AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne : 3.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
À travers les différents niveaux de sens que le texte romanesque du Voyage au bout de la nuit superpose, cet ouvrage serre de près le processus d'instauration du langage célinien, de la surface des mots à la totalité de la création.

Transposant la rhétorique de l'argot en un formidable discours subversif, ce langage fonde l'identité symbolique de Bardamu, le héros-narrateur, mais aussi celle de Céline dans cette Nuit de l'écriture où, entre vécu et im... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Christian_Vial
  17 octobre 2018
Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit ?
Une écriture bizarre, étrange, brutale, géniale. Comme la vie.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   01 mars 2018
Au lieu de représenter comme ses prédécesseurs un spécimen souvent sommaire de parlure argotique ou populaire, l'auteur du Voyage crée fondamentalement un langage dont la spécificité n'apparaît strictement individuelle que pour mieux restituer la psychologie expressive d'un sujet, socialement et moralement déclassé.

Le narrateur de Céline ne s'identifie pas pour autant à l'image fictive d'un quelconque argotier. Il n'est pas facilement réductible au statut que la représentation romanesque devrait lui imposer pour la raison que l'écriture transgresse délibérément les règles du genre, outrepassant sa fonction mimétique à des fins que l'on peut d'emblée qualifier de «poétiques». En choisissant de transposer «l'émotion de la langue parlée à l'écrit» et, plus particulièrement, celle de l'argot populaire l'écrivain du Voyage suscite en effet à partir des mots, et au-delà d'eux, tout un univers langagier qui prend, sous sa plume, la consistance d'un univers à la fois représentatif et imaginaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SZRAMOWOSZRAMOWO   01 mars 2018
Si la marque célinienne est patente sur l'oeuvre d'un San Antonio ou d'un Alphonse Boudard par exemple, il est par contre beaucoup plus malaisé de reconnaître la dette de l'auteur du Voyage par rapport à ses devanciers.

Une étude d'influences, menée systématiquement, conduirait sans nul doute à reconnaître dans le «populisme» célinien le produit spécifique de diverses formules préexistantes. La langue de Bardamu procède partiellement des tentatives naturalistes qui enrichissent leur représentation romanesque d'une dénonciation sociale émanant du lyrisme spécifique à la langue populaire. Mais Céline, contrairement à Zola notamment, ne dépeint pas la classe ouvrière. S'il exprime une misère, à la fois sociale et morale, il le fait davantage à la manière des écrivains marginaux dont la thématique romanesque s'inscrit, quant à elle, dans la ligne de l'intérêt romantique pour le pittoresque des «classes dangereuses». Avec une différence capitale néanmoins, qui conduit à rejeter pareillement l'idée d'une détermination historique : Céline évince totalement le pittoresque pour ne retenir que la marginalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SZRAMOWOSZRAMOWO   01 mars 2018
Fin ou commencement? Langage révolutionnaire à l'état brut, signifiant l'urgence d'une refonte radicale de la vie telle qu'elle est subie dans cet univers de la nuit? Ou bien désespoir ultime, dénudé de tout argument comme de tout vouloir, prêt à se laisser enliser dans une négativité fatale? Tel est le prolongement pathétique et ambigu que Céline confère au langage du refus et du rejet. C'est dans cette marge de limon et de fange qu'il inscrit son entreprise sa question — littéraire. Aussi peut-on affirmer que, avec une profondeur poétique jamais égalée, l'auteur du Voyage au bout de la nuit puise dans l'argot populaire le ton fondamental de sa voix narrative.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : langageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Danièle Racelle-Latin (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Antigone

Comment s'appelle les deux frères d'Antigone ?

Etéocle et Eric
Etéocle et Polynice
Polynice et Jason
Polynice et José

10 questions
81 lecteurs ont répondu
Thème : Antigone de Jean AnouilhCréer un quiz sur ce livre