Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio
EAN : 9782253153597
148 pages
Le Livre de Poche (08/03/2007)
3.45/5   22 notes
Résumé :

Gustave a trimé dur toute sa vie sur sa ferme de huit hectares. Son fils aîné a repris le plus gros du travail, le cadet s'est engagé à la Coloniale. Et puis, un jour d'été, le voilà qui revient avec une femme noire de peau comme on n'en avait jamais vu au village.

Si, dans L'Accent de ma mère, Enfances vendéennes ou Le Cocher du Boiroux, Michel Ragon évoquait le monde paysan de sa jeunesse, ce monde disparu, refermé sur lui-même, économe... > Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
pyrouette
  23 octobre 2015
L'histoire de Gustave et ses enfants de date pas d'hier et pourtant j'ai rencontré des familles qui vivaient encore comme ça en Lozère, il n'y a pas si longtemps. Même en Bretagne où je vis maintenant il y a une ferme tenue par une femme et son fils où il y a encore de la terre battue en guise de sol. Je n'ose parler de leur peur de l'étranger (un étranger est une personne qui n'est pas originaire du village ou du hameau), de leur peur de se faire voler leur travail, leurs terres. Bref, vieux ou pas ce sont des gens qui vivent dans la peur des autres. Alors quand le fils de Gustave rentre avec sa femme noire, on ne peut pas dire qu'ils sont bien accueillis par le reste de la famille. La ferme est trop petite pour eux tous mais ils font avec. C'est histoire d'une vie de paysans aimant leur terre sans pouvoir aimer les autres, vivant presque en reclus, mais profitant de leur campagne. Je ne sais pas ce qui m‘a pris de choisir ce livre mais je ne regrette pas cette lecture agréable malgré la campagne et ses habitants.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          17 0
zazimuth
  20 septembre 2021
Un beau texte sur la nature (comme les romans de Giono ?) à la langue poétique, imagée et rythmée de quelques refrains.
Sur une année, avec un chapitre par mois qui marque les saisons à la ferme, l'auteur raconte le retour des colonies d'un fils parti il y a 20 ans et que son père et son frère qui a repris la ferme avec sa femme n'attendaient pas...
Non seulement le militaire revient d'Afrique pour vivre à la ferme sans l'intention d'y travailler mais en plus il y amène sa femme, Aïcha, qui est "bien trop nouère".
La ferme d'en haut est isolée alors on reste sur les interactions entre le vieil homme et ses fils avec les deux belles-filles. Aïcha porte un regard ébloui d'enfant qui découvre la richesse d'un pays tempéré... et s'attire le respect par sa force de travail et son éternelle bonne humeur... tout en titillant les hommes de la maison par son innocente sensualité.
Le deuxième thème est finalement la nostalgie et l'impossible retour au pays de celui qui a goûté à l'Afrique. Un roman curieux et beau.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          11 0
issablaga
  22 septembre 2014
Par des mots simples et un style dépouillé, Michel Ragon nous emmène dans un huis-clos familial dans le monde de la paysannerie vendéenne.
Dans les années 30, l'arrivée d'une "nouère" venue d'Afrique avec le fils cadet de la ferme n'est pas banale, elle provoque rumeurs et méfiance chez les campagnards dont les mentalités sont encore empreintes de superstition.
C'est un roman court, agréable, et accessible à tous.
Commenter   J’apprécie          14 0
BVIALLET
  23 juillet 2020
En Vendée, au début de l'autre siècle, trois personnes vivent ou plutôt survivent dans une modeste ferme isolée : le vieux Gustave, 80 ans, Alfred, son fils qui assure la majorité des travaux et son épouse Emilie, malade de la poitrine. La première femme d'Alfred et celle de Gustave sont mortes de la tuberculose. Les enfants d'Alfred ont très tôt été placés dans des fermes alentour. Quant à Ernest le fils cadet, il est parti très tôt puis s'est engagé dans la Coloniale. Un jour, le voilà qui débarque à la ferme avec des galons de sergent, une petite pension et une compagne du plus bel ébène prénommée Aïcha… Quel accueil recevront-ils ?
« La ferme d'en haut » est un roman de terroir comme savait si bien en écrire le très regretté Michel Ragon. L'intrigue est intéressante et fait bien écho aux problématiques actuelles. Cette cohabitation tout à fait étrange pour l'époque est parfaitement et subtilement décrite. Elle pose le problème du racisme, de l'incompréhension d'une petite communauté surprise dans ses habitudes. Sans révéler la montée des tensions ni la réalité du drame final, le lecteur remarquera la légèreté et le doigté de l'auteur qui, de manière intelligente, se contente de décrire situations et sentiments sans prendre parti ni délivrer le moindre prêchi-prêcha politiquement correct. À chacun de tirer ses conclusions. Lecture agréable. Style minimaliste comme on les aime. Un bon Ragon, sans doute pas le meilleur.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          9 0
lealeh
  31 août 2019
Gustave est un personnage attachant qui finalement revoit sa façon d'appréhender le monde et le changement de celui-ci. le passage des générations est parfois bien difficile.
Commenter   J’apprécie          1 0

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
issablaga issablaga   11 septembre 2014
Il lui sembla que la terre, sur laquelle il était couché, le pénétrait dans tous ses membres, qu'il devenait une pousse de cette terre, comme un arbre, vivifié d'une sève qui montait des profondeurs.
Commenter   J’apprécie          10 0
pyrouette pyrouette   25 octobre 2015
Le monde de la campagne est un monde silencieux entrecoupé d’éclats de voix.
Commenter   J’apprécie          20 0
pyrouette pyrouette   26 octobre 2015
Parmi les malédictions de la vieillesse, il y a en effet la peur, la peur de tout et de rien.
Commenter   J’apprécie          15 0
issablaga issablaga   22 septembre 2014
Je ne sais pas si vous avez déjà eu quatre-vingts ans. C'est une sensation extrêmement désagréable.
Commenter   J’apprécie          11 0
pyrouette pyrouette   24 octobre 2015
En réalité, le temps ne se mesurait pas. On avait tout le temps, mais dans tout ce temps, restait toujours quelque chose à faire.
Commenter   J’apprécie          8 0

Videos de Michel Ragon (10) Voir plus Ajouter une vidéo
- "Histoire de l'architecture et de l'urbanisme modernes. Volume 1, 2 et 3", Michel Ragon, Points https://www.librest.com/livres/histoire-de-l-architecture-et-de-l-urbanisme-modernes--volume-1-ideologies-et-pionniers--1800-1910-michel-ragon_0-2712854_9782757814796.html?ctx=6131117a2919d5d1ed4c78e297996c36 - "La mémoire des vaincus", Michel Ragon, le livre de poche https://www.librest.com/livres/la-memoire-des-vaincus-michel-ragon_0-841261_9782253059509.html?ctx=c861d676e5f970f74a9de2ea7154ff7d - "Les visionnaires - DVD", Julien Donada, Petit à Petit production
autres livres classés : terroir Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseille Créer un quiz sur ce livre