AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782848654829
108 pages
Sarbacane (24/08/2011)
3.54/5   38 notes
Résumé :
Hugo et son père partent en vacances dans une grande maison familiale où ils doivent rejoindre… la nouvelle amie du père
de Hugo, accompagnée de son fils, d’un an son aîné et ennemi
juré; son "faux-frère".
Les vacances s’annoncent sombres… Mais les deux adolescents vont, à travers une aventure inattendue au cours de laquelle ils
devront se serrer les coudes, apprendre à se connaître et peu
à peu se rapprocher.
Que lire après FranginsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,54

sur 38 notes
5
0 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis
Pour un ado, il est difficile de s'arranger avec un frère importé. Hugo va devoir passer ses vacances avec Michel, le fils de la nouvelle compagne de son père. le récit est basique en apparence, entre les deux garçons, ce n'est pas le grand amour, mais une épreuve va les rapprocher. le dessin est simple, traits réguliers, aplats de couleurs, mais dans toute cette ambiance un peu lisse, se dégage une tension subtile entre les garçons : un jeu des apparences, une carapace qu'on se forge pour se protéger, une concurrence qui pousse à dépasser certaines limites, les deux protagonistes se dévoilent au compte goutte, au fil de la carapace qui se ramollit, dans une mue salvatrice. Frangins est une bande dessinée à prendre avec délicatesse, pas facile de voir la richesse qui se dévoile derrière une histoire paraissant si basique au premier abord, j'ai aimé la complexité des sentiments qu'il faut arriver à saisir, voilés par cette apparente simplicité, j'ai aimé la justesse du récit, bref, j'ai encore une fois de plus aimé ce que nous propose Max de Radiguès.
Commenter  J’apprécie          200
Deux demi-frères se retrouvent en vacances à la campagne : l'un est roux, aime lire et être tranquille, l'autre est blond, vantard et aime les jeux vidéos.
Dans la forêt, ils trouvent une vieille voiture cabossée, jouent à l'intérieur, et la voiture se met en branle : ils tombent dans un trou, au milieu des falaises : impossible de rentrer à la maison ! La nuit qu'ils vont passer dehors va fatalement les rapprocher.
Cette BD jeunesse ne m'a guère convaincue : l'intrigue est très simple, les caractères des deux jeunes adolescents sont un peu superficiels. Et le dénouement est vraiment facile : après une expérience extrême, les deux garçons deviennent bons amis et tout va pour le mieux. Il n'y a pas de réflexion en profondeur, pas d'analyse psychologique qui accompagne le rapprochement des personnages. le message est simple (il faut aller au-delà des apparences) mais peu convaincant, justement parce que le scénario lui-même est trop invraisemblable (les deux garçons retrouvent leur chemin par un trou dans la falaise (guidés par le chien!) et rentrent tout guillerets après une nuit dehors!).
Une BD vite lue, vite oubliée.

Au collège je ne peux pas dire qu'elle soit plébiscitée par les élèves.
Commenter  J’apprécie          50
Certains auront du mal à me croire mais il fut un temps (que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître) où l'enfant de divorcés était une denrée rare. Aussi le thème de la famille recomposée devient-il récurrent dans un certain nombre d'ouvrages destinés à la jeunesse. Ici, en plus, il y a aussi l'idée que personne ne change ; on s'adapte, c'est tout ! Deux adolescents qui, en réalité, se méprennent l'un sur l'autre, doivent se supporter en tant qu'enfants d'un couple récent. Aussi, pendant les vacances, à cause d'une série d'épisodes picaresques, vont-ils parvenir à se connaître, à s'apprécier, à s'estimer.
Max de Radiguès, auteur de l'excellent « Orignal », prouve une fois de plus, avec son graphisme simple mais jamais simpliste, avec sa palette colorée si brillante, qu'il possède une sensibilité toute particulière, dépourvue de mièvrerie, face aux problèmes de l'adolescence. Les problèmes, ici aussi, sont abordés frontalement, sans aucune hypocrisie. Un livre pour les adolescents mais également pour les parents (vous savez bien, ceux qui ne connaissent pas leurs mômes !)
Commenter  J’apprécie          20
Max de Radiguès rapporte ici le début des vacances d'Hugo avec son demi-frère Michel qui est loin d'être son meilleur copain. Les deux se fuient mais les parents tentent de les rassembler en leur proposant de se balader ensemble. Malgré un premier refus, Michel finit par rejoindre Hugo... En s'aventurant dans un espace interdit normalement, les deux "frangins" vont continuer à se disputer et se taquiner jusqu'à ce qu'ils fassent une mauvaise chute...
L'intrigue permet de mettre en avant la difficulté pour deux adolescents d'accepter l'autre avec ses différences mais aussi comme nouveau membre de sa famille.
Les dessins de Max de Radiguès sont toujours aussi efficaces... je les apprécie toujours autant pour leur simplicité et leurs couleurs.
Bref, une bande dessinée récréative qui permet de traiter la débrouillardise et l'entente entre adolescent.
Je la recommande dès la 5e.
Commenter  J’apprécie          20
Une très jolie BD, assez agréable et montrant bien que les apparences sont trompeuses et que les images que l'on donne sur soi ne sont pas toujours vraies. J'adore le trait de l'auteur, cette douceur dans les dessins... Quel domage que la BD soit aussi courte !
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (4)
BoDoi
10 octobre 2011
Mis en images de façon fluide et très lisible, via une ligne claire colorée, son récit évite habilement l’esbroufe, sans jamais s’embarrasser de niaiserie ou de vulgarité.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDSelection
09 septembre 2011
Cette bande dessinée pour préados parvient à retranscrire avec une grande justesse les attitudes, les hésitations et les peurs de ceux-ci.
Lire la critique sur le site : BDSelection
ActuaBD
01 septembre 2011
La simplicité graphique de l’album (gaufrier de six cases et aucun trait superflu) concourt à l’évidence de l’histoire. […] Brillant.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest
10 août 2011
Avec Frangins, Max de Radiguès [..] signe un livre qui devrait plaire aux différentes générations de lecteurs et, pourquoi pas, les rassembler pour une lecture commune et commentée. 4/5
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Très intéressante, cette exposition LE CHIEN DANS LA PEINTURE, non?

INTERDIT AUX CHIENS!!!!
Commenter  J’apprécie          30
Je commençais à t'apprécier mais finalement non... Il fat toujours se fier à sa première impression !
Commenter  J’apprécie          10
J'aurais mieux fait de poser des briques avec ton abruti de père...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Max de Radiguès (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max de Radiguès
Dans le 171e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Whisky san, que l’on doit au scénario conjoint de Fabien Rodhain et Didier Alcante ainsi qu’au dessin d’Alicia Grande et qui est édité chez Grand angle. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie de l’album L’honorable partie de campagne que l’on doit au scénario de Jean-David Morvan qui adapte l’ouvrage de Thomas Raucat, mis en dessin par Roberto Melis et édité chez Sarbacane - La sortie de l’album Jusqu’ici tout va bien, adaptation d’un roman de Gary D. Schmidt par Nicolas Pitz et que publient les éditions Re de Sèvres - La sortie de Sous la surface, le deuxième tome de la série Le lait paternel que nous devons à Uli Oesterle et aux éditions Dargaud - La sortie de l’album Les 100 derniers jours d’Hitler, adaptation d’un ouvrage de Jean Lopez par Jean-Pierre Pécau au scénario, le duo Senad Mavric et Filip Andronik au dessin et c’est édité chez Delcourt - La sortie du premier album sur deux de Quand la nuit tombe, un titre baptisé Lisou que l’on doit au scénario de Marion Achard, au dessin de Toni Galmès et c’est édité chez Delcourt - La réédition en couleurs de l’album Orignal que l’on doit à Max de Radiguès et qui est sorti chez Casterman
+ Lire la suite
autres livres classés : famille recomposéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (59) Voir plus



Quiz Voir plus

L'ile du disparu

A quel âge les enfants doivent-ils partir sur le lac ?

dès 12 ans
dès 14 ans
dès 16 ans

5 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Stig & Tilde, tome 1 : L'île du disparu de Max de RadiguèsCréer un quiz sur ce livre

{* *}