AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782845927971
216 pages
Éditeur : Presses du Châtelet (06/11/2019)
3.83/5   12 notes
Résumé :
+ 0,3%, + 1,1%, +0,5%... On ne compte plus les prévisions des économistes en matière de croissance du Produit intérieur brut (PIB). Elle est espérée, invoquée, implorée. En vain. Une quête toujours aussi fébrile, alors que la chute de la biodiversité, la pollution des sols et de l'eau, la disparition des semences, la faim dans le monde et le réchauffement climatique s'aggravent !
Pourquoi et comment la croissance est-elle devenue aussi centrale dans notre sys... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 12 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

NathalC
  16 mars 2020
Une introduction de Pierre Rabhi, une enquête très intéressante, une conclusion interview entre la journaliste et Pierre Rabhi.
Des références, des exemples de changement.
Cette enquête prêche ici une convaincue.
Chaque personne a un cheminement à faire pour sortir de ce cercle infini qu'est la consommation. Consommer n'apporte pas le bonheur et la sérénité.
Transmettre une autre façon de vivre à nos enfants. Voir l'avenir différemment et de façon moins égoïste. Il y a encore du chemin à faire, des gens à convaincre... On en est loin, mais peu à peu l'espoir se profile. Chacun peut apporter la pierre à ce nouvel édifice !
Commenter  J’apprécie          656
Snail11
  01 juin 2020
Ce carnet d'alerte regroupe moult enquêtes auprès d'économistes, sociologues, politologues, citoyens du monde et entrepreneurs sur l'idée saugrenue de vivre sans croissance. Cette utopie, voire cette irresponsabilité diraient certains.
Pourtant nous ne pouvons pas consommer de façon illimitée sur notre monde fini. le choix des mots pour présenter cette problématique est important. Décroissance est un mot qui fait peur, certains parlent de post croissance... Par contre, on peut nous parler de croissance négative... Évoquons alors plutôt la modération ou la sobriété pour rejoindre Gandhi dans son vivre simplement pour que les autres puissent simplement vivre.
Quid du PIB alors qui « pollue » nos médias avec la crise covid ? Ce n'est qu'un indicateur et qui ne mesure que les échanges et les activités marchandisés. Il ne prend pas en compte certaines données sur la santé, l'éducation, le bien-être des personnes. Devons-nous nous orienter vers une sobriété heureuse ?
Lecture très instructive et intéressante pour appréhender l'urgence de la situation et en comprendre les problèmes et les enjeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          298
Aliseya
  31 octobre 2019
J'avoue que de base je lis rarement ce genre d'ouvrage mais cette fois-ci le titre et le résumé m'ont interpellés. Je ne connais pas les auteurs de ce livre et ce fut une très bonne découverte.
Premièrement, ce qui m'a le plus plu dans ce livre documentaire est le langage utilisé. Il est à la porté de tout le monde, les explications sont simples, clairs et vont droit au but. On nous explique ce qu'est la croissance et ce qu'elle apporte en positif et négatif dans notre civilisation consommatrice à outrance. On nous explique aussi les mécanismes qui en découlent et qui engendre toutes les inégalités, la pollution etc...
De l'autre côté on nous montre pourquoi il serait bénéfique de changer notre façon de consommer sans non plus nous privé de tout, mais si certaines choses sont faites, nous arriverions à amorcer un recul positif pour nous, la nature, la planète, notre santé et bien d'autres. Les interviews et les exemples qui se font aussi bien en France qu'en Afrique montrent que c'est possible de vivre autrement en consommant moins et surtout en faisant attention et en privilégiant la qualité plutôt que la quantité ou la nouveauté à tout prix qui au final n'apporte rien de plus à part du gâchis et de la pollution.
Pour conclure, j'ai été effaré de voir que notre monde est embourbé dans un système qui va finir par exploser à causes de gouvernements, de gens qui ont des oeillères et qui pense que gagner, consommer toujours plus nous sauveras alors que c'est le contraire, cela nous détruit à petit feu. J'ai été conquise par ce livre qui nous parle sans langue de bois de la vérité qu'on nous occulte sciemment en détournant notre attention par un autre sujet ou des mensonges. Il y a encore de l'espoir avec la jeune génération et ceux qui tentent même à petite échelle d'apporter une contribution à la baisse de notre empreinte sur notre jolie planète meurtrie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          76
AlphaGrisby
  28 décembre 2019
Ce livre est un recueil d'interviews d'économistes, de chercheurs, d'entrepreneurs dans le domaine du bio, etc. Il confronte les idées et propose des réflexions sur de grandes questions : peut-on concilier l'économie et l'écologie, la croissance est-elle indispensable... C'est un débat sur lequel il n'y a pas de réponses certaines.
Ce qui est sûr, et ce sur quoi Pierre Rabhi insiste, c'est que la société ne changera que si chaque individu réduit sa consommation : vêtements, viande, poisson, produits électroniques, privilégier les petites voitures aux gros SUV, etc. Les dérives du capitalisme et la pollution de notre monde ne sont pas les fruits d'un petit cercle de politiciens et de banquiers : ce sont les citoyens qui encouragent ce cycle infernal, par leurs achats superflus.
Un exemple simple : 88% des smartphones sont remplacés alors qu'ils sont parfaitement fonctionnels... Dire que la pollution est la faute des élites est une excuse qui ne marche plus.
A défaut d'apporter de grandes réponses sur l'économie et la société, ce livre invite chacun à la réflexion et à effectuer un travail sur soi. Certains y sont prêts, d'autres non. Notre futur en dépendra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Chat-Pitre
  05 mars 2020
Excellent concept que cette collection Les carnets d'alerte, sous le parrainage de Pierre Rabhi. Cet opus témoigne et s'interroge sur la dictature de la croissance. Parfois un peu technique, mais tout de même très abordable, la démonstration est réussie et surtout donne à réfléchir. Le but me paraît atteint puisqu'il "gratouille" sérieusement la conscience individuelle… Ouvrage des Presses du Châtelet reçu dans le cadre de la Masse Critique.
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   03 mars 2020
L'histoire dit qu'un jour un pêcheur, ayant achevé son travail, faisait sécher ses filets. Un homme sérieux vient à passer et s'adresse à lui :
"Monsieur, cette barque amarrée vous appartient-elle ?
- Oui, répond le pêcheur.
- Mais elle est petite, s'étonne le promeneur. Vous pourriez en avoir une plus grande.
- Et après ? demande le pêcheur.
- Vous pêcheriez plus de poissons et vous achèteriez une plus grande barque.
- Et après ?
- Ensuite, vous pourriez acheter un petit bateau et vous embaucheriez des pêcheurs.
- Et après ?
- Après, vous pourrez enfin vous reposer.
- Eh bien, c'est ce que je suis en train de faire", dit le pêcheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
NathalCNathalC   05 mars 2020
Imaginer que l'on puisse se doter d'une voiture à vie est paraît-il possible, mais ce serait une catastrophe pour la croissance. Il en va de même pour tout ce que l'industrie fabrique pour l'usage du citoyen moderne, dont le cerveau est conditionné par la promesse d'une félicité comme antidote à la morosité produite par une société matérialiste sans âme.
Commenter  J’apprécie          250
NathalCNathalC   10 mars 2020
En France, la quasi-totalité des cours d'eau et des nappes phréatiques sont pollués par les pesticides ou les nitrates. Dans le monde, un quart des terres sont dégradées et trois quarts des sols ont déjà subi des impacts humains négatifs. Au cours du XXe siècle, l'utilisation des ressources naturelles a augmenté deux fois plus vite que la population mondiale.
Commenter  J’apprécie          140
NathalCNathalC   06 mars 2020
L'avidité est devenue la plus grande des raisons d'être de ce bipède si étranger à lui-même qu'il pense que l'accumulation viendra à bout de son angoisse de la mort.
Commenter  J’apprécie          302
NathalCNathalC   13 mars 2020
Ma démarche consiste à prendre souci de la vie, des autres, et de créer de la réciprocité, avec bienveillance, j'oserais même dire avec amour, comme la plus grande énergie créatrice et transformatrice.
Commenter  J’apprécie          240

Videos de Pierre Rabhi (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Rabhi
Vidéo de Pierre Rabhi
autres livres classés : croissanceVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
146 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre