AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226511801X
Éditeur : Fleuve Editions (08/11/2018)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Après une vie mouvementée, Tormod Neshov, le patriarche de la famille, coule enfin des jours paisibles dans sa maison de retraite. Plus rien ne l’empêche désormais de baigner dans les souvenirs de son premier amour, une histoire qu’il a dû nier toute sa vie et que pourtant il n’a jamais oubliée.

Comme souvent, c’est lorsqu’on pense que la vie est un long fleuve tranquille que de nouveaux événements viennent tout faire basculer...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  02 décembre 2018
Cinquième roman paru sur la famille Neshov, Anne B. Ragde continue sur sa lancée et nous propose encore une fois un roman plein de nostalgie et d'humanité.
C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je retrouve les différents membres de cette famille. Anne B. Ragde a réellement un talent pour créer des personnages tangibles, remplie d'humanité et attachants malgré une fierté souvent mal placée et les nombreux mauvais choix qu'ils ont tendance à faire (qui n'en fait pas ?). Malgré cela, nos très chers Neshov sauront toujours être là les uns pour les autres chacun à leur façon.
Depuis le premier tome, La Ferme des Neshov, nos personnages auront appris énormément sur eux-mêmes et sur les autres grâce aux différentes épreuves et aux secrets dévoilés, que de chemins parcouru ! Et des épreuves, il y en aura encore quand on connaît la fin d'Un Amour infaillible, je serais bien entendue encore aux rendez-vous pour la suite !
Commenter  J’apprécie          320
Melieetleslivres
  07 janvier 2019

Ceci est le 5 e tome de la "Trilogie des Neshov", qu' Anne B Ragde a reprise en 2017 avec " l'Espoir des Neshov", ce qui fait qu'on parle maintenant de saga de Neshov.
" Après une vie mouvementée, Tormod Neshov, le patriarche de la famille, coule enfin des jours paisibles dans sa maison de retraite. Plus rien ne l'empêche désormais de baigner dans les souvenirs de son premier amour, une histoire qu'il a dû nier toute sa vie et que pourtant il n'a jamais oubliée.
Pour rien au monde il ne souhaite donc retourner à la ferme où règne désormais sa petite-fille Torunn. Bien décidée à honorer désormais son héritage et à remettre l'exploitation en état, elle s'investit aussi dans l'entreprise de son oncle Margido, lequel, après des années de solitude, commence enfin à s'ouvrir au monde. Erlend, de son côté, a pris un congé à son travail, pour garder un oril sur la villa de Klampenborg. Tout pourrait être parfait, si son compagnon Krumme n'était pas d'une humeur de chien à cause de son nouveau régime. Comme souvent, c'est lorsqu'on pense que la vie est un long fleuve tranquille que de nouveaux évènements viennent tout faire basculer" (résumé éditeur, 4e de couv)
Mon résumé : il va être bref, car encore une fois, celui de l'éditeur fait mousser une histoire qui n'est pas celle racontée dans le livre, ou si peu. (C'est la raison pour laquelle je ne lis quasiment jamais ces 4e de couverture lorsque je commande des bouquins). On suit Torunn, son grand-père paternel, son oncle Erlend, son autre oncle Margito. Torunn n'a plus de relations avec Erland (pourquoi??), elle travaille avec Margido dans son entreprise de pompes funèbres, vit dans la ferme, et visite son grand-père. Rien ne se passe de spécial.... des considérations sur le métier de "croque mort", sur la foi, et sur l'obligation qu'ont tous les Norvégiens de pavoiser à chaque fête nationale, à chaque anniversaire du Roi et de la Reine de Norvège....
Mon avis : Une deuxième suite insipide de la Trilogie des Neshov, chef-d'oeuvre international, dont j'ai découvert le tome 1 La Terre des mensonges par pur hasard en commandant ue tripotée de livres 10/18 chez mon dealer de livres d'occase. Aussitôt conquise, j'ai vite acheté la suite, et tous les autres livres de Anne B Ragde. En quelques mois. Quelle écrivaine ! Une découverte magnifique. Lorsque j'ai trouvé "l'Espoir des Neshov", en Septembre dernier, j'ai sauté dessus. Quoi, un 4 e tome à une trilogie ? .. Mais la lecture m'a déçue. Et là, le 5e tome....
Tout d'abord, je me mets à la place d'un acheteur lambda ayant choisi ce livre sans avoir lu la Trilogie précédente. Rien n'est expliqué. Ni un petit prologue résumant les faits, ni présentation ou rappel des personnages et de leurs liens complexes. Et pour le lecteur français, savoir que Torunn est un prénom féminin norvégien, et Margido, masculin... pas évident. Les âges ne sont pas rappelés. Certains personnages m'ont mise en difficulté : je ne me rappelais pas qui ils étaient ! Alors que j'ai lu la Trilogie des Neshov il y a 6 mois seulement !

Je n'aurais jamais pensé qu'un jour je dirais qu'un livre d'Anne B Ragde est mauvais. Pas dans le sens de l'écriture, mais dans l'histoire, le sujet. Où est l'amour ? Où est la tendresse ? C'est un livre sans âme. Alors que son précédent, Sa Majesté Maman, est un petit bijou. le tome précédent, le 4e de cette saga, est du même tonneau, insipide. Pourquoi, pourquoi a-t'elle fait ça ? Pourquoi aussi la France n'a t'elle pas encore traduit TOUS les autres livres précédents de cette auteure ? J'ai vraiment mal au coeur.
Un amour infaillible - Anne B Ragde, Fleuve Editions, octobre 2018, 350 pages, 19,90€
Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tomsoyer
  16 décembre 2018
C 'est avec joie que je souhaitais retrouver les Neshov mais franchement je trouve que Radge ne sait plus trop quoi raconté.
Cela traîne.
Le thème de la vieillesse et de la mort est l'essentiel de ce roman vaste sujet .
J'ai eu à peine envie de découvrir la fin de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          70
MAPATOU
  27 février 2019
« Un amour infaillible » est le cinquième roman de la série familiale des Neshov. Je les ai tous lus et j'ai retrouvé avec grand plaisir Torunn, plus jeune membre de la famille et héritière de la ferme.
La jeune femme a décidé de reprendre en main sa vie et d'aider son oncle Margido dans son entreprise de pompes funèbres. Torunn sera formée et initiée aux us et coutumes de ce métier. Margido est un homme bienveillant, respectueux de la dépouille humaine et de la douleur des proches. Torunn trouve là une forme d'apaisement.
Par ailleurs, elle rend visite très régulièrement à son grand-père qui coule enfin des jours heureux dans une maison de retraite.
Il ne se passe rien de terrible dans ce roman : les membres les plus cruels de la famille sont tous passés de vie à trépas, les vivants n'ont qu'une envie : renouer entre eux les liens distendus, se retrouver, partager de bons moments ensemble.
Il y a un grand apaisement dans la famille Neshov et moi, j'ai trouvé la lecture de ce roman apaisante. Il m'a fait du bien même s'il y a tout du long la mort en arrière plan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Melitaea
  08 mars 2019
Je mets la moyenne à ce cinquième tome de la saga familiale des Neshov. Personnellement, je l'ai mieux apprécié que le précédent où l'on sentait vraiment que l'auteur était à court d'idées, avec des passages trainant en longueur.
Les personnages sont toujours aussi attachants et je les ai retrouvés avec plaisir pour la poursuite de leurs aventures.
Par contre, je trouve ce livre plutôt noir. J'ai eu du mal à supporter quelques passages que j'ai trouvés trop anxiogènes pour un livre de ce style censé être récréatif.
J'ai toujours l'envie de poursuivre la lecture de cette saga, mais je préfèrerais que l'auteur donne un tournant à cette histoire un peu moins morbide.
Commenter  J’apprécie          13
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   22 décembre 2018
Au moment où la musique commença à résonner dans la pièce, Margido releva la tête et son regard s’échappa vers la fenêtre de son bureau. La mélodie et le texte étaient d’une telle beauté que cela le prit tout à fait au dépourvu. Un long moment, pendant qu’il relisait le programme du déroulement des obsèques et vérifiait une troisième fois les dates au cas où il aurait laissé passer une erreur, il n’avait prêté qu’une oreille distraite à ce que disaient de jeunes hommes dans un studio de radio en parlant tous en même temps de la manière dont ils avaient travaillé pour sortir leur premier album.

En dehors de la nef de l’église ou de la salle de cérémonie, la musique n’occupait pas une grande place dans sa vie, il n’avait même pas de chaîne hifi chez lui. Mais la radio était souvent allumée avec le son assez bas quand il était seul au bureau. Il adorait les beaux psaumes et il était presque toujours ému par la musique que les proches choisissaient pour les funérailles. Il y était question de perte, de chagrin, de la vie telle qu’elle avait été vécue jusqu’à l’instant où la mort avait pris le relais.

Il fut frappé par la pensée qu’il n’y avait pas au fond une énorme distance entre la grande beauté et le chagrin. Car la musique qu’il écoutait maintenant, alors qu’il s’était attendu à de la musique de jeunes qui cassait les oreilles, était d’une beauté indicible, et elle lui procura une grande joie parce qu’il était joyeux au départ. Tandis qu’il y avait peut-être une autre personne quelque part qui écoutait la même musique, une personne plongée dans une si grande douleur que la mélodie et les mots étaient trop difficiles à supporter. Il pouvait rester ici à regarder par la fenêtre et s’adresser un petit sourire de connivence, cependant que l’autre personne voyait sa plaie se rouvrir en grand et était malheureusement obligée d’éteindre la radio pour ne pas en entendre davantage. Étrange, pensa-t-il, à l’image de la vie elle-même, tout aussi imprévisible.

L’imprévisible était son quotidien et la mort était son gagne-pain, c’était son boulot de faire le ménage après elle, de lisser les choses, de l’embellir avec des fleurs et des bougies, de veiller à ce qu’aucun détail ne soit négligé. Malgré cela, il était heureux d’être là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
baradoz56baradoz56   17 mars 2019
Quand il lisait les nouveaux livres de guerre que Torunn lui avait donnés, il était toujours inquiet. Il ne mettait pas de plaid sur ses genoux, restait pour ainsi dire sur le qui-vive et évitait même d’appuyer l’arrière de la tête sur le dossier du fauteuil, au point qu’il en avait la nuque raide. Il lui était tout de même infiniment reconnaissant de les lui avoir achetés, dire qu’elle avait photographié l’étagère et même le dos des livres, de manière à savoir quels ouvrages lui manquaient.
Torunn était gentille. Elle était si gentille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Anne B. Ragde (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne B. Ragde
Retrouvez vos "Live Books" du neuvième numéro de Gérard Part En Live ici :
Une brève histoire du temps : du Big Bang aux trous noirs de Stephen Hawking aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/31019-sciences-une-breve-histoire-du-temps.html
La Chorale des dames de Chilbury de Jennifer Ryan et Françoise du Sorbier aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/108515-article_recherche-la-chorale-des-dames-de-chilbury.html
Camarades de Pekin de Bei Tong aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/108029-divers-litterature-camarades-de-pekin.html
Ragdoll de Daniel Cole et Natalie Beunat aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/104626-article_recherche-ragdoll.html
Les Chasseurs de gargouilles de John Freeman Gill et Anne-Sylvie Homassel aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/108123-divers-litterature-les-chasseurs-de-gargouilles.html
Filles de la mer de Mary Lynn Bracht et Sarah Tardy aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/105443-divers-litterature-filles-de-la-mer.html
Sophie de Habsbourg de Jean-Paul Bled aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/104945-encyclopedie-sophie-de-habsbourg---l-impera.html
Le Bruit du silence de Léa Wiazemsky aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/108541-article_recherche-le-bruit-du-silence.html
Dans l'équipe de Staline de Sheila Fitzpatrick aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/106913-encyclopedie-dans-l-equipe-de-staline.html
L'Espoir des Neshov (4) de Anne B. Ragde et Hélène Hervieu aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/108548-article_recherche-l-epoir-des-neshov.html
Visitez notre chaine Youtube et abonnez-vous ! : http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables.
Gérard Collard - Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : norvègeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr