AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782810414048
360 pages
Éditeur : Editions Prisma (11/06/2015)
3.3/5   58 notes
Résumé :
Maise O'Malley vient de fêter ses 18 ans et s'apprête à commencer des études de cinéma. Cette jeune fille au caractère bien trempé, qui prétend n'avoir peur de rien et ment volontiers sur son âge, a toujours eu l'impression d'avoir grandi trop vite. Quand elle rencontre Evan un soir dans une fête foraine, l'attirance est immédiate, intense, et pour elle sans lendemain. Pourtant, dès le jour suivant, Maise ne pense à rien d'autre qu'à lui. Ce trentenaire lui fait déc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
3,3

sur 58 notes
5
8 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
5 avis
1
0 avis

monparadisdeslivres
  20 juin 2015
S'il fallait résumer ma lecture en une phrase ça serait celle-là : « Pourquoi la beauté germe-t-elle dans la souffrance ? » (Extrait du livre). Et toutes les réponses à cette question se trouvent dans « Free fall » de Leah Raeder. Ce livre va vous toucher en plein coeur, c'est choquant, intense et fascinant !
C'est l'incroyable histoire de la jeune cynique et mature Maise O'Malley tout juste âgée de dix-huit ans. Nous allons la suivre pendant sa dernière année de lycée. Elle va vivre des moments durs mais en même temps faire de magnifiques rencontres en particulier celle d'Evan Wilke de quinze ans son ainé.
L'originalité de ce roman New Adult, l'auteure aborde un sujet très tabou une relation interdite qui peut choquer beaucoup de lecteurs, même moi je le fus. Mais ici, cette relation est exceptionnelle car on découvre l'histoire et la personnalité de nos héros.
Nous avons Maise une lolita rebelle drôle et très sarcastique. Je l'ai adoré dès le début. Car elle est authentique. Elle a eu une enfance assez difficile et les conditions actuelles de sa vie sont assez lugubres et pourtant elle vit sa vie les bras ouverts sans aucune culpabilité et sans blâmer les autres. Ses pensées et ses émotions sont très réelles et vous donne à réfléchir. Sa rencontre avec Evan va tout changer. Car elle devra prendre des décisions qui auront des répercutions sur son futur. Et juste pour ça c'est admirable.
Que dire d'Evan ? Un héros hors du commun ! Ce n'est pas le bad boy arrogant, égocentrique et qui aime tout contrôler comme on a l'habitude de lire dans ce genre de romance. Non il a bien des défauts et une personnalité bouleversante et ses propres démons. Son passé a fait de lui ce qu'il est. Il est doux, gentil et très attentionné. Et en présence de Maise il perd tout contrôle mais se sent revivre.
Que dire de leur relation ? Un fantasme interdit. J'ai adoré ce couple qui se complète par leurs défauts mais aussi par leurs nombreux points communs. Entre eux l'alchimie opère dès le début. Je vous préviens c'est très sensuel et érotique sans pour autant être vulgaire et c'est quelque chose que j'ai beaucoup apprécié dans ma lecture. Certains d'entre vous risquent d'être perturbés par certaines scènes. Mais n'oubliez pas la situation de l'histoire.
Mais autour de nos deux héros gravitent des personnages qui ont tous une importance dans l'histoire. Certains sont adorables et très impressionnants, Wesley (le seul ami de Maise) et Siobhan (la mère de Wesley) une femme que j'ai beaucoup admiré pour le soutien apporté à Maise. Et puis d'autres sont décevants comme la mère de Maise, ou Hiyam une élève qu'on va détester et haïr et Gary un personnage à la fois effrayant et intriguant par son comportement.
« Free fall » est une histoire tellement passionnante, enivrante et prenant qu'on a l'impression d'embarquer sur les montagnes russes chargées en émotions. La plume de Leah Raeder est parfaite, fluide et magnifique. Elle vous transporte dans un univers à la fois romantique et sombre et on en devient addict. Comme vous l'aurez compris ce fabuleux roman est un énorme coup de coeur pour moi. Il a tout ce qu'il faut d'un New Adult : ce sentiment d'être seul et désespéré au moment où l'on n'a aucune idée de quel chemin prendre et de ce que l'on va devenir quand vient le moment de « grandir » et de prendre des décisions. Si vous cherchez une romance qui vous touche au plus profond de votre âme, ce livre est fait pour vous !
Lien : http://wp.me/p5AuT9-Eh
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Luxnbooks
  26 juillet 2015
Les relations interdites ont un petit goût de danger et évidemment c'est le genre de romances qui m'attire. Alors que j'étais très emballée à la sortie de ce roman, les avis plutôt négatifs et quelques spoilers m'ont un peu refroidie. Depuis, je n'arrivais pas à prendre le courage de le sortir de ma PAL et quelle erreur. Alors oui, tout n'est pas parfait et c'est parfois un peu dans la sure-enchère, mais l'écriture est tellement fluide que je l'ai dévoré sans même me rendre compte que la fin approchait.
Maise O'Malley vient tout juste d'avoir 18 ans et on peut dire qu'elle est un peu perdue. Son père s'est barré et sa mère est une junkie. En mal d'attention, elle n'hésite pas à jouer de ses charmes auprès des hommes plus âgés pour avoir un semblant de frisson. Un soir, alors qu'elle erre sans but dans une fête foraine en quête d'attention, sa route va croiser celle d'un mystérieux inconnu, qui semble plus âgé qu'elle, mais pas plus que ses autres amants. Immédiatement, le feeling passe et ils flirtent au gré de la soirée. Ce même soir, ils succombent à une nuit torride et même s'il y a davantage qu'une histoire de sexe Maise décide de fuir et d'oublier cette nuit avec Evan, pour ne pas se bercer d'illusions.
Alors qu'il pensait ne jamais se revoir, Maise à la surprise de découvrir le jour de la rentrée que les choses se compliquent lorsqu'elle se rend compte Mr Wilke son nouveau professeur de cinéma est Evan. Passionnée de cinéma, elle envisage de s'orienter vers une université spécialisée, il est donc hors de question pour elle de renoncer à ce cours et ce, même si l'attirance est évidente.Ils vont tenter d'établir une relation élève professeur sans grand succès et rapidement ils vont succomber au désir. Dans un premier temps, la passion et le danger, est ce qui va les rapprocher et progressivement, ils vont développer une complicité à travers leur amour pour le cinéma et s'aimer passionnément.
Maise, est cynique et toutes les merdes de sa vie, l'ont rendu hermétique à ce qui l'entoure. Avec une mère comme la sienne, elle a été forcée de grandir plus vite que les jeunes de son âge. Pourtant, lorsqu'elle est avec Evan, elle a parfois un comportement plus enfantin, comme si elle pouvait retrouver son rôle de jeune adulte qui peut être insouciante et oublier ses problèmes. C'est ce qui fait que leur histoire marche, ils ont gardés leur âme d'enfant, ils ont besoin du bonheur et l'insouciance que leur offre leur relation. L'interdit est un avantage et ajoute une touche d'excitant, mais c'est l'absence de barrière et leur compréhension mutuelle qui rend leur amour touchant.
On pourrait énumérer tous les détails qui font que cette histoire est malsaine. Par exemples, J'ai été assez étonné par la différence d'âge, quinze ans ce n'est pas rien… Mais en fait, on ne peut pas dire que Evan soit mature, il le dit lui-même dans leur couple c'est Maise l'adulte. La différence d'âge est très importante et sur le papier c'est dérangeant, mais au final la plupart du temps, j'oubliais qu'il n'avait pas le même âge. Après, je ne vous cache pas que certain point du passé de Evan, m'ont vraiment énervé et j'ai trouvé que rajouter ça à une histoire déjà compliquée c'était un peu too much, voir décevant. Ou également, les raisons qui ont poussés Maise à s'intéresser à Evan ne sont pas super saine, mais tous ses détails m'ont que c'est une romance unique, passionnelle et sexy.
Une histoire à deux voix aurait été intéressante pour vivre pleinement cette romance et connaître davantage Evan, mais on ne peut pas tout avoir. Son personnage est rendu trop mystérieux et ses secrets le décrédibilisent, on se pose des questions sur sa sincérité, alors qu'il est juste pas très malin. Il aurait mérité d'avoir le droit à la parole, au moins pour l'épilogue et qu'on sache ce qu'il a dans la tête. Mention spéciale pour l'écriture fluide et la narration assez particulière. Notamment dans la gestion du temps, on s'attarde sur des passages clés et importants, pour passer en avance rapide sur des passages, qui aurait pu être répétitif. J'aimerai bien retrouver Wesley dans un tome qui lui ait consacré, car même s'il est maladroit, il reste touchant et c'est un ami fidèle.
En bref, j'ai adoré cette romance et l'intensité de leur passion m'a transporté et j'ai été surprise de la tournure de certains évènements. Sans compter, les références aux cinémas m'ont beaucoup plu et j'ai été emporté par leur passion. Très sincèrement, si on met de côté les petits détails un peu scabreux (ce que j'ai faits sans problème), avec cette romance, soit ça passe ou soit ça casse, mais on ne peut pas lui reprocher de manquer d'originalité. Pour ma part je suis conquise, donc un conseil : aimez ou détestez, mais faites-vous votre propre opinion.
Lien : https://luxnbooks.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Beli_LivreSaVie
  11 mars 2016
J'ai passé un super moment à lire ce livre, en fait je n'ai pas pu m'arrêter !! le sujet, une relation prof/élève, c'est ça au départ qu'il m'a attiré, cette relation interdite et tout ce qu'elle suppose. Pourtant au départ, les avis sur ce livre étaient assez mitigés.
L'écriture est assez fluide, ça se lit tout seul et on oublie alors tous ces points qui dérangent : la différence d'âge : 15 ans, ça n'est pas rien et si ça peut gêner au départ, on n'y pense plus car Evan n'est pas si mature que ça à 32 ans et Maise l'est plus qu'elle ne devrait l'être à 18 ans.
Evan et Maise vont se rencontrer un soir à une fête foraine, entre eux, ça sera une nuit très intense mais pour Maise qui a l'habitude des relations avec des hommes plus âgés, ça ne peut durer plus d'une nuit, elle s'enfuit… sauf qu'à la rentrée de sa classe de terminale, sur qui tombe-t-elle ? Evan : son nouveau prof de cinéma !! Abandonner un cours auquel elle tient ? Il n'en est pas question. Qu'Evan quitte son poste ? Non plus. Ignorer leur attirance ? C'est chose impossible.
Ils vont alors entamer une relation cachée de tous, ils vont devoir faire face à des tas de soucis liés à cette relation, qui ne peut pas totalement restée secrète !!
On est vraiment embarqué dans leur histoire ! Leur relation est très intense, le couple qu'ils forment semble être une évidence et ce malgré les interdits qu'ils outrepassent pour vivre autant qu'ils le peuvent leur vie ensemble.
Maise, malgré ses 18 ans, doit faire face à des tas de problèmes dans sa vie privée : une mère toxico et dealer qui doit beaucoup d'argent à des gens peu recommandables, des menaces, du chantage… Cela ponctue le récit des tas de situations intéressantes. On peut dire que rien que son personnage à elle, constitue la base du livre !
Ce que je regrette toutefois, c'est que le personnage d'Evan n'est pas développé. Il y avait matière avec lui, à nous en dire plus, à nous dévoiler un peu plus sur ses pensées. Peut être est-il un peu trop effacé en contraste avec elle, qui est beaucoup dans les extrêmes : on comprend sa position mais un meilleur équilibre entre les deux, aurait rendu cette lecture presque parfaite ! Maise a un comportement dans leur relation plus adulte que lui, comme si les rôles étaient échangés.
Tout du long, on se demande comment vont-ils faire pour que leur relation puisse réellement marcher ? On a vraiment envie que la vie leur sourisse, que rien de mal ne leur arrive. Les personnages secondaires sont aussi intéressants et jouent un rôle important dans leur histoire commune.
C'était une lecture bien agréable, je ne m'attendais pas à être ainsi embarquée par Maise et Ethan.
Lien : http://www.livresavie.com/fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
liredelivre
  08 juillet 2015
Entre montagne russe et looping, je viens de passer un moment de lecture hyper intense, et de vivre l'une de mes meilleures expériences avec le new adult ! 100% prenant, 100% sexy, Free fall, c'est vraiment ça. Une chute libre. le vide et nous. L'ivresse qui nous gagne au début du saut. le coeur qui bat à 1000 à l'heure. Les frissons et l'adrénaline qui parcourent notre corps. Cet instant suspendu dans le temps, entre terre et ciel, où une seconde semble une minute, alors qu'en bas il file comme à son habitude.
Maise O'Malley a toujours pensé que l'amour n'était pas fait pour elle. Elle se sait belle, attirante, et n'hésite pas à en jouer avec la gente masculine. Un besoin d'une figure paternelle ? Quoi qu'il en soit, les hommes plus âgés qu'elle sont une de ses proies favorites. Aussi, quand elle tombe sur Evan à la fête foraine, qui semble avoir le double de son âge, elle ne résiste pas. L'attirance est immédiate, pour les deux. Une attirance physique à laquelle ils succomberont tous deux. Maise s'enfuit juste après, troublée, certaine qu'ils ne se reverront jamais. Pourtant, elle le sait, le sent : Evan était son coup de foudre...
Malgré tout, je n'ai pas eu de coup de coeur. Il s'en est fallu de peu, mais le côté un peu cru du langage sur les premiers chapitres m'a laissée un peu perplexe. Même si c'est plus que cohérent vis-à-vis du personnage de Maise et de sa manière de parler, la jeune fille fleur bleue que je suis a parfois tiqué face à l'emploi de certains mots. Alors que pour moi la situation s'y présentait, Maise reste souvent sur ses a priori, continue de croire qu'elle ne vaut pas davantage que la façon dont elle se perçoit. C'est un aspect assez petit, mais jusqu'à ce que je m'habitue à ce que Maise se voit si mal, se représente les choses de manière si cynique, je peinais légèrement à m'y faire.
En dehors de ça, j'ai tout de même eu un vrai coup de coeur pour Maise et Weslay ! La première, notre héroïne, pour le regard qu'elle pose sur le monde, si réel et si cynique, pour son audace, cette sorte de courage qui la porte, la pousse, l'entraîne toujours plus loin, toujours plus près de ce qu'elle veut. C'est un protagoniste qui a du caractère, qui n'en démord pas, qui n'a pas laissé l'échec la gagner. Et Weslay, parce qu'il a le mauvais rôle, parce qu'il entre dans la vie de Maise d'une manière tellement improbable. Tous les deux sont incroyablement attachants, touchants à bien des égards. Puis vient Evan... Un personnage aussi torturé que Maise, qui ne s'autorise que des petits instants de vie, sans profiter de ce tout ce qu'elle a à donner. Comme Maise, une partie de lui s'est brisé. C'est peut-être pour ça qu'ils se complètent si bien, que leur duo créé des étincelles presque palpables.
L'écriture est un élément de plus qui m'a fait succomber ! Entre mélancolie et réalisme, poésie et froideur, il y a de magnifiques réflexions entrecoupées par des passages plus secs, plus durs. le rendu est délicat, intime et agréable. Ce n'est pas seulement une romance et des scènes de sexe, on a aussi derrière des doutes, des remises en question et beaucoup de profondeur. Les personnages ne paraissent pas torturés juste pour paraître torturés, avoir un passé difficile juste pour avoir un passé difficile. Chacun d'eux est construit, détaillé, possède quelque chose de terriblement vivant.
Est-ce le goût d'interdit ? ces scènes indécemment torrides ? ce fantasme général des relations profs/élèves ? ces personnages pleins de vie ? Quoi qu'il en soit, Free fall est totalement sulfureux et tient carrément ses promesses ! « Sexy et provocant », il l'est. « Intelligent », il l'est. « Brûlant et addictif », également. L'intrigue ne se relâche pas, nous surprend jusqu'à la dernière page. Frissons, boule au ventre, colère, peur, soulagement, espoir, la plume de Leah Raeder nous transmet tout ça à merveille ! Si bien que le roman ne se lâche pas, ou difficilement, tant qu'on ne sait pas le dernier mot de cette histoire, bluffante et pleine de dangers.
Je ne sais pas encore si ce roman aura une suite, ou s'il s'agit seulement d'un one-shot, ou si l'on pourra retrouver certains des personnages dans un roman compagnon, mais je souhaite de tout coeur une bonne continuation à Maise, parce qu'elle le mérite ! Et je remercie l'auteur pour ce récit, cette douce romance acidulée, qui m'aura fait passer par moult émotions. Une lecture de plus qui me fait dire que le new adult pourrait finalement être un genre qui a tout pour me plaire !
Lien : http://liredelivres.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BOOKSANDRAP
  29 juin 2016
> https://booksandrap.wordpress.com/2016/06/29/free-fall-leah-raeder/

Avis : Un grand merci aux éditions Prisma pour l'envoi de ce roman. Comme une imbécile je l'avais oublié à Paris, mais au final ce n'est pas plus mal, c'est une lecture parfaite pour l'été qui vient de pointer le bout de son nez (il était temps !) et c'est donc avec plaisir que j'ai pu me plonger dedans.

Laissez-moi vous parler de l'histoire avant de vous dire ce que j'en ai pensé.
On va découvrir Maise, une jeune femme de 18 ans, lycéenne, à qui la vie n'a pas fait de cadeau : un père absent, une mère laxiste et toxicomane, notre adolescente revêche vit sa vie comme elle l'entend. Trouvant du réconfort dans les bras d'hommes bien plus âgés qu'elle, c'est tout naturellement qu'elle tombe sous le charme du bel inconnu, rencontré un soir à la fête foraine. Ils passent une nuit torride et inoubliable ensemble. Mais quelle surprise quand le jour de la rentrée, elle retrouve ce mystérieux jeune homme dans sa salle de cours… Non elle ne rêve pas, Evan est bien son professeur. Vont-ils tout risquer pour cette passion qui les consume ? Qu'est-ce que l'avenir leur réserve ?

J'ai bien apprécié ma lecture. « Free fall » est le genre de bouquin qui se dévore en très peu de temps. L'histoire est simple, le sujet est un peu réchauffé car beaucoup utilisé dans les romans new adult/érotique. C'est tout de même une intrigue bien menée. On reconnait parfaitement la plume crue et directe de l'auteur Leah Raeder que j'avais découvert avec son dernier roman « Black Iris » qui était beaucoup plus sombre mais qui m'avait beaucoup plu tout de même. Bien que « Free fall » ait sa part de noirceur, c'est tout de même plus léger et plus axé sur la romance. Et ça c'est une bonne surprise.

Alors qu'est-ce qui m'a déplu ?
J'ai eu beaucoup de mal avec certains personnages, dont celui d'Evan que j'ai trouvé insupportable. Désolé d'avance pour toutes celles qui sont tombés sous son charme, mais je l'ai trouvé niais au possible. C'est un homme de 33 ans, et pourtant je trouve qu'il n'assume pas ses décisions et a des réactions d'ado. On apprécie toutes un homme patient et tendre, qui nous dit de belles choses, mais Evan est un poil trop guimauve. Il est sans arrêt derrière Maise à lui dire qu'il ne veut pas gâcher sa vie et son futur dans le cinéma avec cette relation dangereuse, mais j'ai l'impression qu'il ne dit ça que pour être rassuré et qu'elle continue à lui courir après.
A l'inverse j'ai beaucoup apprécié Maise et Weasley. Maise a une vie difficile et je trouve que malgré le fait qu'elle ait grandi trop vite, elle a la tête sur les épaules. Elle essaye de faire les bons choix tout en étant heureuse. Elle sait ce qui est bon pour elle et n'hésite pas à braver les interdits pour y arriver. J'ai apprécié son caractère et son côté naturel et sauvage. C'est assez rare de retrouver un personnage autant je m'en foutiste et aussi bousillé qu'elle.

Dernier petit bémol, qui encore une fois, comme dans « Black Iris » m'a pas mal réfreiné : la vulgarité.
Oui c'est un roman new adult, oui ce n'est pas pour les jeunes filles, mais tout de même. Doit-il vraiment être aussi vulgaire ? Pourquoi nous servir des « baise-moi » à toutes les sauces ?
Malgré ça, j'ai beaucoup apprécié voir à quel point ils sont devenus accros l'un à l'autre. J'ai trouvé leur passion dévorante, belle et addictive. Je trouve que l'auteur a très bien retranscrit cet aspect bestial, quasi vital de leur relation. Ils ont « besoin » d'être ensemble, de se toucher, etc… C'est vraiment intense et ça ajoute vraiment du piment à l'histoire. C'est un réel tourbillon d'émotions qui, en plus de chambouler Maise, chamboule le lecteur qui se laisse prendre au jeu et plonge la tête la première dans cette histoire tant provocante qu'interdite.

Pour conclure, je vous conseille « FREE FALL » si vous êtes des amateurs ou amatrices d'histoire d'amour impossibles.
Entrez dans le monde corrosif et destructeur de Maise O'Malley et faite la connaissance de son professeur sexy et libéré : Evan Walke. Vous laisserez-vous charmer à votre tour par son sourire éclatant et ses belles paroles ?😉
A ne pas mettre entre les mains de tout le monde bien évidemment, mais si vous êtes majeure, je n'ai qu'un conseil : faites vous plaisir !

Pour la note : 13,5/20.

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
monparadisdeslivresmonparadisdeslivres   20 juin 2015
Il faut aimer les choses et les gens quand on a la chance qu’ils soient là, les aimer passionnément, sans réserve, même si tu sais qu’un jour viendra où tu les perdras. On perd tout un jour ou l’autre. Si tu essaies d’éviter cette douleur, alors ce n’est plus la peine de respirer, ou de laisser ton cœur battre une seconde de plus. Tout a une fin … Toute la vie se résume à ça.
Commenter  J’apprécie          171
Ninie067Ninie067   20 juillet 2015
Le seul remède contre une obsession, c’est de se trouver une autre obsession. C’est ce que je fis : mon projet semestriel.

Je ne jurais que par Terrence Malick à cette époque, surtout ses dernières œuvres, Tree of Life et À la merveille, deux films qui évoquaient la grande époque du cinéma muet. Ils étaient fragmentés, visuels, plus des flux de conscience que des récits structurés, avec une intrigue dramatique claire. Regarder ces films, c’était comme se plonger dans les souvenirs de quelqu’un d’autre. Des volutes de dialogues résonnaient autour de plans tourbillonnants, trop rapprochés. La musique allait et venait, comme si elle provenait de la radio d’une voiture qui passait. Échos et ombres.

J’étais désormais à la tête de toute une bibliothèque de vidéos, la plupart provenant de Saint-Louis, des souvenirs visuels qui n’avaient de sens que pour deux personnes. Le soleil sur l’auvent à rayures du chocolatier où Evan m’avait acheté ces pralines qu’il m’avait données à croquer de ses mains. Les cordelettes de velours bordeaux, au Tivoli, où je l’avais embrassé, devant tout le monde, sans mauvaise conscience. Nos pieds nus, côte à côte, quand nous avions traversé le jardin botanique sur le chemin de galets, dans l’eau froide à vous glacer, qui séchaient sous le pâle soleil d’automne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FannybooksFannybooks   21 juin 2020
- Tu es amoureuse de lui ?
Je fis rouler ma tête de son côté pour le regarder.
- Je ne crois pas encore savoir ce que veut dire aimer. Mais c'est différent de tout ce que j'ai pu ressentir jusqu'ici.
- Qu'est-ce que tu ressens ?
- Tu te souviens, la fois où tu as cru que j'allais sauter dans le vide ?
Il hocha la tête.
- Ça ressemble à ça, dis-je. Mais personne ne te rattrape.Tu restes juste suspendu au-dessus de l'infini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
FannybooksFannybooks   04 juin 2020
Peut-être le moment était-il venu d'admettre qu'être intensément désirée pendant quelques heures ne suffisait pas. Ça m'occupait quelques jours, parfois une semaine ou deux, mais lorsque le néant me rattrapait, il était plus noir, plus vorace. Bien sûr, je continuais de penser que c'était la faute du garçon - une fois que j'aurais trouvé un mec bien, tout serait différent. Je serais comblée. Or le mec bien, je l'avais planté comme les autres, et je me sentais vide. Et j'essayais de me voiler la face avec des pirouettes et des bravades, et de me persuader que c'est ça la vie, que les choses sont comme ça. Personne n'est heureux. Personne n'est comblé.
Evan pensait que le secret du bonheur existe. Mais il se trompait. Le secret, c'est de s'endurcir. De ne pas laisser le néant vous dévorer de l'intérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liredelivreliredelivre   08 juillet 2015
Et toujours dans ma poche, dans ma peau, dans un coin de ma tête, le vide qu'il a laissé. Et ce cercle vide autour de mon doigt, là où brillait la bague. Les éclats pourpres et la poussière de rubis incrustés dans ma poitrine.
Il existe des mots pour ce genre de sensation, mais aucun ne parvenait à véhiculer ce sentiment de profonde douleur en moi, cette érosion constante de mes atomes. Un sentiment qui aspirait mon corps, comme un trou noir qui me consumait de l'intérieur, rendant mes os terriblement massifs, aussi lourds que sur le Gravitron, cette nuit-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : relations professeur-élèvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6066 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre