AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Je ferai de toi un homme heureux (30)

ninosairosse
ninosairosse   12 mai 2018
Depuis qu'elle était toute petite, on l'avait élevée en lui inculquant que mieux valait en faire toujours un peu plus, aller au-delà de ce qu'on était en droit d'attendre de vous. Et c'était devenu pour elle presque une question d'amour, ou disons, de bienveillance, de sollicitude. Mais ici, dans cet escalier, la sollicitude semblait être un gros mot.
p12
Commenter  J’apprécie          421
ninosairosse
ninosairosse   20 mai 2018
Elle s'était mise à penser à la fontanelle, elle y pensait de plus en plus souvent, l'image surgissait dans son esprit quand elle embrassait l'enfant, posant ses lèvres tout contre sa fontanelle. Une vieille histoire était devenue comme une obsession, la certitude d'un danger imminent : celle de cette femme en Angleterre en charge de nouveau-nés abandonnés par leurs mères, et qui récoltait une jolie somme pour la première année, que les nourrissons survivent ou non. La moitié d'entre eux mouraient très vite, la femme n'osait sans doute pas forcer le destin encore au-delà, mais elle les avait tués en leur enfonçant des épingles dans la fontanelle, ces espaces membraneux séparant les os du crâne des nourrissons, qui n'étaient pas encore soudés et laissaient le cerveau tout mou affleurer sous la peau. Trois ou quatre épingles par bébé, disait-on. L'histoire racontait qu'un visiteur s'en était rendu compte, lorsqu'un nouveau-né, par erreur, avait atteri dans cet orphelinat - ce nourrisson avait eu une famille - et que cette personne avait caressé la tête du bébé : il avait alors remarqué des petites boules, il avait tiré dessus et s'était retrouvé avec une épingle à tête, mouillée et luisante, dans la main.
p213
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          334
ninosairosse
ninosairosse   15 mai 2018
La sensevieria s'appelait aussi "langue de belle-mère", mais elle n'aimait pas ce nom-là, car sa belle-mère était décédée. Elle trouvait que c'était un manque de respect. Elle n'aimait pas non plus le nom de "Juif errant" donné à l'éphémère ou misère, cela lui faisait toujours penser à cet affreux Hamsun qui avait déshonoré sa ville natale d'Hamaroy.
p97
Commenter  J’apprécie          311
ninosairosse
ninosairosse   16 mai 2018
Une fois les sols terminés, elle allait s'attaquer aux fenêtres, pas seulement des deux côtés, mais aussi à l'intérieur des doubles vitres qu'il fallait démonter avec un tournevis. Il fallait voir la joie de Steingrim quand il rentrait à la maison et découvrait qu'elle avait réussi à le faire elle-même, lui qui disait que c'était un travail d'homme ! Non, changer une roue et lui réchauffer les orteils sous l'édredon, ça c'était un travail d'homme, voilà ce qu'elle lui répondait toujours.
p175
Commenter  J’apprécie          301
ninosairosse
ninosairosse   16 mai 2018
Dès l'âge de sept ans, elle avait compris l'intérêt des mathématiques. Il l'avait retrouvée assise en pleurnichant avec un genou égratigné, elle était tombée en rentrant de l'école, et pour lui changer les idées, il lui avait promis une pièce d'une couronne si elle trouvait un moyen astucieux de calculer la somme de tous les nombres de un à cent. Elle s'était aussitôt arrêtée de pleurer, l'avait regardé avec ses yeux tout ronds et pleins de larmes, avant de se diriger en boitant dans la salle de bains. Quelques minutes après, elle avait crié : "Cinq mille cinquante !"
[...] si on prenait les nombres deux par deux en partant de chaque extrémité, on obtenait chaque fois cent un. Il fallait faire ça cinquante fois, et cent un multiplié par cinquante, ça faisait cinq mille cinquante.
p159
Commenter  J’apprécie          266
ninosairosse
ninosairosse   15 mai 2018
S'il avait perdu sa foi d'enfant, il avait gardé - pour ne pas dire entretenu -une certaine superstition que sa grand-mère de Grimstad lui avait transmise quand il était enfant. Et sur la mer, beaucoup de choses portaient bonheur ou malheur. Les parapluies, siffloter, parler de chevaux, ça portait malheur. Il ne fallait jamais parler de chevaux, pas même prononcer ce mot. Le nom de bateau, lui, portait bonheur.
p139
Commenter  J’apprécie          261
ninosairosse
ninosairosse   14 mai 2018
Mais la pensée de se lever aux aurores pour se préparer et être impeccable pour aller travailler et se retrouver coincée dans un salon de coiffure toute la journée, les mains fourrées dans les cheveux des autres, lui était insupportable. Tout l'intérêt de se marier et d'avoir des enfants, c'était précisément d'échapper à ça, de pouvoir choisir la vie qu'on voulait mener, de dire non [...].
p70
Commenter  J’apprécie          241
ninosairosse
ninosairosse   14 mai 2018
Karin lisait jusqu'à tard dans la nuit ces magazines féminins où les mères se montaient la tête entre elles, en brandissant des images d'épouvante, comme si ces drôles de groupes venus d'Angleterre allaient provoquer un nouvel Armageddon. Voilà bien la folie et l'hystérie des femmes.
p43
Commenter  J’apprécie          241
Annette55
Annette55   07 octobre 2019
«  Il fallait voir «  Les Bonnes Femmes » que c'était !
Etait- ce le fait d'être mariées ou mères de famille ?

Madame Äsen au rez- de - chaussée n’avait pas d’enfant elle non plus, et pourtant elle se comportait comme une «  petite vieille », par ses vêtements, de vilaines robes tabliers informes , et sa coiffure, une coiffure triste.
Étaient - elles si sûres de leurs maris ?

Se rendaient - elles compte du risque qu’elles prenaient ?. »
Commenter  J’apprécie          91
Analire
Analire   22 novembre 2019
C'était pour rendre servir, rien d'autre. Elle aimait laver, se sentir utile. Ah, mélanger le savon à l'eau, voir l'écume bouillonner dans le seau en plastique ! Après, quelle satisfaction elle avait de vider l'eau devenue noire ! Plus celle-ci était sale, plus c'était la preuve qu'elle avait fait du bon travail.
Commenter  J’apprécie          70




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox