AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782841119370
272 pages
Éditeur : Editions Nil (23/08/2018)

Note moyenne : 3.04/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Le premier roman américain d’une jeune auteure française.

Portrait en creux d’Amérique en proie au désarroi à l’ère de Trump, "Atlantic City" est aussi un roman universel sur les laissés-pour-compte et une ode au hasard qui tisse nos vies.

Une ville : Atlantic City, New Jersey, États-Unis.
Une date : le 22 septembre 2017.
7h55 : une nouvelle journée commence alors qu’un ouragan s’annonce et menace la ville tout entière... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Sebthocal
  08 juillet 2018
Raconter la ville d'Atlantic City à travers une succession de personnages pour raconter l'Amérique, son histoire et sa société avait de quoi m'attirer,
malheureusement le style plat m'aura vite lassé. L'écriture est trop superficielle et son manque de profondeur ne permet pas de nous emporter, en tous cas moi pas.
Dommage...
Lu en juin 2018.
Commenter  J’apprécie          801
Ladybooksss
  18 octobre 2018
« Atlantic City » est le premier roman de Joy Raffin, chroniqueuse sur France Inter. Il est sorti le 23 août dernier aux éditions NiL. J'ai pu recevoir ce roman grâce à la dernière masse critique de Babelio consacrée aux roman de la rentrée littéraire. Je remercie NiL et Babelio pour cet envoi.
Le récit commence en même temps que la journée du 22 septembre 2017. Clarence Gambino est interviewé par deux journalistes venus de Philadelphie à l'approche de la tempête Rita. Clarence, c'est un peu la mémoire vivante de la ville. Il a tout vu, tout vécu et connaît tout le monde! A 73 ans, Clarence erre dans les rues qui sont devenues son habitation. Comme beaucoup d'autres, la crise aura eu raison de son emploi et de son couple. Arpentant la ville, son récit sera l'occasion de raconter aux deux journalistes (et surtout à nous lecteurs) l'histoire de cette ville balnéaire.
Au gré de sa promenade avec ces deux journalistes (et le lecteur), Clarence rencontre certaines de ses connaissances. Connaissances qui vont raconter leur histoire et leur Atlantic City. S'entrecroiseront ainsi Richard, le fils de Clarence, animateur radio démodé; sa future épouse, la belle Gloria, phobique de l'abandon; William Stanley, médecin au grand coeur; Jimmy Boyd, héritier d'une grande lignée de businessmen d'Atlantic City; Paige Donovan, lycéenne de 17 ans désabusée, désirant par tous les moyens fuir à New-York, et bien d'autres.
Chaque récit regorge de diverses anecdotes sur la ville et entraîne de nombreuses digressions très intéressantes. Un portrait de Jonathan Pitney au dessus du bureau de William Stanley sera prétexte à retracer l'histoire de la construction de la station balnéaire. de même, une promenade en pousse-pousse avec le jeune Fernando nous apprendra que le premier Monopoly ( bordé par les rues d'Atlantic City) a été imaginé par Charles Darrow qui y passait ses vacances en famille.
Je n'ai pas lu ce roman, je l'ai dévoré! le récit se déroule sur une journée, ce qui est très bref. Cette construction fragmentée heure par heure, (qui m'a fait penser aux épisodes de la série « 24 heures chrono ») est absolument captivante et entraînante. Tandis que la tempête Rita prend de l'ampleur au fil des heures, chaque protagoniste mène une réflexion sur sa vie et sur sa ville. Réputée pour le faste de ses casinos (notamment l'ancien Trump Taj Mahal devenu le Hard Rock Atlantic City), Atlantic City a également fait les frais de la crise économique. Trump comme les investisseurs millionnaires se sont évaporés, contrairement aux clochards et junkies toujours plus nombreux et à la violence qui ne cesse de s'amplifier. Si pour certains, Atlantic City est synonyme de renouveau et d'espoir, la plupart n'espère plus rien et n'aspire qu'à fuir.
Je conseille?
Difficile de croire qu »Atlantic City » est un premier roman tant c'est une réussite! Toutes ces anecdotes et ces récits sont passionnants et m'ont tenue en haleine. J'ai d'ailleurs appris beaucoup de choses en lisant ce roman! L'alternance de points de vue de personnages à des âges différents et à différents stades de leur vie permet à l'auteure de dévoiler un regard acerbe sur l'économie et la politique et son lot de corrompus. Trump, Obama, chacun en prend pour son grade. Un portrait vibrant et majestueux de cette ville mythique.

Lien : https://ladybookss.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeaTouchBook
  12 septembre 2018
C'est toujours un bonheur de découvrir des écrivains très prometteurs dès leurs débuts. Avec Atlantic City, Joy Raffin signe un premier roman très réussi !
Avec des chapitres courts et percutants, Joy Raffin signe la chronique d'une ville, dépeint le quotidien des habitants d'Atlantic City, nous décrit avec talent une journée importante, une journée où chaque existence de chaque personnage va prendre un tournant décisif.
Dès le départ j'ai apprécié le style de cette romancière : un style fluide, efficace et qui permet de rentrer immédiatement dans l'intimité de chaque protagoniste. C'est ainsi que l'on s'attache véritablement à chacun et que l'on aimerait même continuer à les suivre au-delà de cette seule journée.
Ce roman est ainsi un roman très personnel, très intime mais aussi un roman universel qui met en exergue une Amérique défaite, une autre Amérique au-delà de l'image idyllique véhiculée par les cartes postales.
Au-delà de ces personnages très attachants, j'ai adoré le portrait d'Atlantic City effectué par Joy Raffin. Un portrait avec des anecdotes passionnantes, des faits historiques majeurs mais aussi avec différents points de vue subjectifs qui amènent des visions divergentes de la même ville.
En définitive, en mélangeant humour et émotion, Joy Raffin nous offre un premier roman qui ne donne qu'une seule envie : lire tous ses prochains livres ! Une romancière talentueuse à suivre !
*J'ai le plaisir de vous annoncer que j'animerai deux rencontres au Festival America dont une en présence notamment de Joy Raffin : le samedi 22 septembre à 11h*
Lien : https://leatouchbook.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MlleBouquine
  24 août 2018
Roman choral agréable à lire grâce à des chapitres assez courts relatant chacun une scène et un point de vue différent sur la ville américaine d'Atlantic City. Tour à tour, nous sommes un sans abri, une femme noire, une adolescente en mal être, un médecin, un animateur de radio...J'ai apprécié cette pluralité de personnages avec des conditions de vie, des âges, des valeurs très contrastés qui néanmoins se rejoignent en
certains points pour tisser comme une grande toile les reliant tous. La crainte qu'une tempête dévastatrice sévisse sur la ville reste un arrière plan commun à ces tranches de vie. L'intensité du vent monte progressivement en même temps que le malaise de découvrir un bout d'Amérique où subsiste encore beaucoup de misère, de désespoir et de pessimisme. Atlantic City est loin d'être un roman élogieux ou naïf, il est au contraire
sans concession sur une Amérique qui a ses défauts, ses failles. Ni tout noir, ni tout blanc, Joy Raffin réussi tout en nuance à nous immerger au coeur d'Atlantic City.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Annesophiebooks
  05 décembre 2018
Avec Altlantic City, Joy Raffin nous prouve en 258 pages qu'un roman n'a décidément pas besoin d'être forcément volumineux pour être complet.
Nous sommes le 22/09/2017 et les habitants d'Atlantic City s'apprêtent à recevoir la visite de RITA.
Mais Rita n'est pas une amie. Pas même une touriste.
Non, Rita est une tempête.
Et elle risque de faire très mal.
Durant toute cette journée nous allons donc suivre le quotidien de quelques uns des habitants de cette ville menacée par un ennemi qu'elle ne peut qu'attendre.
Apprendre à les connaître, eux et leurs pensées.
De chapitre en chapitre, d'un personnage à l'autre, nous les découvrons. Et nous comprenons rapidement que même sans cette invitée surprise, leur vie est tout sauf un conte de fée.
Portait d'une Amérique sous la présidence de Trump, ce n'est pas tant le suspens de la tempête que l'envers du décor d'une «cité dorée» qui nous intéresse ici.
Journaliste, adolescente, secrétaire, médecin ou SDF, chacun a quelque chose à raconter.
Ici déceptions passées, espoirs brisés, rêves d'ailleurs et quêtes d'un monde meilleur se croisent et se répondent.
Avec ce roman choral, ce sont des instantanés de la vie de chacun que l'auteure nous propose de découvrir.
Alliant humour corrosif, critique acerbe et mélancolie profonde, ce petit roman se lit très facilement.
Il est un parfait miroir de notre société actuelle, moins terrifiée par les dangers physiques que par ses propres problèmes et démons personnels. Et nous rappelle que, bien que différents les uns des autres, nous sommes bien souvent reliés, d'une façon ou d'une autre.
Mais pas de crainte à avoir : si le véritable sujet du livre saute aux yeux grâce à la pertinence des propos, un humour bienfaisant se retrouve un peu partout dans les pages.
Joy Raffin signe ici un premier roman prometteur. D'une plume simple, directe, et surtout exempte de toute prétention déplacée, elle nous pousse à la réflexion sans jamais se prendre au sérieux. Ça fait du bien, et le résultat est très agréable.
Si vous avez envie d'une lecture qui détend, d'un roman qui interpelle, ou, encore mieux, d'un livre qui réunit ces deux qualités, alors Atlantic City devrait vous plaire.
Lien : https://annesophiebooks.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   24 août 2018
A cette heure-ci, dans ce quartier, les rues sont quasiment vides. De toute façon, à Atlantic City, il suffit de s’éloigner du bord de mer pour ne plus croiser personne – si ce n’est les quelques enfants qui vont à l’école à pied ou ceux qui n’y vont pas et jouent devant chez eux. S’il n’y avait pas les voitures, par moments, on pourrait croire qu’Atlantic City est une ville investie par les gamins. Une ville que les adultes auraient désertée. Et quand bien même il y aurait des adultes, ce seraient des adultes qui iraient jouer au casino ou faire un tour sur la grande roue au Steel Pier, le parc d’attractions. Des enfants-adultes, des «enfultes », quoi. Marlon aime bien ce mot qu’il vient d’inventer. Et il aime bien l’idée d’une ville pour enfants. Une ville où tout serait comme dans un jeu vidéo. Apres tout, si les rues d’Atlantic City sont utilisées pour le Monopoly, ce n’est pas un hasard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
julienleclerc45julienleclerc45   21 septembre 2019
Paige est en train de lire Gatsby au Lycée. Elle adore. Dans Gatsby, on dirait qu’il fait toujours beau. Les fêtes ont lieu dans un jardin, il n’y a pas de vent, le ciel est dégagé et les gens sont bras nus, même à minuit… Cette Amérique-là la fait rêver. Quand elle referme le livre et qu’elle se projette dans le New York de Jay Gatsby, Paige voit des appartements éclairés, des néons publicitaires, des phares de voiture dans la nuit, des colliers dorés, de grandes robes en velours, des volutes de fumée… L’Amérique de Fitzgerald brille. Celle de Paige est terne. A Atlantic City, on économise la lumière – la nuit seul un lampadaire sur deux éclaire Atlantic Avenue. A Atlantic City, on économise même le rêve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LavieestunlongfleuvetranquilleLavieestunlongfleuvetranquille   07 août 2018
"Tiens, vous savez pourquoi il a choisi de s'appeler Cary GRANT ? Nan, parce que son vrai nom, c'était Archibald Alexander LEACH, quand même... Et ben il a choisi de s'appeler Cary GRANT pour que ses initiales, ça fasse C et G. Comme Gary COOPER ou Clark GABLE. Pour que ça lui porte chance quoi, vous voyez..."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Joy Raffin (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joy Raffin
Le «Forum du Livre» de Rennes a le plaisir de recevoir Joy Raffin, samedi 17 novembre 2018 dans son Café Littéraire. A l'issue de cette rencontre animée par Nicolas Roberti et les élèves de la section littéraire du lycée Chateaubriand de Rennes, l'auteur a dédicacé son dernier livre « Atlantic City », paru aux éditions NiL.
autres livres classés : atlantic cityVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
365 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre

.. ..