AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782381270845
380 pages
Magnitudes (11/01/2021)
5/5   4 notes
Résumé :
J'ai la mémoire qui flanche. J'ai trop joué des coudes. Mon corps a cédé. Mon âme s'est noyée. Aujourd'hui, je suis mort... Ça ne change pas grand-chose... Sur le vieil orme mort, perchés sur une branche, les corbeaux chantent mon requiem pendant que le diable met le feu à ma mémoire. J'ai aimé une femme qui ne m'a pas aimé... et alors ? Ce n'est pas une excuse... Ce n'est pas de sa faute, ce n'est pas de ma faute non plus, c'est la faute à la vie... la faute à la m... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

Il est des lectures qui vous marqueront à tout jamais, dont vous ne ressortirez pas indemnes. « J'ai tangué sur ma vie » est de celles-ci. Un livre coup-de-poing, une claque, une cascade d'émotions brutes ! Malgré l'âpreté du sujet, ce roman se lit très facilement. Je n'ai pas pu le lâcher dès lors qu'il a été ouvert. Je l'ai dévoré en à peine quelques jours. J'ai vraiment adoré cet ouvrage .

L'auteure nous conte l'histoire de Dédé, un alcoolique maniaco-dépressif, mais aussi un mari et un père de famille aimant. Dès le départ, on comprend que notre antihéros n'a pas de chance et que pour lui, c'est foutu d'avance. Trop tôt marié à une femme qu'il a engrossée et qui ne l'aimera jamais, André souffrira toute sa vie durant de ce manque d'affection et de tendresse . Françoise est la femme de sa vie, son grand amour. Elle ne lui accordera que mépris et rancune. Après tout, il a gâché son avenir en la mettant enceinte. Dédé fait de son mieux pour être un bon père pour la petite Magali. Il travaille dur pour que sa famille ne manque de rien. C'est un bon élément alors son patron lui offre une promotion, un meilleur salaire et des responsabilités. Mais Dédé n'est pas à la hauteur pour diriger son équipe. Alors, il boit, il cache des bouteilles dans son casier à l'usine pour se donner du courage. Pour faire plaisir à Françoise, il achète une maison avec jardin. Mais sa femme n'est jamais satisfaite. Elle passe son temps à se plaindre. André préfère aller au café en compagnie de ses amis poivrots plutôt que d'entendre des jérémiades incessantes. Entre temps un autre enfant est né, Ludovic. Un pavillon de banlieue, un chien, deux gosses, une jolie femme et des fantômes qui rodent autour de Dédé. Sa maison est construite sur un ancien cimetière. Simone la vieille pute, sa compagne de beuverie le lui a raconté au café. Plus le temps passe, plus il s'abîme, s'écorche et dégringole. Les spectres l'engloutissent. Les angoisses l'étouffent. La bouteille est sa béquille, sa maîtresse et sa meilleure ennemie. Il vomit tripes et boyaux. Il se chie dessus. Il pue de la gueule. Nous assistons impuissants à sa déchéance. Et pourtant il est tellement attachant notre Dédé. Plusieurs fois, j'ai eu envie de le secouer. J'ai espéré en vain qu'il se ressaisisse. Il m'a bouleversée . J'ai suivi son parcours de cure de désintoxication, en maison de repos et hôpital psychiatrique. Rien n'y fera, il continuera de se détruire en tanguant sur sa vie.

Le style de Maryssa Rachel est percutant, addictif et jalonné de nombreuses références musicales et poétiques. Malgré l'aspect dramatique, l'écriture nous plonge avec délice dans la nostalgie des années 70, 80 et 90. L'ensemble, très vivant et réaliste, ne donne pas dans le pathos. de petites touches d'humour et d'autodérision ont achevé de me séduire. Un très grand livre, sans aucun doute ! Après l'avoir lu, vous ne regarderez plus jamais un alcoolique de la même façon.

Commenter  J’apprécie          40

Il est des histoires qui méritent, non pas d'être racontées, mais d'être lues. Il est des vies qui n'ont pas lieu d'être vécues. Il est des destins de vie que les « Moires » auraient dues raccourcir de manière drastique. Il est des addictions plus dangereuses que d'autres. Mais l'issue est inéluctable, comme si le temps prenait du plaisir à faire souffrir.

Découvrez, dans ce roman très émouvant, André, un brave type, sur qui la vie s'acharne. Vous aurez de l'empathie, de la haine, du dégout envers lui, vous aurez envie de lui venir en aide, mais la dépendance est trop forte, il replonge encore et encore, de plus en plus profond ! Une ivresse qui est celle de ses propres profondeurs.

Maryssa Rachel - auteur, nous propose encore une fois un roman où le style d'écriture est totalement immersif. Vous ne lisez pas l'histoire d'André, vous êtes André !

A lire absolument et c'est chez JDH Editions

Commenter  J’apprécie          20

Livre fort, une claque, une bonne.

" J'ai tangué sur ma vie " de Maryssa Rachel.

L'art et la manière d'amener le lecteur dans l'histoire, la psychologie et tout cheminement de tout ses personnages: voilà bien la griffe de cette écrivaine.

Ici, l'alcoolisme.

Ici ,nous nous noyons auprès et avec Dédé.

Nous souffrons auprès et avec Dédé.

Nous vivons Dédé.

Nous comprenons et dépassons surtout les préjugés types de l'enfer de l'alcoolisme.

Livre coup de poing, avec une espèce de tendresse et une une perception véritable , crue , précise de cette emprise maladive.

Dirai je que c'est nécessaire de lire ceci?

Quelque part, Oui, je le dis.

Merci Maryssa Rachel.

Commenter  J’apprécie          20

Dès le début on sait dans quoi Maryssa nous entraîne.

C'est avec émotion et compassion qu'elle nous plonge dans les pensées et les sentiments les plus humains d'un homme subissant sa vie d'alcoolique et qui tente vainement de lutter contre cette maladie....

Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : alcoolismeVoir plus





Quiz Voir plus

La gloire de mon père

Ou est né Marcel?

Aubagne
Marseille
St Loup

15 questions
777 lecteurs ont répondu
Thème : La gloire de mon père souvenirs d'enfance i de Marcel PagnolCréer un quiz sur ce livre