'un seul message, celui du coeur, de l'amour et de l'impérieuse nécessité de sauvegarder notre Terre-Mère. Car, comme le disait Krishnamurti, « nous sommes le monde et le monde est nous »...
« Je pense qu'il peut y avoir un sursaut de conscience généralisé, que l'humanité peut prendre conscience de son inconscience et construire autre chose. J'ai le sentiment que les ferments d'une mutation très importante sont déjà prêts, et déjà en action parmi la société civile. Cela me donne de l'espoir ». Pierre Rabhi.
Il est donc urgent, pour le futur de l'humanité, que nous entendions et appliquions enfin ces messages avant que n'arrive l'anecdote de Gorbatchev que raconte Pierre Rabhi...
Lien : http://leslecturesdeflorinet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pascaline83
  02 septembre 2017
Je ne mets qu'une étoile parce que mélanger des personnes intéressantes avec Aigle Bleu est un non-sens.
Aigle Bleu est rejeté par toute la communauté amérindienne et il a été interdit d'enseigner la tradition amérindienne, ses dérives sont bien connues si bien qu'il est "persona non grata" partout où il est passé.
Dommage, le livre aurait pu être intéressant.
Lien : http://boutiquetribucalumet...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   22 mai 2014
Pierre Rabhi :
En me modérant, je me libère et je contribue au partage et à l'équité en ne prenant pas plus que ce qui m'est nécessaire. Ce qui est nécessaire est simple : être nourri, avoir de l'eau potable, être logé, vêtu, soigné. (...)
Car le superflu est sans limite (...)
je me crée un espace de créativité et je peux répondre à mes besoins matériels tout en contribuant à l'embellissement du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
petitsoleilpetitsoleil   21 mai 2014
Pierre Rabhi :
Je me pose souvent la question : "Pourquoi tant de souffrances ?
Pourquoi tant de guerres, de violence ?"

Je n'ai pas l'impression que nous tirions des leçons de nos expériences au niveau collectif. Nous avons fait la guerre de 14, qui était l'horreur absolue, et cela ne nous a pas empêchés d'en faire une autre (...) Comment se fait-il que l'humanité n'ait pas compris que cette voie est indigne de l'intelligence ? (...) Quand allons-nous comprendre ? (...)

Pourtant, l'humanité s'obstine à refaire les mêmes erreurs.
Au nom de la paix, nous continuons à faire la guerre. Si des extraterrestres nous observaient, ils se diraient que nous sommes surdoués mais crétins.

Avec toutes nos connaissances et nos moyens, nous sommes incapables de faire de cette planète un havre de paix alors que la terre nous donne tout pour le réaliser. (...)

Le confinement urbain a généré le confinement de la pensée.
Notre pensée n'est plus inspirée par la vie, mais confinée dans un système qui rabâche les mêmes idées
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
petitsoleilpetitsoleil   21 mai 2014
Aigle Bleu :
C'est pour cela que nous communiquons sur l'importance de la communauté. La propriété privée est responsable de beaucoup de malheur et de confusion.
Autrefois, cette notion n'existait pas.
Tous les peuples autochtones de la Terre, pas seulement en Amérique du Nord, fonctionnaient en communauté. Tout était partagé.

Il n'y avait que certains objets qui appartenaient à telle ou telle personne (nous les appelons objets de médecines ou objets sacrés, les armes de chasse par exemple). Ils étaient faits par la personne et étaient mis dans la tombe avec elle, car elle était la seule à pouvoir les utiliser. A part cela, tout appartenait à tout le monde. (...)

Les Occidentaux disent avoir propriété sur la Terre. Nous, Amérindiens, pensons au contraire qu'elle appartient à nos enfants.
Nous avons le devoir de l'entretenir pour eux.

Ainsi, nous avons une vision de la communauté qui s'étend non seulement à ceux avec qui nous vivons, mais aux autres êtres qui habitent avec nous sur la planète et aux générations futures qui font partie de nous.

Pour nous, la priorité actuelle est la création de communautés écologiques.
Séparés, nous n'avons aucun pouvoir, mais si nous mettons nos énergies et nos forces ensemble pour vivre dans le partage de nos ressources (...)
comme le dit Pierre Rabhi, la sobriété volontaire est un des meilleurs moyens de lutter contre les multinationales. (...) elles ne pourront pas continuer dans cette voie.

Les biens matériels ne sont pas un gage de bonheur, mais le partage communautaire en est un. Lorsque nous sommes entourés de gens que nous aidons et aimons, il est beaucoup plus facile d'être heureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleilpetitsoleil   21 mai 2014
Aigle Bleu ? Ce nom magnifique, comme une résurgence des mémoires indiennes, me fit tendre une oreille. Aigle Bleu, porte-parole de la culture amérindienne, vit au Québec, mais se déplace volontiers en Europe pour étendre son action à l'échelle internationale, m'expliqua-t-on.

(...) une idée, inspirée de la richesse foisonnante de nos échanges, me traversa subitement : et si nous réunissions des porte-parole de traditions différentes mais qui parlent tous de l'urgence écologique ?
Si nous faisions valoir l'unité des voix plutôt que leurs divergences ?
Si nous provoquions une rencontre publique, très rapidement, avant le départ d'Aigle Bleu ? L'idée fut accueillie favorablement.

Je demandai à mon amie Claire Eggermont d'être la médiatrice de cette rencontre. Nous y invitâmes Pierre Rabhi, connu pour sa démarche laïque et universelle, Lama Lhundroup et Lama Mingyour de Karma Ling pour représenter la tradition bouddhiste tibétaine, le Père Jean-François Holtoff, fortement investi dans la protection de la nature, représentant la tradition catholique, et notre hôte, Aigle Bleu.

La rencontre se déroula dans un magnifique coin de nature surplombant les gorges du Chassezac, devant quelques dizaines d'auditeurs enveloppés dans un silence méditatif. Par l'observation de la relation entre l'humain et la nature, chacun fut renvoyé à sa propre humanité, à sa propre conscience et à sa responsabilité individuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleilpetitsoleil   21 mai 2014
Lama Mingyour :
Il y a à peine cinquante ans, l'idée de progrès était très en vogue ;
la majorité des gens pensait qu'on allait dans la bonne direction, vers une amélioration. Aujourd'hui, il y a un revirement total de situation : nous savons que si nous continuons comme ça, nous allons droit dans le mur.

Dans le passé, les cycles nous ont fait passer par des guerres et des périodes de paix, des épidémies et des périodes de santé, etc.
On ne peut pas dire que les choses que notre comportement aient vraiment changé. Ce qui a changé, c'est le développement de la science et de la technologie, qui a eu un effet démultiplicateur sur nos capacités de destruction.

A un niveau plus profond, nous considérons qu'il y a deux états dans tout être vivant, deux extrêmes : un état de confusion, de conditionnement,
et un état de libération, de sainteté.
Entre les deux, tout un cheminement est possible.

Dans l'histoire de l'humanité, nous avons assisté à une progression où le côté spirituel permettant d'atteindre la libération a été relégué à la périphérie et remplacé par le culte de la consommation.
Nous avons les moyens techniques d'arrêter la pollution, mais nous n'y faisons rien car nous sommes pris dans une dynamique de profit

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Pierre Rabhi (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Rabhi
La Tristesse de Gaïa : de l'effondrement à l'émerveillement Pierre Rabhi Éditions Actes Sud Collection Questions de société Collection Manifestes
Le testament intellectuel et spirituel du créateur du concept de sobriété heureuse pour servir de guide dans les temps difficiles du début du XXIe siècle. Il invite à lutter contre la résignation afin de protéger Gaïa, la terre-mère, pour les êtres vivants actuels et à venir. ©Electre 2021
https://www.laprocure.com/tristesse-gaia-effondrement-emerveillement-pierre-rabhi/9782330156510.html
autres livres classés : humanitéVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
188 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre