AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Georges Forestier (Éditeur scientifique)
ISBN : 2253060089
Éditeur : Le Livre de Poche (01/09/1992)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 108 notes)
Résumé :
Lorsque, en 1672, Racine donne Bajazet, il a déjà derrière lui le triomphe d'Andromaque, puis de Britannicus et de Bérénice.
Délaissant l'Antiquité classique pour le sérail de Constantinople, il s'inspire d'un épisode contemporain relaté par l'ambassadeur de France auprès du " Grand Seigneur " : l'exécution par le sultan Murat IV (Amurat) de son jeune frère Bajazet. De cette rencontre entre le génie racinien et l'ambiance féroce et étouffante du sérail naît u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
gill
  14 novembre 2012
Le sultan Amurat conduit pour Byzance, le siège aux portes de Babylone.
En cas d'échec il sera abandonné par ses troupes composées de janissaires. Cela réjouit le vizir Acomat qui, resté à Bysance, complote contre son maître.
Il veut se révolter et pour cela se servir de l'amour de Roxanne, sa favorite, pour Bajazet le frère du sultan, condamné à mort par celui-ci mais gracié par Acomat qui espère le placer sur le trône.
Roxanne avoue son amour pour Bajazet à Atalide qui l'aime aussi.
Bajazet, hésitant, est sommé de choisir entre la mort et le mariage, il se soumet. Atalide veut alors mettre fin à ses jours mais Bajazet lui prouve son amour en dédaignant la femme qu'il va épouser.
Au terme de multiples détours d'une passion qui étreint chacun de ses personnages, Acomat s'enfuit, Bajazet et Roxanne sont assassinés et Atalide se suicide...
C'est une tragédie en vers de cinq actes crée pour le Théâtre de l'hôtel de Bourgogne que présente Jean Racine en 1672. Elle est publiée la même année.
Elle est inspirée d'événements qui se passèrent à la même époque en Turquie. Elle fut pour Jean Racine un grand succès, expliqué en grande partie par la beauté de l'écriture et par la poésie provoquée par l'atmosphère du sérail où se joue cette tragédie particulièrement sanglante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Cer45Rt
  13 avril 2019
Bajazet est la septième pièce de Jean Racine, suivant Bérénice et précédant Mithridate. On peut dire qu'elle confirme le génie du Maître. Conciliant un certain orientalisme avec un exceptionnel talent de construction d'intrigues, il a réussit encore une fois à m'enchanter. Mais quel Maître, quel auteur, bon sang !
Quel Maître de la construction d'intrigues, tellement habile dans la construction de ses intrigues !...
Une grande oeuvre, par un Maître du théâtre tragique et du théâtre tout court.
Commenter  J’apprécie          180
raynald66
  26 janvier 2014
Bonne pièce de Théâtre de Racine dont l'histoire se situe à Byzance, dans le sérail du grand vizir Bajazet avec une rivalité amoureuse entre Roxane et Atalide vis à vis de Bajazet.
J'aime beaucoup les pièces de Théâtre de Racine dont ma préférée est celle sur "Alexandre le Grand"
Extrait :
Roxane, seule.
De tout ce que je vois que faut−il que je pense ?
Tous deux à me tromper sont−ils d'intelligence ?
Pourquoi ce changement, ce discours, ce départ ?
N'ai−je pas même entre eux surpris quelque regard ?
Bajazet interdit ! Atalide étonnée !
O ciel ! à cet affront m'auriez−vous condamnée ?
De mon aveugle amour seraient−ce là les fruits ?
Tant de jours douloureux, tant d'inquiètes nuits,
Mes brigues, mes complots, ma trahison fatale,
N'aurais−je tout tenté que pour une rivale ?
Mais peut−être qu'aussi, trop prompte à m'affliger,
J'observe de trop près un chagrin passager.
J'impute à son amour l'effet de son caprice.
N'eût−il pas jusqu'au bout conduit son artifice ?
Prêt à voir le succès de son déguisement,
Quoi ! ne pouvait−il pas feindre encore un moment ?
Non, non, rassurons−nous. Trop d'amour m'intimide.
Et pourquoi dans son coeur redouter Atalide ?
Quel serait son dessein ? Qu'a−t−elle fait pour lui ?
Qui de nous deux enfin le couronne aujourd'hui ?
Mais, hélas ! de l'amour ignorons−nous l'empire ?
Si par quelque autre charme Atalide l'attire,
Qu'importe qu'il nous doive et le sceptre et le jour ?
Les bienfaits dans un coeur balancent−ils l'amour ?
Et sans chercher plus loin, quand l'ingrat me sut plaire,
Ai−je mieux reconnu les bontés de son frère ?
Ah ! si d'une autre chaîne il n'était point lié,
L'offre de mon hymen l'eût−il tant effrayé ?
N'eût−il pas sans regret secondé mon envie ?
L'eût−il refusé, même aux dépens de sa vie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
michfred
  25 avril 2015
Toute la cruauté, et la complexité politique d'un Orient qui pour être un décalque des sombres intrigues de la cour de France n'en est pas moins historique..
En l'absence du sultan, Roxane, sa favorite, doit faire exécuter Bajazet. mais elle l'aime, donc elle ourdit un complot contre le sultan pour sauver Bajazet...et l'épouser. Bajazet est très moyennement enthousiaste: il aime Atalide et en est aimé...Quand cette furie de Roxane s'en aperçoit, c'est un déchaînement de jalousie, de violence, de représailles...Tout finira très mal, comme il se doit dans une tragédie.
Moins linéaire et "pure" dans son déroulement que ses tragédies grecques ou romaines, plus enchevêtrée, trop compliquée et par là même moins "lisible" que ses autres tragédies, "Bajazet " vaut surtout pour le personnage de Roxane,monstre féminin hors norme, tigresse de harem prête à toutes les turpitudes pour arriver à ses fins. A côté d'elle Hermione est un petit lynx apprivoisé...c'est dire!
Commenter  J’apprécie          90
cicou45
  31 août 2011
Pièce de Racine en cinq actes inspirée d'une histoire vraie qui se déroula dans l'empire ottoman.
Roxane, la favorite du sultan Amurat a reçu l'ordre, alors que ce dernier est parti en expédition, de faire exécuter Bajazet, le frère du sultan. Cependant, cette dernière ne peut s'y résoudre car, s'étant éprise de Bajazet, lui propose au contraire de l'épouser et de renverser le sultan dès son retour afin de prendre sa place. Bajazet commence par refuser puisqu'il est lui-même épris d'Atalide dont il est aimé en retour. Roxane, par jalousie, décide de faire tuer Bajazet afin qu'aucune autre qu'elle ne puisse l'avoir et aussi pour rentrer dans les bonnes grâces du sultan qui, comme elle l'a appris, a réussi à faire tomber Babylone. Tout finira donc dans un bain de sang puisqu'Atalide, apprenant la mort de son amant, finira par se donner la mort.
Pièce aux vers sublimes mais parfois un peu difficile de compréhension. Tous complotent les uns contre les autres, les rapides rencersements de situations ont fait que j'en suis parfois arrivée à perdre le cours de l'histoire. Comme qui dirait ; "J'en ai perdu mon latin"...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   22 juillet 2013
BAJAZET : Je ne vous dis plus rien. Cette lettre sincère
D'un malheureux amour contient tout le mystère ;
Vous savez un secret que, tout prêt à s'ouvrir,
Mon cœur a mille fois voulu vous découvrir.
J'aime, je le confesse, et devant que votre âme,
Prévenant mon espoir, m'eût déclaré sa flamme,
Déjà plein d'un amour dès l'enfance formé,
À tout autre désir mon cœur était fermé.
Vous me vîntes offrir et la vie et l'empire,
Et même votre amour, si j'ose vous le dire,
Consultant vos bienfaits, les crut, et sur leur foi,
De tous mes sentiments vous répondit pour moi.
Je connus votre erreur, mais que pouvais-je faire ?
Je vis en même temps qu'elle vous était chère.

Acte V, Scène IV, (v. 1489-1502).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
CielvariableCielvariable   07 août 2013
ROXANE
Songez-vous que je tiens les portes du palais,
Que je puis vous l'ouvrir ou fermer pour jamais,
Que j'ai sur votre vie un empire suprême,
Que vous ne respirez qu'autant que je vous aime ?
Et sans ce même amour, qu'offensent vos refus,
Songez-vous, en un mot, que vous ne seriez plus ?
BAJAZET
Oui, je tiens tout de vous ; et j'avais lieu de croire
Que c'était pour vous-même une assez grande gloire,
En voyant devant moi tout l'empire à genoux,
De m'entendre avouer que je tiens tout de vous.
Je ne m'en défends point, ma bouche le confesse,
Et mon respect saura le confirmer sans cesse :
Je vous dois tout mon sang ; ma vie est votre bien.
Mais enfin voulez-vous...
ROXANE
Non, je ne veux plus rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   07 août 2013
ATALIDE
Enfin, c' en est donc fait ; et par mes artifices,
Mes injustes soupçons, mes funestes caprices,
Je suis donc arrivée au douloureux moment
Où je vois par mon crime expirer mon amant.
N'était-ce pas assez, cruelle destinée,
Qu'à lui survivre, hélas ! je fusse condamnée ?
Et fallait-il encore que pour comble d'horreurs,
Je ne pusse imputer sa mort qu'à mes fureurs ?
Oui, c'est moi, cher amant, qui t'arrache la vie :
Roxane, ou le Sultan, ne te l'ont point ravie. (...)
Ah ! n 'ai-je eu de l'amour que pour t'assassiner ?
Mais c'en est trop. Il faut par un prompt sacrifice
Que ma fidèle main te venge et me punisse.
Vous, de qui j'ai troublé la gloire et le repos,
Héros qui deviez tous revivre en ce héros,Toi. mère malheureuse, et qui dès notre enfance
Me confias son coeur dans une autre espérance.
lnfortuné Vizir, amis désespérés,
Roxane, venez tous, contre moi conjurés,
Tourmenter à la fois une amante éperdue,
(Elle se tue.) Et prenez la vengeance enfin qui vous est due.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
michfredmichfred   25 avril 2015
Roxane:
Mais dans quel souvenir me laissé−je égarer ?
Tu pleures, malheureuse ? Ah ! tu devais pleurer
Lorsque, d'un vain désir à ta perte poussée,
Tu conçus de le voir la première pensée.
Tu pleures ? et l'ingrat, tout prêt à te trahir,
Prépare les discours dont il veut t'éblouir ;
Pour plaire à ta rivale, il prend soin de sa vie.
Ah, traître ! tu mourras ! ... Quoi ? tu n'es point partie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   07 août 2013
ROXANE,seule.
De tout ce queje vois que faut-il que je pense ?
Tous deux à me tromper sont-ils d'intelligence ?
Pourquoi ce changement, ce discours, ce départ ?
N'ai-je pas même entre eux surpris quelque regard ?
Bajazet interdit ! Atalide étonnée !
Ô ciel ! à cet affront m'auriez-vous condamnée ?
De mon aveugle amour seraient-ce là les fruits ?
Tant de jours douloureux, tant d'inquiètes nuits,
Mes brigues, mes complots, ma trahison fatale
N'aurai-je tout tenté que pour une rivale ?
Mais peut-être qu'aussi, trop prompte à m'affliger,
J'observe de trop près un chagrin passager.
J'impute à son amour l'effet de son caprice.
N' eût-il pas jusqu' au bout conduit son artifice ?
Prêt à voir le succès de son déguisement,
Quoi ! ne pouvait-il pas feindre encore un moment ?
Non, non, rassurons-nous, trop d'amour m'intimide.
Et pourquoi dans son coeur retrouver Atalide ?
Quel serait son dessein, qu'a-t-elle fait pour lui ?
Qui de nous deux enfin le couronne aujourd'hui ?

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean Racine (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Racine
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=58781&motExact=0&motcle=&mode=AND
LA PROTECTION DE LA PARTIE FAIBLE DANS L'ARBITRAGE OHADA
Martial Koffi Akakpo
Préface de Jean-Baptiste Racine
Logiques Juridiques
Soucieux d'améliorer leur attractivité juridique, les Etats membres de l'OHADA ont décidé d'adopter des règles souples visant à faciliter les échanges économiques. En conséquence qu'il s'agisse de la convention d'arbitrage ou du procès arbitral, le sort du faible n'a pas fait l'objet d'une attention particulière. L'auteur invite à pondérer le libéralisme du droit de l'OHADA sans pour autant fragiliser la justice arbitrale.
Martial Koffi Akakpo est avocat au barreau de Lomé. Il enseigne le droit du financement des grands projets en Afrique à l'université Paris II Panthéon Assas. Il est également membre de la cour internationale d'arbitrage de la chambre de commerce internationale de Paris
Broché - format : 15,5 x 24 cm ISBN : 978-2-343-13499-4 ? 1 février 2018 ? 462 pages
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Phedre

quelle est la relation entre Phedre et Ariane?

Mere/fille
soeur
confidente

10 questions
801 lecteurs ont répondu
Thème : Phèdre de Jean RacineCréer un quiz sur ce livre
.. ..