AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2340008972
Éditeur : Ellipses (17/11/2015)
Résumé :
Laurent fut un prince de la Renaissance (1449 - 1492) aux facettes multiples, dont la légende a été immortalisée par les peintres, sculpteurs ou médaillistes, sans oublier Machiavel, qui se voulait un adversaire de la famille Médicis, et qui cependant n'a pas manqué de lui rendre hommage dans l'évocation qu'il a tracé du personnage.

Fut-il le grand prince modèle de son époque ? Sur le plan politique, il a su imposer aux autres princes contemporains la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
5Arabella
  26 mars 2018
Après avoir découvert la poésie de Laurent de Médicis, mon chemin a croisé sur un présentoir de bibliothèque cette biographie, ce qui semblait un signe du destin…
Pierre Racine présente brièvement les destinées de la famille des Médicis avant Laurent, il entre plus en détail en ce qui concerne le grand-père de Laurent, Côme, celui qui a été le premier Médicis à occuper la première place à Florence, puis de Pierre, son fils aîné, qui disparaît rapidement, pour laisser le pouvoir à Laurent âgé d'à peine vingt ans. Les Médicis ne faisaient pas partie des familles les plus anciennes et prestigieuses de la ville, Côme a pu arriver au pouvoir grâce à l'argent de sa banque d'affaires, et aussi aux réseaux de parents et clients que le clan a pu constituer petit à petit.
Formellement, Florence est une république, mais Laurent, prend progressivement le contrôle absolu de toutes les institutions de la ville. Son éducation, très soignée, a surtout portée sur les langues, d'abord anciennes, sur la cultures humaniste, sur la diplomatie également, et peu sur la finance. Après le cadre familiale, Pierre Racine évoque les événements essentiels de la vie de Laurent, son activité politique et diplomatique, à Florence mais aussi en Italie et en Europe. Nous sommes aussi initiés au contexte économique de l'époque, et aux activités d'homme d'affaires de Laurent, puis à son activité de poète et d'écrivain. Ses activités de mécène et de collectionneur sont aussi détaillées. Pour finir nous suivons un peu les représentations qui se sont progressivement construites autour de sa personne, et nous avons un résumé des destins de la famille après la mort relativement précoce de Laurent.
C'est donc un panorama complet de la vie du personnage, vu sous des angles différents. On apprend pas mal de choses, même si j'ai été un peu gênée au début par une certaine rapidité dans la présentation de l'histoire de la famille, les contextes, un certain nombre d'événements, ne sont pas vraiment explicités, il vaut mieux connaître très bien l'histoire italienne de l'époque pour s'y retrouver pleinement. Les choses sont sans doute plus détaillées par la suite, ce qui permet de mieux suivre.
L'image du prince de la renaissance italienne par excellence, qui a été idéalisé, présenté comme un modèle, renvoyant à un âge d'or mythique, en sort forcément un peu écornée, remise aux dimensions humaines. Il a été un habile diplomate, mettant un relation, naviguant entre les puissances, à la tête d'une ville qui n'avait de toutes les manières pas le potentiel pour s'imposer par la force, mais il n'a pas très bien géré ses affaires financières, devant puiser dans les finances de la ville. Son oeuvre d'écrivain est secondaire, peu originale, même si représentative de son époque. Il aura été plus un homme cultivé s'essayant à l'écriture qu'un véritable artiste. de même, s'il a développé une politique culturelle, mettant en valeur, en avant, les artistes florentins, comme un élément de prestige, il n'aura au final pas été un véritable mécène, commandant et inspirant des créateurs. Plus un collectionneur, et surtout d'oeuvres que l'on range dans les arts décoratifs.
Il m'a manqué un je-ne-sais-quoi dans cette biographie documentée, et sérieuse. Un peu de passion, de flamme, une écriture un peu moins terne peut-être. Mais on apprend beaucoup de choses en un nombre raisonnable de pages, et la Florence du XVe siècle est toujours une destination passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
5Arabella5Arabella   23 mars 2018
L'enfance de Laurent se déroula entre le vaste palais florentin de Via large, encore en construction, et les villas des collines. Sa mère, Lucrezia, au milieu des grossesses et des secours qu'elle distribuait à des couvents et aux jeunes filles pauvres, s'échappa fréquemment de Florence pour les villas de Cafaggiolo, Trebbio et surtout Careggi. En compagnie de Julien, il jouissait de la nature au gré des saisons et côtoyait le monde paysan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
5Arabella5Arabella   25 mars 2018
Au moment où il accède au pouvoir, Laurent est à peine âgé de vingt ans. Il n'en était pas moins préparé à assumer le pouvoir, aussi bien sur le plan politique qu'économique, grâce à l'éducation raffinée qu'il avait reçue. Il était cependant clair que la famille attendait de sortir de la situation de Côme, primus inter pares, pour accéder à celle de princeps. Laurent y était prêt.
Commenter  J’apprécie          40
5Arabella5Arabella   24 mars 2018
La chasse était assurément l'un des plaisirs qu'appréciait Laurent au milieu de son entourage. Il en était un autre qui s'ajoutait à sa renommée de séducteur, le goût pour le bon vin et la bonne chère, qui contribuera à accentuer ses accès de goutte. La chasse alternait avec les agapes.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : florenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre